AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 it's too late to apologize. [jon-jon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
it's too late to apologize. [jon-jon] Empty
Ҩ it's too late to apologize. [jon-jon] Ҩ Mer 1 Avr 2015 - 16:17

Forgive don't mean Forget
Lacrymosa et Jonathan
Sa main se serre doucement autour du livre qu’elle tient. Pour pas grand-chose d’ailleurs. Ce livre elle l’a déjà lu. Et voila des années que son niveau est bien supérieur à tout ce que pourrait lui apprendre cet ouvrage. Mais ce n’est pas ça qui l’intéresse. Pas le contenu poussiéreux d’un livre aux enseignements dépassés. Ce qui la fascine c’est la première page. Celle ou sont inscrits les noms des élèves qui l’ont emprunté. Parce que juste en dessous il y a la signature de son frère griffonnée d’une main brouillonne. Insouciante. Elle reconnaitrait cette écriture déliée et sûre de soit n’ importe où même si son nom n’était pas marqué. Arrogant même à l’écrit.
Peut-être un peu trop … peut-être au point que sa vie lui soit enlevée …

Un picotement dans l’œil. Sa vue se brouille soudain. Et la douleur… la douleur explose au milieu de son cœur. Ses doigts s’enfoncent dans la table. Ses jointures sont blanches tant elles sont crispées. Lacrymosa semble prête à craquer. Son doux regard est empli de désarroi. La panique se lit sur ses traits purs. Lacrymosa ressemble à un ange sur le point de tomber. A une fleur en train de fâner. Et pour un peu elle ferait pitié. Assise seule au milieu de toute cette souffrance. Mais ses paupières se ferment avec détermination. Ses dents blanches viennent attaquer ses lèvres jusqu’à en faire presque couler le sang. Lorsqu’elle rouvre ses prunelles dorées il n’y a plus rien dans son regard.

Rien d’autre que cette terrible froideur qui semble tout anéantir sur son passage. Avaler toute joie et tout espoir. Et Lacrymosa redevient la guerrière qu’elle à décidé d’être. Elle n’est pas née pour être faible quoi qu’en dise son nom. Elle ne se brisera pas. Peu importe combien elle doit plier pour avoir sa revanche elle ne rompra pas. Et les autres nageront dans la terreur. Les pages jaunies du livre se referment avec violence. Se craquellent. Et Lacrymosa part d’un pas royal. Comme si rien n’était arrivé. Comme si tout ceux qui passaient n’avaient pas pu la voir au bord des larmes. Elle n’a pas honte de sa peine Lacrymosa. Simplement elle ne peut pas la laisser la dominer. Sinon il n’y aura jamais de repos. Ni pour Eorl ni pour elle.

Mais soudain son attention est détournée de ses noires pensées par une silhouette qu’elle ne connait que trop bien. L’étrange et fascinant Jonathan. Elle le connait un peu trop bien lui. Et malheureusement pas parce qu’ils sont amis. C’est même plutôt le contraire. Son frère s’en est pris à Jonathan, pourtant plus âgé que lui pendant des années. Jamais face à face bien sûr. D’avantage des coups bas. Et Lacrymosa ne disait rien. Partagée entre son amour inconditionnel pour son frère et la honte qu’elle ressentait vis-à-vis de son comportement. Petite Lacrymosa s’est tue. Maintenant il est temps de rattraper. D’effacer les erreurs de son frère. Elle à essayé de nombreuses fois pour dire vrai. Mais Jonathan l’a toujours évité. Ce qu’elle peut comprendre d’ailleurs. Mais pas question non plus de renoncer. Plus question.

Alors Lacrymosa s’élance. Rapide. Souple. Il est rare de la voir courir dans les couloirs. Mais elle ne le laissera pas cette fois. Heureusement qu’il lui tourne le dos. Cela lui permet d’arriver à ses côtés en quelques secondes. Bloquant le passage du couloir dans lequel il allait s’engouffrer. Sa voix est un peu rauque. Un peu essoufflée. »Jonathan. » Une salutation. Du moins si c’est à Jonathan à qui elle s’adresse et non pas au second lui. Difficile à dire sans qu’il parle "Part pas" Elle inspire. « Je comprends pourquoi tu ne veux pas me voir. Pourquoi tu ne veux pas me parler. A ta place je ne voudrais pas non plus » A sa place elle aurait détruire la sœur de l’impudent qui lui avait du mal si elle avait osé lui parler. « Mais je veux m’excuser tu sais ? Pour ce qu’il à fait …. Avant. » La voix qui se fêle un peu. Parler de lui au passé fait toujours mal. Mais faire semblant qu’il est encore en vie ne changera rien à la réalité. Elle tourne la tête doucement.

« T’a probablement pas envie de me parler et encore une fois je comprends. Mais je doit m’excuser tu vois ? » Elle inspire. « J’ai besoin de m’excuser. De me racheter. » Comme une façon misérable de racheter l’âme de son frère dans le fond. Comme si en se punissant elle pour lui il trouverait la rédemption. Stupide pas vrai ? Mais elle ne peut pas s’en empêcher. Et c’est pour ça qu’elle regarde Jonathan une lueur suppliante dans le regard.
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
it's too late to apologize. [jon-jon] Empty
Ҩ Re: it's too late to apologize. [jon-jon] Ҩ Mer 1 Avr 2015 - 19:45






it's too late to apologize
Feat Lacrymosa



Je n'étais pas vraiment de très bonne humeur aujourd'hui. Encore un jour où Seth avait fait une connerie et surtout Zahari n'avait pas donné la moindre de ses nouvelles. J'étais en rogne et il ne fallait vraiment pas me chercher. Mais je ne savais que faire, je vaquais à des occupations puis les abandonnait et en reprenait d'autres ensuite. Si j'avais une idée en tête, elle me venait rapidement et puis après j'étais las de faire cette trouvaille. Zahari, j'avais envie de lui mais parfois il ne me répondait pas et ne se trouvait jamais au même endroit donc c'était vraiment difficile de le trouver. Je ne voulais pas le chercher partout non plus car j'avoue que j'étais un peu fainéant mais ce que je savais c'est que mon cœur guiderait sûrement ma route.

J'avais vu Svetlana sur le chemin, elle m'avait sourit pour une fois que Duncan n'avait pas fait d'âneries, je pouvais être fier de moi. Mais la colère arriva plus vite que prévu et mon sang se mettait à bouillonner quand je vis Seth. Seth c'est un peu comme moi dés fois sage et dés fois un vrai con. Aujourd'hui je le mettais dans la deuxième catégorie, il avait osé me faire chier quand j'étais à la bibliothèque cherchant des informations ultra important dans la bibliothèque. Mais je ne pouvais pas trop compter sur son sérieux du coup je l'avais envoyer chier et j'étais parti à la recherche de Zahari. Mais où pouvait-il être passé celui-là encore, je sais qu'on est pas en couple mais tout de même, il pourrait se montrer non ?!

Puis me vint une vision d'horreur, là sur le côté, la petite sœur de mon ancien bourreau. J'avais entendu qu'il était mort. Ce monstre n'aimait pas ma différence et il disait à tout le monde que je ne devais pas faire partie de Durmstrang car j'étais un soit disant « petit garçon anormal ». Dans un monde magique, il est peut-être normal que je ne sois pas normal. Mais cet abruti m'en avait fait voir de toutes les couleurs. Moi, je n'avais plus de pitié pour ce mec là, il avait réussi une chose, je m'étais tellement affirmé grâce à lui. Certes Duncan jouait à cache-cache avec cette fille qui se nommait Lacrymosa. Elle était chiante et voulait s'excuser tout le temps mais j'arrivais toujours à me débarrasser d'elle. Je n'avais pas envie de lui parler après tout même si elle n'avait rien fait, c'était justement ce que je lui reprochais. Pourquoi maintenant qu'il est mort, elle ose venir me parler et m'emmerder encore avec ses histoires. Je ne la pardonnerai jamais que ce soit elle ou même si un jour son frère se réincarne en fantôme, ils peuvent crever la bouche ouverte, je ne bougerai pas le petit doigt pour eux.

« Je ne veux pas de tes excuses bidon, maintenant si tu pouvais me laisser passer ce serait bien, ne perds plus ton temps avec moi je t'ai dit. »

Malheureusement pour elle, je n'étais pas Duncan mais Jonathan. Duncan lui aurait fait un peu plus d'humour avec elle. Mais moi Jo', je ne voulais même pas lui consacrer un instant. Dommage j'étais coincé avec elle puisque je ne pouvais pas passer vu qu'elle s'était mise devant moi. Pourquoi le monde était si cruel avec moi. Je n'avais rien fait pour mériter cela quand même...

« Si tu ne te pousses pas je vais être obligé de te faire valdinguer avec un sort et je pense que tu n'aimerais pas en arriver là tout de même. De toute façon on n'a vraiment rien à se dire. Je ne vois pas pourquoi tu viens me voir que lorsque ton frère est mort, je trouve ça vraiment indécent de ta part. Ce n'est pas maintenant qu'il faut s'excuser mais c'était bien avant. Sur ce j'aimerai vraiment passer, j'ai quelqu'un qui me respecte et m'aime vraiment bien qui m'attends ! »


J'avais tout de même du respect pour elle puisque j'avais prévenu que si elle ne bougeait pas j'allais lui lancer un sort. Après tout je pourrais la pardonner mais pour moi ce serait trop facile. Ce serait comme si je lui servais tout sur un plateau d'argent. J'en avais bavé avec son frère maintenant c'était à elle d'en baver. Comme on le dit si bien la vengeance est un plat qui se mange froid. D'ailleurs en parlant de froid, c'était la première fois que j'avais un regard aussi froid. Pendant les silences j'essayais tant bien que mal de la pousser mais elle ne voulait pas me laisser passer comme si ses pieds étaient collés au sol.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
it's too late to apologize. [jon-jon] Empty
Ҩ Re: it's too late to apologize. [jon-jon] Ҩ Jeu 2 Avr 2015 - 13:35

Forgive don't mean Forget
Lacrymosa et Jonathan
Elle voit sa haine. Elle voit sa colère qui se reflète dans ses yeux. Et bien sûr Lacrymosa ne peut pas le juger. Son frère à été plus qu’horrible envers Jonathan. Son frère pouvait souvent être horrible en réalité. Ses sautes d’humeurs étaient aussi nombreuses que variées. Elle n’avait jamais compris pourquoi. Mais elle ne l’avait jamais jugée. Son frère était la seule personne qui l’aimait réellement dans ce monde. Et elle avait refusé de le laisser tomber. Lacrymosa avait eu peur de le perdre aussi. Si la moitié de son âme lui avait tourné le dos qu’aurait-elle fait ? Elle en serait morte. Ce serait étouffé. Crevée.

Mais elle l’est déjà maintenant ceci dit. Crevée à l’intérieur. Emplie de néant et de douleur.

C’est la vie. Elle à choisi de fermer les yeux sur les actes de son frère adoré. Choisi d’enlacer Eorl plutôt que de le repousser. Peut-être aurait-elle du faire autrement oui. Mais on ne peut pas effacer ses erreurs. Tout ce qu’on peut faire c’est essayer de les réparer. Et c’est ce que la blonde fait maintenant. Pourtant ce n’est pas vraiment à elle de s’excuser des méfaits de son frère. Seulement il est mort. Il pourrit six pieds sous terre. Sa bouche crache des vers. Alors il n’est clairement pas en mesure de formuler des excuses. Pas qu’il l’aurait fait de toute façon. Trop arrogant le petit Eorl. Trop gâté. Par elle d’ailleurs. Et non pas par leurs parents indifférents. C’est ça le problème. C’est elle qui l’a rendu ainsi. Parce qu’elle pensait qu’on ne pouvait jamais assez dire à quelqu’un qu’on l’aimait.

Mais pour le brun dédaigneux visiblement c’était trop. Elle aurait du garder sa bouche fermée Lacrymosa. Arrêter de lui dire combien elle l’adorait. Peut-être que les pieds d’Eorl seraient retombés sur terre. Mais de toute façon trop tard pour les regrets. La vie est ce qu’elle est et on le changera pas. Mais tout dommage est censé être réparable. Lacrymosa n’y croit pas vraiment. Sa psychée à elle est brisée. Son cœur dépecé en petits morceaux. Mais pour Jonathan il y a toujours de l’espoir. Ce n’était que des farces avec de mauvaises conséquences. Mesquines. Méchantes. Un peu comme son frère. Mais sans dommages à long terme. Heureusement. Elle se plante fermement devant le flamme. Une lueur déterminée dans les yeux.

« Mes excuses ne sont pas bidons ! Si elles étaient vraiment bidons tu crois que je prendrais la peine de te pourchasser dans tous le château ?! Non je serais partie au bout de la seconde fois et je t’aurais laissé m’insulter sans m’en préoccuper ! » Et si elle avait eu un tout petit peu plus de logique c’est peut-être ce qu’elle aurait du faire. De toute évidence il ne veut strictement rien d’elle. Mis à part , peut-être lui lancer un sort ou deux. Dans l’absolu c’est compréhensible. Pourtant même quand son frère était en vie Lacrymosa faisait déjà de son mieux pour réparer les dommages en se montrant cordiale avec lui. Mais sans doute que cela n’avait pas été suffisant pour lui. Rien de très surprenant. Mais à entendre ses menaces une leur s’allume dans les yeux de Lacrymosa. Elle n’a pas choisit option magie noire pour rien. Et jamais elle ne se laissera marcher sur les pieds. Pas même quand c’est à elle de s’excuser !

« Tes menaces ne me font pas peur. Rassure-toi je suis tout à fait de taille à t’affronter ! » Ses mains tremblent tant elle doit se retenir. Les sautes d’humeurs sont plus nombreuses depuis la mort de son frère. Certains appelleraient sa dépression. Elle appelle ça survivre. « Quand à l’indécence …. Celui qui n’arrive pas à pardonner à un mort n’a pas de réelles raisons de me faire la morale. Bien au contraire. « Taper sur la corde sensible. Mesquin. Mais elle est mesquine quand il faut l’être Lacrymosa. « Et je lui ait peut-être passé trop de choses certes mais c’était mon frère ! » Sa voix s’écorche doucement. La douleur semble raisonner dans l’air avant de s’évanouir. « Et de toute façon soyons francs. Je ne compte pas bouger d’ici avant que tu ne m’ait pardonné. Aussi simple que ça. Et puis de toute façon mieux vaux régler ça aujourd’hui plutôt que je continue à te courir après non ? » Après tout cela doit finir par être assez ennuyeux pour le jeune homme …
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
it's too late to apologize. [jon-jon] Empty
Ҩ Re: it's too late to apologize. [jon-jon] Ҩ Mar 7 Avr 2015 - 21:21






it's too late to apologize
Feat Lacrymosa



Me calmer ? Pourquoi ? Je n'avais pas l'intention de l'excuser. Après tout ce n'était pas à elle de se faire pardonner. Elle ne comprenait rien et ne voulait pas se pousser et bien tant pis. J'allais la bousculer jusqu'à temps qu'elle comprenne que c'était fini et la discussion était plus que close mais plus je la bousculais et plus je voyais de la résistance comme si la haine que je refilais par mes yeux, lui donnait une force de fou. J'avais presque envie de pleurer pour elle, j'avais un peu de pitié. Mais je ne pouvais lui pardonner. Et après ce serait quoi ? On deviendrait ami ? Ah ça non ! Je ne pouvais pas être ami avec la sœur d'un ancien de mes bourreaux. Qu'allais-je faire ? Courir ? Jeter un sort ? Je ne pouvais pas me résoudre !

Mon esprit était embrouillé et je ne savais que faire, elle voulait jouer la corde de la sensibilité mais cela ne marchait pas avec moi. Je n'avais jamais rien fait pour mériter cela, même pas une fois, je n'avais été gamin avec son frère et elle ose me dire que je l'insulte. Elle ose en plus me faire culpabiliser alors que j'ai rien fait, je n'ai même pas pu le réprimander. Tsss elle se prends pour qui ! Je suis tellement énervé que je lève la main et lui donne une baffe.

« Mais réveille-toi ! Je ne veux pas de tes excuses. Tu mériterais des baffes pour que tu comprennes un peu. En plus je n'ai jamais insulté ton frère, je ne lui ai jamais rien fait. Ne retournes pas la situation à son avantage ! Le fautif c'est lui pas moi d'accord ! »

Je retourne mes talents en essayant de retourner sur mes pas mais malheureusement pour moi, il y avait beaucoup de monde aujourd'hui et à moins de briser des côtes, je ne pouvais plus reculer en arrière. Elle devait être contente la grognasse, j'étais coincé avec elle. Comme si le monde était contre moi. Elle était de taille à m'affronter alors qu'elle était là pour s'excuser, elle avait vraiment un problème cette fille quand même, elle veut s'excuser et après elle réponds à mes pitoyables moyens de pression.

« Mon test a marché, tu n'es pas prêt à t'excuser, tu veux encore me faire du mal si je réplique. Tu pourrais au moins me faire le plaisir d'être masochiste... après ce que ton frère à fait à certaines personnes, si tu voulais t'excuser, tu devrais accepter des pénitences ! »

Je ne suis pas moralisateur, j'ai juste besoin de faire mon deuil de souffrance à ma manière, pourquoi elle ose me dire ça. Elle joue à quoi, mais elle est folle cette fille. Mais pour qui elle me prends, un de ses écervelés.

« Je ne te pardonnerai jamais que ce soit clair ma chère. Tu pourras continuer à me courser, je m'en fiche au moins j'aurai l'impression qu'une femme veut de moi. Tu me dégoûtes, j'ai envie de vomir à te voir devant moi. D'ailleurs je devrais te vomir dessus peut-être que tu bougerais. »

Je sers ma baguette entre mes mains.

« Imperio »

Si le sort marchait, j'allais être content mais j'en doutais, j'étais trop énervé pour que le sort fonctionne...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
it's too late to apologize. [jon-jon] Empty
Ҩ Re: it's too late to apologize. [jon-jon] Ҩ Mer 8 Avr 2015 - 15:40

Forgive don't mean Forget
Lacrymosa et Jonathan
Il y a ce déferlement de rage qui sort de la bouche de Jonathan. Ces mots haineux et pleins de colère qui quittent ses lèvres. Et Lacrymosa ne fait rien. Ne peut rien faire à part l’écouter. A part laisser ses oreilles avaler ses paroles fielleuses qui la heurtent jusqu’au plus profond de son âme. Elle s’attendait à de la colère de la part de Jonathan. Rien que de trop naturel après ce que son frère lui à fait. Normal en somme. Mais jamais elle n’a pensé qu’il pouvait tant la détester. Certes elle n’avait rien dit à Eorl. N’avait pas essayé de l’arrêter alors qu’elle aurait du tant elle était effrayée à l’idée de se mettre son frère à dos. De s’attirer les foudres de la seule personne qui prenait vraiment soin d’elle.

D’être de nouveau laissée seule. Parce qu’elle ne l’aurait pas supporté.


Mais être haïe pour ne pas avoir agi c’est quelque chose qu’elle ne comprends pas. Et pourtant c’est visiblement ce que ressent Jonathan. Il le lui crache assez bien eu visage d’ailleurs. Mais elle essaye de se calmer. Essayer de maitriser cette situation même si le maigre contrôle qu’elle en avait lui glisse lentement entre les doigts. Elle inspire. Expire. « Effectivement le fautif c’était lui. Mais il est mort maintenant. Et il ne pourra jamais venir ici s’excuser ou faire quoi que ce soit d’autre. Parce qu’il est mort ! » Elle détache bien le mot en syllabe alors même que le prononcer lui arrache la langue. Pourtant il lui faut être réaliste. Tout cela est vrai. C’est même pour ça qu’elle à décidé de venir parler à Jonathan. « Mais de toute façon c’est moi qui te présente des excuses pour ne pas avoir agi alors que j’aurais du ! Je ne peux pas retourner en arrière et je ne peux pas réparer le tort qu’il t’a fait ! »

Que peut-elle dire de plus ? Rien. On ne peut pas faire entendre raison à quelqu’un qui souhaite rester sourd pas vrai ? Alors en théorie elle n’a plus rien à faire dans cet endroit désolé ou elle doit se retenir à grand peine de laisser échapper des larmes de lassitude. C’est pour cela qu’elle décide de tourner son dos à Jonathan tout en s’apprêtant à partir. Seulement elle se fige dès le moment ou elle entend le sort quitter ses lèvres. Son être se fait froid. Quel imbécile ! Quel inconscient ! Mais Merlin merci sa voix tremble tellement lorsqu’il prononce le sort que rien ne se passe. Qu’elle n’est pas touchée et donc pas soumise à sa volonté. Mais sa rage en revanche est au maximum. Rien d’étonnant à ce qu’elle se retourne donc pour lui mettre une gifle magistrale. Le bruit raisonne dans tout le couloir. Mais elle n’y peut rien.

« Es-tu donc un imbécile fini ? Qu’est-ce que tu pense gagner à m’envoyer un impardonnable hein ? Mis à part une exclusion immédiate et peut-être même un petit séjour à Azkaban si j’allais te dénoncer hein ? » Elle bout de rage Lacrymosa. Pas seulement pour l’acte qu’il s’apprêtait à commettre mais également pour tout ce que cela représente. « C’est une conduite stupide ! Et tout ça pour quoi ? » Elle à envie de crier, de le gifler à nouveau mais elle ne peut pas. Elle ne le fera pas. « Pour qui ? A quoi bon gâcher ta vie pour une personne que tu déteste visiblement ? » Sa voix se brise et elle détourne la tête à la fois stupéfaite et quelque part blessé. Elle n’avait jamais pensé que son manque d’action lui mériterait un Impardonnable. « J’arrive pas à croire que tu m’aie envoyé un Impardonnable. »

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
it's too late to apologize. [jon-jon] Empty
Ҩ Re: it's too late to apologize. [jon-jon] Ҩ Sam 11 Avr 2015 - 22:47






it's too late to apologize
Feat Lacrymosa



Pourquoi? Pourquoi j'ai fait ça? Pourquoi j'ai lancé un sort qui fait souffrir les gens cela ne me ressemble pas. Je ne pourrais plus me voir dans un miroir après ça. J'ai honte si honte si vous saviez. Je n'avais jamais osé faire ça avant et pourtant je viens de le faire, je n'écoute plus rien. Je ne veux plus rien entendre, je veux être seul et me mettre en boule sans voir personne. Je n'ai plus envie de faire quoi que ce soit maintenant, je suis triste, je souffre et pourtant ce n'est pas moi qui allait souffrir mais bien une autre personne qui n'est pas fautive.

Je dois ne rien dire, je dois me taire et ranger cette baguette ce que je fis d'un seul coup. Devrais-je la pardonner alors qu'elle n'avait rien fait? Non je n'allais pas m'abattre aussi facilement je devais répondre de mes actes quand même et cela je devais le faire maintenant tout de suite, je m'approchais d'elle et je lui fis un câlin comme si nous étions amis depuis si longtemps en soit cela me faisait du bien. Je n'étais pas si sentimental d'habitude mais j'en avais si besoin

« Ceci n'est pas un pardon c'est juste que je dois me calmer et cela me fait du bien alors comme tu veux te faire pardonner, je vais faire un pas amical vers toi mais toute la souffrance que j'ai enduré ne pourras pas être si facile à soulager»

Je ne savais pas pourquoi j'avais dit ça mais en soit même si ce n'était pas à elle de se faire pardonner, je ne pouvais plus la laisser me courir après. Son frère était mon bourreau mais pas elle, je ne voulais pas mélanger tout ça en moi. Pourtant j'avais accepté son offre, je voulais savoir ce qu'elle ressentait et puis elle était plus jeune que son frère donc elle ne méritait pas que je ne fasse rien pour elle. Elle avait l'air si choquée que j'allais lui lancer un sort impardonnable que je lui devais bien ça.

Je ne voulais pas être le bourreau de quelqu'un même si j'étais un peu gamin avec Duncan, lui aussi ne voudrait pas faire souffrir quelqu'un. Après tout Duncan voulait tout simplement faire rire les gens lui. Il ne veut pas faire de mal aux gens mais plutôt leur apporter un peu de joie donc je devais un peu lui ressembler en fait. Il serait peut-être fier de moi pour une fois de ne pas faire le mec têtu.

« Moi je dois te dire pardon pour le sort que j'ai failli te jetter, je ne veux pas faire ce que ton frère m'a fait subir à qui que ce soit sur cette terre même à toi qui est sa soeur. Est ce qu'il était gentil avec toi au moins?»

Je voulais savoir si il avait été un monstre qu'avec moi et pas avec les autres. Peut être qu'enfin de compte, j'étais le seul qu'il pouvait pas voir. Mais elle avait l'air de l'aimer donc je pensais déjà savoir la réponse mais je voulais une confirmation.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
it's too late to apologize. [jon-jon] Empty
Ҩ Re: it's too late to apologize. [jon-jon] Ҩ Dim 12 Avr 2015 - 12:41

Forgive don't mean Forget
Lacrymosa et Jonathan
Le soudain revirement de la situation est presque un choc. A croire qu’avoir frappé Jonathan lui à réellement remis les idées en place. Finis la colère et la haine intempestive. Fini la rage sourde et brûlante qui émanait jusqu'à présent de lui. Il semble presque normal. Reposé en tout cas. Ses yeux ne brillent plus de ressentiment. Etrange tout de même qu’il tourne casaque aussi rapidement. Lacrymosa ne comprend pas. Comment passer du courroux le plus total à une apparence de calme presque total ? Que peut-il bien passer par la tête de Jonathan pour qu’il semble désormais si reposé. Presque paisible ? Rien de tout cela n’a de sens et Lacrymosa ne sait plus comment réagir.

Tenter encore une fois les excuses ou tourner les talons avant qu’il ne rechange d’avis ?

Ses doigts passent doucement dans sa crinière blonde alors que se peint un air d’incrédulité sur son doux visage. Ses yeux papillonnent rapidement. Décidément Jonathan est sans doute la personne la plus déconcertante qui existe dans ce château. Son comportement ne semble posséder absolument aucun sens, aucun filtre. Comme si seules des émotions primales le contrôlait et décidait de ses actions. Une conduite élémentaire mais difficile à comprendre pour Lacrymosa, si habituée à devoir rester maitresse d’elle-même qu’elle en à oublié l’apparence de la franchise. Etrange donc pour elle de voir quelqu’un agir de cette manière. D’ailleurs quand les bras de Jonathan s’enroulent autour de son corps elle ne peut pas s’empêcher de sursauter. D’abord terrifiée. Mais elle se détend lentement en sentant qu’il ne lui veut pas de mal, allant jusqu'à placer une main réconfortante contre le dos du jeune homme.

« Je sais. Je me doute bien qu’il doit être difficile d’oublier une chose pareille. Je ne te demande d’ailleurs pas de le faire. Après tout le pardon n’est pas l’oubli. Je ne te demanderais jamais d’agir comme s’il ne s’était rien passé. J’espère juste que l’on pourra aller de l’avant ! » Sa voix est la plus calme qu’elle puisse avoir. La plus douce aussi pour essayer de rassurer Jonathan. De le convaincre qu’elle ne lui veut aucun mal. Elle n’est pas son frère. Elle cherche juste l’absolution en son nom. Lacrymosa sait bien qu’Eorl à semé sang et douleur sur son passage. Mais elle ne voulait pas le voir. Voulait juste se concentrer sur l’image du petit garçon qu’elle avait un jour connu et tant aimé. C’est pour cela qu’elle avait fermé les yeux. Plus simple de cette façon sans doute.

Elle s’écarte un peu de Jonathan, Lacrymosa. Quelque part apaisée. Il est plus calme et elle aussi. C’est la première conversation sensée qu’elle à jamais réussi à avoir en sa compagnie. Doucement elle hoche la tête. « Ne t’inquiète pas. Je te pardonne. Après tout le sort n’a pas marché … heureusement pour toi d’ailleurs. De nous deux tu aurait sans doute été le plus punis. » Quand il vient à son frère elle détourne la tête. Un sourire à la fois triste et nostalgique se dessine sur sa lèvre. « Il à toujours été adorable avec moi. C’est sans doute pour cela que je n’ai pas réagi en prenant ta défense. Je ne voyais que l’apparence qu’il me présentait. Le petit garçon qu’il avait été au lieu de l’homme qu’il était devenu. Mais oui même si je suppose que ça ne te réconforte pas il à toujours été un frère merveilleux pour moi. » Elle inspire. « Je suppose que ça ne doit pas être simple pour toi de m’entendre chanter ses louanges. » Elle hausse les épaules Lacrymosa. Se sent désolée pour Jonathan. Pour elle aussi.
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
it's too late to apologize. [jon-jon] Empty
Ҩ Re: it's too late to apologize. [jon-jon] Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

it's too late to apologize. [jon-jon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum