AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 such a lonely day • ROKSANNA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Ven 6 Juin - 17:26



such a lonely day


« Et toi Anastasia, qu'as-tu fait pendant tes grandes vacances ? » La jolie jeune fille se tourna vers l'intéressée et la regarda d'un air fier. Elle ne mâcha pas ses mots et lança avec arrogance : « Je pense que je me suis beaucoup plus amusée que toi, ou du moins je n'ai pas passer mon été à flâner. » Sur ces paroles, elle se leva et tapota sa cape pour que l'herbe qui s'était accrochée s'en aille et retombe sur le sol, aux racines. Elle secoua sa robe se sorcière et attrapa son sac. « Je me demande bien à quoi tu t'es occupé... t'as rencontré la reine d'Angleterre c'est ça hein ? » Anastasia lança un regard glacial à sa camarade. Il n'était pas question de rencontrer une personnalité importante, quoiqu'elle avait eu l'occasion de parlementer avec le Duc et la Duchesse du Luwembourg... Personne ne comprenait. « Occupes-toi de tes affaires et laisses moi donc vivre ma vie ! » Elle commença à avancer vers le château, sans trop savoir pourquoi elle avait haussé le ton ainsi. C'était plus fort qu'elle, elle était très souvent sur la défensive ces derniers temps. Depuis que Katerina l'avait mise en garde en fait. Alors qu'elle avait parcourut quelques mètres, elle entendait déjà les autres rire et se moquer d'elle. « Non mais vraiment, vous croyez qu'elle croit à ce qu'elle dit ? » Anastasia serra les poings, il était inutile de s'énerver. Au contraire, les ignorer les agaceraient encore plus. L'Iceberg poussa un soupir, il était loin le temps où elle avait une bande d'amis qui l'entourait et l'admirait à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche pour raconter ses aventures.

Aujourd'hui, les personnes qui lui parlaient étaient rares. Parfois, certains Icebergs venaient s'assoir près d'elle pour l'enquiquiner, comme venait de le faire cette peste de Renata Plousky. Avant, Anastasia n'aurait pas hésité à être encore plus froide et menaçante, mais depuis que Katerina la surveillait partout, elle préférait rester calme. Même si cela n'était pas facile. Surtout que maintenant, on se moquait d'elle ouvertement, on n'attendait plus qu'elle soit retournée pour rire d'elle. Mais Anastasia était plus forte qu'eux, et puis elle avait sa famille. Même si elle reniait souvent ses parents, en s'imaginant être la fille d'un prince, elle les aimait tout de même. Et son frère et sa sœur étaient tout ce qu'elle avait. Avec Alekseï, même si à propos de lui, c'était une autre histoire. Anastasia franchit les portes du château et commença à monter les marches du grand escalier pour aller jusqu'à la bibliothèque. Elle avait besoin de calme, et de réfléchir. Alors qu'un groupe de troisième année descendait les marches, les élèves la bousculèrent soudain, sans raison, et elle trébucha. « Menteuse ! » « Idiote » « ZARBI » Ils lui marchèrent dessus, Anastasia chercha sa baguette dans sa poche, mais trop tard, ils avaient déjà tous déguerpis en vitesse, s'esclaffant. C'en était trop pour la jeune femme, elle se redressa pour rester assise sur les marches, et commença à pleurer. Les larmes salées coulaient le long de ses joues pour venir s'écraser sur les marches en marbre. Bientôt, il y aurait une flaque gigantesque, dans laquelle Anastasia pourrait se noyer pour en finir avec toute cette peine. Mais après tout, elle l'avait cherché, elle avait mérité tout ce qu'il lui arrivait... Elle entendit soudain des cris et se releva sans pour autant sécher ses larmes. Son groupe d'agresseurs revenait à sa poursuite, avec en main leur baguette magique. Affolée, Anastasia commença à courir elle aussi, il était hors de question qu'elle leur laisse lui faire du mal. Par instinct de survie, et certainement par peur aussi, Anastasia mena ses jambes jusque devant la porte du lieu où elle serait le plus en sécurité, la bibliothèque.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Sam 7 Juin - 0:09



such a lonely day
Anastasia Lipovsky


   Comme à son habitude, Roksanna lisait tranquillement dans la bibliothèque. Elle avait trouvé une encyclopédie passionnante sur les Animagi. Un de ses cousins étant lui-même capable de se métamorphoser, ce sujet l'intéressait plus que tout. Ce qui lui plaisait encore plus, c'était que la plume de l'auteur était magnifique. Il était assez rare de trouver des livres expliqués aussi simplement, tout en étant agréable à lire. Elle avait à peine besoin de se concentrer pour se plonger dedans.

   Cet endroit lui avait manqué. Bien sûr, pendant les grandes vacances, elle avait profité de la bibliothèque familiale et aussi de longues promenades dans les jardins. Ce qu'elle aimait s'asseoir dans l'herbe, un livre sur les genoux, la chaleur du soleil sur son visage! Mais rien ne pouvait égaler cette école et cette bibliothèque. Quand on rentrait, on était tout de suite frappé par l'odeur. Pour beaucoup, ça suffisait à les faire fuir. Mais Roksanna l'accueillait à bras ouverts. L'odeur du savoir, mêlée à celle du cuir des fauteuils, était unique et presque palpable. Elle ne savait s'en lasser, c'était comme rentrer à la maison.  

   Elle n'avait même pas remarqué le temps qui passait. Elle avait dévoré ce livre en quelques heures, mais il lui restait encore du temps avant le repas. Elle décida donc de ranger l'encyclopédie et d'aller se promener dans l'école. Alors qu'elle se dirigeait vers la sortie, elle entendit des cris distants, mais elle n'arriva pas à deviner ce qu'ils disaient. Elle se dit que c'était sûrement quelques fauteurs de troubles, comme on en trouvait souvent à l'intérieur de Durmstrang. Elle n'en fit rien. Ce n'est qu'en ouvrant la porte qu'elle discerna des pas qui se précipitaient. Elle se trouva nez à nez avec Anastasia Lipovsky. La jeune fille était clairement désespérée; son visage était encore humide, on pouvait voir les traces laissées par les larmes. Devant un tel désarroi, Roksanna ne put s'empêcher de s'inquiéter pour son amie.

"Que s'est-il passé?"

   Elle se rendit vite compte que les cris de tout à l'heure lui étaient sûrement destinée. Anastasia lui avait déjà parlé de la mise en garde de Katerina. Elle risquait de se faire éjecter de leur clan à cause de sa manie à mentir. Plus d'un Iceberg se faisait un malin plaisir à la pousser à bout. Il était donc très probable que sa détresse soit liée à cela. Bien sûr, Roksanna était restée du côté de son amie, ramassant les morceaux après les moqueries. Malheureusement, n'ayant pas une personnalité très affirmée, elle ne pouvait intervenir. Et c'était dans des moments tels que celui-ci qu'elle sentait à quel point elle était impuissante. Il lui arrivait parfois de se demander comment elle pouvait seulement se considérer comme son amie, si elle n'était même pas capable de la défendre.

   Elle ouvrit la porte complètement, s'effaça et lui proposa d'entrer d'un geste de la main...



Dernière édition par Roksanna Iantrovsky le Mar 22 Juil - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Jeu 12 Juin - 16:12



such a lonely day

La porte s'ouvrit à la volée et Anastasia n'eut pas le temps de s'arrêter. Elle se retrouva nez à nez avec une jeune sorcière blonde qu'elle reconnut aussitôt : Roksanna. La belle était elle aussi une Iceberg, mais elle passait le plupart de son temps cloîtrée dans la bibliothèque, au milieu des livres. Anastasia venait souvent lui tenir compagnie, ou c'était plutôt Roksanna qui lui tenait compagnie. De ses anciens amis, l'Iceberg était la seule à ne pas avoir laisser tomber Anastasia totalement. Discrète, Roksanna ne cherchait pas les ennuis, et ceux-ci la trouvaient rarement. Mais avec Anastasia les ennuis n'étaient jamais loin. « Que s'est-il passé ? » Roksanna semblait inquiète et compatissante, et aussitôt Anastasia se sentit beaucoup moins mal. Elle était toujours affolée, mais sa respiration reprenait un rythme régulier. La blonde ne semblait pas du tout affectée par le fait qu'Anastasia venait de la bousculer, au contraire elle portait sur la voyante un regard affectueux et serein. Sans Roksanna, bien des fois Anastasia aurait sombrer dans la déprime, mais la blonde avait toujours été là pour recoller les morceaux de la jeune Iceberg brisée. Anastasia se demandait souvent pourquoi elle était encore à, alors que tout le monde lui tournait le dos. Alors que les cris et les rires se faisaient de plus en plus proches, Roksanna se décala de la porte et lui fit signe d'entrer. La bibliothèque serait un lieu sûr, elle la connaissait comme sa poche. Anastasia suivit donc son amie à l'intérieur, et entendit la grande porte de marbre se refermer derrière elle dans un bruit sourd, effaçant avec le bruit des élèves enragés.

Anastasia respira un moment tout en observant le lieu qui venait de la sauver. La bibliothèque était un des lieux les plus magiques de Durmstrang. L'architecture y était plutôt baroque, mais on y voyait une importante influence de l'Empire Russe. Les bordures étaient en or, et les étagères, bureaux et autres meubles en bois massif. Des colonnes de marbre et d'argent étaient disposées au quatre coins de la pièce, ce qui rendait le lieu aussi imposant que plaisant. Avec ce décor, Anastasia comprenait que Roksanna s'y sente bien. Une fois qu'elle eut observée la magie de la pièce, elle remarqua que les élèves qui y étaient installés la regardaient avec suspicion et dégoût. Elle baissa la tête et se mordit les lèvres. Cela ne cessera donc jamais, pensa-t-elle. Elle se retourna vers son amie qui était restée près d'elle, et l'appela à l'aide du regard. C'est là qu'elle se rendit compte qu'elle ne l'avait même pas remerciée pour ce qu'elle venait de faire. Si quelqu'un apprenait que Roksanna l'avait aidé à échapper aux griffes de ses mécréants, la blonde risquait beaucoup. Enfin, peut-être pas sa place au sein des Icebergs, comme Anastasia, mais au moins une remontrance de Katerina. La brune ne voulait surtout pas qu'il arrive quoi que ce soit de mal à son amie par sa faute. Elle attrapa alors la main de celle qui prenait toujours soin d'elle et la serra dans la sienne. Elle lui lança un regard reconnaissant et murmura : « Merci Roks pour ce que tu viens de faire, tu es toujours là au bon moment on dirait... » Anastasia termina sa phrase avec un sourire sincère adressée à la jolie blonde. Comme quoi, même dans les moments où on s'y attend le moins, on peut recevoir de l'aide.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Sam 14 Juin - 21:01



such a lonely day
Anastasia Lipovsky


   Anastasia parut se calmer quelque peu. Ceci rassura la jeune blonde. La brune s'avança, ce qui permit à Roks' de fermer doucement la porte en marbre. Les cris parurent plus distants, ce qui devrait sûrement plaire à son amie si bouleversée. La Russe se dirigea lentement vers la place qu'elle avait quittée quelques instants plus tôt, guidant Anastasia derrière elle.

   Le décor lui paraissait tellement familier qu'elle faisait peu attention aux alentours. Mais un regard désespéré de son amie suffit. Elle observa les autres élèves déjà présents. Elle rencontra quelques regards dégoûtés et suspicieux, d'autres baissèrent les yeux dès qu'ils rencontrèrent les siens. Voilà bien une chose qu'elle ne comprenait pas. Ils jugeaient Anastasia sans la connaitre, et il est bien possible que plus de la moitié n'ait jamais parlé à la jeune brune, alors pourquoi ? Plus d'une fois, Roksanna avait dû consoler son amie à cause d'eux. Ne remarquaient-ils donc jamais le mal qu'ils lui faisaient ? Étaient-ils seulement affectés par cela ? Elle se tourna vers la jeune fille. Le regard baissée, celle-ci se mordait doucement les lèvres. Encore une fois, ce sentiment d'impuissance l'envahit. Elle n'avait qu'une envie, c'était de la protéger à tout prix et lui faire oublier tous ces douloureux souvenirs. Anastasia leva la tête, un léger sourire aux lèvres.

« Merci Roks pour ce que tu viens de faire, tu es toujours là au bon moment on dirait... »

   La jeune blonde fut quelque peu surprise. Son amie pensait sincèrement que Roksanna lui apportait une aide réelle. Un sourire éclaira son visage.

« C'est absurde ! Bien sûr que je serais toujours là pour toi ! Je sais que tu aurais fait la même chose pour moi... »

   C'était vrai. Elle trouvait tout à fait logique d'être présente pour son amie, étant donné qu'elle en a déjà très peu, autant tout faire pour eux. C'était même crucial dans le cas d'Anastasia. Elle savait que personne ne voudrait consoler la jeune fille. « Eh bien, tant pis pour eux ! » pensa Roks'. Elle trouvait la jeune Iceberg absolument fascinante et unique. Leur amitié était si précieuse à ses yeux. Ça la rassurait de savoir que le sentiment était partagé...

   Elle parcourut la bibliothèque du regard une deuxième fois. Rien n'avait changé,  ils les regardaient toujours, sans même daigner cacher leur aversion. Et pour la énième fois, elle dut apaiser le coeur de son amie, ce qui brisait le sien. Tout d'abord, elle invita Anastasia à s'asseoir dans un des fauteuils, prenant elle-même sa place. Elle savait que les autres élèves n'apprécieraient pas les voir rester là, mais s'ils n'osaient se comporter poliment, pourquoi devraient-elles ? Elle choisit quand même de murmurer d'une voix douce.

« Ne t'inquiète pas pour ceux-là ! »

   Elle fut un geste vers les observateurs disgracieux.

« Je sais que ces moments sont durs, mais il ne faut pas abandonner. Ce serait comme les laisser gagner, et c'est bien la dernière chose que tu veux, pas vrai ? »

   Elle savait qu'elle avait répété ce discours maintes fois. Cependant, elle y croyait toujours dur comme fer. Elle n'avait certainement aucune solution à proposer et elle en était désolée. Rien ne lui venait à l'esprit, aucune idée n'exigeait pas à Anastasia de changer d'attitude. Et elle savait que cela ne changerait rien. Ils trouveraient sûrement autre chose, et puis, personne ne devrait avoir à changer de personnalité pour être accepté. Elle se souvint tout de même de la menace de leur Meneuse. Que lui arriverait-elle ? Jusqu'où peut-elle aller ? Quand elle y pensait, ces questions pouvaient s'adresser aux deux jeunes filles. Anastasia risquait sa place, et qui sait, Roksanna aussi... Mais cette pensée ne fit qu'effleurer son esprit. Là maintenant, ce qui importait, c'était Anastasia. Elle ferait face aux conséquences plus tard... 



Dernière édition par Roksanna Iantrovsky le Mar 22 Juil - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Mar 17 Juin - 12:27



such a lonely day




Roksanna parut surprise par ce que venait de dire Anastasia. Elle ne répondit pas tout de suite et la jeune brune suivit son amie à travers les grandes étagères de la bibliothèque. Quelques secondes s'écoulèrent, puis Roksanna finit par répondre à Anastasia. « C'est absurde ! Bien sûr que je serais toujours là pour toi ! Je sais que tu aurais fait la même chose pour moi... » Entendre ses mots procurait une joie immense à Anastasia. Elle n'était pas seule, et parfois elle l'oubliait, cela faisait du bien de se rappeler qu'il y avait toujours des personnes présentes pour elle. Roksanna n'avait pas tord, Anastasia aurait fait la même chose pour elle. L'aînée des Lipovsky s'était toujours donnée pour les autres, et Roksanna faisait partie des personnes les plus importantes à ses yeux. L'Iceberg avait toujours été là pour elle. Anastasia se rappelait cette fameuse mésaventure, elles avaient quinze ans et une bande de huitième année spécialisés en magie noire les avait attirées dans la forêt noire. Anastasia, fière et sans peur les avait suivi, mais Roksanna était restée en arrière. Elle avait bien fait. Les idiots avaient commencés à lancer des sorts à tout vats dans la forêt, laissant Anastasia paniquer seule dans son coin. Ils l'avaient terrorisés et une fois qu'ils ont eu terminés leur farce et qu'ils sont partis, Roksanna était venue la secourir. Sans elle, Anastasia aurait été complètement désorientée.

La belle blonde posa son regard sur les autres élèves qui étudiaient et elle e tiqua pas lorsqu'elle remarqua qu'ils dévisageaient Anastasia avec amertume. Elle se retourna vers son amie et l'invita à s'assoir sur un des fauteuils verts qui étaient installés dans un coin de la bibliothèque. Anastasia accepta l'invitation et se réfugia sur le siège comme si plus rien ne pourrait lui arriver ici. « Ne t'inquiètes pas pour ceux-là ! » Anastasia ne releva même pas la tête pour les regarder. Roksanna avait raison, elle ne devait pas faire attention à eux. Les ignorer était la meilleure solution, mais ça devenait de plus en plus difficile. La jeune femme avait l'impression d'avoir perdu son trône, elle s'était inventée une vie de princesse, mais finalement cette vie ne la faisait plus rêver. À cause d'elle, elle avait tout perdu. « Je sais que ces moments sont durs, mais il ne faut pas abandonner. Ce serait comme les laisser gagner, et c'est bien la dernière chose que tu veux, pas vrai ? » Roksanna la connaissait si bien. Elle savait qu'Anastasia ne lâcherait pas l'affaire, car elle voulait rester digne, et même si parfois elle était au bord du gouffre, elle se relevait toujours. Grâce à Roksanna, grâce à Aleksandr, Aloysius, Deklan. Elle se battait pour eux, mais surtout pour elle. Elle voulait leur prouver que même si elle croyait être née dans un château, elle était quelqu'un de bien. Anastasia n'abandonnerait pas, et la phrase de son amie résonnait à ses oreilles. « Ils ne gagneront pas. Ils ne gagneront pas. » Anastasia releva la tête et attrapa la main de son amie, elle la regarda dans les yeux avec détresse et affection. Ce mélange d'émotion la laissait perplexe. Elle était bouleversée. Lorsqu'elle souffla ces mots à Roksanna, sa voix tremblait. « Tu penses que je peux gagner Roks ? » Après tout, Roksanna ne l'aidait pas en vain. Elle devait un minimum croire en elle, pour être toujours là à ses côtés. Quel intérêt pourrait-elle en retirer si elle n'avait pas confiance en elle ? Anastasia poursuivit son interrogation, un peu perplexe :  « Tu penses que je suis folle ? » Elle tourna la tête, comme pour se cacher, comme honteuse de ce qu'elle venait de dire. Son regard tomba sur un garçon assis à une table plus loin, il n'étudiait pas et ne lisait pas de livre non plus. Il était en train de jouer à un jeu avec un autre garçon. Anastasia reconnut Alekseï, et aussitôt, elle se rappela les derniers mots qu'il lui avait lancé. Il l'avait traité de folle, de frappée, d'illusionnée. Avait-il raison ?

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Ven 20 Juin - 16:09



such a lonely day
Anastasia Lipovsky


Quand Roks' eut fini de parler, Anastasia leva les yeux vers les siens, attrapant sa main. La blonde fut quelque peu saisie par l'émotion qu'elle y vit. Un mélange de détresse et d'affection. Roks' s'imaginait qu'elle devait être touchée d'apprendre que leur amitié lui était si précieuse, mais la peur de l'avenir incertain était tellement forte. Elle ne pouvait s'empêcher d'y penser « Qu'allait-il arriver ? Qu'allaient-elles faire ? »

« Tu penses que je peux gagner Roks ? »

La voix tremblante d'Anastasia lui brisa le coeur. Mais elle se trouva face à un dilemme. Bien sûr qu'elle croyait en la jeune fille, la façon dont les autres la traitaient était juste inacceptable, mais... Gagner ? C'était tout autre chose. Que fallait-il faire pour les vaincre ? Roks' se sentait dépassée. Il est vrai qu'elle avait des doutes sur le sujet... Anastasia contre l'école entière ? Mais il était trop tard pour faire marche arrière...

« Tu penses que je suis folle ? »

...Folle ? Jamais. Roks' secoua sa tête gentiment, un léger sourire aux lèvres. Mais elle retrouva vite son sérieux. C'était un sujet sensible pour son amie, elle le savait. Roksanna entendait aussi ces murmures dans les couloirs : « Fais attention, elle est complètement dingue », « C'est la fille qui s'invente pleins d'histoires, faut être zarbi pour faire ça », « Oh attention, il faut prévenir l'asile, une folle s'est échappée ». Au début, l'Iceberg défendait son amie à chaque remarque. En tout cas, du mieux qu'elle pouvait, sans élever la voix. Mais maintenant, elle faisait tout pour les ignorer. Pour en revenir à sa question, jamais la blonde penserait cela. Peu importe le nombre de commentaires de la part des autres élèves, rien ne pourrait la faire changer d'avis.

« Jamais, je ne penserai cela, tu m'entends ? Je suis ton amie, je sais qui tu es et je sais que tu n'es pas dingue. Les autres ont juste cherché un bouc émissaire et ils t'ont choisie. Ils pensent tous que tu es faible, sans défense. Ils ne connaissent pas la vérité. »

Roks' savait qu'elle évitait sa première question. Elle ne voulait pas lui faire part de ses doutes, sachant que son amie était déjà très vulnérable et que la moindre incertitude suffirait à lui faire perdre de pieds. Mais si la Russe chérissait une valeur, c'était bien l'honnêteté. Maintenant, il fallait voir si elle pouvait s'exprimer clairement...

« Je vais être franche avec toi, car je sais que tu le mérites et te mentir ne serait qu'une preuve de manque de respect. Alors, voilà... Je crois en toi, tu le sais. Je n'ai peut-être pas toujours été là à tes côtés, pour me battre pour toi, et je le regrette profondément, crois-moi. Peut-être que cela prouve quelle lâche je suis... Et je ne peux pas te garantir ta victoire. L'ennemi me parait juste trop grand... Mais c'est pour cela que je te promets qu'à partir de maintenant, tu peux compter sur moi, peu importe les conséquences. »

Roks reprit les mains de son amie dans les siennes. Elle plongea son regard dans celui d'Anastasia, essayant de lui prouver sa détermination. Elle risquait sa place, ça pouvait paraitre enfantin pour certains. Mais ça faisait bien longtemps qu'elle avait choisi son camp, elle ne s'en rendait compte que maintenant...

« Alors, as-tu une stratégie ? »



Dernière édition par Roksanna Iantrovsky le Mar 22 Juil - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Dim 29 Juin - 22:13



such a lonely day


Anastasia avait la tête baissée, les pensées qui défilaient devant ses yeux étaient des images d'horreurs, des choses qu'elle avait vécu qui la faisait souffrir. La mort de sa petite sœur, Sophia, le chagrin de leur parents, la colère de son frère Aloysisus. Elle s'était alors reposée sur Aleksei, croyant qu'il aurait su être là pour elle, mais lui non plus il ne tenait pas à Anastasia. Qui donc se souciait d'elle à présent ? Finalement, tout ce qu'elle avait fait, elle l'avait fait pour qu'on l'aime, mais c'était tout le contraire maintenant. Roksanna était une des seules personnes qui lui restait, même si elle avait du mal à l'accepter. Elle croyait encore qu'elle pouvait se rattraper. Mais elle n'était qu'un cas désespéré, comme l'avait si bien dit le blond qui hantait ses rêves et ses cauchemars. Pendant un instant, Anastasia pensa que son amie allait lui dire qu'elle aussi elle pensait qu'elle était dingue, mais la détermination qu'elle sentit de la voix de Roksanna la rassura aussitôt. « Jamais, je ne penserai cela, tu m'entends ? Je suis ton amie, je sais qui tu es et je sais que tu n'es pas dingue. Les autres ont juste cherché un bouc émissaire et ils t'ont choisie. Ils pensent tous que tu es faible, sans défense. Ils ne connaissent pas la vérité. » Anastasia poussa un soupir de soulagement, intérieurement elle était tellement perdue, que parfois elle se rangeait de leur côté en pensant qu'elle n'avait plus toute sa tête. Elle se croyait folle elle-même. Mais elle pouvait compter sur Roksanna pour la remettre sur le droit chemin et lui faire reprendre confiance. Après tout, Anastasia pouvait avoir tous les défauts du monde, personne ne pouvait nier qu'elle était d'une force d'esprit redoutable. Il était rare de trouver une personne aussi courageuse qu'elle, même si en apparence elle donnait l'impression de n'être qu'une lâche. « Je vais être franche avec toi, car je sais que tu le mérites et te mentir ne serait qu'une preuve de manque de respect. Alors, voilà... Je crois en toi, tu le sais. Je n'ai peut-être pas toujours été là à tes côtés, pour me battre pour toi, et je le regrette profondément, crois-moi. Peut-être que cela prouve quelle lâche je suis... Et je ne peux pas te garantir ta victoire. L'ennemi me parait juste trop grand... Mais c'est pour cela que je te promets qu'à partir de maintenant, tu peux compter sur moi, peu importe les conséquences. » Anastasia crut rêver. Elle hésita une seconde, devait-elle se retourner pour savoir si c'était bien à elle que la jolie blonde russe s'adressait ? La bulgare était plutôt surprise, elle ne s'était pas attendue à un tel soutien de son amie. Après tout, elle avait beau perdre la tête, elle était au courant que si elle continuait à faire autant de dégâts, elle risquait sa place dans son clan, et même si elle était reconnaissante que Roksanna la soutienne autant, elle n'avait aucune envie que son amie en pâtisse aussi. Elle répéta en boucle les mots de sa meilleure amie, et sa loyauté l'impressionna. Roksanna n'était pas le genre de personne à prendre les choses en main, la blonde était une élève discrète, très intelligente, mais toujours effacée dans sa bibliothèque. Ce qu'elle venait de dire était inhabituel et cela surprenait beaucoup Anastasia, mais elle était fière d'elle. Très fière même !

La russe attrapa les mains de la brune, comme pour lui prouver qu'elle n'allait pas la laisser couler et qu'elles étaient désormais toutes les deux dans le même bateau. Mais pour Anastasia, les conditions étaient très houleuses, et le naufrage était proche, peu importe ce qu'elle pourrait faire. Pourtant, le regard tendre et déterminé de Roksanna lui donna du courage, et elle mima un semblant de sourire avant que son amie lui pose une question plutôt embarrassante : « Alors, as-tu une stratégie ? » C'est à ce moment-là qu'Anastasia sut que la belle blonde était sérieuse. Elle ne la lâcherait pas. Cela la soulageait mais l'inquiétait aussi. Elles allaient embarquer sur un terrain glissant, et si elles commençaient, elles ne pourraient plus reculer. Anastasia, depuis plus de deux ans maintenant, avait pris l'habitude de jouer sur la défensive. Elle ne se laissait pas faire et ne se soumettait pas aux attaques de ses camarades, elle essayait d'ignorer ou de répliquer, mais sans non plus attiser le feu. À présent, à cause de la fatigue et de son état qui s'aggravait chaque jours, elle avait de plus en plus de mal à les supporter, et à garder son calme. Elle craquait de plus en plus et il n'était pas rare de la voir pleurer ou rire sans raisons dans le parc ou les couloirs déserts du château. Elle avait toujours agit seule, dans la seule pensée de survie. Mais à présent, elle n'était plus seule, c'est ce que Roksanna voulait lui faire comprendre. Et à deux tout serait différent. « Je n'ai pas vraiment de plan, mais je sais que pour réussir il va falloir que tu m'aides. Je ne veux pas t'impliquer dans mes histoires, mais je sais que sans toi, je n'y arriverai pas. Si encore Aloysius n'était pas aussi remonté contre moi... » Anastasia secoua la tête, il fallait se concentrer et réfléchir. Qu'est-ce qui pourrait la sortir de cet enfer qu'elle vivait depuis trop longtemps maintenant ? Elle regarda un instant les étagères, comme si les livres et le savoir qui emplissaient cette salle allaient lui souffler une solution à l'oreille. Elle soupira en se résignant à l'idée que même si elle était une Iceberg, il lui était impossible de penser à une stratégie comme cela, peut-être parce qu'elle n'était plus digne de son clan. À cette pensée, elle eut l'impression qu'une ampoule s'allumait dans sa tête. Toute excitée, elle se redressa sur le fauteuil et serra fort la main de son amie. « Il faut tuer le mal par le mal Roks ! Si je veux qu'on me respecte à nouveau, il faut que je me rachète et que je prouve à tout le monde que je vaux mieux que n'importe qui... mieux que Katerina ! Elle est aveuglée par la vengeance par rapport au meurtre de sa sœur, mais, si on trouve le coupable avant elle, et bien je pourrais retrouver ma place au sein du clan et on pourra la faire tomber ! C'est dangereux, même fou, mais c'est la seule solution... » Anastasia était persuadée qu'elles pourraient réussir, mais elle savait que même si elles parvenaient à leur fin, il resterait toujours un problème. Ses mensonges, et son don. Ce pouvoir n'était qu'une malédiction, il lui pourrissait la vie à présent, et elle ne savait pas comment retrouver la vérité. Elle devait se soigner, mais elle n'était pas encore prête à se l'avouer.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Mar 22 Juil - 18:42



such a lonely day
Anastasia Lipovsky


Anastasia poussa un soupir. Roks’ eut l’impression d’avoir enlevé un peu du poids qui pesait sur ses épaules. Voir son amie dans un tel état lui fendait le coeur, et elle pensait que l’aider à faire face à tout ça était la moindre des choses. Ce qu’elle voulait par dessus tout, c’était de revoir ses yeux s’éclairer comme ils le faisaient avant, avant tout ça. Elle avait décidé d’enfin la défendre contre cette cruauté injustifiée.

Quand elle vit les yeux écarquillés de son amie, elle reçut un choc. Roksanna n’était pas connue pour défendre les autres; elle n’était qu’une ombre qu’on distinguait à peine traverser les couloirs. Le doute envahit son esprit; avait-elle fait le bon choix? Pouvait-elle vraiment faire ce qu’elle venait de promettre? Mais une pensée plus importante, plus claire que tous ses doutes, lui vint à l’esprit: elle devait prouver à ce monde qu’elle était aussi importante. A quoi bon vivre si c’est pour passer son temps à se cacher? Elle avait 17 ans maintenant. Bientôt, elle aura fini ses études, et devra quitter cet endroit qu’elle chérissait tant pour entrer dans le monde terrifiant des adultes. Et puis, l’école ne servait pas seulement à bourrer le crâne de ses élèves. C’est là aussi qu’on apprenait à se connaitre, ainsi qu’à connaitre ses priorités. Et qu’y a-t-il de plus important que défendre ses amis?

Néanmoins, elle voyait le doute demeurer dans les yeux d’Anastasia. Elle savait que des mots restent des mots, et elle pouvait lui dire qu’elle resterait à ses côtés des milliers de fois sans que la jeune fille la croie. Elle attendait de pouvoir lui prouver réellement, grâce à ses actions.

« Je n'ai pas vraiment de plan, mais je sais que pour réussir il va falloir que tu m'aides. Je ne veux pas t'impliquer dans mes histoires, mais je sais que sans toi, je n'y arriverai pas. Si encore Aloysius n'était pas aussi remonté contre moi... »

Roks’ se redressa, les yeux déterminés, essayant de lui montrer qu’elle était prête à tout pour l’aider. Son amie secoua sa tête. La blonde vit son regard changer; elle réfléchissait vraiment à sa proposition. Son regard s’arrêta sur les livres qui les entouraient. Ses yeux s’assombrirent une nouvelle fois, mais après quelques secondes, ils s’illuminèrent.

« Il faut tuer le mal par le mal Roks ! Si je veux qu'on me respecte à nouveau, il faut que je me rachète et que je prouve à tout le monde que je vaux mieux que n'importe qui... mieux que Katerina ! Elle est aveuglée par la vengeance par rapport au meurtre de sa sœur, mais, si on trouve le coupable avant elle, et bien je pourrais retrouver ma place au sein du clan et on pourra la faire tomber ! C'est dangereux, même fou, mais c'est la seule solution... »

Sa solution la surprit, et en même temps, la rassura. Elle était peut-être prête à tout, mais elle restait la personne qu’elle était; elle n’était pas un soldat, et n’aurait sûrement pas été d’une très grande aide si la brune avait décidé de déclarer la guerre ouvertement. Faire des recherches, c’était plus son truc. Il restait quand même un petit problème…

“Je te suis. Ça ne me parait pas si insurmontable… Mais concentrons-nous tout d’abord sur la recherche du meurtrier, et on s’occupera de Katerina après! D’ailleurs, je t’avoue ne pas m’être fort attardée sur ce meurtre. Il faudra donc que je me familiarise avec le sujet… Je suis sûre qu’à deux, on peut réussir!”

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ Mer 30 Juil - 21:38



such a lonely day


Anastasia crut voir une lueur de soulagement dans les pupilles de Roksanna lorsqu'elle lui exposa son idée, mais elle n'en fut pas vexée. Elle savait très bien que malgré tout l'amour qu'elles avaient l'une pour l'autre, Roksanna n'aurait pas pu supporter de devoir affronter tous les Icebergs au complet pour simplement sauver Anastasia. Elle ne lui en voulait pas, et elle était même certaine que ce qu'avait proposé la belle brune satisfaisait son amie. Au moins, il n'y aurait pas de sang. De sa petite voix frêle, la belle blonde lui répondit : « Je te suis. Ça ne me parait pas si insurmontable… Mais concentrons-nous tout d’abord sur la recherche du meurtrier, et on s’occupera de Katerina après! D’ailleurs, je t’avoue ne pas m’être fort attardée sur ce meurtre. Il faudra donc que je me familiarise avec le sujet… Je suis sûre qu’à deux, on peut réussir! » Anastasia lui adressa un magnifique sourire pour la remercier une nouvelle fois de sa confiance. Malgré tout, la belle brune restait une faible leader et elle était heureuse que Roksanna la suive à l'aveuglette ainsi. Néanmoins, elle tenait à informer son amie et ne pas l'emmener dans la gueule du loup. Il fallait absolument qu'elle comprenne quel était le sujet de ce meurtre et quels étaient les enjeux. « Cette affaire a fait un boucan terrible à Durmstrang tu sais ! Et les icebergs n'arrêtent pas d'en parler depuis la rentrée... c'est curieux que tu ne t'y sois pas intéressé. » Roksanna était de nature curieuse, Anastasia le savait. À chaque fois qu'elles avaient passés du temps ensemble, principalement à la bibliothèque, Roksanna était toujours fourrée derrière une montagne de livre, heureuse de découvrir de nouveaux auteurs, ou de nouveaux sortilèges. Elle était avide de connaissance et Anastasia l'avait toujours admirée pour cela. Mais, finalement cela ne l'étonnait pas tant que cela qu'elle ne se soit pas occupée de l'affaire Kniasev, après tout Roksanna était un petit rat de bibliothèque, elle préférait le calme à la tempête. Toujours en souriant, Anastasia finit par lâcher la main douce de la belle blonde, se sentant à présent en parfaite sécurité. Maintenant, elle savait qu'elle avait un nouveau but qui pourrait l'aider à surmonter ses malheurs et à remonter les montagnes russes qu'elle avait dévalé. Elle regarda plus sérieusement la jeune femme face à elle et se mit à chuchoter pour qu'elle soit la seule à l'entendre. « Cela s'est passé l'année dernière, après les examens de fin d'année. Devra la petite sœur de Katerina qui faisait partie des Icebergs elle aussi, a été retrouvée morte dans le parc, ou plutôt on a retrouvé ses os. On a pas pu trouver le coupable, et l'affaire a été étouffée puisque les élèves devaient rentrer chez eux pour l'été et que l'année suivante Durmstrang serait une terre d'accueil pour les Étrangers, il était hors de question de ternir sa réputation avec une histoire comme celle-ci. Katerina soupçonne Deklan Levski, le meneur des Flammes, car il a été jugé coupable d'un suicide il y a quelques années... Iris Stoyanov, la petite sœur de Dragomir Stoyanov. Bref, je ne pense pas que cela soit lui, je le connais et il n'est pas un meurtrier. Mais Katerina s'entête à le soupçonner, sûrement par colère. En tout cas, je pense qu'il faut creuser plus loin que cela pour trouver le vrai coupable. » Anastasia avait conscience que cela faisait beaucoup d'informations à assimiler pour son amie qui ne sortait pas tant que ça de son antre sacré qu'était la bibliothèque. Parfois, elle aurait d'ailleurs aimé être à sa place, ne pas connaître toutes ces personnes et plutôt être invisible.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: such a lonely day • ROKSANNA Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

such a lonely day • ROKSANNA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» such a lonely day • ROKSANNA
» Such a lonely day ...
» Where you a lonely boy? (libre)
» Every Lonely Monsters
» 05. Hi lonely man !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum