AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
I have nothing to lose
avatar
I have nothing to lose

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 1144Date d'inscription : 26/02/2014Localisation : Là où tu crois que je suis
Ҩ Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Mar 15 Juil - 16:33

Voilà, parce qu'AK, c'est ma drogue et qu'Elsa et Dimitri c'est trop chou, je vous présente une petite fanfic sur les deux ! Par rapport au contexte d'AK, ça se déroule l'année d'avant^^
Code couleur :
-Elsa -> Bleu
-Dimitri -> Gras
-Mère d'Elsa -> Orange
-Viktor ->Italique
-Katerina -> Violet
-Katerina Liszka -> Jaune
-Roksana -> Rouge

LE FRUIT DÉFENDU


Prologue

   

Les doigts jouant avec ses cheveux, elle regardait la pluie tomber sur St Pétersbourg. La jeune femme scrutait en réalité le lourd portail de fer du manoir. Elle attendait quelque chose, quelqu'un. Sans savoir réellement s'il allait venir. Derrière elle, son père rallait sur une partie d'échecs sorciers qu'il disputait avec sa femme. La brune en déduisit qu'il était en train de perdre. Un éclair déchira le ciel noir ramenant la Russe à la réalité en la faisant sursauter.
« Elsa, laisse cette fenêtre tranquille. Ton frère n'arrivera pas ce soir. »

Le regard bleu de du dénommé Elsa se tourna vers sa mère en soupirant.
« Tu as surement raison. Mais il me manque, cela fait tellement longtemps qu'il est parti... »

La belle voulait courir se réfugier dans les bras puissants de son aîné, sentir la chaleur de son corps contre le sien. La jeune femme n'en pouvait plus de cette attente qui lui semblait durée une éternité.

Elle abandonna sa fenêtre pour attraper un livre sur les dragons et se cala dans le canapé. Autant s'occuper l'esprit que de ruminer sur cette attente insoutenable pour la brune. Ses yeux bleus parcoururent les lignes du livre et la fatigue la gagna lentement. Elsa finit par s'endormir, le livre posé sur sa poitrine qui se soulevait au rythme de sa respiration. Ses parents firent apparaître une couverture sur leur fille avant de parti se coucher également.

La jeune femme fut tirée de son sommeil en plein milieu de la nuit par une douce caresse sur sa joue. Elle ouvrit péniblement les yeux en grognant et reconnut une silhouette qu'elle avait attendue avec impatience durant toute la soirée. À moitié réveillée, elle se déplaça pour se caler dans les bras tant attendus.
« Dimitri... Tu m'as tellement manqué...
-Toi aussi, tu m'as manqué ma douce petite sœur... Rendors-toi... Je reste avec toi... » Murmura-t-il.

Dimitri remonta la couverture sur eux, et laissa sa sœur se rendormir contre lui, l'esprit en paix d'avoir enfin retrouvé son aîné.

Le lendemain, leurs parents les trouvèrent endormis l'un contre l'autre. Ils soupirèrent et les réveillèrent en écartant les rideaux où la lumière du jour fit son travail. Elsa émergea en clignant des yeux. Elle fut surprise de se trouver dans le salon familial blottit contre son frère. Elle n'avait donc pas rêvé cette nuit, tout cela avait été bien réel. La brune se retint de sourire et d'échanger un regard complice avec son frère. Sous le regard sévère de ses parents, elle fila dans sa chambre pour se changer. Quand elle redescendit, elle aperçut les deux hommes de la maison en pleine discussion visiblement mouvementée, et préféra rejoindre sa mère.
« Qu'est-ce qui se passe entre eux ?
-Je crois que ton père demande à Dimitri de te convaincre de ne pas faire dracomagie l'année prochaine.
- Non ce n'est pas vrai.! Faut qu'il arrête ! Pourquoi vous ne voulez pas que je fasse cette spécialisation ?
-C'est dangereux Elsa ! Ce sont des dragons ! Ils peuvent te tuer en un rien de temps.
-Je ne serais en contact avec eux que pendant une semaine durant le voyage en Norvège. Et sous la surveillance des professeurs ! Je ne risque quasiment rien ! Et je suis majeur, je ferais ma spécialisation que vous ne le vouliez pas ou non ! Et je pense avoir Dimitri de mon côté pour cela ! »

La vérité était que son frère avait peur pour elle, mais il n'allait pas lui dire ne pas faire ce qu'elle voulait faire. Les deux hommes rejoignirent Elsa et sa mère et au vu du regard de son père, la jeune femme en déduisit qu'il n'avait pas réussi à convaincre l'aîné de leurs enfants. Elle ne put retenir un sourire victorieux.

La journée se déroula sans encombre, la belle aux yeux bleue se retenait d'aller se coller à son frère pour rattraper le temps perdu et gagner un peu de temps sur la rentrée qui n'allait pas tarder à arriver. Ce ne fut que le soir, que Dimitri pointa le bout de son nez dans la chambre de sa sœur qui était en pleine recherche d'un tee-shirt mystérieusement disparu.
« Tu as regardé dans ma chambre ? » Lança-t-il.

Elsa fit un bond de deux mètres et fusilla son frère du regard.
« À ton avis ! Je veux bien croire que la moitié de mes affaires se retrouve bizarrement chez toi, mais celui-là, je suis sûr de l'avoir vu ce matin ici ! »

Elle s'apprêta à plonger sous son lit et s'arrêta.
« Ou alors tu as fait exprès de me le prendre et de le cacher dans ta chambre pour que j'y aille ! »

Le sourire innocent que lui lança son frère lui fit lever les yeux au ciel.
« Admet aussi, que tu as accepté la perche tendue, car, avec ta baguette, tu l'aurais vite trouvé ton tee-shirt ! »

Elsa ne prit pas la peine de répondre et préféra lui envoyer son oreiller à la figure. Au fond d'elle, la brune savait qu'il avait raison. Elle était toujours en train de chercher une excuse pour céder à la tentation.
« Je crois que je vais devoir mettre ta chambre en désordre...
-Possible... Tout dépend si je te laisse faire ou pas !
-Et comment tu comptes m'en empêcher ? »

En guise de réponse, il l'attrapa et la serra dans ses bras en faisant courir délicatement ses doigts sur la peau blanche des bras de sa sœur. La jeune femme fut parcourue d'un frisson qui lui remonta le dos.
« Ok... Tu as gagné, grommela-t-elle
-Quoi ? Je n'ai pas bien entendu.
-Je m'avoue vaincu ! »

Il l'embrassa tendrement sur le front et verrouilla la porte de la chambre de sa sœur pour ne pas être dérangé par des parents parfois trop curieux. Ils se calèrent l'un contre l'autre dans le lit d'Elsa. La jeune femme se laissait aller, ayant une confiance absolue envers son frère. Ils passèrent une grande partie de la nuit à se taquiner et finirent par s'endormir l'un contre l'autre, à rêver de la tentation interdite.
Chap 1 : Une rentrée sur des chapeaux de roue


Durmstrang. Elle y retournait pour une huitième année et une première année de spécialisation en Dracomagie. Comme chaque année, le début allait être difficile pour la brune. Se tenir loin de son frère, pas de regard, pas de câlin, pas de confidence, l'impassibilité. Mais la jeune femme avait bien du mal à rester impassible à son aîné. Si lui le faisait à merveille, elle, non. C'était à chaque fois une véritable torture. Mais dans le château, il était professeur, elle était élève. La barrière qui les empêchait de se comporter comme à la maison. Elsa arrivait toujours à avoir des petits moments avec Dimitri quand elle se faufilait dans ses appartements, mais cela restait rare. La Russe redoutait toujours les rentrées, mais avec le temps, elle reprenait ses habitudes, son train-train quotidien. Elle allait retrouvait son clan, les Iceberg. Une deuxième famille. Le sceau du clan était incrusté dans sa peau au niveau de son omoplate. Il ne la quittera jamais.

Les clans allaient encore se battre pour trouver l'Ox. Depuis quelques années, la recherche de cet artefact magique s'accentuait, car selon une prophétie, l'objet devrait être trouvé l'année suivante. La jeune femme se fichait pas mal d'un objet qui lui donnerait richesse, pouvoir et reconnaissance. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était vivre en paix non loin de son frère. Alors elle participait de temps en temps, mais sans jamais réellement s'impliquer dans cette quête. La jolie russe avait autre chose à faire, comme ses études.

Comme chaque année, Elsa monta sur le pont du bateau qui devait les mener à Durmstrang. La brune ne se lassait pas du spectacle que pouvait lui offrir la vue de leur arrivé vers le château. Tout en restant à l'écart des premières années. Elle s'isolait en bonne Iceberg et regardait le château grossir tandis que la brise marine s'engouffrait dans ses cheveux bruns. Elle était heureuse d'être de retour, mais, le fait de devoir se tenir loin de son frère pendant dix mois la faisait également souffrir. Des émotions contradictoires, mais qui passait le plus souvent inaperçu aux yeux des autres. Il était possible, que la jeune femme soit légèrement susceptible les premiers jours, mais elle redeviendrait celle que tout le monde connaissait.

QUELQUES JOURS PLUS TARD

La cérémonie de bienvenue ne ferait que quelques jours après l'arrivée des élèves. C'était une soirée, où la tension entre les différents était tendue, chacun voulant recruter de nouveaux membres. Elsa aimait bien regarder les meneurs comploter pour gagner des nouveaux en plus. C'était distrayant. Mais ce qu'elle aimait bien depuis que son frère était professeur, c'était de lui faire tourner la tête et le rendre jaloux de ne pas pouvoir la rejoindre sur la piste de danse quand un garçon venait lui demander de danser. Un petit manège, que la jeune femme savait que son frère allait redouter.
D'ailleurs, l'Iceberg se préparait pour la fameuse cérémonie. Elle avait décidé de revêtir une robe noire proche du corps jusqu'à la taille, s'évasant légèrement ensuite et tombant jusqu'au-dessus du genou. Des manches en dentelle noire, toujours prêts du corps venaient compléter le vêtement. La belle se maquilla légèrement, juste pour faire ressortir ses yeux bleus pailletés de vert vers la pupille. Elle laissa comme d'habitude ses cheveux détachés au naturel. Elle ajouta une paire de mocassins noirs pour agrémenter sa tenue. Elle était fin prête pour la cérémonie et se dirigea en compagnie d'autres filles de son clan vers la salle de réception, décoré comme chaque année aux couleurs des clans avec une dominance pour le clan organisant la soirée.

Elsa rejoignit la table des Iceberg et retrouva Roksanna et Katerina Liszka. La jeune femme salua également sa meneuse de clan et proche amie. La brune commença alors à s'intéresser aux nouveaux. Du moins, les clans adverses. Les éclaires et les flammes étaient toujours les moins discrets dans leur recrutement. Mais l'ambiance générale était bonne et les professeurs présents ne jouaient pas à la police avec les plus remuants. D'ailleurs, la Russe chercha dans son frère des yeux discrètement. Elle le repéra de dos et tout en l'observant discrètement, la jeune femme remarqua que Dimitri cherchait à éviter la vision de la table des Icebergs.

La belle engagea donc la conversation avec ses amies. Comme chaque début d'année, leur conversation tournait autour de leurs vacances, de leur nouveaux cours et parfois du nouveau prof ayant rejoint le rang des enseignants. L'année dernière, la discussion avait beaucoup tourné autour de Dimitri qui avait intégré l'équipe professorale, mais cette année aucun nouveau ne pouvait être le sujet de discussion des filles. La discussion se concentra donc plus sur la spécialisation des deux huitièmes années. Roksanna était plus jeune et encore dans le cursus obligatoire.
La meneuse des Iceberg les rejoignit une vingtaine de minutes plus tard pour souffler. Elsa se tourna vers son amie, un sourire taquin aux lèvres.
« La chasse est bonne cette année ? »

Cette remarque lui valut un coup d'épaule de son amie. Mais les quatre filles éclatèrent de rire.
« Pas trop mal, j'ai réussi à chiper un Unmarked à Krum. Vous auriez dû voir sa tête. J'ai eu le droit à un joli regard noir.
-Les ombres doivent être enchantées d'avoir un ennemi en moins, lança Elsa en tournant la tête vers le clan en question. »

La rivalité entre Ombre et Eclair n'était plus à refaire depuis le temps. La belle était cependant due côté des Ombres. Elle trouvait les verts trop arrogants.
La soirée continua dans la bonne humeur et un jeune homme prénommé Viktor, lui demanda une danse comme chaque année. Elsa se demandait s'il n'avait pas des vues sur elle. Il ne s'exprimait jamais ouvertement, mais l'Icerberg avait analysé son comportement et sa conclusion était celle-ci. Malheureusement, son cœur était pris, mais la jeune femme n'osait pas le lui dire. Il était trop gentil pour qu'elle lui brise le cœur. Alors elle le laissait faire, mais ne lui donnait aucune raison d'espérer. Elle le suivit sur la piste de danse sous les regards taquins des trois autres Icerberg. Elles aussi n'étaient pas au courant. Elles tentaient souvent de pousser la Russe à faire le premier pas, mais Elsa s'esquivait toujours avec une pirouette.

Lorsque Viktor passa sa main autour de sa taille, la Pavlova se sentit observer de tous les côtés. Du côté des Icerberg et du côté des professeurs. L'un d'entre eux avait cédé et observé le couple. Visiblement, quelqu'un était jaloux du jeune homme et aurait bien voulu se trouver à la place du cavalier. Elle posa sa main sur son épaule et passa sa main dans la sienne et se laissa guider, car la belle n'était pas très bonne danseuse.
« Tu n'as toujours pas appris à danse durant l'été ?
-Je crois que mes livres étaient plus passionnants ! Répondit-elle en souriant
-Sur les dragons, je suppose ?
-Magnifique déduction Viktor. Les Iceberg te réussissent ! »

Pour se venger, le jeune homme lui écrasa discrètement le pied arrachant une grimace de douleur à Elsa. Son cavalier avait été durant cinq ans chez les Unmarked avant de rejoindre le clan des Iceberg. Et c'était un point sensible chez lui. La belle le savait et aimer bien le taquiner. Leur discussion se résumait toujours à cela. Ils ne parlaient pratiquement d'autre chose. Mais ce soir, il en avait décidé autrement. Brisant la glace, Viktor changea le sujet de la discussion.
« Elsa...j'aurai du te dire cela bien plus tôt... Mais... Je n'ai pas trouvé le courage... »

Il fit une pause et la jeune femme ne le coupa pas lui disant qu'elle savait déjà ce qu'il allait lui dire. Elle ne fit que plonger son regard bleu dans le sien pour l'encourager à dire ce qu'il avait sur le cœur sachant très bien que derrière, elle devrait lui dire la vérité, du moins que ce n'était pas réciproque.
« Je... Cela fait déjà deux ans... Je...
-Tu... ?
-Je crois que je t'aime et je pense que c'est réciproque non ? »

La belle écarquilla les yeux. Elle n'avait rien fait qu'il pense cela. Cela rendait les choses plus compliquées qu'elle ne l'avait pensées.
« Écoute Viktor, je t'apprécie beaucoup. Tu es quelqu'un d'extraordinaire, mais mon cœur est déjà pris. Je suis vraiment désolée si je t'ai laissé espérer que quelque chose soit possible entre nous. »

Il s'arrêta de danser et Elsa dut le forcer à continuer pour que son frère ne se doute de rien.
« Qui ?
-Euh... Tu ne le connais pas...
-Tu ne veux rien me dire ?
-Non ce n'est pas ça ! C'est que c'est plus compliqué que tu ne le penses !
-Je le connais donc ?
-En quelque sorte.
-Alors qui s'est ?
-Personne d'important pour toi.
-Si. Elsa, s'il te plait... Dis-moi qui sait !
-Non, je ne peux pas ! »

Il arrêta de danser devant le regard glacial de la jeune femme. Elsa commençait à se sentir en danger et devenait agressive. Et, pour se sauver, elle le planta là et retourna auprès de ses amis qui incrédule ne comprenait pas la scène qui venait de se passer. Mais Viktor ne semblait pas vouloir en rester là. Katerina sembla comprendre que la Russe ne souhaitait pas lui parler et le bloqua.
« Non, tu la laisses tranquilles. Je ne veux pas que ça se batte dans mon clan. Alors du vent ! Allez, oust ! »

Le regard froid d'Elsa le dissuada de réessayer.
« Que s'est-il passé pour que tu sois dans un état pareil ?
-Il a joué avec le feu et y a des choses avec lesquelles je n'aime pas jouer. »

Cela suffit pour dissuader les filles de poser d'autres questions bien que la Pavlova pouvait sentir que sa meneuse voulait en savoir plus. Elle allait la cuisiner plus tard au grand damne de la Russe.

Dans son coin Dimitri avait assisté à la scène s'en comprendre ce qu'il se passait. Tout ce qu'il savait en ayant observé le comportement de sa petite sœur, s'était que le jeune homme avec lequel elle dansait avait dû la titiller sur un sujet sensible et la jeune femme s'était retrancher derrière ses défenses et que tous ceux qui essayeront de savoir ce qu'il s'était passé, allait essuyer les foudres glaciales d'Elsa. Seul lui pouvait aller lui parler sans risque. Leur regard se croisa, et le regard bleu de l'Iceberg était inondé de colère et de peur. Sans qu'elle ne fasse quoi ce soit, le professeur sut que leur secret avait failli éclater, mais heureusement pour eux, l'aptitude de la Russe à sentir le danger dans ce genre de situation lui avait survie et c'était retranché derrière son mur de glace et son agressivité.

Le Pavlova adorait la voir effrayé et énervé. Il la trouvait adorable avec ses lèvres pincées par la colère, ses yeux furibonds et sa démarche rapide. Il adorait presque autant l'observer que de passer des moments avec elle. Car à chaque fois qu'ils se trouvaient proches, le fruit défendu n'était pas loin, il était à portée de main. Elle était son fruit défendu, il était son fruit défendu.

Chap 1 : Vivons caché

La semaine suivant la cérémonie de bienvenue fut particulièrement calme. Elsa suivait comme d'habitude ses cours avec sérieux et travaillait à la bibliothèque chaque soir. Ses amis ne l'avaient pas questionné davantage sur ce qui s'était passé, ayant déduit l'évènement à leur manière. Et il suffisait de voir les regards douloureux et furieux que jetait Viktor pour comprendre que la Russe avait refusé ses avances. Personne ne comprenait pourquoi mais beaucoup respectaient sa décision. Faisant partie des plus âgés de l'école, ce n'était pas les plus jeunes Iceberg qui allaient l'embêter sur ce point, certains s'y étaient essayé et ils n'étaient pas prêts de recommencer.

La brune sortie de son dernier cours de métamorphose avec les autres élèves de sa classe et elle se dirigea vers la bibliothèque où elle retrouva son amie polonaise déjà penchée sur ses épais volumes de médico-magie. En s'asseyant en face d'elle, la belle regarda tous les livres surprises.
« Rassure-moi, mon frère ne vous a pas donner autant de boulot pour une première semaine .
-Non, rassures-toi, je fais juste des recherches supplémentaires, rigola Katerina.
-Tu es folle. »

Les deux amies rigolèrent discrètement pour ne pas s'attirer les foudres de la bibliothécaire. Les deux savaient parfaitement qu'Elsa pouvait faire de même sur la dracomagie. Sa passion pour les dragons en surprenait beaucoup connaissant son caractère. Cependant ces créatures avaient toujours passionné la pavlova, depuis son plus jeune âge, elle lisait des livres sorciers et moldus sur les cracheurs de feu. La jeune femme avait été surprise de voir que la vision, de ceux n'ayant pas de pouvoir magique, était proche de la réalité. Certes, ils ne connaissaient pas les races existantes et les différentes caractéristiques des dragons existants, mais leur description était très réaliste et surprenante.

Elsa commença son devoir de métamorphose. Certes, ils ne connaissaient pas les races existantes et les différentes caractéristiques des dragons existants, mais leur description était très réaliste et surprenante. Elle commença à prendre des notes du bouquin qui était ouvert devant elle, et faisait le lien avec le cours qu'elle venait d'avoir. La jeune femme tourna sa page et s'arrêta brusquement. Une feuille s'était glissée entre les pages du volume cependant elle n'avait pas souvenir d'avoir voulu marquer cette page-là et elle utilisait toujours une autre façon de marquer ses pages. Attrapant le bout de parchemin plié, elle put voir par transparence une écriture. Curieuse, elle déplia le bout de papier et lut : « retrouve-moi où tu sais après le dîner." Elle cacha le mot à Katerina qui pouvait également reconnaitre la plume de son professeur. Se replongeant tant bien que mal dans sa métamorphose, Elsa se demandait bien pourquoi son frère demandait à la voir. C'était rare, c'était toujours elle qui allait le voir. Ce qui rendait le mot encore plus mystérieux et existant pour l'iceberg.

L'heure du dîner arriva trop lentement pour la brune qui avait bien du mal à se concentrer, son esprit divaguant encore et toujours sur le mot. Au final, elle n'avait pas fait la moitié de ce qu'elle devait faire. Comme à son habitude la pavlova ne fit que grignoter. N'aimant pas spécialement s'endormir le ventre trop plein, il n'était pas rare de la voir sauter ce repas pour continuer de travailler. Et ce soir-là, elle se serait bien passée de prendre son repas pour rejoindre son aîné plus rapidement. Mais lui prenait toujours ses repas contrairement à elle. Elsa aurait pu rester à la bibliothèque mais son niveau de concentration frôlant le zéro absolu, elle s'était résolue à suivre son amie pour manger.
Assise en face de sa meneuse, celle-ci remarqua l'esprit vagabond de sa camarade.
« Houhou ! Durmstrang appelle la lune !
-Hein ?
-Tu es ailleurs depuis le début de repas. Tout va bien ?
-Oui, j'étais perdue dans mes pensées.
-Et qui hante tes pensées ainsi, lança Roks assise légèrement plus loin mais qui avait suivi la conversation.
-Personne, ne mentit Elsa à qui le rose montait aux joues.
-Ne nous la fait pas ! On sait que tu as dit non à Viktor parce qu'il y en a un autre ! Alors qui est l'heureux élu ?
-Mais personne ! Pourquoi j'ai le droit à un interrogatoire ? Tiens Roks, personne en vue en ce moment ?!
-Ne change pas de sujet !
-Je change si je veux ! Ma vie privée et bien vous ne savez pas la meilleure...elle est privée ! lança la russe avec un grand sourire. »

Les deux icebergs soupirèrent. Elles savaient qu’elles ne tireraient rien du tombeau que pouvait être Elsa sur certains points de sa vie privée et ce fut un soulagement quand elle put rejoindre le point de rendez-vous donné par son frère. Enfin point de rendez-vous…les moments où les deux se voyaient le plus lorsqu’il était à l’école c’était dans les appartements de Dimitri. Ils étaient à l’abri des oreilles et des regards indiscrets.

La jeune femme arriva devant les appartements de son frère. Elle leva la main pour frapper à la porte mais avant qu’elle ne donne le premier coup, elle s’ouvrit sur son frère.
« Guettais-tu mon arrivée ? demanda-t-elle en guise de bonjour
-Il se peut… » Répondit-il avant de l’embrasser sur le front.

Il la fit entrer et Elsa posa son sac dans un coin avant de s’assoir dans le sofa présent dans le salon.
« Au fait, la prochaine fois débrouilles-toi pour m’envoyer ton petit message APRES mon passage à la bibliothèque. Tu m’as empêché de faire mon devoir de métamorphose.
-Je ne suis pas sincèrement désolé car te voir dans cet état était comment dire…
-Rooh ça va ! Si en plus tu m’espionnais ! »

Dimitri la rejoignit dans le canapé, mais l’Iceberg ne se logea pas dans ses bras. Elle lui faisait payer le lourd interrogatoire de ses amies. Bien que cela n’aille durer que quelques minutes car son esprit était trop faible pour résister à la tentation de sentir les bras puissants de son aîné l’entourer.
« Je vais donc devoir me faire pardonner .
-Tout a fait !
-Hum… »

Le regard bleu de la russe se posa sur lui d’un air peu rassuré. Quand le Pavlova réfléchissait ainsi, ce n’était jamais de bon augure pour elle. Qu’allait-il lui réserver ? La brune se posait bien la question.

Un lourd silence s’installa. Finalement le professeur se leva :
« En fait non, je n’ai rien à me faire pardonné !
-Quoi ?!
-Veuillez sortir de mes appartements Miss Pavlova, j’ai des copies qui m’attendent ! »

Elsa écarquilla les yeux. À quoi jouait-il ? Elle était complètement perdue. Puis cela devint clair dans son esprit. Il voulait la faire culpabiliser. La jeune femme entra dans le jeu. Elle se retrancha derrière son armure de glace et se leva.
« Si c’est ce que vous souhaitez professeur. »

Aucune ombre ne passa dans le regard de l’enseignant qui était doué en occlumencie et la belle passa devant lui attrapa son sac, ouvrit la porte et s’apprêta à sortir.
« Elsa ! »

L’Iceberg se retint de sourire, et se tourna lentement vers son frère avec un air las.
« Oui professeur ? »

Elle jouerait jusqu’au bout. Elle voulait gagner cette manche.
« D’accord, je suis désolée de t’avoir dérangé durant ton devoir de métamorphose ! S’il te plaît, reste…, lança-t-il d’un ton suppliant qui faisait craquer sa petite sœur à coup sûr. »

Un sourire victorieux se dessina alors sur les lèvres de la jeune femme. Elle revint vers sur ses pas et retourna s’assoir sur le sofa et cette fois vint se loger dans les bras de son aîné en ramenant ses jambes contre elle. En position fœtal, elle se sentait en sécurité, loin des soucis, loin des règles qu’ils les empêchaient d’être eux-mêmes. Elsa resta un moment sans rien dire, fermant les yeux, profitant de ce moment qui était rare. La brune aimerait avoir plus de temps à passer avec son aîné, alors chaque petit instant passé avec lui, elle ne profitait un maximum. Cependant elle finit par briser le silence apaisant qui avait enveloppé la pièce.
« Pourquoi voulais-tu me voir ?
-Dois-je avoir une raison pour voir ma sœur ?
- Ne me piquent pas mes répliques s’il te plaît !
-Disons que j’étais intrigué par ce qu’il s’était passé lors de la cérémonie de bienvenue… »

Le visage de la russe s’assombrit. Décidément, elle n’aurait pas la paix avec ça. Mais avec Dimitri, elle pouvait parler librement. Pas de mensonge, pas de secret, tel était le mot d’ordre entre les deux.
« Je suis sure que tu as une petite idée !
-Non pas du tout, répondit-il faussement.
-Tu aurais tellement été jaloux que le pauvre se serait retrouvé en retenue jusqu’à la fin de sa scolarité.
-Dis m’en plus…
-Non, se plaignit la brune
-Si, lui souffla-t-il à l’oreille, ça te fera du bien. »

Elsa soupira.
« Cela fait pas mal de temps que Viktor avait des vues sur moi, mais il n’a rien dit et il a décidé de faire le premier pas lorsqu’il m’a invité à danser. Je lui ai dit non bien sur…
-Te connaissant tu l’as envoyé promener.
-Même pas, j’ai essayé de me montrer délicate mais il m’a titillée là où il ne fallait pas et c’est là que je l’ai envoyé sur les roses.
-Tu as fait un effort dis-moi.
-Rooh ça va, tu n''aurais pas fait mieux !
-Il va falloir que j’apprenne la diplomatie petite sœur, la prochaine t’aura peut-être moins de chance.
- Te rappelles-tu dans quel clan je suis ?
-Humhum. Icerberg, je m’en souviens très bien, ne t’inquiète pas. Mais n’oublie pas que j’ai été chez les ombres. »

Sur ce point, il avait gagné. La belle ne pouvait rien répliquer à cela.
« On verra si je suis une bonne élève…
-Je n’en doute pas… J’ai quelques idées pour te faire devenir une bonne élève pour ça. »

Les deux rigolèrent sachant très bien que cela serait difficile mais que l’enseignant ne manquait pas de ressource en ce qui concernait sa sœur. D’ailleurs, il souhaita commencer maintenant.
« Première chose, ne joue pas avec le feu… murmura-t-il à son oreille, pas comme ça par exemple… »

Son nez frôla le cou de la jeune femme qui sentit son souffle chaud sur sa peau. Avec sa main, il dégagea la chevelure brune qui lui cachait le reste de son cou. Il longea sa nuque et posa ses lèvres dessus et s’arrêta. Elsa s’était mordu la lèvre lorsqu’il s’était approché de sa nuque et avait été parcouru d’un long frisson. Ne pas jouer avec le feu… Elle voulait bien mais quand il faisait ça, sa force de conviction partait en fumer.
« Résiste, murmura-t-il »

La belle gémit face à la douce torture. Il était marrant mais elle avait bien du mal à résister. Elle ne pouvait pas le repousser, elle en était incapable. Dimitri avait toujours été maître de ses actes dans ces moments-là, du moins jusqu’à maintenant. La jeune femme inspira profondément essayant d’ignorer la présence des lèvres de son frère sur sa nuque.
« D’accord… Je ne suis pas sur de pouvoir…alors tu ne devrais pas faire plus…j’ai compris la leçon…mais je ne suis pas sure de me retrouver dans de telles situations… Dimitri…s’il te plaît… »

Les lèvres de l’aîné des Pavlova s’étirèrent et se redressèrent mais une partie de lui était frustré tout comme Elsa. Il l’embrassa sur la tempe et reprit sa position initiale.
« Tu vois quand tu veux…
-Je ne suis pas sûr que je puisse le refaire…
-Alors heureusement que nous vivons cachés… »
Chap 3 : Halloween
Les jours filèrent et peu à peu la belle Iceberg reprit ses vieilles habitudes quotidiennes. Les réflexes, les attitudes reprenaient le dessus. Passer à côté de son frère sans réagir était un jeu d’enfant malgré l’envie de sourire qui la saisissait à chaque fois. D’ailleurs Elsa avait l’impression que c’était devenu le jeu préféré de Dimitri, la croiser dans les couloirs le plus souvent possible pour voir sa réaction. Il connaissait son emploi du temps par cœur et connaissait ses habitudes alors il empruntait les mêmes couloirs qu’elle. Mais elle n’était pas un glaçon pour rien et elle commença à prendre d’autres couloirs, d’autres chemins justes pour l’embêter. Une chasse s’était installée.

Le soir d’Halloween était arrivé et comme chaque année, une soirée était organisée. Cette année en plus d’être déguisé, il fallait avoir un masque. Un bal masqué. Cela avait enchanté de nombreux élèves. Depuis l’annonce, les différents costumes étaient le sujet de discussion de beaucoup d’étudiants. Les anciens élèves se dépassaient toujours plus pour avoir les plus beaux et plus effrayants déguisements alors que les premières années, qui découvraient tout cela, optaient pour des habits simples. Mais Elsa n’aimait pas l’extravagance. Elle optait pour l’élégance pour cette fameuse soirée. Cette année vampire pour la russe. Bien que cela ne fût pas aisé de trouver une robe allant pour le costume, elle finit par fabriquer elle-même sa tenue. La belle avait passé des heures et des heures à peaufiner sa tenue, avec l’aide de ses amis. Les filles se donnaient aisément des coups de main dans ces occasions. Sa robe était de couleur rouge, rouge sang contrastant avec sa peau pâle et ses cheveux sombres. La robe était longue et extrêmement près du corps collant à ses formes. Elle accentua son teint pâle, changea la couleur de ses yeux avec un sortilège, se fit pousser des canines. Elle fit en sorte d’avoir des boucles souples et laissa ses cheveux libres. Elle mit son masque et se regarda. Si Dimitri la reconnaissait…elle n’osa pas y penser.

La salle de réception était pleine à craquer quand le petit glaçon arriva. Les élèves en spécialité avaient tous redoublé d’imagination et les petits les regardaient avec des étoiles dans les yeux. La belle nota que pour le coup, les professeurs portaient aussi un masque. Cela serait moins facile pour la jeune femme de trouver son frère. Mais cela ne serait pas franchement sa préoccupation de la soirée. Elle se servit du jus de citrouille et alla s’assoir à côté de Roks. La blondinette déguisée en zombie, monstre moldu assez étrange, eut du mal à reconnaitre son amie.
« Eh bien, cela n’aurait pas été Halloween, je t’aurais surement pas reconnu.
-Et moi donc ! Ton déguisement fait vraiment peur ! Les moldus ont une sacrée imagination niveau monstre répugnant. »

Les deux glaçons éclatèrent de rire. La soirée promettait d’être joyeuse et festive. Les minutes s’écoulaient dans la joie et la bonne humeur générale. La plupart des professeurs se prêtaient aux jeux des élèves. Le petit groupe d’Iceberg était assis à une table un peu éloignée des festivités. À chaque fois Roks et Elsa étaient démasqués. Pour notre joli russe déguisé en vampire, son sceau incrusté dans son omoplate la trahissait. Et pour la blonde, elle trainait trop souvent avec la brune. Mais toute cette magie festive n’était pas faite pour durer. L’ambiance retomba d’un coup, les flammes des bougies vacillèrent et s’éteignirent et il régna sur la salle un silence de mort. Les plus jeunes commençaient à trembler et les plus âgés se montraient soudainement prudents. La magie de l’école était puissante et tous connaissaient son imprévisibilité. Une voix s’éleva alors dans la pénombre. Une voix sombre, grave et qui vous glaçait les os.
« Riez, dansez, amusez-vous… Quelle honte pour la fête des morts… Vous êtes dépravés et déshonorez votre sang… Vous avez deux heures pour rattraper vos torts…où vos plus noirs secrets seront dévoilés à tous. Personne ne pourra se cacher… Personne ne pourra s’enfuir… Personne ne m’échappera… »

La lumière revint mais tout le monde se regardait. Qu’est-ce que c’était ? Qui était ce sorcier qui se cachait et qui en savait tant sur tout le monde ? Une chose était sure, la menace était sérieuse et le cœur d’Elsa s’accéléra. Non personne ne devait savoir pour Dimitri et elle. Et comment quelqu’un le pourrait . La jeune femme regarda ses amis, inquiète :
« Il faut trouver qui est derrière tout ça avant que tout cela ne dérape.
-Je suis d’accord…mais comment ? On n'a qu’une voix et elle est surement modifiée par je ne sais quel sortilège ! lança Roks. »


Elle n’avait pas tort. Une simple voix trafiquée n’aidait pas. Ou alors il fallait faire ce que la voix disait. Mais de quels torts parlait-elle ? Elsa ne voyait pas ce qu’elle pouvait réparer . Qu’avaient-ils fait de mal, hormis de vivre leur vie et de profiter de la soirée ? Il fallait que soit les élèves trouvent qui était derrière tout cela ou que les profs se bougent et vite ! D’ailleurs les adultes tentaient de rassurer les plus jeunes. Les jeunes femmes se levèrent et sortirent de la salle pour chercher quelqu’un dans le couloir pouvant être l’auteur de la mauvaise blague. Elles se séparèrent en deux groupes. Les deux Katerina ensemble et Elsa et Roks dans l’autre. La pavlova sentit le regard de son frère se poser sur elle quand elle quitta la salle de réception. Il se dépêcha d’avertir de ses collègues pour lui signaler que quatre Iceberg était parti à la pêche aux blagueurs. Rapidement les professeurs s’organisèrent. La moitié restait dans la salle, l’autre moitié partait à la recherche et du responsable de cette mascarade.

Dimitri décida de rattraper sa sœur pour la ramener dans la salle de réception juste par précaution et sécurité. Il ne voulait pas qu’il lui arrive quelques choses de malheureux dans l'affaire. Il rattrapa les deux Icebergs rapidement. Si Elsa soutint le regard de son aîné, Roksana se ratatina sur elle-même.
« Mesdemoiselles, retournez dans la salle, on pourrait croire que vous êtes responsable de ce canular.
-Quoi ?! Tout le monde nous a vu sortir, protesta Elsa, aide nous plutôt à trouver qui est derrière tout cela. Il n’y a rien de mieux que des Iceberg pour mener une enquête. »

Derrière elle, Elsa sentait Roks' se flipper devant l’audace de son ami, même s’il s’agissait de son frère.
« Ce n’est pas négociable. Je vous raccompagne et vous y resterez sagement. »

Au même moment un Unmarked passa près d’eux avec un air coupable. La blonde réagit au quart de tour et attrapa l’étudiant laissant la brune face à Dimitri.
« Je crois pas qu'il soit sorti en même temps que nous par contre. Et je lui trouve un air bien coupable.
-Ça va j’ai compris ! »

Le médicomage foudroya sa cadette du regard tandis qu’elle lui lançait un grand sourire victorieux. Elle attrapa Roks par le bras et l’entraîna joyeusement vers les festivités laissant le coupable aux mains de son frère qui n’était pas forcément d’excellente humeur. Elles retrouvèrent les deux autres qui tiraient une tête maussade.
« Les profs nous sont tombées dessus, maugréa la polonaise.
-On sait. Nous on est tombé sur notre chef prof de médicomagie et nous avons croisé le responsable qui essaye de revenir en catimini.
-Chanseuse ! »

Roks et Elsa tirèrent la langue aux deux autres et repartirent près de leur table en rigolant. La soirée avait été riche en rebondissements et en sueur froide mais tout finissait bien.




it's where my demons hide


Dernière édition par Elsa Pavlova le Dim 8 Mar - 11:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I have nothing to lose
avatar
I have nothing to lose

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 1144Date d'inscription : 26/02/2014Localisation : Là où tu crois que je suis
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Mar 15 Juil - 16:33

+1


it's where my demons hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I have nothing to lose
avatar
I have nothing to lose

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 1144Date d'inscription : 26/02/2014Localisation : Là où tu crois que je suis
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Mar 15 Juil - 16:34

+2


it's where my demons hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I have nothing to lose
avatar
I have nothing to lose

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 1144Date d'inscription : 26/02/2014Localisation : Là où tu crois que je suis
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Mar 15 Juil - 16:34

+3 au cas où


it's where my demons hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Mar 15 Juil - 17:05

OHLALA. JE SUIS DINGUE DE CE PROLOGUE.      
Elsa & Dimitri sont vraiment trop chou   Il nous faut une suite, et vite !    
T'as une plume vraiment belle en tout cas Zuz'   
Revenir en haut Aller en bas
I have nothing to lose
avatar
I have nothing to lose

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 1144Date d'inscription : 26/02/2014Localisation : Là où tu crois que je suis
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Mar 15 Juil - 17:07

Rooh merci *-*
La chap 1 est commencé^^


it's where my demons hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BAND-AIDS DON'T FIX BULLET HOLES
avatar
BAND-AIDS DON'T FIX BULLET HOLES ☽

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : résolument purMessages : 3466Date d'inscription : 07/07/2011Localisation : Dans le noir
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Mar 15 Juil - 20:45

ON VEUT LIRE LE RESTE.   
C'est vrai que tu as une très jolie plume   


hate me for all the things i didn't do for you Ψ
“The one thing that always tore us apart is the one thing I won't touch again. In my sick way I wanna thank you for holding my hand up late at night, when I was busy waging wars on myself you were trying to stop the fight.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I have nothing to lose
avatar
I have nothing to lose

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 1144Date d'inscription : 26/02/2014Localisation : Là où tu crois que je suis
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Mar 15 Juil - 21:55

*-* Merci !
Je me dépêche pour pondre le premier chapitre alors^^


it's where my demons hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I have nothing to lose
avatar
I have nothing to lose

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 1144Date d'inscription : 26/02/2014Localisation : Là où tu crois que je suis
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Ven 8 Aoû - 17:21

Premier chapitre en ligne. J'ai emprunter les personnages du forum pour les liens qui sont vieux ( les deux Kat, Roks, et Niko).


it's where my demons hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit géranium vivace.
avatar
petit géranium vivace.

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 963Date d'inscription : 01/05/2014Localisation : Derrière toi
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ Sam 30 Aoû - 22:13

Oooh moi aussi je veux la suite ! Ca promet de belles avancées, en plus tu écris super bien, ça se lit tout seul ! Bravo ! I love you
Et puis comme je trouve que c'est une super idée de mettre ici des histoires complémentaires à l'histoire actuelle sur Ak, je vais surement faire pareil, si tu ne m'en veux pas ! Very Happy


How am I supposed to let you go ?
Iriklan ✻ Now you stand in front of me and all the rain is turning into snow. Can you tell me that you're real ? So I can really know that everything I feel I can finally show. Standing next to me, the person I can be is finally here and he won't back down at all.

bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa
» La quête d'un fruit défendu...
» À la quête du fruit défendu [Solo]
» Le fruit défendu
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum