AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Mar 6 Mai 2014 - 15:10



   
Un livre, un discussion anodine
 
ft Katerina Liszka

   


   L’Ox. Notre jolie russe en avait marre d’entendre parler de cette fichue quête de l’Ox. A vrai dire elle ne le voulait pas, cela pouvait laisser plus de chance aux autres qui recherchaient cet objet censé donner gloire et richesse. Elsa n’en avait que faire. Elle ne voulait ni la gloire, ni la richesse. Vous allez me poser la question de qu’est-ce que veut la brune ? Vous qui lisez c’est ligne, vous le savez. Elle veut vivre et avoir son frère. Sans que personne ne pose de jugement sur eux, qu’ils soient libre tous les deux. Voilà ce qu’elle veut. L’Ox ne peut pas lui apporter cela. Elsa le sait. La gloire attire des regards et c’est précisément ce qu’elle ne veut pas. Des regards, elle les fuit comme la peste.

Katerina l’énervait vraiment sur ce point. Sa meneuse de clan savait parfaitement qu’elle n’en avait que faire de la quête. Et pourtant elle venait de lui remonter les bretelles parce que cette semaine elle n’avait rien fait pour faire avancer la recherche. Elsa était difficile à énerver, mais sa meneuse de clan était très doué pour. Mais c’était une colère froide. Les yeux d’Elsa étaient froid, son visage impassible. Katerina avait le don pour savoir tapé là où ça faisait mal chez notre russe. Cela n’avait rien d’étonnant, elle se connaissait depuis longtemps et avait été d’excellente amie. Quand on brise la glace, Elsa mort pour se défendre. Alors la brune avait planté sa meneuse de clan en plein milieu d’un couloir. Comme ça, sans répondre, elle avait tourné les talons pour aller vers la bibliothèque.

Son pas était rapide, sec et précis. Elle empruntait un chemin qu’elle connaissait comme sa poche. Elève studieuse, la bibliothèque était un lieu qu’Elsa adorait pour sa tranquillité et sa sérénité. Le travail, la logique et tout ce qui s’y rapproche. Depuis sa première année, la russe passait beaucoup de temps en ce lieu rempli livre et de magie. Une troisième maison ? Peut-être c’était en tout cas de ses lieux favoris à Durmstrang. Elle y avait de nombreux souvenirs, de merveilleux souvenirs. Des choses qui resterait gravé dans sa mémoire, des choses qu’elle ne pouvait plus avoir et faire. Un passé chargé envahissait ce lieu pour la belle. Mais elle ne s’y rendait pas toujours pour travailler, parfois c’était pour trouver le calme loin de l’agitation du QG des Icebergs. Elle entrait et lisait avant de repartir.

L’Iceberg rentra dans ce lieu tends apprécié. Elle allait toujours au fond de la bibliothèque. Là où les élèves les plus jeunes n’allaient pas donc où le calme y était vraiment. Au passage, elle s’arrêta pour attraper un livre de dragomagie pour son devoir. La russe n’avait pas prévu de faire son essai ce jour-là mais des circonstances la poussait à le faire. Qu’on ne vienne pas lui dire qu’elle était un bourreau de travail. Ce n’était pas franchement de sa faute si elle allait travaillait en cette fin d’après-midi. La brune repéra une autre Katerina au loin. Une polonaise du même âge qu’elle. Pleine de secret mais ne fouillant pas, Elsa s’était lié d’amitié avec elle. Chacune avait des secrets mais aucune ne cherchait à savoir ce que c’était.

La brune alla s’assoir en face de la blonde et posa son livre à côté d’elle avant de sortir parchemin et plus. Toujours en colère contre sa meneuse de clan, Elsa espérait que travailler calme son esprit et reforme sa carapace de glace. Elle engagea la discussion avec la polonaise en essayant de ne pas se montrer trop froide, chose pas évidente.
« Salut. Dis-moi que notre meneuse de clan t’en fait baver autant que moi pour l’Ox… »


 

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Mer 7 Mai 2014 - 18:29




Un livre, une discussion anodine

J'adorais la bibliothèque. C'était un endroit que j'affectionnais tout particulièrement. Je passais souvent mon temps libre à travailler ici ou bien à arpenter les rayons, l'air rêveur. L'odeur des parchemins et des livres était d'ailleurs l'une de mes senteurs préférées dans ce monde. Si ce n'est celle que je préférait peut-être.
Mais la plupart du temps je n'avais pas trop l'occasion de lire. Cet endroit me servait surtout pour mes recherches et pour mon travail. Ma motivation pour devenir médicomage était sans faille. Il faut dire que j'avais vraiment une bonne raison. Une raison que je ne dévoilais pas à tout le monde puisqu'elle risquait de me faire tomber bien bas dans l'échelle sociale, mais ça à la limite je m'en contrefichais, le pire étant que je me sentais horriblement coupable... et c'était justifié puisque j'étais coupable.

Mais enfin bref, même si cette culpabilité rongeait mon âme et ne quittait pas vraiment mes pensées, je n'étais pas ici pour me morfondre, mais au contraire pour trouver une solution à cette situation. C'était donc tout naturellement comme à mon habitude que je travaillais un devoir de médicomagie à la bibliothèque. J'étais à l'endroit le plus calme, celui où les plus jeunes n'allaient jamais et celui donc où ceux qui travaillaient vraiment pouvait bosser tranquillement sans qu'il y ait trop de grabuge.

Je penchai donc sur ce devoir qui dont le sujet était : les différentes potions de guérison utilisable selon les âges et les différents effets secondaires. Ma foi je trouvai cela fort intéressant. Certains mauvais effets étaient d'ailleurs plutôt drôle à constater. Selon le livre que je tenais en main... une potion, que je ne nommerai en aucun cas, avait pour effet secondaire de faire pousser de l'herbe dans les oreilles du patient. C'était à la limite du burlesque. Cela me fit sourire. J'avais l'air idiote à rire seule dans mon coin. Mais il n'y avait personne aux alentours alors que je risquai pas grand chose.

Je risquai un coup d’œil par la fenêtre. Il faisait beau, c'en était presque grisant de rester cloîtrer ici... du moins quand on aimait pas cet endroit. Mais ce n'était pas mon cas. Regardant ma montre, je constatai qu'il y avait bien deux bonnes heures que j'étais ici. Le temps passait plutôt vite lorsqu'on était plongé dans son travail.

C'est alors que j'entendis des pas, le bruit semblait s'approcher de la table où je m'étais étalée (ah oui parce que j'avais presque pris toute la table à moi seule), quand je travaillais j'avais besoin d'espace. Cela me surpris tout d'abord car je ne m'attendais pas à avoir de la visite. Je levai les yeux de mon parchemin pour croiser le regard d'une personne qui ne m'était pas inconnue.  

Elsa Pavlova. Nous nous connaissions depuis un bon bout de temps, nous avions le même âge et personnellement je l'appréciais beaucoup. Parce qu'au moins avec elle je n'avais pas besoin de répondre à des questions sur ma vie. Elle ne cherchait pas à savoir mon passé, et moi je ne cherchais pas à savoir le sien. Nous ne nous jugions pas et c'était bien de trouver quelqu'un à qui parler sans que celui-ci se montre curieux ou bien vous regarde de haut connaissant vos secrets. Bref j'étais à l'aise quand j'étais avec Elsa parce qu'on se fichait bien de ce que l'autre avait à cacher. On comprenait que chacune aimait garder ses secrets. Si elle voulait se confier j'étais là, mais jamais je n'irai poser de questions, par simple respect ! La curiosité pouvait être un vilain défaut.

Elsa semblait en colère. Je n'osai pas lui demander qui pouvait être responsable de sa fureur, craignant de la voir exploser. Après tout on ne savait jamais comment les gens pouvaient réagir lorsqu'ils étaient énervés. Mais je n'eu pas besoin de poser la question car la réponse elle me la donna elle même.
C'était donc ça ! Encore et toujours cette quête de l'Ox ! Les gens n'en avait pas marre de se disputer juste pour cette compétition stupide ?!
J'offris un sourire compatissant à mon amie.

"Plus maintenant. J'ai réussi à dévier ses remarques et ses demandes. Je me cache derrière mon travail scolaire et cela semble lui suffire... Cela dit je te plains, tu devrais songer à lui faire oublier que tu existe peut-être ?" Dis-je en plaisantant.

J'espérais que ma plaisanterie l'aiderait à se changer les idées ou a apaiser sa colère. Je n'aimais pas voir les personnes que j'appréciais dans ce genre d'état. Et je ne voulais pas lui avouer que j'appréciai aussi Katerina, même s'il était vrai qu'elle était beaucoup trop obsédée par cette stupide quête et qu'elle pouvait être vraiment casse bonbon par rapport à ça. Mais j'arrivai à vivre avec.
Je poussai mes affaires afin de faire de la place à Elsa. Un peu de compagnie était toujours agréable et puis j'avais besoin d'une petite pause.

"Je t'en prie assieds-toi ! Il y a assez de place pour deux personnes normalement... c'est juste que j'aime bien étaler mes affaires"

Je rangeai deux ou trois livres inutiles et la place fut faite.


 



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Dim 1 Juin 2014 - 17:33



   
Un livre, un discussion anodine
 
ft Katerina Liszka

   


   Katerina lui fit de la place et Elsa posa son livre et l’ouvrit tout en l’écoutant. La russe trouvait que la polonaise avait bien de la chance. Sa remarque était juste également cependant l’amitié qu’il y avait eu entre la nouvelle meneuse des Iceberg et la brune n’était pas oubliée par les deux. Les deux jeunes femmes avaient été de proche amie les années précédentes et cela c’était dégradé quand Katerina avait pris la tête des Iceberg. Et depuis leur relation pouvait être comme au bon vieux temps mais parfois, et de plus en plus souvent, c’était extrêmement froid entre les deux brunes. Elsa supportait de moins en moins cela.
« J’aimerai tellement que ce soit possible. Mais notre amitié passée reste profondément ancré dans son esprit et elle cherche surement mon soutien pour trouver l’Ox et le meurtrier de sa sœur. »

Notre joli russe n’aimait pas que sa meneuse vint la chercher pour trouver l’Ox mais elle ne pouvait pas totalement lui en vouloir. Kat’ souhaitait trouver celui qui avait tué sa sœur. Si quelqu’un tué Dimitri, Elsa ferait surement de même. Le lien qui peut unir une fratrie peut-être très puissant mais elle se demandait si cela rendait légitime de trouver l’Ox pour se venger. La brune était assez partagée sur ce sujet et ne savait pas franchement quoi penser si cela lui arrivait. Se lancerait-elle à corps perdue dans la quête de l’Ox pour venger son frère ou alors elle chercherait l’assassin par ses propres moyens ? Peut-être que notre petite Elsa l’ignore mais moi je le sais. Je peux vous dire qu’elle se jetterait à corps perdue dans cette quête si son très cher frère venait à être tué. Mais ce n’était le cas donc la quête ne l’intéresse guère.
« Mais bon je ne vais pas t’ennuyer avec ça ! Quoi de neuf sinon ?»

La russe préféra changer de sujet pour se calmer et pouvoir travailler dans de bonne condition. Surtout que le livre qu’elle avait pour l’aider dans son devoir n’était pas simple à comprendre car il était bourré d’information sur les dragons. Elle devait se faire une liste pour pouvoir trier ensuite. Parfois Elsa se demandait pourquoi ces bestioles la fascinaient autant. Elles étaient dangereuses, féroces et impressionnantes. Mais en réalité c’était ça qui attiré la brune vers ces bêtes énormes. Les dragons permettaient de garder le sens de la réalité. Avec eux, tout pouvait arriver. La mort n’était jamais loin, tout comme le feu. La prudence et le calme étaient souvent demandé avec et c’était surement deux qualités qu’Elsa possédait dans ce genre de situation.

La jeune femme savait également que ses études n’étaient pas au gout de ses parents qui s’inquiétait. Nombreuses étaient les lettres que les Pavlova envoyait à leur benjamine pour prendre de ses nouvelles. Au début cela amusait Elsa qui pouvait comprendre que ses parents s’inquiètent mais à la longue, cela commençait à l’énervait. Parfois elle ne répondait pas et du coup c’était son frère qui se retrouvait harceler et généralement elle retrouvait le sourire lorsque ça arrivait. Mais la brune faisait en sorte de donner des nouvelles régulièrement pour ne pas avoir un remontage de bretelle lorsqu’elle rentrait à St Petersbourg pour les vacances. Elle ignorait qui de son père ou de sa mère s’inquiétaient le plus. Leurs craintes étaient différentes et ils n’avaient pas la même façon de le montrer. Les paris entre Dimitri et Elsa étaient nombreux sur ce point.



 

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Sam 14 Juin 2014 - 23:49




Un livre, une discussion anodine

Je laissais Elsa s'installer à mes côtés, non mécontente d'avoir de la compagnie, après tout je pouvais bien me permettre une petite pause. Et discuter avec Elsa, avec qui, il m'était impossible de me prendre la tête, car nous évitions toutes les deux ce genre de problème, était une activité qui ne me déplaisait pas. Je continuai donc de me pencher sur mon devoir de médicomagie, tout en écoutant ma camarade qui se calmait peu à peu. Et semblait surtout dépitée par sa situation.

J'eu un pauvre sourire à sa remarque. Oui le pire dans une relation était quand elle se dégradait pour aller à son côté opposé. Lorsque notre ami devenait notre ennemi... ou presque. Cela était douloureux et plongeait les concernés dans une colère, une haine et une grande tristesse. Perdre une amie à cause de cette quête de l'Ox... Oui je pense c'était arrivé de nombreuses fois depuis que l'on avait découvert que cet objet magique existait sûrement. Il était dommage de voir certaines personnes comme Katerina obnubilées par cette quête stupide. Personnellement je m'en contrefichais, chacun faisait comme il le voulait mais, obliger les autres à se pencher sur l'Ox n'était pas normal. Je détestais la compétition, aussi je m'éloignais dès que quelqu'un mentionnait la quête autour de moi. Je ne voulais pas en être mêlée. Heureusement pour moi, Katerina me laissait tranquille avec ça et je lui en était reconnaissante. Mais en revanche, cela ne devait pas être le cas avec Elsa et cela me faisait grimacé. Parfois notre meneuse de clan allait un peu loin, même si je pensais au fond, que ce n'était pas intentionnel. Il fallait la comprendre, elle avait sûrement une bonne raison de prendre l'Ox, mais je n'aimais pas vraiment qu'elle pousse les autres à la suivre, aussi... durement.

"Ne t'inquiète pas, lorsque tout le monde se rendra compte que l'Ox n'existe sûrement pas, cela lui passera et elle reviendra vers toi en s'excusant." Fis-je gentiment.

Bon bien sûr, je n'étais absolument pas certaine que l'Ox n'existait pas, ni même qu'il existait d'ailleurs. Je n'en savais rien du tout. Mais de toutes façons même si cela avait été le cas, je n'étais pas intéressée par cet objet magique et par ce qu'il représentait, j'avais d'autres priorités dans la vie, et je ne voulais pas perdre mon temps avec cette quête. Et il semblait qu'Elsa pensait la même chose que moi. Ce qui me rassurait, je n'étais pas la seule à me contreficher de tout cela. Pour moi, mon travail était le plus important. Je ne savais pas quelle raison était plus importante aux yeux de mon amie pour délaisser l'Ox, mais j'imaginais qu'il n'y en avait pas qu'une seule. Mais je ne comptait pas faire ma curieuse et poser la question.

D'ailleurs Elsa changea de sujet. Quoi de neuf ? Cette question me donnait souvent envie de répondre : " et bien mon balais je l'ai acheté avant hier" mais je me contenais. Je ne voulais pas faire un flop avec mon humour qui, il fallait le dire, ne volait pas bien haut avec cette blague là. Mais pour dire la vérité, selon moi, les jours se ressemblaient, il n'y avait rien de neuf dans ma vie. Je me levai le matin, après de nombreux cauchemars, je mangeais, j'allais en cours, je faisais mes devoirs, je dormais. En ce moment ma vie n'avait rien d'intéressant mis à part mes cours de médicomagie qui étaient devenus les seuls cours qui m'intéressaient autant, je savais que je pouvais consacrer ma nuit à lire des bouquins sur le sujet. C'était captivant certes, mais c'était surtout mes raisons personnelles qui me poussaient à m'intéresser autant à la matière. Peut-être, que... sans cet incident je me serais intéresser à autre chose... aux dragons... à la magie noire qui sait. Des regrets ? Non je n'en avais aucun bien sûr, on ne pouvait pas regretter quelque chose que l'on ne connaissais pas n'est ce pas ?

"Oh tu sais à part mon travail scolaire il n'y a rien de bien neuf. Mes cours de médicomagie me demande beaucoup de travail. Je tiens absolument à réussir ma spécialisation. Et puis j'adore ce cours... c'est super intéressant !"

Ah mentir... enfin non je ne mentais pas vraiment. J'étais intéressée ! Mais j'avais également d'autres raisons, que bien sûr je ne nommais pas. En parlant de mon cours, je me rappelait que mon professeur était en réalité le frère d'Elsa... heureusement que je n'avais pas dis que je n'aimais pas son cours, ce qui était faux, mais tout de même. Je décidai de glisser un petit compliment, parce qu'il était sincère. Et parce que son frère était comme un mentor pour moi. Il était l'un des rares à être au courant pour ma soeur et il m'aidait énormément, je lui devais beaucoup.

"D'ailleurs ton frère est un excellent prof... enfin après ce n'est que mon avis. Mais je pense que beaucoup de personnes te diront la même chose que moi."

Il était vrai que c'était un professeur plutôt apprécié. Bon après il y avait sûrement des exceptions. Je ne parlai pas plus de médicomagie. J'imagine qu'elle devait en souper souvent avec son frère... ou peut-être pas, après tout cela ne me regardait pas.

"Et toi ? Mis à part que tu veux tuer Katerina, quoi de neuf ?" Dis-je avec un brin de malice


 



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Mar 1 Juil 2014 - 15:07



   
Un livre, un discussion anodine
 
ft Katerina Liszka

   


  Elsa médita un instant sur la phrase de Katerina. Si cela était vrai, si l’Ox n’existait pas elle pourrait jubiler devant sa meneuse de clan. Par contre si l’Ox existait…elle s’en fichait aussi car dans tous les cas elle n’en voulait pas. Cependant la russe doutait sur le fait que l’Ox n’existait pas. Si c’était vrai, pourquoi cette grande chasse au trésor depuis des années ? Il devait forcément y avoir une preuve. De toute manière, la brune préférait la quête propre à son clan, c’est-à-dire trouver le meurtrier de la sœur sa meneuse. Car à vrai dire, son ancienne amitié avec Kat’ lui disait de participer. Elle ne pouvait pas dire non. L’Iceberg voulait aidait son ancienne meilleure amie. Ce n’était pas un sentiment de devoir, mais une envie d’aider une personne qui lui était proche à aller mieux. C’était pour cela qu’elle cherchait à savoir qui était l’assassin de la jeune Devra.
« Se serait trop beau pour être vrai. Et pourquoi cette véritable chasse aux trésors depuis des siècles si l’Ox n’existe pas. Les sorciers ne sont pas si stupides que ça… »

Il devait bien avoir quatre-vingt-dix pour cent des élèves de Durmstrang qui étaient dans cette quête. Sans parler des élèves passaient avant eux des siècles et des siècles avant. Et cette prophétie ? Elsa ne savait pas quoi penser. L’Ox l’intriguait mais elle n’en voulait pas. Elle préférait regarder les autres chercher, fouiller pendant qu’elle faisait son petit bonhomme de chemin. Chacun sa quête, la russe cherchait la tranquillité et pouvoir vivre son secret sans risque. Ce n’était certes pas gagner, mais chacun a le droit de rêver non ? La brune avait arrêté de ce faire des films ou d’espérer inutilement depuis de nombreuses années mais au fond d’elle, c’était ce qu’elle souhaitait le plus au monde et ce petit espoir maintenait une flamme en elle. Quoi ? Elle n’en savait rien, mais inconsciemment la russe espérait qu’un jour cela arriverait.

La jeune femme reconnu bien son amie, quand elle commença à dire que la médicomagie était intéressant et qu’elle adorait ce cours. La russe n’avait pas le souvenir d’une Katerina s’intéressant à autres choses qu’à cette matière. De ce côté, elle était pire que Dimitri. Les fois où les deux se croisaient, c’était à la bibliothèque. Les conversations autour de leurs livres respectifs étaient régulières. La Pavlova était aussi un peu comme cela. Passionnée par les dragons au grand damne de sa famille. Mais mieux valait étudier une matière qui nous faisait vibrer qu’une matière où l’ennuie nous rongerait à chaque cours. La blonde et la brune se ressemblaient énormément sur ce point. Cette passion pour leurs études et le sujet sur lesquelles elles portaient.

Katerina lui fit des commentaires sur son frère et Elsa sourit en retenant un rire gêné.  
« C’est gentil, je lui transmettrais. Je peux te dire que tu es une élève qu’il apprécie. Sérieuse, appliquée, déterminée à réussir. Le profil d’élève qu’il aime avoir en cours. »

La polonaise lui retourna sa question. Elsa rigola lorsqu’elle souligna qu'elle souhaitait tuer Katerina. C’était bien entendu du second degré. Ce n’était pas forcément Katerina qu'elle ne souhaitait plus avoir sur le dos, sa meneuse était une amie malgré leurs sujets de discorde, mais celle qui l’agaçait plus que tout était Anastasia et ses mensonges. Elle n’aimait vraiment pas cette jeune voyante. Peut-être qu’au fond d'elle, son don devait l’effrayait, mais c’était surtout ses mensonges qui l’agaçaient. La russe avait essayé de l’aider au début mais à la fin, elle avait fini par jeter l’éponge. Cela lui retomberait dessus un jour et elle comprendrait que le mensonge n’était pas une bonne chose.
« Hum…pas grand-chose en dehors du fait qu’il faut que j’apprenne toutes les caractéristiques des dragons par cœur et ce n’est pas ce que je préfère dans ma spécialisation. Sinon pas grand-chose en dehors de la routine habituelle. Quoique nos habitudes sont un peu bouleversées avec les étrangers cette année. Je les trouve bizarre… »


 

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Mar 5 Aoû 2014 - 19:02




Un livre, une discussion anodine

Je ne croyais pas en l'existence de l'Ox. Pas plus que je ne croyais à la résurrection. Pour moi, il s'agissait seulement d'une farce. D'une légende faite pour appâter les passionnés ou les personnes avides de pouvoir. Je ne faisais partie d'aucun de ces deux groupes. Mais même si l'Ox avait existé, je ne m’intéressais pas à ces babioles. Après je n'avais rien contre ceux qui éprouvaient de l'attirance pour ces mystères. Sur ce point, Elsa et moi avions le même avis. Nous étions totalement en dehors de cette quête. Pour ma part je jugeais que j'avais des choses beaucoup plus importante à faire dans la vie, comme des études à terminer. Je trouvai cela vital. Nous étions cependant peu nombreux à nous désintéresser de cette quête.

Mes études me prenaient beaucoup trop de temps pour que je me consacre à tout ceci de toutes façons. J'avais de la chance on ne me reprochait pas mon manque d'enthousiasme. Contrairement à Elsa, d'après ce que j'avais pu comprendre. Sincèrement je la plaignais. Cela ne devait pas être facile, de supporter les remarques de notre chef de clan. De plus que, connaissant les deux jeunes femmes, j'imaginais bien que le ton devait monter rapidement entre elles. Je ne dis rien, je ne voulais pas me mêler de ce qui ne me regardait pas.

Je souris lorsque j'entendis que mon professeur de médicomagie m'appréciait. C'était un compliment. En même temps je n'étais pas le genre d'élève qui s'amusait à lancer des boulettes de papiers. J'avais toujours été studieuse et appliquée. Même avant... l'incident, qui m'avait conduite dans cette voie. Voie qui d'ailleurs était fort intéressante. J'apprenais énormément de chose et j'en étais heureuse au fond, même si mon choix cachait ce lourd secret.

"En même temps quand on regarde, il y a très peu de personne qui manque de sérieux à notre âge et à notre niveau d'études. Les mauvais élèves se contentent le plus souvent d'arrêter le plus tôt leur cursus."


Tout du moins pour la plupart. D'autres continuaient sûrement pour le plaisir de rester avec leurs amis, ou encore parce qu'ils étaient nourris et logés. Il fallait avouer que malgré son aspect froid, Dumstrang cachait quelque chose de chaleureux et c'était ce qui me plaisait dans cette école. J'avais des amis et je m'y sentais bien. Même si parfois, mon chez moi me manquait. J'avais hâte de retrouver ma chambre et mes parents.

Mais les vacances n'étaient pas pour tout de suite. Et nous avions encore beaucoup de travail. D'ailleurs je n'étais pas la seule à me pencher sur mes bouquins. Elsa semblait également crouler sous l'apprentissage de ses leçons. Je lui lançai un sourire compatissant. L'étude des Dragons devait être compliquée, mais cela dit fort intéressante. Je n'avais jamais vu de dragon... Elsa avait peut-être eut cette chance ou en tous les cas allait l'avoir. C'étaient des créatures fascinantes !

"Je t'avoue que je n'ai pas vraiment fait attention aux étrangers, j'ai beaucoup de travail cette année et pas seulement en médicomagie. J'ai l'impression que les professeurs veulent nous assommer boulot"

Il suffisait de regarder nos sac de cours pour le voir. Le mien pesait presque 8 kilos.

"Mais ceci dit, je les trouve bizarres aussi. J'imagine que c'est réciproque. Je pense qu'ils nous trouvent encore plus étranges que tu ne les trouves bizarres. Néanmoins certains ont l'air de bien s'intégrer."

Au début cela nous avais sembler tous étrange, d'entendre des élèves parler une autre langue que la notre. Aujourd'hui cela ne me choquait plus. La communication était parfois difficile mais on s'y faisait.

"Je pense en tous les cas que c'est une bonne chose d'avoir des élèves étrangers... cela apporte une touche exotique je trouve. Et puis cela nous permet de découvrir d'autres cultures."

 



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Lun 29 Sep 2014 - 11:59



   
Un livre, un discussion anodine
 
ft Katerina Liszka

   


  La remarque de Katerina était juste. Beaucoup de ceux qui poursuivaient après l'APPM étaient sérieux, attentifs et souhaitaient réussir leur AECM. Cependant, Dimitri faisait rarement ce genre de compliment à des élèves. Il y avait des élèves qu'il n'appréciait pas, d'autres qu'il appréciait comme Katerina et enfin ceux entre les deux. Pas forcément turbulents, pouvant être de bon élève mais n'attirant pas l'attention du prof. Il y avait des élèves qu'il n'appréciait pas, d'autres qu'il appréciait comme Katerina et enfin ceux entre les deux. C'était triste à dire, mais c'était aussi la réalité. "Certes. Mais y'a aussi des gens de notre âge qui reste à l'école pour avoir un toit au dessus de leur tête et pour être avec leurs amis. Mais ce genre d'élève n'intéresse pas Dimitri. Il me parle peu des élèves turbulents ou qui sont juste dans l'archétype de l'élève normal. Il me parle en revanche des élèves qu'il le marque. Et tu en fais partie. Ta détermination à devenir médicomage est peut-être plus grande que la plupart de ceux de ton cursus."

Elsa ignorait pourquoi son amie avait réussi à attirer l'attention de son frère. Il aimait certes les élèves déterminés, mais elle était persuadée qu'il y avait autre chose qui intriguait l'ainé des Pavlova. Mais cela n'intéressait pas la brune. Elle ne faisait que transmettre ses ressentis lorsqu'il s'agissait de ses amis.

L'iceberg tourna une page de son bouquin tout en écoutant la Polonaise. Elle ne pouvait la contredire. Il n'y avait qu'à regarder les deux jeunes femmes qui étaient entourées de gros volumes sur la médicomagie et la dracomagie. À leur niveau d'étude, prendre du retard dans leur travail scolaire n'était pas envisageable. Elsa ne le supportait pas. Elle ne fichait bien de savoir à quelle heure elle allait se coucher pour finir tel ou tel devoir, mais la jeune femme avait son planning et elle ne supportait pas devoir le modifier. Elle avait du temps pour le travail, pour la détente et quand la Russe prenait de l'avance, elle s'octroyait le droit d'aller embêter son frère. Du moins embêter était un bien grand mot quand on savait que les deux jouaient avec le feu à chaque fois qu'ils se croisaient.
"M'en parle pas. J'ai l'impression que le professeur Dimitrov souhaite qu'on passe nos soirées et nos nuits dans nos bouquins. Mais bon, on a aussi choisi cela. On doit être folle !"

Elsa ne pouvait contredire Katerina sur ce point. La dernière des Pavlova s'était liée d'amitié avec Rain, une jeune anglo-islandaise venue étudier les dragons. En dehors du fait que l'Unmarked soit passionnée par les dragons, elle n'était pas intéressée par la quête de l'Ox et la Russe ne cherchait pas à convaincre son amie de rejoindre son clan plutôt qu'un autre. La brune comprenait ce choix de n'appartenir à aucun clan. C'était une tradition de Durmstrang et forcément, cela pouvait paraitre bizarre aux étrangers et la jeune femme ne les blâmait pas pour cela.
"Oui certains sont sympa. Je crois que ceux que je trouve bizarre sont les Français. Dimitri m'en a fait une description qui ne correspond pas vraiment à ce qu'on voit ici..."

La jolie russe n'était pas forcément intéressée par le fait de découvrir de nouvelles cultures par l'intermédiaire d'autres élèves, elle était plutôt refermée sur elle-même, méfiante la rendant agressive avec les inconnus. La jeune femme préférait de loin prendre un bouquin et découvrir les cultures étrangères par ce biais ou alors voyager, mais encore une fois Elsa n'aimait pas spécialement. Elle partait en Norvège une semaine par an et cela lui suffisait amplement.
"Je suis d'accord pour touche d'exotisme que ça apporte à l'école. Ce mets de l'animation, mais me connaissant, ce n'est pas moi qui vais apprendre le plus de choses sur les différentes cultures cette année. Je crois que je préfère mes bouquins et notre enquête."

La Pavlova était un Glaçon, et elle l'était jusqu'au bout.


 

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Sam 1 Nov 2014 - 17:44




Un livre, une discussion anodine

Je devais reconnaître que mon amie avait raison. En effet de nombreux élèves continuaient leurs études parce qu'ils n'avaient pas d'autres choix. La plupart n'avait pas de réel motivation et choisissait selon les choix de leurs amis. C'était plus par envie de rester dans cette ambiance scolaire et amicale.
Déterminée, oui je l'étais ! Mais peu de gens étaient au courant de la véritable raison de cette motivation. J'eus un sourire gênée en entendant Elsa en faire mention. Son frère, mon professeur de médicomagie, était l'un des rares à savoir pour ma sœur. J'espérai qu'il n'en avait pas parlé à mon amie. Mais je lui faisais confiance, il devait être un homme de parole. Et puis si Elsa avait voulu savoir, elle m'en aurait parlé. Heureusement, ni elle, ni moi n'étions curieuses sur les secrets de chacune. J'étais reconnaissante envers mon professeur de m'aider sur le cas de ma sœur, après tout il aurait très bien pu me rejeter en apprenant ce que j'avais fait. Mais il m'avait apporter son aide et pour cela je le respectais beaucoup.

"Oui je suis déterminée." Fis-je en souriant "Il faut dire que c'est un sujet extrêmement intéressant et qui demande à être approfondi ! On ne cesse de faire des découvertes dans le domaine et c'est absolument fascinant"

Ma motivation, n'était pas ce qu'il y avait de plus réjouissant et pourtant j'avais un véritable intérêt pour la médicomagie. Un intérêt qui dépassait les raisons de mon choix de filière. Cela me passionnait et heureusement, car il était vital que je réussisse dans cette matière. Il me fallait absolument devenir médicomage, je devais réussir et je devais tout mettre en oeuvre pour que ce soit le cas. Cela impliquait le boulot d'ailleurs. C'était d'ailleurs pour cela que je me retrouvais en ce moment à la bibliothèque.

Je ris à la remarque de mon amie concernant les cours et les devoirs qu'on nous donnait à foison. Il était vrai qu'actuellement tout le monde avait énormément de travail à faire. Les professeurs devaient croire que nous avions trop de temps libre. D'après ce que je pouvais voir c'était le cas pour toutes les filières et la dracomagie ne semblait pas faire exception.
Cette filière aurait pu être celle que j'avais choisi, si les aléas de la vie ne m'avaient pas poussée à choisir la médicomagie. Les Dragons devaient être super intéressants à étudier ! Même s'il devait y avoir beaucoup de théorie avant de s'initier à la pratique.

En entendant l'avis d'Elsa sur les étrangers je me souvins qu'il y avait bien des Français dans mon cours de médicomagie. Et je constatai que mon amie avait raison. Ils étaient étranges. Je ne leur avais pas adressé la parole, car je n'engageais que rarement une conversation avec des inconnus, parce que je n'aimais pas m'incruster dans un groupe, mais je devais reconnaître que leur façon d'être me perturbait quelque peu. Pourtant j'étais moi aussi étrangère, puisque que j'étais polonaise. Mais étant de culture slave je n'étais pas si différente des Bulgares. En réalité je recevais la même éducation. Il était vrai que les cultures latines étaient assez différentes des nôtres. Parfois, cela était assez étrange à voir.

"Tu as raison... moi je les trouve bien snob et bien froids ces français. Tellement que je n'ose pas trop leur adresser la parole. Ils ont bien trop l'air hautain."

En revanche en ce qui concernait les autres nationalités je n'avais pas à me plaindre, au contraire je les trouvais forts intéressants à observer et il m'arrivait parfois d'échanger avec eux.
Je souris en entendant mon amie dire qu'elle ne comptait pas s'ouvrir aux cultures différentes et décidait de la charrier un peu.

"Pourtant toi dans ta filière tu vas être amenée à beaucoup voyager. Il va falloir que tu apprennes à des choses sur leur culture" Fis-je avec un sourire taquin.

 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Mar 6 Jan 2015 - 17:31



   
Un livre, un discussion anodine
 
ft Katerina Liszka

   


  Limite Elsa pouvait voir des étoiles briller dans les yeux de son amie. Elle comprenait Dimitri quand il lui disait qu’elle était plus que motivé. Au moins, elle s’épanouissait dans ce qu’elle faisait et ce n’était pas pur obligation ou juste pour rester avec des amis. Si on regardait les motivations de la brune, c’était un peu moins transcendant. Certes les dragons la passionnait réellement et cela faisait peur à ses parents mais c’était aussi pour n’être pas très loin de son frère. Et quoiqu’on puisse dire, c’était aussi une des raisons qui l’avait poussé à continuer en spécialisation. Mais ce petit détail, c’était juste pour elle. Personne ne devait le savoir et personne ne le serait.

Tournant la page de son bouquin, elle commença à gratter son parchemin tout en écoutant Katerina. Les français. Elsa pensa une seconde à Perséphone. La petite française ne semblait pas hautaine. Très maladroite et agaçant oui, mais pas hautaine. Elle était surement d’une grande gentillesse mais je m’amusais à l’embêter et de jouer avec sa maladresse. Rien de méchant, c’était du bizutage. Cela amusait la Russe, surement beaucoup moins Sephy mais il fallait rigoler de temps en temps et il était plus facile d’embêter quelqu’un avec un défaut bien voyant qu’avec des qualités. Au final je n’avais strictement rien contre la Delacour.
« Hautain je sais pas…Au mœurs bizarre et comportement étranges oui. Mais nous ne devons pas avoir la même éducation. Y’a qu’à voir comment ils réagissent quand on parle de Magie Noir. Ils sont limite à nous sauter à la gorge en nous disant que c’est mal et compagnie. Alors que Mr Tarnoven nous apprend tout le contraire…Enfin bref…On va surement s’y habituer à la longue… »

Il allait le falloir car l’année n’était que tout juste entamer. Supporter et prendre sur soi si cela était possible. Surement…ou pas…Elsa ignorait si elle pourrait un jour s’habituer à la présence d’étranger dans l’école. C’était une chose incertaine et cela dépendait beaucoup de son humeur et du comportement des autres. Seul le futur pouvait le dire mais pas le futur de la divination. La Pavlova ne croyait pas en cette chose-là.
L’Iceberg releva la tête face à la taquinerie de la polonaise. Elle lui répondit sur le même ton.
« Je ferais en sorte de rester dans l’Est. Et heureusement que la plupart des réserves de dragon se trouvent dans des pays slaves. Donc du coup…en dehors de la langue qui peut poser soucis…bah je serais tranquille niveau culture car elles sont sensiblement les même. »

Donc elle pourrait survivre aisément. Non parce qu’imaginait Elsa dans un pays de l’Europe de l’Ouest. La pauvre ne tiendrait pas deux jours. Ou alors, elle devra prendre des calmants ou autres choses pouvant calmer les nerfs de la Russe.
« Oh et si je suis obligée de m’exilée à l’autre bout du monde…je ferais avec et je prierai pour vite revenir à la maison ! » finit-elle en rigolant.



 

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ Dim 15 Mar 2015 - 17:51




Un livre, une discussion anodine

Je n'étais pas tout à fat sûr que j'allais m'habituer au comportement des étrangers. Ils ne me gênaient pas, mais étaient tellement différent que je serais, je pense toujours surprise par leur culture, parfois complètement opposée à la notre. Mais au fond cela était une bonne chose, si nous avions été tous pareil la vie serait terriblement ennuyeuse.
Je me replongeai dans mon devoir tout en écoutant Elsa, alors autant dire que ma concentration quant à mon boulot scolaire, pour le moment était assez peu élevée. Mais je pu tout de même remarquer une erreur que j'avais glissé dans une réponse à une question de notre professeur. Je m'empressai de rectifier, tout en esquissant un sourire face à la remarque de mon amie.

Elle avait raison, on était bien chez soi. Personnellement j'aurais aimé voyagé, mais au fond mon côté casanier me pousserait à revenir vite. J'aimais la tranquillité... trop peut-être. On ne me voyait que rarement aux fêtes, je préférai me pencher sur un bouquin. Bien sûr il m'arrivait de faire quelques soirées et je ne m'y ennuyais pas je n'étais pas associable non plus ! Il ne fallait d'ailleurs pas me laisser avec un bouteille d'alcool dans les mains, je ne tenais absolument pas la boisson... à remarque cela faisait rire les autres, mais le lendemain je le regrettai amèrement. Le fait que je sois en médicomagie m'avait d'ailleurs épargné quelques longues journées de migraines.

Il existait de nombreuses potions anti-gueule de bois, ce devait d'ailleurs être la potion la plus ingurgité par an ! Je trouvai d'ailleurs un des effets secondaires de cette potion dans le bouquin que j'avais devant moi et m'empressai de l'ajouter à mon devoir. Ce remède si la dose était trop important pouvait donner de fortes hallucinations... Cela ne m'était jamais arrivé et heureusement. Il faut dire que je respectais les doses et je connaissais mes limites.

Je souris à Elsa, l'imaginant pétant littéralement un câble face aux étrangers, dans un autre pays, de comprenant pas leur langue... cela me fit rire.

"Il vaut mieux pour les pauvres habitants des villes que tu visiteras que tu rentres régulièrement en effet... tu pourrais lâcher un dragon sur eux et le regretter après coup."

Bien sûr ce n'était qu'une plaisanterie, Elsa n'était pas une meurtrière... tout du moins je l'espérai...

"Si jamais je deviens médicomage, je te prescrirais des anti-stresse... ou plutôt des séances de relaxation, je ne suis pas pour les potions et remèdes pour gérer les angoisses j'ai pu lire certains très mauvais effets secondaires les concernant."

J'en étais d'ailleurs à leur page dans le bouquin, mais je n'avais aucune question dessus. Dommage, parce qu'au niveau des effets secondaires, il y en avait à foison... le manque de réflexe par exemple, ou pire une arythmie.

Un rire bruyant manqua de me faire sursauter, deux pimbêches s'étaient installées non loin de nous et semblaient beaucoup s'amuser de toutes évidences elles n'étaient pas ici pour travailler. Je levai les yeux au ciel. Certains étaient d'une belle connerie tiens !

"... Avoue si tu avais un dragon dressé sous la main tu aurais déjà fait carboniser ces deux cruches" fis-je avec un clin d'oeil.

De toutes façons elles n'allaient sûrement pas rester longtemps, la bibliothécaire allait les virer vite fait bien fait, si elles continuaient leur bordel. Ou alors j'allais leur dire ma façon de penser, mais je savais que je ne le ferais jamais, je n'étais pas du genre à me faire remarquer et je n'aimais pas les conflits. Si on m'attaquait je savais me défendre en revanche. Ces deux filles n'en valaient d'ailleurs pas la peine. Mais peut-être qu'Elsa ne pensait pas la même chose. Connaissant son caractère, elle pouvait très vite monter sur ses grands chevaux... moi je trouvais ça drôle, quand ce n'était pas moi la cible bien sûr.  

 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Empty
Ҩ Re: Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina] Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

Un livre, une discussion anodine [Pv Katerina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Discussion à la maison (pv: Aisuru) (Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum