AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When you come back from hell || Stefolga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♔ DURA LEX SED LEX
avatar
♔ DURA LEX SED LEX

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : MêléMessages : 57Date d'inscription : 14/03/2018Localisation : bulgarie
Ҩ When you come back from hell || Stefolga Ҩ Jeu 9 Aoû - 13:49

► 08/07/1999 ◄

Il s’en rappelle comme si c’était hier, du jour où il a compris que ça irait plus loin que ce qu’il s’était d’abord imaginé.
La nouvelle avait mis le feu au ministère comme une traînée de poudre. Personne n’y échappait ; pas même lui. Toute cette agitation l’angoissait légèrement : il s’était habitué à son train de vie tranquille, encadré, ordonné comme du papier à musique. Les jours s’enchaînaient paisiblement, se suivaient sans se ressembler. Une tranquillité à laquelle il avait fini par s’habituer, lui qui refusait encore d’y croire il n’y avait que quelques années.
Autant dire que la découverte de l’Ox et tout le bordel qui se profilait à l’horizon ne lui disaient rien qui vaille, déjà à l’époque. Il avait mis trop de temps et d’application à bâtir son équilibre pour accepter de le voir anéanti à cause d’une légende autochtone sortie d’un château hanté.
Pourtant, à peine quelques mois plus tard, force est de constater que c’est bel et bien ce qui est en train de lui arriver.

Quand tout a commencé, au mois d’Avril, il a entendu parler des disparitions comme tous les autres. Seulement, il n’avait pas bien réalisé à quel point c’était sérieux jusqu’à ce que la personne avec qui il assurait les négociations diplomatiques de la Transylvanie disparaisse du jour au lendemain. Une femme intelligente, avec qui il avait passé beaucoup de temps au cours des derniers mois ; disparue, comme ça. Il est resté planté là avec ses dossiers dans les bras.
En rentrant chez lui, il a demandé à Leksa des explications un peu plus précises sur l’Ox, sur les clans. Il s’est assuré qu’elle ne risquait pas d’être enlevée et torturée du jour au lendemain, elle-aussi.

Depuis le ministère, il a assisté aux négociations houleuses entre le gouvernement bulgare et les représentants étrangers, dont les pays d’origine se désolidarisaient les uns après les autres des actes de leurs ressortissants assaillants. Il trouvait ça bien lâche, lui, surtout considérant la position et l’influence de certains des ressortissants en question dans leur pays ; mais si ça pouvait éviter une guerre mondiale… Il taisait son avis ; de toute façon on ne le lui demandait pas. Il était juste là pour assurer la communication ; c’est ce qui lui a permis d’être directement tenu au courant quand le dernier assaut a été lancé, et les prisonniers rapatriés à Sofia.

Il se rend à l’hôpital à peine quelques jours plus tard, sans trop savoir comment il y sera reçu. Peut-être sa visite est-elle déplacée ? Il ne cherche qu’à apporter un peu de réconfort, faire part de sa sollicitude ; de toute façon, il n’a pas l’intention de la déranger longtemps.
Renseigné à l’accueil; il se rend à l’étage correspondant pour trouver la chambre d’Olgà Rákóczi. Frappant quelques coups à la porte, il attend qu’on l’y invite pour pousser le battant et pénétrer dans la petite pièce immaculée. L’ambassadrice est là, blafarde, affaiblie. Il force un fin sourire à étirer son visage soucieux. « Bonjour Olga… je suis désolé de passer à l’improviste comme ça, j’espère que je ne vous dérange pas. » Il parle d’une voix douce, désireux de ne pas la brusquer. Il ignore à quel point une visite impromptue comme celle-ci est malvenue lorsque l’on se remet de plusieurs mois passés au fin fond de l’enfer. « Comment vous sentez-vous ? » Il n’ose pas s’installer à la chaise placée près du lit ; suppose que c’est son frère qui l’a mise là. Il doit passer quotidiennement pour lui tenir compagnie, prendre soin d’elle. Son coeur se serre à cette pensée, et il s’empêche aussitôt de laisser son esprit s’égarer vers un passé trop lointain et trop douloureux. « Si vous préférez, je vous laisse vous reposer. Je ne veux surtout pas vous paraître déplacé. »




“I can lose fucking everything, but not you.
Oh god, not you.”

— @Shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ҩ LUX IN TENEBRIS
avatar
Ҩ LUX IN TENEBRIS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 34Date d'inscription : 26/07/2018Localisation : A Sofia
Ҩ Re: When you come back from hell || Stefolga Ҩ Jeu 9 Aoû - 16:17

When you come back from hell // Stefan8 juillet 1999.

Olgà était allongée dans son lit à l'Hôpital magique de Sofia, tentant de se reposer. On l'avait amenée quelques jours plus tôt après avoir été libérée des griffes malsaines des Assaillants. De son séjour à Domovoï's rock, son esprit n'a conservé que peu de souvenirs et seules quelques images éparses, des sentiments, sont restés gravés dans sa mémoire. Une salle dont l'environnement peu sain pour n'importe quel individu normalement constitué, une table d'opération dont la froideur n'avait cessé de la faire frissonne ou encore toute cette douleur et cette peur qu'elle avait ressenties. Le salut était venu quand après des semaines de souffrance, Vladimir était entré dans la pièce et l'avait détachée. La peur de mourir seule et la douleur se s'étaient stoppées momentanément pour laisser la place uniquement à l'instinct de survie pour que la fatigue prenne ensuite le pas une fois qu'Olgà était mise en sûreté.

Depuis son sauvetage son sommeil était régulièrement hanté par la douleur et une violence commise par des êtres sans visage. En journée il lui arrivait parfois de sursauter au moindre son brusque et son cœur s’accélérait comme si elle se retrouvait au beau milieu d'une chasse à l'Homme dont elle était la proie. Fort heureusement elle recevait la visite quasi quotidienne de son frère qui venait s’enquérir de son état et prendre soin d'elle. La présence de Vladimir lui faisait du bien et momentanément, la peur de se trouver de nouveau entre les mains des Assaillants s'évaporait.

Une succession de coups se fit entendre et Olgà ouvrit les yeux en sursaut. Elle prit quelques secondes pour se calmer, ses yeux papillonnant sur la chambre pour analyser l'environnement avant de se poser sur la porte. Quelqu'un semblait vouloir entrer pour lui rendre visite, si c'était un membre du personnel de l'hôpital il aurait déjà prit l'initiative de rentrer dans la chambre pour aller aux nouvelles ou lui prodiguer des soins. Elle prit une grande inspiration par le nez puis expira.
- Entrez ! dit-elle d'une voix qu'elle voulait assurée.
La porte s'ouvrit sur un homme de haute stature aux blonds cendrés qu'elle prit instant pour son cher Danijel avant de se rendre compte que la carrure ne lui correspondait pas et elle reconnu l'homme comme étant Stefan Wrzesinski, l'employé chargé de la communication entre les différents ambassadeurs et le Ministère de la Magie bulgare. Que faisait-il ici ? Et quelle était la date du jour ? Olgà regarda l'homme entrer dans la chambre, refermant la porte derrière mais n'osant pas venir s'asseoir sur la chaise qu'avait laissé Vlad. L'ambassadrice l'écouta attentivement, enregistrant sa question, puis lorsqu'il eût terminé elle lui répondit.
- Je vous en pries, Stefan, vous ne me dérangez pas. Et vous pouvez vous asseoir, la chaise ne vous mordra pas, commença-t-elle en essayant un trait d'humour mais avec sa voix et son apparente fatigue devaient probablement gâcher l'effet. Je vais mieux mais ce n'est pas encore parfait, répondit-elle à la question concernant son état.
Cela faisait quelques temps qu'elle connaissait Stefan et elle traitait régulièrement avec lui étant donné son statut d'intermédiaire avec le ministère hongrois. Olgà trouvait que c'était un homme charmant et elle l'appréciait, par ailleurs le fait qu'il vienne prendre de ses nouvelles lui dédiait une place importante parmi les sorciers qu'elle portait plus ou moins en haute estime.
- Et comment allez-vous ? Et votre fille ... Emilia ? demanda-t-elle.
©️  YOU_COMPLETE_MESS


Semeĭstvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♔ DURA LEX SED LEX
avatar
♔ DURA LEX SED LEX

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : MêléMessages : 57Date d'inscription : 14/03/2018Localisation : bulgarie
Ҩ Re: When you come back from hell || Stefolga Ҩ Jeu 9 Aoû - 17:13

« Je vous en pries, Stefan, vous ne me dérangez pas. Et vous pouvez vous asseoir, la chaise ne vous mordra pas. » Stefan laissa un léger rire quitter sa gorge, secouant légèrement ses épaules tandis qu’il s’approchait pour prendre place. « Je vais mieux mais ce n'est pas encore parfait. » Il voulait bien le croire. Le diplomate ne s’était pas lui-même rendu sur l’île ; ce qu’il n’avait, au début, d’ailleurs pas souhaité. Quand il avait compris qu’une intervention se préparait pour sauver les captifs des mages noirs et mettre fin à l’assaut de l’école, il n’avait pu qu’espérer de toutes ses forces que son épouse n’y serait pas envoyée. Hélas, il connaissait trop bien sa femme pour croire vraiment qu’elle se tiendrait à distance ; la savoir en première ligne, au-devant du danger et sans lui, l’avait plongé dans un état d’angoisse indicible ; il avait même tenté de savoir s’il lui serait possible de venir avec elle, juste au cas où. Idée stupide ; il n’était pas bon combattant, pas médecin, pas scientifique. Il était diplomate ; sa place était auprès de leur petite fille, et à proximité du ministère au cas où une urgence se présente.

« Et comment allez-vous ? Et votre fille ... Emilia ? » Il sourit, touché de constater qu’elle se souvenait de ce dont il leur était arrivé de discuter, entre deux rencontres professionnelles ; et qu’elle s’en souciait assez pour lui poser la question, malgré l’enfer qu’elle venait de traverser. « Emilia va bien ; elle grandit à vue d’oeil. » Un attendrissement infini éclaire son sourire l’espace d’une fraction de seconde. Sa petite fille n’a qu’un peu plus d’un an, et il a encore du mal à y croire. Jamais il ne se serait cru capable de concevoir un petit être aussi parfait ; encore moins de s’en occuper. Mais elle a toujours eu ce pouvoir-là, Leksa : lui faire croire qu’il était mieux que ce qu’il pensait, et qu’ensemble ils pourraient accomplir l’impossible. Ils l’ont fait, une fois déjà. Il leur faudra recommencer, pour protéger leur petit trésor de ce monde un peu trop moche en train de partir à vau-l’eau.

« Et je vais bien, moi-aussi. Le ministère est en effervescence, mais vous n’avez sûrement pas très envie de parler travail. » Il grince un sourire, se sentant affreusement maladroit. Il n’a jamais été très doué pour réconforter les gens, Stefan. Ce n’est pas qu’il ne comprend pas, ni même qu’il manque d’empathie ; au contraire d’ailleurs. Lui qui sait si bien choisir ses mots, lire entre les lignes, se retrouve foutrement incapable de savoir quoi dire lorsque ça devient nécessaire. Un héritage de ses parents si aimants, sûrement. Chez lui, le silence parle mieux que les mots. Assez peu pratique pour communiquer, on en conviendra.

Exaspéré par sa propre inadéquation, il pince les lèvres pour retenir un soupir avant de reprendre la parole, soucieux. « En tout cas, je vous souhaite de vous rétablir rapidement. De ce que j’entends au ministère, tout est mis en oeuvre pour comprendre au mieux le nouveau fonctionnement de votre magie. Il n’y a que comme ça qu’ils parviendront à prendre soin des… » Sang-Noirs. c’est comme ça qu’ils sont désignés entre les grands noms du gouvernement ; mais rien n’est officiel pour l’instant. L’appellation risque de sembler insultante et ce n’est absolument pas son intention. « … rescapés de l’Ox. » Légende autochtone ; tu parles. Il pose sur le visage d’Olgà un regard compatissant. « C’est horrible, ce qui s’est passé là-bas. Les responsables seront punis. »




“I can lose fucking everything, but not you.
Oh god, not you.”

— @Shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ҩ LUX IN TENEBRIS
avatar
Ҩ LUX IN TENEBRIS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 34Date d'inscription : 26/07/2018Localisation : A Sofia
Ҩ Re: When you come back from hell || Stefolga Ҩ Jeu 9 Aoû - 18:17

When you come back from hell // Stefan

Quand bien même Olgà appréciait Stefan, elle ne s'attendait pas à recevoir de la visite de sa part. Après tout il avait son travail au ministère et devait s'occuper de sa famille, alors l'ambassadrice était touchée qu'il prenne de son temps personnel pour rendre visite à une collègue. L'ombre d'un sourire étira ses lèvres lorsqu'elle vit que son trait d'humour avait fait mouche et que Stefan se laissait aller à un rire léger, lui qui semblait timide face à cette situation. Elle ignorait cependant s'il riait de bon cœur ou s'il le faisait uniquement pour lui faire plaisir, dans les deux cas elle le remerciait silencieusement. Il vint s'installer près de son lit et elle remarqua qu'un sourire franc illumina son visage lorsqu'elle lui demanda comment allait sa fille. Entre plusieurs rencontres professionnelles il leur était régulièrement arrivé de discuter de choses et d'autres et un jour il avait fait mention de la naissance de sa petite fille. Les enfants. Voilà bien une chose à laquelle elle n'avait guère pensé depuis toutes ces années, elle qui jusqu'à présent s'était entièrement dédiée à l'indépendance de sa région. Peut-être qu'elle en aurait mais avec l'Ox ou encore l'indépendance qui était à deux doigts d'être actée avant son enlèvement, ce projet était peut-être mis à mal.
En tout cas Emilia se portait à merveille, elle grandissait vite et cela lui faisait tout de même plaisir, cela détournait son attention et la concentrait sur un autre sujet que le nouveau pouvoir qu'elle possédait et la souffrance qu'elle avait endurée à cause de sorciers corrompus par la soif de puissance.

- Je suis ravie de l'entendre, répondit-elle.
La suite avec la maladresse que dégageait Stefan amena Olgà à lever les yeux au ciel, à moitié amusée par le fait que Stefan paraissait mal à l'aise avec les mots dans ce type de situation lui qui se débrouillait toujours très bien pour parler aux ambassadeurs. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez me parler de ce que vous voulez. Que ce soit du travail ou d'autre chose, intervint-elle. Elle le laissa ensuite terminer puis laissa quelques secondes s'écouler avant de prendre la parole.
- Et leurs recherches pour comprendre l'Ox avancent-elles ? Prévoient-ils déjà des locaux pour aider ceux qui ont ce ... pouvoir ? demanda-t-elle. Un frisson vint parcourir son corps lorsque Stefan aborda l'horreur des actes qui avaient commis à Domovoï's rock et le fait que les coupables seraient punis. Elle prit un instant, fermant les yeux, se trouvant à nouveau submergée par les souvenirs éparses et les émotions qu'elle avait connues à ce moment-là et lorsqu'elle les rouvris, elle ressentait une certaine colère envers celles et ceux qui l'avaient fait souffrir durant des semaines.
- J'espère que les Aurors sauront arrêter ces criminels et qu'ils seront tous emprisonnés pour leurs actes, dit-elle en essayant de retenir ses émotions, avant d'ajouter, Que s'est-il passé après ? Domovoï's rock, Durmstrang ?

©️  YOU_COMPLETE_MESS


Semeĭstvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♔ DURA LEX SED LEX
avatar
♔ DURA LEX SED LEX

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : MêléMessages : 57Date d'inscription : 14/03/2018Localisation : bulgarie
Ҩ Re: When you come back from hell || Stefolga Ҩ Sam 18 Aoû - 15:57

« Je suis ravie de l'entendre. » Il sourit. Lui, il est ravi de pouvoir l'affirmer. Pourvu que ça dure ; lui qui n'est pas croyant pour deux mornilles se surprend à prier pour que sa famille soit gardée loin de tout ce remue-ménage.
« Ne vous inquiétez pas, vous pouvez me parler de ce que vous voulez. Que ce soit du travail ou d'autre chose. » Il hoche la tête, reconnaissant qu'elle lui pardonne ses maladresses. Jamais il n'aurait imaginé se retrouver un jour au chevet d'une personne qu'il connaissait si peu après une telle tragédie. Savoir trouver les bons mots est déjà compliqué pour lui en temps normal ; alors dans ces circonstances... Il a le drôle de sentiment de n'avoir pas vraiment sa place ici, après tout. Sans doute attendait-elle quelqu'un d'autre, Olga. Un fin sourire orne ses lèvres un court instant, alors qu'il murmure. « C'est vous qui voyez. » Si elle tient à en apprendre plus, après tout, c'est son droit le plus strict. Lui-même vivrait extrêmement mal le fait d'être ainsi tenu à distance par la force des choses.
« Et leurs recherches pour comprendre l'Ox avancent-elles ? Prévoient-ils déjà des locaux pour aider ceux qui ont ce ... pouvoir ? » Il hoche la tête, cherchant aussitôt à faire le tri entre ce qu'il peut dire ou pas ; ce qu'il convient de dire à une victime des atrocités en question. « Il n'y a pas grand chose d'officiel pour l'instant. Tout ce qui est sûr c'est que le gouvernement va tenir la promesse qui a été faite aux élèves. Ils vont prendre soin de vous et vous mettre en sécurité, à condition que vous les laissiez étudier votre sang. » Un marché honnête, pour ce que vaut son avis. « Il ne vous arrivera rien si les termes du contrat sont respectés. »

En voyant Olga frissonner, Stefan se rembrunit légèrement ; il aurait mieux fait d'éviter le sujet. Quel idiot. Ce qu'elle a subi est au-delà du dicible ; un calvaire inimaginable, même pour lui. « J'espère que les Aurors sauront arrêter ces criminels et qu'ils seront tous emprisonnés pour leurs actes. » Il reste silencieux, devinant qu'elle peine à contrôler la vague de souvenirs douloureux ravivés par cette conversation. « Que s'est-il passé après ? Domovoï's rock, Durmstrang ? » Il baisse les yeux quelques instants, guère désireux d'entrer dans les détails du massacre que toute cette histoire a été. Pour autant, il lui semble qu'Olga a le droit de savoir. « Votre frère ne vous a pas raconté ? » soupire-t-il, légèrement gêné. Les tragédies, il essaie plutôt de les éviter maintenant qu'il est sorti de son propre petit enfer personnel. Depuis quelques semaines, il a l'impression de ne plus arrêter de mettre les pieds dedans. Mais, se répète-t-il, Olga a le droit de savoir. « Après vous avoir libérés, vous et les élèves assiégés, les agents du gouvernement ont traqué les assaillants. » Il garde le silence quelques secondes, affligé. « Pour se venger, ils ont fait exploser le Rocher avec des Feudeymons. » Le visage fermé, il s'efforce de ne pas laisser les sentiments contradictoires auxquels il est en proie prendre le dessus. Plus vite il aura raconté, et plus vite il pourra faire à nouveau semblant d'avoir oublié. « Tous ceux qui étaient sur Domovoï's Rock sont morts. »




“I can lose fucking everything, but not you.
Oh god, not you.”

— @Shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: When you come back from hell || Stefolga Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

When you come back from hell || Stefolga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Come Back to Hell [PV : Alduin]
» back in hell •• victorest #3
» Go back to hell | Feat Jordan ou le Toutou de l'enfer
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum