AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Tout problème à ses solutions [pv Katerina L]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vladimir Rákóczi
Ҩ LUX IN TENEBRIS
Vladimir Rákóczi
Ҩ LUX IN TENEBRIS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 433Date d'inscription : 03/07/2014Localisation : Là où tu voudrais qu'il soit.
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ Mer 9 Déc 2015 - 20:56

Le cours des neuvièmes années venaient se terminer. Les élèves étaient peu à peu revenu en cours, il y avait encore beaucoup d’absent mais Vladimir avait fait comme si de rien était. Ceux n’assistant pas à son cours devraient rattraper par eux même, le professeur ne les aiderait pas pour cela. Que ce soit une question d’Ox ou pas, leur motif d’absence n’était pas valable à ses yeux. La vie devait continuer malgré tout, peu importait les aléas de la vie. Si tout devait s’arrêter de fonctionner à chaque grand évènement, le monde entier ne fonctionnerait plus et cela était impossible. Alors l’alchimiste avançait sur son programme sans se soucier des trous dans la salle de classe. Les cours étaient néanmoins plus calmes et cela était profitable aux élèves présents car il pouvait passer plus de temps avec eux de façon individuel afin de les aider. Alors en regardant ses élèves partir, ses prunelles vertes se posèrent sur la chevelure blonde d’une de ses élèves Katerina Liszka. La petite sœur d’Elena.
« Miss Liszka, vous pouvez rester cinq minutes s’il vous plait. J’ai à vous parler. »

Plusieurs élèves semblèrent surpris, souvent ce n’était pas bon signe quand leur professeur convoquait des élèves après le cours. Mais il savait que c’était la dernière heure de la journée et donc il ne la mettrait pas en retard pour un autre cours. Il contourna son bureau et rangea ses notes de cours et fit une pile des copies que lui avait donné ses élèves en début de cours. Son visage avait un calme, posé ne reflétant nulle colère ou contrariété. Il ne voulait nullement effrayait son élève, surtout pas pour ce qu’il avait à lui dire et à convaincre de faire. La tâche ne serait pas facile, surtout si elle se méfiait. Vlad ne voulait pas qu’elle pense qu’il bluffait. Il voulait lui montrer la vérité en face. Il avait préparé ce moment de façon méticuleuse et espérait grandement que tout se passe comme il l’avait prévu. Il fit un geste pour inviter son élève à s’assoir en face de lui.
« Asseyez-vous. N’ayez crainte, je ne vous parlerais pas de vos notes ou travail scolaires qui sont toujours sérieux et appliqués. Mais pour un sujet tout autre. »

Le sorcier ouvrit un tiroir de son bureau et en tira deux fioles. L’une contenait un liquide noir, l’autre un liquide plutôt mauve clair. Il les posa devant son élève. Elle pouvait peut-être deviner ce que contenaient les deux fioles. Mais s’il elle l’ignorait ce n’était pas bien grave. Car au final cela reviendrait au même. Peu importait les détails en réalité, seul son fil conducteur général comptait pour ce qu’il voulait faire, pour pousser la jeune Liszka a accepté ce qu’il voulait qu’elle accepte. Cela n’était pas forcément gagner d’avance, surtout qu’il jouait sur une supposition.
« Il me semble que vous souhaitez devenir médicomage après vos études. Auriez-vous une petite idée de ce qui se trouve dans ces fioles ? »

Le contact était lancé, il n’y avait plus qu’à espérer que la jeune fille soit réceptive et coopérative.


( Family was different, though. Sweet and gentle, yet there was a little of his light in her, too. )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Re: Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ Ven 11 Déc 2015 - 11:13




"Tout problème a ses solutions"  

Les récents événements étaient, petit à petit, en train d'éteindre leur influence. Chacun commençait à revenir en cours. Seuls les plus motivés d'entre nous, à résoudre cette quête, n'avaient pas refais surface dans les salles de classes. Pour ma part il était hors de question que je loupe les cours. Mes études étaient bien trop importantes pour que je les néglige au profit de l'Ox, que les autres membres du clan pouvaient bien trouver sans moi. Mon aide n'était plus indispensable. J'avais fait ce qu'il y avait à faire pour les Icebergs il me fallait à présent me concentrer sur les leçons, qui ne nous avaient pas attendus.

Le cours d'alchimie venait de se terminer. Chacun commençait à ranger ses affaires pour pouvoir se précipiter hors de la salle. C'était la dernière heure de la journée, ce qui expliquait l'empressement général, dans un certain brouhaha. Nous étions tous assez soulagés d'être arrivés à l'épilogue de cette journée de cours plutôt chargée et je n'étais pas la dernière à l'avouer. Je n'avais qu'une hâte : me caler dans un fauteuil avec un bouquin, aller dîner et prendre une douche bien chaude avant de me glisser dans mes couvertures. Je rangeai les rouleaux de parchemins lorsque le professeur m'intima de rester quelques minutes supplémentaires.

J'échangeai un regard avec mes camarades. Ce n'était pas forcément très bon signe. Avais-je fait quelque chose de mal ? Mes notes étaient-elles catastrophiques ? Je commençais à me poser des questions. Ce n'était pas souvent qu'on me demandait ce genre de choses, j'étais plutôt discrète, cette soudaine marque d'attention me fit rougir, alors que je sentais les regards surpris des autres élèves. Je finis donc mon rangement, laissant tout le monde sortir avant de me diriger vers le bureau de mon professeur, appréhendant  les raisons de ma convocation.

Mais ce qu'il ajouta, alors que j'approchais, me rassura quelque peu. Ce n'était donc pas en rapport avec mon travail. Ouf, c'était déjà ça. Mais alors qu'elle était le problème ? Pourquoi me convoquait-il donc ? J'étais intriguée. Je pris place en face de lui alors qu'il ouvrait un tiroir pour en extraire deux fioles. L'une contenant un liquide noir, l'autre remplie d'un fluide d'un violet assez clair.  Que signifiait ceci ? Que pouvait-il bien attendre de moi ? J'étais de plus en plus perplexe et les questions affluaient dans mon esprit. Je me demandai le but de cette manœuvre.

Je haussai un sourcil en écoutant ses attentes. Oui, je souhaitais devenir médicomage, ce n'était pas vraiment un secret, c'était mentionné dans mes fiches d'orientation. Mais je ne voyais toujours pas le rapport. Les fioles posées devant moi était-elles des remèdes ? Je laissai de coté mes interrogations et  me concentrai.  
Ce liquide mauve, ne me disait rien. Je ne le connaissais pas. En revanche j'hésitai sur la nature du second fluide, il pouvait s'agir de venin de Doxys ou bien d'un philtre de mort vivante. Si c'était un test, j'étais plutôt mal partie, car je n'avais pas spécialement les bonnes réponses.

« Et bien... celui-ci semble être du venin de Doxys ou bien un philtre de mort vivante, mais je n'irais pas goûter pour vérifier. »

Non, certainement pas. Je désignai ensuite la seconde fiole.

« Quant à cette fiole là, je ne connais pas son contenu. »

Mais quelque chose me disait que je n'allais pas tarder à le savoir. Même si je ne voyais toujours pas où mon professeur d'alchimie voulait en venir et ce qu'il attendait de moi précisément. Je me risquai à poser la question.

« Professeur, puis-je vous demander pourquoi vous me demandez ceci ? »






Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Rákóczi
Ҩ LUX IN TENEBRIS
Vladimir Rákóczi
Ҩ LUX IN TENEBRIS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 433Date d'inscription : 03/07/2014Localisation : Là où tu voudrais qu'il soit.
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Re: Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ Sam 2 Jan 2016 - 16:09

La jeune femme hésitait devant la fiole au contenu noir mais dans ses suppositions, la bonne réponse s’y trouvait. Elle était vive et intelligente, alors même sans lui dire directement elle allait surement comprendre. Elle ignorait cependant ce que contenait la seconde fiole. C’était très bien, il pourrait la mener vers ce qui voulait de façon plus simple. D’ailleurs elle lui demanda pourquoi, il lui demandait cela. Il croisa ses mains sur le bureau, lui dire la réponse direct serait trop abrupte, il ne voulait nullement la bousculer. Vladimir se doutait que c’était un sujet plus que sensible pour la jeune Liszka. Alors il ne souhaitait pas qu’elle se brusque ou qu’elle prenne peur ou autre. Ce n’était nullement le but du sorcier, bien loin de ça. Il voulait qu’elle se détente et qu’à la fin, qu’elle lui dise ce qu’il voulait entendre.
« Effectivement c’est bien du venin de Doxys, une dose suffisante paralysé de façon douloureuse un membre du corps humain.»

Cela devait être la dose de venin qui avait du tomber sur le bras d’Elena pour le paralysé ainsi. Ce venin ne faisait vraiment pas bon ménage avec les humains surtout avec cette quantité de produit. Un doxys ne contenait pas autant de venin, dans cette fiole il y avait là la quantité d’une dizaine de ces satanés bestioles. Vlad prit la fiole contenant le liquide mauve.
« Cet fiole…cela ne m’étonne guère que vous ignorez le contenu, cette potion n’est pas commercialisé et le sera jamais. »

Il fit une pause le temps d’observer la réaction de la jeune femme avant de reprendre.
« Cette potion est normalement conçu pour éliminer de façon permanente une douleur que les potions d’anti douleur ne peuvent pas faire. Cependant…la potion ne fonctionne pas comme prévu par soucis d’alchimie…La personne prenant cette potion voit sa douleur disparaitre temporairement…car une seule personne ne pourrait la préparer pour que son effet soit parfait. »

Si Katerina acceptait de l’aider, si elle acceptait de préparer la potion, Elena ne souffrirait plus. Sa paralysie et ses cicatrices seraient toujours présents mais s’ils pouvaient supprimer complètement la douleur de sa collègue, ce serait déjà une grande victoire. Ses recherches auraient porté ses fruits et ils pourraient continuer à chercher ensuite à supprimer la paralysie puis les cicatrices. Pas à pas aller vers la guérison complète de la jeune femme avec l’aide de Katerina. Elle n’était pas encore médicomage, elle n’était pas chercheuse. Mais Vladimir pouvait faire les recherches et elle pouvait l’aider à faire les remèdes. Car l’alchimie était capricieuse dans cette affaire. Alors Vladimir planta ses iris verte dans le regard clair de son élève.
« Vous vous demandez surement pourquoi je vous raconte tout ça…pourquoi je vous montre tout cela. Je vous dis cela car vous êtes la seule à pouvoir préparer cette potion correctement. Vous et vous seule pouvez le faire. Et je vais vous demander de me faire confiance…je ne suis pas passionniste, vous ne l’êtes pas non plus…Mais si vous me faites confiance, je vous en dirais plus et je vous aiderais à faire cette potion. »

Elle allait surement lui demander pourquoi elle devait faire cette potion, qu’est-ce qu’elle avait à voir avec toute cette histoire.
« Vous vous demandez surement pourquoi vous, et pourquoi vous devez faire cette potion…Votre culpabilité vous ronge miss Lizksa…et l’un des moyen pour vous en débarrasser…c’est de faire cette potion… »


( Family was different, though. Sweet and gentle, yet there was a little of his light in her, too. )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Re: Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ Ven 15 Jan 2016 - 19:20




"Tout problème a ses solutions"  

Je fixai les fioles qui se trouvaient devant moi, toujours perplexe. Je n'avais aucune idée de ce qu''on attendait de moi. Mais j'avais répondu à la question de mon professeur tout en sachant que ; j'avançais certes, mais dans le noir total. Ma réponse avait-elle une quelconque incidence ? Et si oui, sur quoi ? Néanmoins, je me doutais bien que le brouillard allait bientôt se dissiper et que je serais alors éclairée sur les raisons de cet étrange entretien.

Il approuva ma première remarque sur le venin de Doxy. J'avais au moins une bonne réponse sur deux, ce qui n'était pas si mal ! Mais je me retins de grimacer lorsqu'il en expliqua les effets. Je les connaissais, mais me les faire rappeler ainsi, faisait resurgir de mauvais souvenirs dans mon esprit. J'entendais de nouveaux le fracas du verre brisé, je revoyais les liquides de différentes couleurs éclabousser le sol et le corps d'Elena. Je fermai les yeux une fraction de seconde pour laisser s'enfuir ces mauvaises pensées semblant survenir d'un cauchemar pourtant bien réel. Je reportai alors mon attention sur le professeur Rakoczi. Silencieuse, le laissant poursuivre.

Je fronçai les sourcils en écoutant les révélations qu'il me faisait sur la seconde fiole. Non commercialisée ? Cela voulait-il dire que c'était une nouveauté ? Était-ce une simple expérience ? Et comment ça elle ne le serait jamais ? Surtout ce qu'il m'en disait cela pouvait améliorer la vie de bon nombre de personne et surtout celle de ma sœur aînée. Même si cela n'était que temporaire. Je voyais en cette potion une issue, une porte de sortie et peut-être définitive !

« Et vous ne comptez pas la commercialiser si j'ai bien compris. »

Quel dommage ! Cela m'aurait permis d'en acheter pour mon aînée.

Tout ceci ne répondait pas à ma question. Mais je commençais à avoir certains doutes sur ses motivations. Se pourrait-il que mon professeur soit au courant de ma culpabilité ? Il savait certainement pour l'état d'Elena, tous ses proches connaissaient son handicap et j'avais bien vu ma sœur se rapprocher de Vladimir Rakoczi... oui c'était sûrement cela.

Je croisai son regard vert, hypnotisant, sentant que les réponses à mes questions allaient sans doute arriver. Bien entendu que je me demandai pourquoi il me parlait de tout cela. Je n'avais jamais eu ce  genre d'entretien avec mon professeur et je n'étais toujours pas remise de ma surprise et il avait titillé ma curiosité. Peut-être cela était-il en lien avec le fait que je voulais devenir médicomage.
C'était d'ailleurs sans doute pour cela qu'il me disait que j'étais la seule à pouvoir l'aider à faire cette potion... du moins je l'espérai, car l'autre raison que je voyais dans ce geste était beaucoup trop effrayante et je me refusais à le croire. Mais oui je lui faisais confiance.

« Je vous fais confiance professeur. » Après tout, il était « ami » avec Elena, ses intentions ne pouvaient pas être mauvaises.

J'allais lui demander pourquoi j'étais la personne à qui, il avait pensé en premier, redoutant ce qu'il allait me dire, lorsqu'il enchaîna directement sur ma question informulée. Et j'avais eu raison de redouter sa réponse. Je me figeai, mon cœur loupa un battement, sur le coup je vis floue. Il savait. L'instant de choc ne dura que quelques secondes et lorsque mon esprit se remit à fonctionner, les pensées se succédèrent sans retenues. Comment pouvait-il être au courant ? Et surtout qu'allais-je pouvoir répondre ?!

« Je... je... » Je n'arrivais pas à mettre de l'ordre dans mes pensées, la panique ayant dégagée toute réflexion logique, de mon esprit.

Néanmoins, la peur commençait à s'atténuer, peut-être parce qu'il ne m'avait en aucun cas jugée. Et surtout, je savais qu'il avait raison. Il me fallait lui apporter mon aide pour cette potion, mais pas pour jeter aux ordures la culpabilité qui me rongeait, non, pour Elena, juste pour elle. C'était ce qui comptait. Je pris ma respiration avant de répondre.


«Je ne sais pas comment vous avez pu être au courant... et peu importe finalement. Je vais vous aider à faire cette potion, vous n'avez même pas besoin de me demander, cela fait un moment que je cherche un moyen de soulager ma sœur de cette douleur. Je vous aiderai. »


Même si je n'étais pas convaincue que cela allait m'aider à me débarrasser de ma culpabilité, d'ailleurs j'avais décidé de ne pas relever son allusion à celle-ci, je ne voulais pas en parler.
Ce qui comptait, c'était qu'Elena n'allait plus avoir mal, mais elle n'en serait pas soignée pour autant. Néanmoins, nous faisions un grand pas en avant. Je n'avais qu'une hâte, commencer cette préparation, pour au final voir la douleur disparaître du visage d'Elena. Je réalisai soudainement que je devais beaucoup à mon professeur... et Elena également. Elle avait de la chance d'avoir un tel ami.

« Merci » fis-je sincèrement. « Pour ma sœur... merci. »

Une certaine allégresse commençait à m'envahir et je me sentais plus déterminée que jamais

« Bien. Que dois-je faire. »

Sous entendu : par où devais-je commencer ?




Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Rákóczi
Ҩ LUX IN TENEBRIS
Vladimir Rákóczi
Ҩ LUX IN TENEBRIS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 433Date d'inscription : 03/07/2014Localisation : Là où tu voudrais qu'il soit.
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Re: Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ Jeu 21 Jan 2016 - 22:51

Vladimir se retint de sourire, Katerina avait vite percuté là où il voulait en venir. Et heureusement, elle ne s’était pas braquée. Il y avait bien eu un léger moment de flottement où l’Iceberg avait hésité mais son désir de soigné Elena l’avait emporté. Elle voulait l’aider du moins elle voyait cela comme telle. Mais Katerina devait comprendre qu’elle ne serait pas une aide, il fallait qu’elle soit l’actrice de la guérison de sa sœur. Vlad ne serait là qu’en soutien, afin de vérifier la bonne préparation de la potion et que l’alchimie soit parfaite afin qu’enfin cette potion fonctionne sur la brune. Il ne rêvait que de cela. Un rêve qui pouvait devenir réalité avec la plus jeune des Liszka. Le plus dure était passée, désormais il fallait passer au détail, installer l’état d’esprit qu’il souhaitait pour que tout fonctionne.
« Ce n’est pas moi qui est besoin d’aide mais vous et votre sœur. Je ne suis là qu’en soutien afin de vous guider et de chercher les pistes. Vous devez être celle qui apportera la solution. Mon travail, mes recherches s’arrêtent là où vous rentrez en jeu. Je ne jouerais que mon rôle de professeur, rien de plus. »

L’alchimiste voyait la ressemblance entre les deux sœurs. Le regard de Katerina qui le remerciait d’avoir peut-être trouvé une solution était le même qu’avait vu Elena quand elle l’avait remercié pour l’aider à arranger leur relation à toutes deux. Elle avait la même façon de parler et de regarder leur interlocuteur dans un moment comme celui-là. Il ne l’avait jamais remarqué jusqu’à présent mais aujourd’hui cela en était frappant. Katerina souhaitait commencer au plus vite, il pouvait sentir sa joie de pouvoir enfin aider sa sœur, son envie de le faire rapidement. C’était louable et il n’allait pas contenir plus longtemps son désir d’aider Elena car au fond tous deux souhaitaient la même chose. Alors il se leva.
« Suivez-moi. »

Il l’entraîna dans une porte dérobé au fond de sa salle de cours qui menait tout droit à son laboratoire. Tout était relié afin qu’il puisse travailler dans les meilleurs conditions. Cela avait été la condition pour qu’il accepte le post à Durmstrang. Sinon il aurait refusé et aurait continué ses recherches purement et simplement. Le labo du professeur d’Alchimie était parfaitement ordonné de façon presque maniaque. Deux paillasses se faisaient face et sur l’une une expérience était en cours. L’autre était vide, propre et n’attendait que d’être utilisé. Vladimir sortit sa baguette, une chose bien rare pour lui, et d’un coup bref fit apparaitre les ingrédients et un chaudron sur la paillasse. Il se tourna vers son élève.
« Bien entendu vous ne parlez de ce lieu à personne. La potion n’est pas très compliquée à exécuter, une sixième année pourrait la faire les yeux fermés. Mais tout va dépendre de votre état d’esprit au moment de la faire. »

Tout en parlant les étapes de la potion s’inscrivait sur un parchemin vierge, le sorcier retransmettant par la pensée la manière de procédé afin de la réalisé.
« Vous culpabilisez, c’est indéniable et ne me dites pas le contraire, je ne vous croirais pas. Il faut que vous cherchiez le sentiment, l’émotion inverse. Chercher l’envie de vous pardonner, la rédemption. Et tant que vous ne l’avez pas ne touchez à rien. Je sais que cela est loin d’être facile, prenez le temps que vous souhaitez, nous ne sommes pas pressés. »

Désormais tout reposait entre les mains de la jeune sorcière. Il était là pour la guider et pour l’aider à réaliser la potion.


( Family was different, though. Sweet and gentle, yet there was a little of his light in her, too. )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Re: Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ Jeu 4 Fév 2016 - 13:39




"Tout problème a ses solutions"  

Mon professeur d'alchimie devait avoir une bonne raison de vouloir nous aider, Elena et moi. Je les soupçonnais d'être plus proches qu'ils ne voulaient l'admettre, mais je n'avais aucune preuve pour étayer ma pensée. Ils avaient l'air de vraiment bien s'entendre et cela faisait plaisir à voir. Ma sœur avait eu des moments difficiles depuis quelques temps et la mort de sa meilleure amie n'avait pas arrangé les choses, c'était certain. Alors trouver en Vladimir Rakoczy un ami, avait sans doute énormément aider Elena à surmonter cette perte tragique. Je n'étais pas là pour elle, alors j'étais soulagée de voir que quelqu'un semblait prendre ce rôle de confident très à cœur, ou plus si affinités.

J'étais d'accord avec le fait que ma sœur avait besoin d'aide, mais je ne comprenais pas ce je venais faire là dedans. Non, moi je n'étais pas celle qui avait besoin qu'on la guérisse. Qu'est ce qu'il voulait insinuer par là ? Parlait-il encore de cette culpabilité ? Je retins un soupir, ce n'était pas quelque chose que je voulais aborder et surtout pas avec lui. Mais je ne fis rien remarquer, après tout, j'étais en face de mon professeur et non d'un ami, je ne voulais pas le contrarier non plus. Ceci dit j'appréciais énormément le soutien qu'il comptait nous apporter et je hochai la tête.

« Très bien. » Fis-je, bien que je ne comprenais pas sa volonté de vouloir s'effacer.

Il faisait la plus grosse partie du travail, il ne méritait pas d'abandonner maintenant. Je ne saisissais pas totalement sa décision. Mais peu importait, il faisait comme il le souhaitait. Ce qui importait pour moi, c'était de voir cette potion marcher !

Je lui emboîtai le pas alors qu'il m'intimait de le suivre. Nous pénétrâmes, par une porte dérobée, dans une pièce, située à l'arrière de la salle de cours. Son laboratoire. J'étais subjuguée, cet endroit était plutôt impressionnant. D'autant plus qu'il était en train de réaliser une expérience sur l'une des paillasse. Je n'osai pas approcher de ce plan de travail, ne voulant pas, par maladresse, casser quelque chose avec mon sac.
Mais l'autre table était vide. J'en déduisis que c'était celle que nous allions utiliser. Mon professeur d'alchimie fit apparaître les ingrédients, avant de se retourner vers moi.

Évidemment je comprenais que cet endroit devait rester secret, et je n'avais aucun intérêt, de toutes façons à en parler. De même ce que nous nous apprêtions à faire n'était pas quelque chose que je comptais révéler à n'importe qui, au risque de me faire mal voir de mes camarades, accusée peut-être de favoritisme.
Je ne comprenais néanmoins pas où il voulait en venir, lorsqu'il parlait d'état d'esprit. Le mien était en conditions idéales pour faire cette potion ! J'étais motivée comme jamais, alors je ne voyais pas pourquoi il me parlait d'état d'esprit.

« Je pense que mon état d'esprit est au mieux professeur ».

Et j'avais hâte de commencer. Les étapes de la potion étaient en train de s'écrire sur un parchemin pendant que mon professeur parlait. Je décrochai un petit instant pour essayer d'observer les détails de la préparation. C'est alors que sa déclaration me cloua sur place, plongeant mon enthousiasme dans un abîme profond. J'étais refroidie.

Comment ça nous n'étions pas pressés ? Je retins un « parlez pour vous » qui avait manqué de s'échapper de mes lèvres. De plus il remettait cette culpabilité sur le tapis et cela je n'appréciais guère, car ça ne le concernait en rien. Il était là pour m'aider à soigner Elena le reste ne le regardait pas. D'autant plus que ce remède allait m'aider à me débarrasser de cette culpabilité au moins partiellement. Elena ne serait jamais vraiment guérie, mais la douleur ne serait plus là, ce qui représentait un énorme pas en avant.

« Alors je ne vais pas vous faire patienter longtemps » Lui dis-je. « Nous pouvons commencer maintenant. Parce que le seul moyen que j'ai trouvé pour me débarrasser de cette culpabilité, ou tout du moins l'atténuer assez pour ne pas qu'elle pourrisse la relation que j'entretiens avec ma sœur, la dévore de l'intérieur, est justement de trouver un remède. »

Je ne pouvais pas faire mieux. Je n'étais pas capable, comme il me le demandait, me débarrasser de ce que je ressentais, de ce sentiment, comme ça en claquement de doigts, ce n'était pas si évident que cela. Cela prendrait du temps, des années même. Et j'avais déjà trop attendu.

« Et je n'ai pas trouvé mieux pour avoir ce sentiment inverse, que vous appelez « l'envie de me pardonner ». Vous m'offrez déjà la solution, et je vous en serai redevable toute ma vie je pense. Mais je ne vois pas quelle autre voie utiliser pour rejeter cette culpabilité. »

… qui ne me quitterait peut-être jamais totalement, mais mieux ne valait pas le lui préciser. J'étais persuadée que cette potion dont il me laissait l'honneur de la préparation, était une porte de sortie, ou une partie du chemin vers la rédemption et la guérison. Mais s'il pensait que ce n'était pas suffisant, j'espérai qu'il avait une solution efficace, car personnellement je n'en avais pas.  


Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Rákóczi
Ҩ LUX IN TENEBRIS
Vladimir Rákóczi
Ҩ LUX IN TENEBRIS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 433Date d'inscription : 03/07/2014Localisation : Là où tu voudrais qu'il soit.
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Re: Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ Jeu 26 Mai 2016 - 15:25

La jeune fille en face de lui semblait soudainement déterminée. C’était un bon point, il allait falloir tester si cela fonctionner avec son état d’esprit actuel. D’un claquement de doigts, il fit apparaitre la marche à suivre, au quart il fallait attendre trois jours que la potion mijote à son rythme, puis après 1 semaine. C’était une potion longue et complexe à réaliser mais qui était à porter de la jeune Iceberg. Elle reviendrait donc plus tard pour la terminer. Il la laissa faire, gardant un œil sur ce qu’elle faisait afin que son laboratoire ne parte pas en fumé, pendant qu’il continuait une recherche qu’il avait sur le feu. Il la laissa partir une fois qu’elle eut terminé la première partie. L’espoir était de nouveau permis, l’espoir de voir la femme qui l’aimait ne plus souffrir à cause d’un malheureux accident de jeunesse. Il fallait espérer, du moins lui y croyait et c’était toujours cela de gagner.

QUELQUES JOURS APRES LA DECOUVERTE DE l’OX ET DU VLADENA III

Vladimir fulminait intérieurement. L’Ox bouillonnait dans ses veines, il le sentait mais il ne pouvait contenir sa frustration, sa colère. Il l’avait fait face à Elena, pour ne pas la blesser, pour ne pas lui faire perdre espoir. Mais lui, avait ce sentir d’avoir échoué. Et il fallait qu’il l’annonce à la jeune Lizska qui travaillait dure sur cette potion. Il s’éclipsa de la salle de réception, pour se glisser dans son laboratoire pour réfléchir. Il fit disparaitre le chaudron de potion qui mijotait mais qui était désormais inutile. Il ressortit ses travaux sur les blessures d’Elena et les lus, les relus et les rerelus, cherchant un moyen pour contrôler le pouvoir de l’Ox. Mais c’était presque une cause perdue.
Il finit par abandonner et rangea le tout avant de tout sceller manuellement. Il ne prendrait pas le risque de faire exploser le dossier avec une magie trop puissante ou pas assez contrôler. Il retourna donc dans la salle de réception à la recherche de la jeune Iceberg. Il la repéra rapidement avec ses longs cheveux blonds et il s’approcha d’elle.
« Miss Lizska, puis je vous parler 5 min ? »

Il l’entraîna un peu à l’écart des autres élèves, afin d’aborder le sujet, il tenta d’être le plus délicat possible pour annoncer cette nouvelle peu réjouissante pour eux deux.
« Je pense que cela va vous faire un choc, que vous serez déçu, je vous préviens. »

Il fit une pause pour y aller en douceur.
« La potion pour votre sœur est devenue inefficace avec l’Ox, elle n’atténue plus la douleur. Il est donc inutile de fabriqué la potion, elle n’aura aucun effet. »


( Family was different, though. Sweet and gentle, yet there was a little of his light in her, too. )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

HOMINUM REVELIO ϟ
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Re: Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ Ven 1 Juil 2016 - 20:17




"Tout problème a ses solutions"  

Voilà plusieurs jours que nous étions confinés dans cette salle. Il nous était déconseillé, qui dis-je même interdit de sortir sans protection. La tension était palpable et ne faisait qu'augmenter à mesure que les heures passaient. Nous nous demandions tous combien de temps cela durerait-il. Le pouvoir de l'Ox affluait dans les veines des Icebergs et des Eclairs, nous étions les vainqueurs de cette quête... vainqueurs certes... mais à quel prix ?!

J'étais vers l'infirmerie de fortune qui avait été installée pour l'occasion. J'aidais comme je pouvais à soigner ceux qui étaient malade, rien de bien méchant, des rhumes ou des petites blessures pour la plupart. C'était l'un des seuls moyens que j'avais trouvé pour ne pas devenir folle. Rester confinée là dedans me laissait les nerfs à vif. D'autant plus que je ne pouvais pas sortir de la salle de réception, ou tout du moins, pas assez régulièrement. C'était trop dangereux... mais bon sang, nous laisser là au milieu de cette tension qui ne faisait que croître, un peu comme la pression dans une cocotte minute, c'était pire ! Nous allions finir par nous entre-tuer. Je ne voyais pas d'issu favorable à cette situation et chaque jour je sentais le stress m'envahir de plus en plus, cette angoisse, mêlée au pouvoir de l'Ox était multipliée par cinq au moins. Cela bouillait dans mes veines, dans mon esprit.

J'étais en train de donner un antihistaminique à un élève lorsqu'une voix m'apostropha. Je me retournai pour voir mon professeur d'alchimie. Ah ! Peut-être allait-il pouvoir me faire sortir d'ici quelques heures le temps que nous allions préparer la potion pour Elena ? A cette pensée je sentis une vague de soulagement m'envahir. J'allais enfin pouvoir quitter cette salle. Mais je fronçai les sourcils en entendant ses paroles. « Parler 5min » cette phrase là, quelque soit son locuteur, n'annonçait jamais rien de bon. L'expérience me l'avait de nombreuses fois démontré.

Ces mots me firent l'effet d'un électrochoc. Je chancelai sous le poids de cette déclaration, de ce qu'elle signifiait. Non... c'était impossible... c'était injuste ! Totalement injuste ! Elena souffrait encore... il n'y avait rien à faire. Je n'étais pas déçue, c'était pire ! J'étais dévastée, anéantie... je trouvai une chaise non loin et me laissai tomber dessus. Je mis ma tête dans mes mains, sentant poindre une migraine infernale. J'avais envie de pleurer. Tout cet espoir que j'avais mis dans cette solution que Vladimir Rackoczy, ce projet, mes projets... tout ! Tout s'effondrait. Nous recommencions de zéro... je recommençais... Tout ceci à cause de l'Ox ! Je relevai la tête et plantai mon regard dans le sien.

« Non ! C'est impossible ! Vous devez vous tromper. » J'espérai que ce fût le cas, j'avais même l'envie qu'il me fasse une mauvaise blague, qu'il se mette à rire et me réponde : mais non ne vous inquiétez pas, au contraire votre sœur va beaucoup mieux. Mais c'était impossible. Le professeur d'alchimie n'avait jamais été du genre à plaisanter.

« Peut-être avons-nous fait une erreur dans la dernière potion, un ingrédient qu'on aurait pas dû mettre ou bien quelque chose de ma dosé ! » Bien entendu j'avais envie qu''on se soit trompé, mais je connaissais mon professeur, il avait sans doute penser à cette éventualité, et avait peut-être même vérifié lui même.
Je replongeai la tête dans mes mains, tentant de calmer la détresse qui oppressait mon cœur. L'Ox... tu parlais bien d'un cadeau ! C'était une véritable malédiction ! Il n'apportait que des malheurs ! A quoi pouvait servir un pouvoir qu'on ne pouvait même pas contrôler qui... qui....

Mes pensées s'arrêtèrent alors sur une idée. Une idée folle... démente même, peut-être mauvaise, maléfique, mais... que me restait-il ? C'était notre dernière chance, il fallait au moins la tenter... J'allais sans doute essuyer un refus de la part de mon professeur, mais je devais tenter le coup !

Je levai les yeux, brillant certainement d'un nouvel espoir... maléfique je le savais mais cela je m'en souciais guère.

« Nous pouvons essayer d'en créer une nouvelle... avec le pouvoir de l'Ox on devrait pouvoir trouver une solution, mélanger notre pouvoir à cette nouvelle potion pourrait guérir Elena... »

Je saavais que cette idée lui paraîtrait insensée. Mais cela ne l'était pas pour moi. Je voyais de nouveau la chemin de l'espoir qui se dessinait. Je pouvais encore avancer. C'était notre dernière chance ! Il nous fallait la saisir... qu'importait le prix. J'étais peut-être inconsciente, ce serait sans doute dangereux pour lui comme pour moi, mais si le pouvoir de l'Ox pouvait soigner Elena, je ne devais pas hésiter une seule seconde.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Empty
Ҩ Re: Tout problème à ses solutions [pv Katerina L] Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout problème à ses solutions [pv Katerina L]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum