AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dimitri Pavlova - Tainted Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Lun 9 Juin - 20:04




Dimitri Pavlova


Âge 30 ans
Origine Russe
Date de naissance 21 Décembre 1968
Scolarité Ancien étudiant de la maison des Ombres
Clan / Poste Professeur de médicomagie
Statut de sang Pur
Baguette Plume d'hippogriffe, 28 cm, bois de sureau
Particularité Occlumens. A une relation toxique avec sa soeur.


All these little things





Forme de ton patronus

Le patronus de Dimitri est une chouette effraie. Visage blanc, grands yeux noirs et vol silencieux, le rapace nocturne donne de précieux indices sur qui est vraiment l'adulte. A la fois symbole de sagesse et de mauvais augure selon les peuples, Dimitri est à son image. Il divise les avis et les opinions, se montrant aussi bienveillant que féroce s'il le faut.

Opinion sur la quête de l'Ox

Comme beaucoup d'élèves, Dimitri s'est lancé dans cette quête. Mais ça n'a jamais été la perspective de mettre la main sur l'artefact qui le faisait vibrer. Par contre, les recherches à entreprendre, les informations à recouper, les personnalités à faire travailler ensemble furent des expériences qui ne le rendirent que plus attentif à ce qui l'entourait et à ce que les apparences pouvaient bien cacher. Aujourd'hui adulte, c'est avec un tout nouvel intérêt qu'il va observer les effets de cette quête.

Pourquoi ce clan

Dimitri a fait partie du clan des Ombres. Le pouvoir dont il a besoin, c'est la connaissance. Il a rapidement compris que la force brute ne sert à rien si on n'a pas les capacités intellectuelles qui suivent. Froid, prudent et calculateur, le don presque inné de Dimitri pour dominer les esprits faibles et se jouer des plus forts l'a naturellement amené dans ce clan.

Forme de l'épouvantard

L'épouvantard de Dimitri c'est ce cadavre. Ce corps étendu au sol, sans vie au visage figé qu'il ne connaît que trop bien. Ces yeux vitreux où plus aucune lueur ne brille. S'il y a une chose au monde qu'il ne pourra jamais surmonter, qu'il redoute plus que tout, c'est bien le trépas d'Elsa.


Carry on my wayward son


Le 3 Mars 1979 marqua la fin de l'hiver qu'était ma vie jusqu'alors. Il aura suffit d'une phrase, d'un regard, d'un baiser posé avec l'appréhension du maladroit qui tient entre ses mains un objet aussi précieux que fragile pour que ma jeune existence prenne une nouvelle direction. Avant l'arrivée d'Elsa, j'étais le fils parfait. Posé, calme, attentif, assoiffé de connaissances, j'étais l'enfant docile et obéissant, celui que les autres parents rêvaient d'avoir et citaient en exemple à leurs propres rejetons à la plus petite bêtise. Mais je n'avais nul autre but que celui de plaire à mes chers géniteurs. Elsa...ha, Elsa, c'est tout autre chose. J'étais un grand frère et dans toutes les histoires que j'avais lu, ce rôle était extrêmement important. C'était la responsabilité la plus immense qui existait. Quand je croisais pour la première fois les yeux d'Elsa, j'ai embrassé avec ferveur ce nouveau statut. Je devenais l'aîné.
J'ai toujours aimé l'école et Durmstrang m'a épanoui comme jamais un élève n'aurait pu l'être. J'avais rejoint les ombres car j'aurais besoin de force et de pouvoir pour pouvoir protéger ma soeur. L'intelligence vive et la logique détachée dont je faisais déjà preuve avant même d'entrer dans cet établissement m'amenaient naturellement sur le chemin de la puissance et de la domination. Je ne vaincrais jamais par les armes ou la force brute mais l'intellect, mes chers amis. L'intellect! La plume peut briser le glaive. La parole peut annihiler toute résistance. Pourtant, mon amour pour Durmstrang s'effilocha au fil des années alors que Elsa grandissait. Le nouveau-né vagissant devenait une enfant rêveuse avec qui je pouvais enfin partager à part entière. Mes retours à la maison ne se passaient jamais sans elle. Dans l'obscurité de la nuit, assis à son chevet ou étendu à ses côtés, je peuplais ses rêves de douces chimères, de créatures fantastiques, de récits épiques. Je lui parlais de Durmstrang, de magie, de notre peuple, de l'histoire de notre famille. Les chuchotements nocturnes et les rires étouffés d'une main occultaient les bruits de la maison et quand nous n'étions qu'à deux, nul ne pouvait pénétrer cette bulle que nous érigions autour de nous.

J'avais terminé avec succès mon cycle à Durmstrang lorsque la magie se manifesta chez Elsa. Une explosion de magie dont la nouvelle me laissa surpris. Ma soeur n'est pas un être bouillonnant. Nous sommes la tempérance incarnée. Ce ne pas fut la manifestation étonnante de son don qui me fit quitter exceptionnellement le cours de mes études mais bel et bien l'être vivant qui en avait souffert. Un petit chat blanc qu'on avait découvert, errant dans notre jardin. Le seul soutien physique que j'avais pu lui trouver pour compenser mes départs annuels pour l'école. L'onde magique avait malheureusement frappé l'animal qui l'avait payé de sa vie. Quand je suis arrivé, Elsa était prostrée et ma mère ne savait plus comment réagir pour la tirer de son mutisme. Elle était navrée de m'avoir fait venir mais elle était certaine que j'étais le seul qui pourrait faire quelque chose. Chère mère...tu as toujours eu raison en tout temps, en toute époque et en toutes circonstances. Cette fois-ci ne dérogea pas à la règle.

Les années continuèrent de filer et je dus m'éloigner une fois de plus. Bien plus loin que jamais. Elsa entrait à Durmstrang et je quittais l'établissement pour parfaire mes connaissances en France. La médicomagie est une discipline délicate qui réunit plusieurs compétences que je devais approfondir avec des éminences étrangères pour pouvoir prétendre à un poste confortable. Malgré l'éloignement et mon emploi du temps surchargé, j'ai toujours su trouver les heures nécessaires pour écrire à ma chère soeur. De la capitale française, je suivais son évolution. Nos lettres ne souffraient d'aucune zone d'ombre, au détour de chaque mot, c'est la vérité qui se profilait. Pas de secrets entre nous. Jamais. J'étais et restais à ses côtés chaque seconde, chaque minute. Notre lien est bien trop profond, bien trop solide pour que quelques centaines de kilomètres l'affaiblissent. Quand elle décida de poursuivre son cursus scolaire à Durmstrang, je reçus enfin la lettre que j'attendais depuis maintenant une année. Ma future affectation et la fin officielle de mon exil. Je rentrais au pays. Je rentrais dans l'endroit que j'affectionnais le plus. Je passais de l'autre côté de la barrière mais resterais face à Elsa à temps complet.

___

Sans faire de bruit, Dimitri pousse les portes d'entrée de la maison familiale. A 28 ans, il dispose de ses propres quartiers au coeur de St Pétersbourg mais il n'y met que très rarement les pieds. Il préfère son logement à Durmstrang et le foyer familial où il est sûr d'y retrouver Elsa. Elsa a 17 ans et l'enfant est devenue une adolescente abordant l'âge adulte avec la grâce d'une femme fragile. D'un geste souple de baguette, Dimitri pose ses bagages sur le carrelage noir du hall d'entrée avant de se délester de son épais manteau et de ses bottes pour s'avancer jusqu'au vaste salon. Assise dans un fauteuil à haut dossier, elle est là. Un coude replié sur l'un des bras du siège, le regard clair sautant d'une ligne à l'autre sur les pages du livre ouvert devant elle. Elsa ne l'a pas encore vu. A moins qu'elle ne feigne l'innocence comme elle a coutume de le faire avec lui.  A pas de loup, Dimitri s'approche du fauteuil, le contourne. Pendant quelques secondes, il reste englouti dans les ombres posant un regard qui n'a depuis quelques temps plus rien de fraternel sur la nuque de sa soeur. Un battement de cils et il chasse son trouble dans une maîtrise parfaite du moindre de ses gestes. Lentement, il glisse un bras sous celui d'Elsa, sa main se refermant sur l'épaule opposée. Sa joue frôle celle si parfaite de sa cadette tandis qu'il l'étreint à peine. Bonjour Elsa. La voix est calme, profonde, légèrement voilée. Chaque syllabe articulée est à peine audible, sussurrée du bout des lèvres comme le ferait un mauvais génie diablement tentant qui se penche à votre oreille. La jeune femme referme sa main sur le poignet de son frère avant de poser son livre sans lui accorder maintenant la plus petite attention. Dimitri la relâche avant de s'écarter et d'ouvrir les bras dans lesquels elle vient se blottir. Une main se glisse dans les longs cheveux sombres de l'adolescente, elle noue ses mains dans le dos de son aîné comme pour l'empêcher de partir de nouveau et il dépose un baiser léger sur son front. Un innocent baiser qui lui brûle les lèvres, lui tord l'estomac et hante ses rêves de silhouettes noires qui soupirent et se mêlent. J'ai une bonne et grande nouvelle à t'annoncer. énonce-t-il à voix basse, les yeux fixés devant lui. Glissant les mains sur les joues d'Elsa, il l'éloigne de lui, plongeant son regard dans le sien. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Je suis titulaire du poste de professeur en médicomagie à Durmstrang.

Durmstrang, première rentrée...
Dans un léger brouhaha, les étudiants entrent dans la salle où Dimitri les attend, assis sur le bord de son bureau. C'est son premier jour en tant qu'enseignant mais rien ne transparait sur ses traits. Bras croisés sur sa poitrine, jambes pendant dans le vide, il martèle à peine des talons le bois du meuble sur lequel il est posé comme un rapace guettant une proie. Le regard de Pavlova parcourt, du haut de l'estrade, les visages de ceux et celles qui ont choisi son option. Alors que les jeunes gens choisissent la place qui sera la leur durant toute l'année, Dimitri descend de son perchoir. Peu à peu, les conversations se tarissent et le silence tombe dans la longue salle au plafond bas. Quelques toussotements nerveux venant des rangs du fond, une ultime fouille bruyante dans un sac et l'adulte prend enfin la parole.

Jeunes gens, bienvenue dans mon cours. commence-t-il d'une voix grave qui emplit aussitôt l'espace. Si vous ignorez où vous êtes, je vous recommande chaudement de quitter les lieux. La Médicomagie ne doit pas être un choix par défaut ou le résultat de la martingale. Les touristes et les égarés ne feront pas long feu ici, ils perdront leur temps, vous feront perdre du temps et pire que tout...je perdrais mon temps. Un peu sèche comme introduction mais nécessaire. En choisissant l'enseignement, Dimitri n'a nulle envie de dispenser de précieux conseils à des éléments qui n'en feront rien. Il a pour tâche de former de futurs médicomages et n'a nulle intention de les ménager. D'un pas régulier, il se met à arpenter l'estrade sans détourner les yeux de l'assistance. Vous allez apprendre à repousser le spectre de la Mort, à soulager la souffrance, à accompagner la guérison d'un malade mais avant tout cela, il faudra connaître vos ennemis. Et ils seront nombreux, acharnés, parfois difficiles à identifier. Si la vue du sang, le fumet d'un écoulement purulent, la manipulation de substances peu ragoûtantes vous soulèvent déjà l'estomac, la porte est au fond de la classe. lâche-t-il en accompagnant son propos d'un ample geste du bras dans la direction de l'entrée. Quelques têtes se tournent mais personne ne se lève. Un sourire étire les lèvres de Dimitri avant qu'il ne se mette à marcher entre les rangées de bureaux des étudiants.
Sachez que je suis quelqu'un d'exigeant. A l'instant où vous entrerez ici et profiterez de ma charmante compagnie, vous m'appartenez et votre attention ne doit être qu'ici et seulement ici. énonce-t-il avant de s'arrêter brusquement devant un pupitre et d'y abattre sur la surface polie les mains faisant sursauter une petite brune qui était penchée à l'oreille de sa voisine. Les paupières de Dimitri s'étrécissent quelques secondes, les yeux rivés à ceux de l'étudiante jusqu'à ce qu'elle baisse la tête. Se relevant, croisant les bras dans le dos, il poursuit comme si rien ne s'était passé. En médecine comme dans toute discipline en rapport avec le vivant, il y a toujours une part d'imprévu. Je vous encourage à être audacieux, imaginatif dans les combats que je vous imposerais face aux germes. Je veux que vous remportiez ces batailles. Vous allez être responsables de vies. Adaptez-vous sans cesse car vos ennemis ne se gêneront pas pour le faire.
Tout en remontant l'allée centrale pour rejoindre l'estrade, Dimitri poursuit d'une voix calme et grave. Il a conscience de devoir certainement refroidir quelques ardeurs mais c'est nécessaire et c'est pour le bien de tous. D'ailleurs, il a bien l'intention de montrer qu'il n'est pas qu'un enseignant indisponible qui se contente de vomir ses cours sans se soucier de ce qu'il en advient. A ceux et celles qui pensent déjà s'orienter dans la médicomagie, je vous proposerais dans quelques semaines des modules supplémentaires plus axés sur la psychologie et l'empathie qui feront de vous d'excellents praticiens. Annoncer un diagnostic, gérer la détresse des proches, la colère du patient font partie du métier. En cas d'échec de votre traitement, vous serez en première ligne. Seul face à des hommes et des femmes qui ne seront pas en état de vous écouter. Il faudra toutefois savoir se faire entendre. Parvenu enfin à son bureau, il se glisse derrière, tableau dans son dos où son nom s'écrit lentement. Sourire franc et honnête illuminant son visage, Dimitr décide de clore cette introduction sur une note plus rassurante et légère. Après tout, il n'aspire pas à devenir le professeur le plus détesté de l'établissement. Il a été étudiant avant eux et il sait quel sort on réserve aux profs haïs.
Enfin et n'en déplaise à certains, je ne suis pas un monstre qui passe son temps terré dans son bureau, son labo ou sa salle de classe. Je suis très abordable en dehors de ces quatre murs et j'espère que vous n'hésiterez pas à venir à ma rencontre si vous n'avez pas compris un cours ou une expérience. Maintenant que les présentations sont faites de mon côté, dites m'en plus à votre sujet. Alors? Qui commence?



Le moldu derrière l'écran

Pseudo Hé ho, moldu toi-même d'abord! --"
Ancienneté RP Quand j'ai commencé le RP, on avait pas de design recherché et les posts de plus de 10 lignes relevaient de l'exploit. Pas de persos prédéfinis, on ne s'amusait même pas à faire des topics privés. C'était le Moyen-Âge du RP. Voire la Préhistoire xD
Toi & AK : PRD...ha PRD qui permet de trouver des persos pareils **
Crédits : Shiya, Legolas
Le mot de la fin  Bah j'espère ne pas avoir fait n'importe quoi avec le PV d'Elsa x)




Dernière édition par Dimitri Pavlova le Mar 10 Juin - 16:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM
avatar
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : résolument purMessages : 3698Date d'inscription : 07/07/2011Localisation : au ministère
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Lun 9 Juin - 20:12

BIENVENUE PARMI NOUUUUUUUS !     *lance des confettis partout*
Tu vas faire une grande heureuse avec ton choix de prédef haha, Elsa attendait son frangin depuis un bail ! /o  
On vient tous les deux de la préhistoire du RPG c'est cool xD Enfin bon, bon courage pour ta fiche, je vois qu'elle est déjà bien avancée, tu sembles avoir déjà une bonne idée de ce que tu vas faire du perso donc c'est cool *w*   
J'espère que tu vas te plaire parmi nous ! Et si tu as besoin de quoi que ce soit, bien évidemment Elly et moi sommes à ta disposition, mais je suspecte qu'Elsa prendra bien soin de toi aussi haha.  
Bref, à très vite   


❝ wild beasts wearing human skins❞ are you, are you, coming to the tree, where I told you to run so we'd both be free, strange things did happen here, no stranger would it be if we met at midnight in the hanging tree.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Lun 9 Juin - 20:18

Bienvenuuuuuuuue ici :mouton:Tu as choisis un super scenario, et c'est Zuz' qui va être contente dis donc En tout cas, moi j'ai beaucoup apprécié ta fiche, tu as bien cerné le personnage (enfin selon moi) et la relation ambigüe avec Elsa, et puis tu as une très belle plume. Le seul point qui me gène, c'est le passage à la troisième personne au dernier paragraphe, mais ce n'est qu'un détail de transition donc je ne m'attacherai pas longtemps à cela. Bref, pour moi c'est un oui pour ta validation, Evy & Zuz' passeront bientôt pour donner leur accord ou non Smile

Bref, merci d'avoir choisis AK, tu vas bien t'amuser avec nous, tu verras
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Lun 9 Juin - 21:17

Merci pour votre accueil Very Happy

Irina > Je trafique juste un dernier paragraphe pour qu'on voit un peu du Dimitri-prof. J'ai pas vu si j'allais avoir beaucoup de collègues mais il y a une tapée d'élèves (qu'ils voient un peu l'animal qu'il est) ^^

Nikolas > Pour le passage du "je" au "il", je sais, ça peut être gênant. Surtout que j'ai pas fait changer l'apparence du texte. Je vais rajouter de l'italique pour que ça fasse moins chelou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Mar 10 Juin - 12:13

MON FRERE          
Vraiment trop contente que tu ais choisi Dimitri    
*essaye de se calmer*
Sinon bienvenue !!

Alors passons au chose sérieuse. J'adore ta plume et je trouve que t'as vraiment bien cerné Dimitri. Je suis complètement sous le charme de mon grand frère Very Happy Le seul truc que j'ai relevé c'est quand tu lui annonces qu'il est prof à Dumrtrang, si Dimitri a 30 ans, Elsa en a 19 ;) C'est la seule chose que j'ai relevé sinon c'est parfait   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Mar 10 Juin - 12:19

Tu fais une heureuse je crois :p x). Bref BIENVENUE !!!!!! T'écris super bien ça c'est sûr ^^. En plus "prof de médicomagie" va falloir qu'on se trouve un pitit lien ;)
Sinon ben bonne chance pour la fin de ta fiche et en espérant que tu te plairas parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Mar 10 Juin - 16:09

Elsa > Ah et bien, je suis ravie de voir que j'ai pas fait nawak avec ton prédéf' \o/ J'ai rectifié le "30 ans". Quelle quiche je suis...je veux bien être une bille en maths mais là, keumême, c'était pas trop dur comme calcul x'D
NB, je connaissais pas Lee Pace jusqu'à ce que je cherche un avatar et là...illumination. Mais...mais...mais c'est Thranduil, le pôpa de Legolas, le roi des elfes au top de la badass-titude (si tenté est qu'un elfe puisse être badass) **

Kat' > Commence à réfléchir à un lien alors, chère enfant ^^

Sinon, merci pour les remarques sur mon écriture. Ca fait toujours chaud dans son p'tit coeur ce genre de petit commentaire.   
Et pour terminer...j'annonce que ma fiche de perso est achevée \o/
Revenir en haut Aller en bas
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM
avatar
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : résolument purMessages : 3698Date d'inscription : 07/07/2011Localisation : au ministère
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Mer 11 Juin - 17:48

Pour moi c'est ok *w* J'aime beaucoup ton style et j'aime la façon dont tu t'es approprié le prédef qui était très libre, donc très sujet à interprétation. J'ai hâte de te voir parmi nous ! Lorsque Elly et Elsa auront donné leur ok tu pourras être validé    


❝ wild beasts wearing human skins❞ are you, are you, coming to the tree, where I told you to run so we'd both be free, strange things did happen here, no stranger would it be if we met at midnight in the hanging tree.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Mer 11 Juin - 18:41

On a déjà donné notre accord Evy ;)
Revenir en haut Aller en bas
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM
avatar
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : résolument purMessages : 3698Date d'inscription : 07/07/2011Localisation : au ministère
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ Mer 11 Juin - 18:47

Vu que la fiche n'était pas terminée à ce moment là j'ai pensé que, mais effectivement, il n'y a pas tellement besoin quand on y pense (a) Je prends la liberté de valider alors. Si Elly me tape JE DIS QUE C'EST TA FAUTE D'ABORD   


❝ wild beasts wearing human skins❞ are you, are you, coming to the tree, where I told you to run so we'd both be free, strange things did happen here, no stranger would it be if we met at midnight in the hanging tree.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Dimitri Pavlova - Tainted Love Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

Dimitri Pavlova - Tainted Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dimitri Pavlova - Tainted Love
» Max Raabe: Gelsenkirchener Barock
» arai tasuku ✦ tainted love
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum