AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 swa'ran ▽ black stars on the rise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
❃ AD VITAM AETERNAM
avatar
❃ AD VITAM AETERNAM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : mêl très certainement, cela n'a jamais eu d'importance.Messages : 16Date d'inscription : 23/02/2018Localisation : wild lands.
Ҩ swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Ven 23 Fév - 19:17


Swa’ran Gulbahar

i'm dreaming of the end

ft.  Shanina Shaik

Crédits © ultraviolences

Prénom & nom Swa'ran, l'enfant d'or, tant par ta peau radieuse que tes talents innés. Tu portes le nom maternel de Gulbahar avec fierté, longue lignée de femmes plus dangereuses les unes que les autres.
Âge & lieu de naissance Venue au monde le 11 juillet 1968, dans la chaleur de l'été qui régnait sur Islamabad, tu as atteint ces trente-six années qui ne se lisent pas sur ton visage.
Statut du sang Mêlé, très certainement, mais tu ne t'es jamais réellement posée la question. La guilde ne porte aucun intérêt au statut du sang, beaucoup de purs ne sont que de faibles créatures après tout.
Scolarité Tu n'as jamais mis les pieds dans une école, tout a été enseigné à la Kala Moti. Ta mère et ses sœurs ont été tes professeurs, tant pour la magie que pour les arts physiques.
Carrière Peut-on réellement appeler cela une "carrière", alors que tu es un assassin ? Membre de la guilde Kala Moti, tu n'as jamais été destinée à faire autre chose. Tu travailles principalement pour la Svaboda ces derniers temps, mais ta loyauté ne va qu'à ta guilde.
Groupe Crucio, tu connais le sang et la douleur depuis des années déjà, les ombres de Sofia sont là où tu as ta place.
A savoir Aucun don ne coule en toi, pas magique en tout cas, pas de pouvoir qui t'est venu dès la naissance. Ton talent, tu l'as appris, affuté, possédé. Tu t'es entraînée, pendant des années, t'entraînes encore, sans relâche. Tes dagues ne sont qu'une extension de tes bras, les runes qui les parcourent les rendent aussi mortelles que la précision de tes mouvements. Si elles sont tes favorites, ton corps n'est pas dépourvu d'armes blanches, chaque objet vient létal entre tes doigts. Ta magie est aussi vive que ton corps qui se mouve, mais tes lames sont bien plus tranchantes.





Dig beyond the surface

It's not an easy thing admitting to yourself what you really are


TOI & LE GOUVERNEMENT Ta nature même fait que tu ne peux croire dans les gouvernements, tu sais de quoi ils retournent, tu sais de quelles âmes ils sont constitués. Tu as passé des années à être employée par le gouvernement de ce pays, par les politiques de cet autre, alors pourquoi la Bulgarie serait-elle différente ? Tu n'as jamais eu confiance dans les hommes de pouvoir, mais ils ne te font pas confiance non plus. Ce que tu peux leur concevoir. De ce que tu as pu constater avec tes propres yeux, le gouvernement bulgare tient bien les rênes de son pays et de tout ce qui l'a chamboulé. Cependant, s'il y a bien une chose que tu as appris, c'est que cela ne dure jamais longtemps, mais cela ne te concerne en rien. Tu te moques de savoir si le gouvernement bulgare tiendra ou finira par tomber comme tous ceux avant lui.

TOI, LES SANG-NOIRS & LES REVENANTS Tu es méfiante, Swa'ran, tu es toujours méfiante de tout, c'est ce qui t'as permis de survivre jusqu'à aujourd'hui. Tu les guettes, tu les observes, ces nouvelles créatures, ces nouveaux sorciers venus au monde, mais tu t'en approches le moins possible. Ils sont inconnus, incontrôlables, et tu n'aimes pas ce qui t'échappe, ce sur quoi tu n'as pas d'informations. Tu ne t'empêches jamais de faire affaire avec eux, mais tu ne vas pas à leur encontre volontairement. Tant que tu n'en sauras pas plus, ils ne t'inspireront jamais rien de bon.

TOI & LES ACTIVITÉS ILLÉGALES Tu es née dans ce monde, tu n'as jamais connu que les marchés noirs et les âmes qui les fréquentent. La lumière n'est pas faite pour toi Swa'ran, tu te baignes dans les ombres, tu te coules dans le sang qui en émane. Tu as grandi au milieu des meurtres et des tortures, tu n'es jamais aussi bonne que lorsque tu dois ôter une vie. Tes principes ne regardent que toi, et aucune logique ne les accompagne. Tu as fait le tour du monde, tu as croisé chacune de ces organisations au moins une fois dans ta vie, et aucune n'est bien différente. La Bratva, la Svaboda, elles ne font pas exception. Tu te dois de rester en Bulgarie alors tu offres tes services à la mafia de Zharka, mais ils ne te possèdent, ne te posséderont jamais.








Travelling through time

It matters not what someone is born but what they grow to be

11.07.1968 naissance de Swa'ran à Islamabad, au Pakistan, fille de Rizwana Gulbahar et d'un père inconnu. Héritière de la Kala Moti.
août 1972 Swa'ran a quatre ans et on lui glisse sa première lame entre les mains, son entraînement peut commencer.
29.06.1978 Swa'ran et Ma'isah - sa cousine, sa moitié, son tandem depuis qu'elles sont nées - sont envoyées sur leur première mission, accompagnées d'une des aînées. Swa'ran arrache sa première vie, mais pas la dernière.
septembre 1978/juin 1986 éducation magique de Swa'ran à la Kala Moti, il n'y a pas d'académie de sorcellerie dans cette région du monde. Si toutes les bases de la magie lui sont enseignées, la guilde insiste sur la magie noire qui leur est constamment utile, les runes qui sont l'une de leur spécialité, et évidemment la manipulation des armes blanches.
juillet 1986 Swa'ran est majeure et est intégrée au conseil de la guilde, elle siège à la droite de sa mère en tant qu'héritière.
septembre 1986 trahison de Ma'isah, qui quitte la guilde, s'en va car elle ne peut en respecter les principes. Swa'ran met des mois à s'en remettre.
février 1989 Swa'ran est envoyée aux USA pour éliminer Ameyaltzin Mikistli, gamine sur qui un contrat a été posé. Un regard, et elle sombre Swa'ran, un regard, et elle décide de ne pas honorer le contrat.
1989 Swa'ran passe l'année à faire des allers-retours entre les USA et le Pakistan, avec des arrêts tout autour du monde ; entre Ameyaltzin et la Kala Moti, les contrats ne cessant jamais.
mars 1990 plus d'une année passée aux côtés d'Ameyaltzin et Swa'ran s'en va, définitivement cette fois-ci. Elle ne peut se perdre à ses côtés alors que les attentes de sa mère sont de plus en plus élevées.
avril 1999 l'Ox est découvert à Durmstrang et Swa'ran est envoyée par la guilde afin de garder un œil sur les événements. Elle rejoint les Assaillants, mais fait profil bas, elle agit dans l'ombre comme elle sait le faire.
fin juin 1999 Durmstrang est envahi, Swa'ran y retrouve Ameyaltzin. Elle la sauve à nouveau, empêchant Mstislav de la tuer, et les jeunes femmes reprennent leur relation.
juillet 1999 Swa'ran échappe aux griffes du gouvernement car personne ne possède aucune information sur elle, et elle n'a pas pris part aux combats, entraînant Ameyaltzin avec elle jusqu'à Sofia.
début septembre 1999 Swa'ran ne supporte plus l’apathie d'Ameyaltzin, l'attaque pour lui prouver sa faiblesse et la quitte à nouveau, non sans une certaine douleur.
1999/2003 Swa'ran enchaîne les contrats et l'entraînement des jeunes à la guilde. Sa mère est toujours au pouvoir à la Kala Moti, mais elle commence peu à peu à prendre une position de maître de guilde à ses côtés.
janvier 2003 après de longues discussions du conseil, la guilde décide de garder un œil sur Sofia et sa concentration de pouvoir. La mission, délicate, est confiée à Swa'ran.
depuis mars 2003 Swa'ran continue de surveiller Sofia et ses différentes dynamiques. Elle fait plus ou moins officieusement partie de la Svaboda, la seule mafia à laquelle elle offre ses services lorsqu'elle ne répond pas à ses contrats habituels. Elle sert de traqueur, ou d'assassin si besoin est.




The muggle behind the screen

Lower your wand

PSEUDO Eriam, once again, plus de deux ans après Hemera. :schei:
ÂGE 22 yo.
RÉGION Dans vos coeurs, i know it.
PERSONNAGE inventé [x] scéna/pré-lien [ ] pv [ ]
COMMENT AS-TU DÉCOUVERT AK? JE FAIS PARTIE DES PIERRES MAINTENANT.
LE MOT DE LA FIN Swa's going to blow your minds.  and ILY





bathing in the rush i need
you blow my endorphines ✻ fade, always on the run, but you would slip back in with ease, the place where life begin, our minds are full of freedom, we're in a world where we all come alive


Dernière édition par Swa'ran Gulbahar le Dim 22 Avr - 18:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❃ AD VITAM AETERNAM
avatar
❃ AD VITAM AETERNAM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : mêl très certainement, cela n'a jamais eu d'importance.Messages : 16Date d'inscription : 23/02/2018Localisation : wild lands.
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Ven 23 Fév - 19:17


Plume à papote

It is our choices that show what we truly are


Clang, clang, clang. « Encore. » Ton poignet s'élance et la lame de ta dague résonne contre le métal. Clang. « Encore. » Tu resserres tes doigts, tu crispes tes muscles, et tu t'élances à nouveau. « Encore. » Ta mâchoire se contracte, tu inspires profondément et tu sens ton mouvement qui se fait trop ample. « Encore. » Encore. Encore et encore. Jamais ce mot ne quitte ton esprit, il bourdonne au creux de tes oreilles, il résonne comme une malédiction que tu n'oublieras jamais. Encore. « Encore. » Encore Swa'ran. Ce n'est jamais suffisant, jamais assez, jamais bon, jamais ce qu'il faut. Encore, encore, encore Swa'ran. Tu ne comprends pas ? Pourquoi tu ne le fais pas ? Encore Swa'ran, ce n'est pas ça, encore Swa'ran, ce n'est pas le bon mouvement. « Encore. » Pourtant, tu fais tout ce qu'elle te dit et bien plus encore, tu respectes toutes ses consignes et tu es la meilleure parmi ceux de ton âge. Alors pourquoi ? « Encore. » Tu l'as entendue Swa'ran, encore, encore, ENCORE. Concentre-toi, fléchis ton poignet, desserre tes doigts, tu sers à rien là, continue- « Encore. » Encore et encore et encore, si le métal n'est pas suffisant, qui crois-tu pouvoir attaquer ? Tes muscles brûlent chaque partie de ton corps, ton souffle est tellement erratique qu'il t'arrache les poumons dès que tu expires, mais continue Swa'ran. Encore. « Encore. » Oublie ta vision, oublie les tâches noires, oublie la douleur, oublie le sang qui pulse contre tes temples et la transpiration qui fait glisser tes doigts. Encore. « Encore. » « JE FAIS DE MON MIEUX. » Ta voix a claqué dans la salle et le silence tombe comme un couperet. Tu es surprise de ta propre audace, mais tu n'as jamais appris la peur, jamais appris à craindre, alors tu relèves le regard vers Rizwana. Toujours aussi majestueuse, toujours aussi mortelle même lorsqu'elle ne bouge pas, les bras croisés, la posture haute. Elle t'a toujours rappelée une panthère, ta mère, une créature dangereuse et fatale, mais magnifique à en couper le souffle dès qu'on pose les yeux sur elle. Ses longs cheveux bruns tombent en une longue cascade sur son épaule, ses yeux noirs sont immuables, sa peau d'ambre brille autant que la tienne, et tu ne peux qu'espérer devenir un jour ne serait-ce que son ombre.

La vie reprend alors que Rizwana desserre les bras, avance lentement vers toi. Chacun de ses gestes est empli de la grâce d'un félin, mais tu sais à quel point elle est dangereuse, à quel point il ne faut pas réveiller son côté animal. Tu n'a pas peur d'elle, elle ne t'a pas élevée ainsi, mais tu la respectes de tout ton être. Elle est le grand maître de la guilde, celle que tout le monde admire et craint en même temps. Elle est ta mère, celle que tu dois suivre, imiter, surpasser même. « Oui, Swa'ran. Tu fais de ton mieux. » Sa voix est profonde, résonne du risque qu'elle inspire, et du haut de tes six ans tu ne peux qu'être admirative. Son visage se penche vers le tien, abysses contre abysses, et tu ne clignes presque plus, mais jamais tu ne détourneras le regard. « Mais tu dois faire mieux encore Swa'ran. Tu ne dois pas simplement être bonne ou excellente, tu dois être la meilleure Swa'ran. Tu es ma fille, celle qu'ils observeront jusqu'au jour de ta fin, celle dont ils voudront trouver toutes les faiblesses, celle qui portera notre nom et celui de la guilde dans le monde. Tu es ma fille, mon héritière, tu es le futur et tu dois être la meilleure. Comme j'ai dû le devenir à ton âge. Tu n'as pas d'autres choix. Tu le comprends, n'est-ce pas ? » Tu trembles, d'impatience, de fierté, d'excitation. Elle est la seule qui peut ainsi te pousser, la seule qui peut te rappeler ta raison d'être. Tu as six ans, une lame entre les doigts et le goût du sang au bord des lèvres. « Oui mère. » « Bien. Encore. »


Tes coups sont violents, tranchants, et ton adversaire ne peut que reculer face à la brutalité que tu emploies. Elle est loin, l'enfant de six ans qui n'était qu'une pâle ombre de sa mère, elle est loin celle qui ne voulait qu'une chose, être aussi dangereuse, mortelle, létale que ce qu'on demandait d'elle. Tu ne manies pas des armes, tu es une arme. Tes lames sont une extension de tes mains, chacun de tes mouvements est empreint d'une grace fatale et les autres ne peuvent que se courber face à la violence que tu emploies. Ton regard est recouvert d'un voile, la colère, la rage, se lit sur chacun de tes traits et un grognement glisse entre tes lèvres. Tu as tout de la panthère que tu admirais et rien ne pourrait moins t'importer alors que la déception te broie le cœur. Elle t'a trahie, elle t'a trahie, Ma'isah, ta moitié, ton double, celle sans qui tu ne pouvais rien faire. Elle t'a trahie et le monde semble moins vibrant, moins fascinant, elle t'a trahie et tu ne sens que le goût du sang dans ta bouche. Tu es la rage en ce présent qui te débecte, tu es la haine, la colère, l'amertume de toutes ces émotions qui te dévorent le cœur.

Elle t'a trahie, et ta rancune ne fait que s'amplifier à chaque coup que tu portes, elle t'a trahie et tu lui en veux, tu lui en veux tellement, tu la détestes, tu la détestes autant que tu l'as aimée, de toute la force de tes sentiments. Elle était ton monde, elle sera désormais ton enfer. Tu grondes, et tu grognes, et tu attaques, tu es bien pire qu'un félin, bien pire qu'une bête, bien pire qu'un monstre, tu réclames le sang, la mort, sa mort, et tu ne peux pas l'avoir. Elle t'a trahie, car elle est trop faible, incapable de résister, incapable de comprendre, incapable de suivre les principes. Elle n'est pas digne, pas digne de toi, pas digne de la guilde, pas digne de son sang. Elle ne vaut rien, strictement rien, elle vaut même moins que ces hommes que tu massacres, ces hommes que tu ne connais pas et dont tu retires la vie sans l'ombre d'une hésitation.

Les cœurs cessent de battre, le sang coule à flot, et tu te retrouves seule dans cette rue obscure de Cracovie, devenue vermeille par tout ce liquide que tu as versé. Pourtant, tu le sens toujours sur ta langue, le goût de la mort, tu veux tuer plus, tu veux assouvir cette soif qui ne finira jamais. Un grondement s'échappe de ta poitrine, fait trembler tout ton corps, ta main se resserre sur les poignets de tes dagues. Tu as besoin de plus, de bien plus.

Elle t'a trahie et elle le paiera, si tu ne dois tenir qu'une seule promesse, ce sera celle-là.


Tu devrais être partie, mais t'en as pas trouvé le cœur, tu t'esclaffes face à tes états d'âme, tu devrais être partie mais la vérité c'est que tu es toujours là. T'es pas si loin, tu peux toujours la voir, mais tu restes invisible pour elle, perchée en hauteur, mêlée aux ombres qui t'entourent, imperceptible pour le commun des mortels. Tu devrais être partie, et pourtant t'es toujours là, toujours dans cette ville maudite, toujours à sa portée sans qu'elle ne le sache. Tu fais tourner machinalement l'une de tes dagues entre tes doigts, les runes brillant encore au soleil, mais tes yeux ne se détachent pas d'elle. Ame, Ameyaltzin, ses grands yeux noirs qui t'envoûtent, ce corps que tu as parcouru tant de fois, ces boucles sombres dans lesquelles tu glisses tes mains. Ameyaltzin, que tu n'as jamais pu oublier, jamais pu supprimer, Ameyaltzin et sa malédiction, ses principes, ce cœur que tu ne comprends pas, que tu ne comprendras jamais. Pourtant tu l'aimes Ame, elle t'a volée ton cœur Ame, et ne te le rendras jamais.

Mais elle est là la vérité, la réalité, l'aimer ne veut pas dire perdre ta foi, perdre ce qui fait que tu es toi. Tu l'aimes Ame, mais tu ne supportes pas ses principes, tu ne supportes pas sa volonté ridicule, tu ne supportes pas sa faiblesses. Elle te fait pitié Ame, elle n'avance pas Ame, elle n'a pas de force Ame. Ta magie pulse plus que la sienne, vos forces ne sont même pas comparables tant elle se laisse sombrer. Elle pourrait être merveilleuse, elle pourrait être dangereuse, elle pourrait être aussi mortelle que toi, aussi impressionnante que toi, elle pourrait être digne de la Kala Moti, mais elle n'en fait rien. Elle se laisse mourir, se laisse perdre pied, et tu ne supportes plus de voir ça. Tu ne supportes plus sa faiblesse, tu ne supportes plus cette ombre qu'elle est, pas une de celles qui se cachent, qui guettent, prêtes à bondir quand il le faudra, mais une qui s'efface, disparaît lentement. Tu sais qu'elle peut être tellement plus Ame, mais elle ne t'écoute pas, ne le veut pas.

Tu l'as attaquée, et elle s'est courbée, presque cassée. Tu l'as attaquée et elle a été incapable de quoique ce soit, incapable de réagir, incapable de se défendre, incapable de rétorquer. Ton regard a changé, tu portes sur elle le même que sur un enfant, tu ne la vois pas comme égale, tu ne la vois pas comme compagne, mais comme une petite fille à qui tu dois tenir la main par crainte qu'elle ne trébuche et tombe pour de bon. Tu ne peux pas rester avec elle, pas alors qu'elle se complaît dans sa faiblesse, pas alors qu'elle continue de refuser les sacrifices, pas alors qu'elle n'est que cette sorcière fade et pathétique. Un jour peut-être, un jour peut-être que vous vous retrouverez, un jour peut-être qu'elle sera digne, digne de toi, digne de vous, digne d'elle-même, un jour peut-être que tout sera possible à nouveau, mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui tu ne peux rester avec elle, aujourd'hui, tu dois partir, tu dois la quitter, aller retrouver les tiens maintenant que la guerre de Durmstrang est terminée. Alors lève-toi Swa'ran, ne pense plus à elle, plus pour le moment, plus pour les jours à venir, alors lève-toi Swa’ran, laisse tes pas te guider et pars sans te retourner. Ce n'est qu'un au revoir.


T'es accoudée au bar, tu observes tout ce petit monde sans vraiment les voir, t'es perdue dans tes pensées, le goût du sang encore au coin de la bouche. Ton verre est fini depuis un moment, mais tu l'ignores, tu sais qu'on te le remplira quand il le faudra. Tes mains fourmillent, t'as envie de sortir tes dagues, de les faire tourner entre tes doigts, mais tu sais que Zharka n'aime pas l'image que ça donne au cabaret. Si ça avait été quelqu'un d'autre, tu t'en serais probablement foutue, mais tu l'aimes bien Zharka, tu l'aimes bien comme quelqu'un à qui tu ne peux pas vraiment faire confiance, mais c'est toujours plus de respect que t'offres au commun des mortels. Elle n'est pas la seule, dans la Svaboda, que tu apprécies, mais toutes sont exclusivement des femmes. T'as pratiquement jamais eu confiance dans les hommes, aucun ne mérite réellement ton assentiment, ils te font rire, ces créatures pathétiques, ils te font rire, alors qu'ils tentent de prouver ce qu'ils ne possèdent pas.

« Ils vont bientôt réaliser à quel point tu as peu d'estime pour eux si tu continues à les regarder comme ça. » Tu quittes du regard les déchets qui attendent d'attirer l'attention d'une des danseuses pour le reporter sur Hemera, et tu lui offres un demi-sourire. Tu l'aimes bien aussi, Hemera, tu sais qu'elle est plus que ce qu'elle montre au cabaret, plus que ce qu'elle a déjà pu te dire sur elle, très peu, aussi peu que toi tu en dirais. Elle t'intéresse, t'amuse, bien plus intéressante que les brutes sans esprit qui vous entourent. « Qu'ils réalisent, ils cesseront peut-être de me regarder comme les porcs qu'ils sont. » Tu n'y crois pas une seule seconde, ce sont des hommes, incapables de se contrôler, dégoûtants, pathétiques, indignes. Le petit rire qui s'échappe des lèvres d'Hemera ne fait que suivre le cours de tes pensées. « Ils n'arrêteront jamais, ils aiment le danger. » Le mot roule sur sa langue et tes lèvres se courbent en un sourire narquois. Ils ne s'approchent majoritairement pas, ils respirent le danger que tu dégages, ne sont pas assez courageux pour tenter de l'affronter, mais certains n'ont pas la réflexion qui leur permet de réaliser que te toucher, c'est comme réveiller un félin affamé.

Tu t'esclaffes silencieusement et bois une gorgée du verre qu'Hemera t'a amenée. Tu ne sais toujours pas que penser de Sofia, et pourtant ça fait un an que tu y es positionnée. La guerre de l'Ox s'est terminée, son trafic a commencé. La guilde veut que tu restes au cœur de la tempête, que tu gardes un œil sur tous les joueurs qui sont engagés. Tu t'es glissée dans la capitale, a trouvé ta place en une seconde, tu séduis par tes lames, ils veulent tous un assassin sous la main. Tu sers surtout à la Svaboda, parce que t'as plus de respect pour eux, pour Zharka surtout, parce qu'ils te paraissent moins pathétiques que les autres. Tu continues tes contrats, tu te baignes dans le sang à la moindre occasion ou tu chasses les perdus au sang noir, ça t'occupe et t'as aucun état d'âme, c'est tout ce qu'ils veulent. Tu gardes profil bas parce que t'as jamais eu besoin d'être sur le devant de la scène, t'es l'ombre qui se mouve dans les rues, celle qui prend la vie en un souffle. Mais t'as un sourire amusé aux lèvres, du carmin plein les doigts, et tu te délectes déjà de la prochaine fois où tes lames chanteront.


bathing in the rush i need
you blow my endorphines ✻ fade, always on the run, but you would slip back in with ease, the place where life begin, our minds are full of freedom, we're in a world where we all come alive


Dernière édition par Swa'ran Gulbahar le Dim 22 Avr - 18:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ AD ASTRA PER ASPERA
avatar
♠ AD ASTRA PER ASPERA

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 147Date d'inscription : 29/10/2017Localisation : Sofia
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Ven 23 Fév - 19:21

MON AMOUR

Omg je suis tellement heureuse de te voir débarquer, mon petit cœur n'en peut plus
Je me languis de te lire, cette fois Swa'ran ne s'échappera pas


I feel numb in this kingdom
Are you gonna hurt me now? ✻ You don't wanna break me down, you don't wanna say goodbye and you don't wanna turn around, you don't wanna make me cry but you caught me once. Maybe on the flipside I could catch you again. You caught me once. Maybe on the flipside you could catch me again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ AD ASTRA PER ASPERA
avatar
♠ AD ASTRA PER ASPERA

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : mêlé. il n'a de toute manière jamais comprit en quoi cela pouvait être une gêne.Messages : 56Date d'inscription : 23/02/2018Localisation : loin dans l'éther de ses visions
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Ven 23 Fév - 19:23

OMG. cette bombasse.
si tu sais pas quoi faire de tes nuits. ma chambre est ouverte aller, salut. *sort*

non en vrai REBIENVENUE!!!! hâte de voir ce que tu fais de cette magnifique jeune femme à l'allure sauvage. Je pense qu'on pourra trouver un truc avec Mephisto !



❝ Beneath this Mask❞ Même si l’on peut substituer la matraque à la conversation, les mots conserveront leur pouvoir. Les mots sont le support de la compréhension et pour ceux qui les écouteront l’énonciation de la vérité. Et la vérité c’est que quelque chose va très mal dans ce pays, n’est ce pas ?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❃ AD VITAM AETERNAM
avatar
❃ AD VITAM AETERNAM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 834Date d'inscription : 10/08/2016Localisation : Dans les environs de Sofia
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Ven 23 Fév - 19:27

Rebienvenuuuuuuue
J'ai hâte de découvrir ce perso en détails bril bril

(et il faudra qu'on parle liens, parce que je vais sérieusement et ENFIN relancer Mstislav ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ AD ASTRA PER ASPERA
avatar
♠ AD ASTRA PER ASPERA

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 147Date d'inscription : 29/10/2017Localisation : Sofia
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Ven 23 Fév - 19:29

OBJECTION
Swa est à Ame et Lucian à Eden, point lizzie


I feel numb in this kingdom
Are you gonna hurt me now? ✻ You don't wanna break me down, you don't wanna say goodbye and you don't wanna turn around, you don't wanna make me cry but you caught me once. Maybe on the flipside I could catch you again. You caught me once. Maybe on the flipside you could catch me again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM
avatar
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : aussi pur qu'un diamantMessages : 2074Date d'inscription : 15/07/2014Localisation : Durmstrang.
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Ven 23 Fév - 19:47

SWAAAAA

Depuis le temps qu'on l'attend. J'ai hâte de pouvoir lire son histoire, elle m'intrigue beaucoup. :perv: Et puis cet avatar, je pense que je vais décéder à chaque fois que je le regarderai.


say you'll still be by my side


If I could take your hand, if you could understand that I can barely breath the air is thin. I fear the fall and where we'll land. We fight every night for something. When the sun sets we're both the same ; half in the shadows, half burned in flames. We can't look back for nothing, take what you need say your goodbyes. I gave you everything and it's a beautiful crime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ҩ LUX IN TENEBRIS
avatar
Ҩ LUX IN TENEBRIS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 432Date d'inscription : 03/07/2014Localisation : Là où tu voudrais qu'il soit.
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Sam 24 Fév - 8:17

Mais c'est quoi tous ses perso plus sexy les un que les autres ?
Re bienvenue avec cette jolie demoiselle
Hâte de lire tout ça


( Family was different, though. Sweet and gentle, yet there was a little of his light in her, too. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❃ AD VITAM AETERNAM
avatar
❃ AD VITAM AETERNAM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : mêl très certainement, cela n'a jamais eu d'importance.Messages : 16Date d'inscription : 23/02/2018Localisation : wild lands.
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Dim 25 Fév - 15:29

blblbl, COMMENT VOUS ETES DES AMOURS. J'espère que Swa vous plaira, je suis contente de pouvoir enfin la jouer et je suis impatiente de trouver des liens d'amour fou avec vos personnages. ET OUI, je sais qu'elle est sexy, moi aussi je meurs quand je la vois. #whipped
T'inquiètes Ame, Swa n'est qu'à toi. lizzie


bathing in the rush i need
you blow my endorphines ✻ fade, always on the run, but you would slip back in with ease, the place where life begin, our minds are full of freedom, we're in a world where we all come alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM
avatar
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM

HOMINUM REVELIO ϟ
Messages : 170Date d'inscription : 23/02/2018Localisation : au manoir velikov probablement
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ Dim 25 Fév - 16:52

BON, on a entendu parler de cette bombe pendant MILLE ANS, je mourrais d'impatience alors BIENVENUE CHEZ TOI avec ce personnage de la mort qui tue :please: kuff kizz
J'ai une hâte sans nom de lire tout ça plzz lizzie


i wonder if they
even bleed
put on your war paint
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: swa'ran ▽ black stars on the rise Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

swa'ran ▽ black stars on the rise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum