AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Strange how we decorate pain ∇ LEKSIAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM
avatar
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-PurMessages : 64Date d'inscription : 24/02/2018Localisation : Sofia
Ҩ Strange how we decorate pain ∇ LEKSIAN Ҩ Lun 9 Avr - 23:49

our fractured life

Strange how we decorate pain. These ribbons, for instance, and the small hard teardrops of blood.
Who are they for? Do we think the dead care?


Depuis ce jour elle ne vit plus.
Depuis ce jour elle ne respire plus.
Elle a du mal à comprendre, à réaliser. Elle avance à tâtons, attendant d'ouvrir la porte qui la ramènera à la réalité, à sa réalité. Dans son monde à elle Milena danse encore comme lorsqu'elles étaient enfants et son rire s'éparpille dans toute la demeure familiale. Elle la regarde Leksa avec ce petit sourire qu'elle ne réserve qu'à sa soeur, et elle est fière de ce qu'elles ont, toutes les deux ; de ce qu'elles ont su préserver, malgré le spectre de leur mère qui les hantait et les démons de leur père qui les éloignaient de lui. Elles ont au moins su grappiller quelques instants de bonheur, des moments purs, des souvenirs qu'elles se sont créées à la seule force de leurs petites mains, se bâtissant un avenir dans lequel elles seraient à tout jamais ensemble, parce qu'elles avaient cru comprendre les Neskova, qu'au fond tant qu'elles resteraient à deux rien ne pourrait jamais leur arriver. Elles seraient protégées du monde et des monstres qui grouillent dans les journées de ceux qui ne rêvent plus. Elles avaient su préserver ça, cet éclat dans leur regard quand elles se trouvaient face à face. Des espoirs plein les pupilles jusqu'à les faire déborder.

Aujourd'hui elle est toute seule Leksa, la moitié d'un tout. C'est ce qu'on lui dit, ce qu'on lui répète depuis une éternité mais elle refuse de l'accepter, elle croit naïvement que si elle se ment encore un peu peut-être que son mensonge prendra vie, peut-être qu'il prendra le pas sur la réalité. Vérité bien trop cruelle, trop injuste pour qu'elle l'entende. Ce n'est pas sa soeur qui aurait dû faire les frais de la vengeance du Velikov, ça lui laisse un goût amer dans la bouche, une putain d'envie de tout incendier, de tout détruire. Si seulement elle en avait la force.
Elle s'effondre sur elle-même Leksa, tout tangue à l'intérieur et elle vomit sa douleur trois fois par jour. Elle a mal partout et nulle-part, douleur fantôme comme un membre qu'on lui arrache, sa chair qu'on détache. Et elle la cherche sans cesse, cette partie d'elle-même qu'on lui a enlevée, elle la voit, elle la sent, c'est tellement proche du réel que ça la bousille encore plus au réveil, brutal, quand ses yeux s'ouvrent sur du vide.
Elle n'a pas eu le courage d'aller jusque chez elle, ranger ses affaires, trier, mettre dans des caisses des piles de souvenirs comme si c'était trois fois rien, comme si c'était juste pour faire de la place, c'est rien c'est que des bibelots, il faut que tu t'en débarrasses Leksa. Elle les entend tous, ceux qui sont venus à l'enterrement, dégobiller leurs condoléances et gerber leur fausse sympathie. Elle se fiche pas mal qu'ils soient désolés, qu'ils soient là pour elle. Elle se fiche pas mal d'à quel point ils aimaient Milena, d'à quel point elle va leur manquer. Ils n'ont pas le droit, pas le droit de faire ça. De faire comme s'ils comprenaient. De faire comme si ça comptait autant pour eux que pour elle. Comme s'ils avaient mal pareil. Ils n'ont pas le droit.

Pourtant il y a quelqu'un qui souffre aussi fort qu'elle depuis que Milena est partie, elle l'a vu sur son visage quand il s'est planté devant elle l'autre jour, les cordes vocales tranchées, sans rien trouver à dire pour raconter son mal. Tendrement il l'a attirée contre lui, serrée dans ses bras comme s'il voulait recoller les morceaux de sa vie brisée, soigner ses fractures pour qu'elle puisse tenir debout. Et puis il est parti d'un coup, elle ne l'a pas vu quitter la salle. Alors elle qu'il ne ment pas Lucian, que son silence lui a hurlé plus de choses que tous les mots qu'on lui a soufflés ce jour-là. Son silence l'a rendue sourde, l'a propulsée à l'intérieur d'elle-même d'où elle n'entendait les bruits que de très loin, comme si elle avait la tête plongée sous l'eau. Elle ne parvient pas à remonter à la surface Leksa, elle se dit qu'il peut comprendre lui, pourquoi c'est si difficile de resurgir, de revenir des tréfonds de son océan de larmes.
Elle frappe quelques coups contre la porte qui finir par s'ouvrir en même temps que sa volonté se fend la gueule, elle sent cette boule coincée dans sa gorge remonter, se transformer en des perles de pluie que ses yeux recrachent. Son regard embué s'accroche désespérant au sien et elle cherche quelque chose là-bas, dans la faille qu'elle lit au fond de ses pupilles et qui ressemble beaucoup trop à la sienne. Alors quelque part la vérité s'installe, prend ses marques. Quelque part elle ne peut plus faire semblant de ne pas savoir, de ne pas y croire. Parce que c'est juste là, étalé devant elle. C'est inscrit sur le visage de Lucian, cette douleur impossible à taire et pourtant si difficile à exprimer. « Elle… Elle est partie » Sa gorge se noue et ça fait mal de prononcer les mots suivants, pourtant ça coule comme de la lave expulsée de son coeur et ça se gèle au contact de ce monde, ça fige le temps. « Elle est morte » Elle s'approche un peu, vacille, perd pied alors que la réalité prend racine en elle, s'ancre dans sa peau, dans sa mémoire. « C'est pas juste Lucian, c'est… C'est moi qui devrais être dans sa tombe. C'est pas juste. C'est même putain de dégueulasse. » Son pouls s'emballe à Leksa, elle a du mal à respirer. Elle a l'impression qu'elle ne respirera plus jamais vraiment.


       
CODAGE PAR AMATIS & AVATARS PAR AFANEN & HOODWINK





YOU'VE GOT THOSE CRUEL INTENTIONS
You are a gunshot aimed at me, and I stumble, I stumble. You are lightning. You strike me and I'm electrified. I start to feel like I'm gonna die.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Strange how we decorate pain ∇ LEKSIAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum