AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zakhory - Everything led to this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ψ DUM SPIRO SPERO
avatar
Ψ DUM SPIRO SPERO

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang pur chez les sorciers comme les chamanesMessages : 442Date d'inscription : 11/02/2016Localisation : Durmstrang
Ҩ Zakhory - Everything led to this Ҩ Dim 5 Nov - 21:10


Everything led to this
Tom Wilcotts & Zakhar Silaëv


Septembre 1998

D'une main lasse, Zakhar remua le porridge qui collait dans son bol. Il était bien trop tôt pour avaler quoi que ce soit, ou encore être debout. Clairement, les vacances lui manquaient déjà en ce premier jour d'école. Oh, il avait hâte d'apprendre de nouvelles choses et de se remettre à la chasse à l'Ox, mais il n'aurait pas rechigné si on lui avait proposé quelques heures de sommeil supplémentaire. En plus, il commençait par anglais, et cette nouvelle matière ne l'enchantait guère. Tout ça parce qu'ils avaient ouvert leurs portes à ces empotés de Poudlard qui n'avaient pas été capables de garder leur école en état. La barbe.

Traînant les pieds, Zakhar se dirigea vers la salle de cours en étouffant un bâillement. Il salua une bande de filles de son sourire habituel et leur accorda même un clin d'oeil avant de poursuivre sa route. Avec un peu de chances, les anglaises ne seraient pas aussi prudes qu'elles en avaient la réputation. Dans le cas contraire, le jeune homme savait se montrer convaincant.

Il y avait déjà pas mal de monde devant la porte fermée de la salle. Des visages familiers qu'il côtoyait depuis six ans à présent, et plusieurs nouvelles têtes. Le cours était à la fois pour l'apprentissage de l'anglais et du bulgare, et mélanger les deux catégories d'élèves permettaient des échanges plus productifs. « Tu parles, ça va être barbant... », pensa amèrement le jeune russe. Déjà qu'il avait dû apprendre le bulgare pour converser avec ses camarades de Durmstrang, l'anglais en plus... Mince, quel intérêt quand la magie existait ?

Zakhar laissa courir son regard sur le petit attroupement à la recherche d'un visage amical, ou au pire d'une jolie fille à laquelle tenir compagnie. Mais ce fut sur deux iris d'un noir profond, presque captivant, que ses yeux se posèrent. Il y avait quelque chose dans ce regard, une lueur qu'il ne parvenait pas à identifier. L'échange fut bref, l'autre garçon détournait déjà les yeux pour se tourner vers une fille à ses côtés. Un fin sourire vint prendre place sur le visage de Zakhar qui s'approcha de l'anglais. « Hello. My name is Zakhar, and you? » Son anglais était approximatif, et son accent russe devait agresser les oreilles, mais cela ne lui ôta pas son sourire. L'anglais était intrigant, sans qu'il ne puisse s'expliquer pourquoi, et il comptait bien le découvrir. Et pour cela, quoi de mieux que devenir son ami ?

©️ ACIDBRAIN


ZAKHORY STYLE.
When the time comes, baby don't run, just kiss me slowly. It might be love.
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❃ AD VITAM AETERNAM
avatar
❃ AD VITAM AETERNAM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang MêléMessages : 273Date d'inscription : 26/04/2015Localisation : Sofia
Ҩ Re: Zakhory - Everything led to this Ҩ Mar 7 Nov - 18:15

J’ai dit non. Le sujet est clos.
Mais enfin…

Il se tourna, et lui jeta un regard noir. La rentrée des classes avait été un coup extrêment difficile pour les deux jeunes gens qui se tenaient là, attendant sagement dans le couloir au milieu de la foule ; pour entrer à Durmstrang, il leur avait fallu inventer un mensonge énorme et surtout, très convaincant. Ils s’étaient entraînés durant de longs jours à n’adopter que leurs noms d’emprunt, pour ne faire aucune erreur ; mais Mallory était sur les nerfs. Ici, les gens parlaient une langue qu’il ne connaissait absolument pas. Les autres parlaient anglais, mais il valait mieux éviter de s’en approcher ; c’étaient d’anciens élèves de Poudlard, et il était préférable de ne pas leur adresser la parole, leur couverture en dépendait. En somme, l’isolement était une nouvelle fois la meilleure des solutions ; et visiblement, Milly avait vraiment du mal à en comprendre le concept. Elle poussa un soupir, ramenant ses cheveux bruns en arrière. “ Je maintiens que rejoindre un clan pourrait mieux nous aider à nous intégrer et…” “Nous intégrer ? Tu plaisantes, j’espère.” grinça le jeune homme, fourrant rageusement ses mains dans ses poches. “Je ne sais pas qui t’a mis cette idée dans la tête mais tu peux l’oublier. Arrête de parler de ça, je crois t’avoir dit que ça m’énervait.” la jeune fille l’observa une seconde, en silence. Elle n’ouvrit pas la bouche, réprimant difficilement une réplique cinglante. Depuis leur fuite, son frère était fragile ; il fallait le préserver, et elle était la seule capable de le faire.

Mallory s’appuya contre le mur, et poussa un soupir. Il balaya du regard l’assemblée groupée devant la porte, et son visage se teinta d’une grimace d’horrible mépris. “Des cours de langue. Comme si on avait besoin de parler leur dialecte à la con.” “ Arrête, Tom. C’est assez pratique de connaître le bulgare si on veut comprendre les cours.” “Et se mêler à cette populace de sauvages. Su-per.” Hautain, le garçon leva le nez en l’air, la lèvre supérieure retroussée dans une mimique dédaigneuse. “J’aurais largement préféré Poudlard mais bon. Il a fallu que cette maudite école soit détruite.” Milly leva les yeux au ciel, mais ne répondit rien. Mallory râlait toute la journée, et ce depuis leur fuite. Si la fatigue commençait doucement à se lire sur les traits de la jeune fille, ce n’était rien en comparaison de l’adolescent, épuisé par le voyage, tendu en permanence par la méfiance. Il avait maigri, le rendant plus rachitique encore qu’auparavant. Flottant dans sa robe d’école, il finit par croiser les bras, le regard passant sur chaque adolescent près de lui.

Et bien sûr, il fallut qu’il croise une autre paire d’yeux. Paire appartenant à un jeune homme, un peu plus loin, qui s’immobilisa et s’avança droit vers lui. Le garçon serra les dents, surpris ; détaillant l’inconnu qui s’avançait, il sentit l’agacement monter. Si sa tête ne lui revenait pas, la sienne non plus, avec son sourire aimable d’imbécile heureux et ses cheveux en bataille. Il se détourna rapidement pour faire comme s’il n’avait rien vu, direction Milly ; mais déjà, la voix insupportable de l’inconnu  résonna, dans un anglais approximatif, l’accent slave à couper le couteau. « Hello. My name is Zakhar, and you? » Il se raidit. Se tournant vers le garçon, il lui jeta un regard mauvais. Pourquoi fallait-il que les imbéciles se présentent à LUI ? “Et en quoi ça t’intéresse exactement ? ” grinça-t-il, acide. “ Tom !” répliqua Milly dans un avertissement inutile. Il ne lui jeta même pas un regard. “Si tu veux te faire des amis, c’est pas vers moi qu’il faut se tourner. You understand ?” cracha-t-il, avant de se détourner. La porte s’ouvrit dans un grincement ; il profita de la cohue pour s’éloigner, entrant dans la salle de classes dans les premiers. Il chercha une place du regard, au fond ; persuadé que sa soeur le suivait, il se dirigea vers la gauche et posa lourdement son sac sur la table. Et celui qui se posa près du sien n’était absolument pas celui de Milly.

Il releva le nez. Des cheveux noirs, des yeux sombres, un sourire moqueur aux lèvres et un air nonchalant lorsqu’il s’installa sur sa chaise. Ulcéré, Mallory ouvrit la bouche, furieux, alors que Milly partait s’installer un peu plus loin, le regard désolé. “Non mais c’est pas vrai. Je rêve.” Les poings serrés, il le fusilla du regard. “T’es sérieux mec ?


ZAKHORY STYLE.
"I'm not running away, I will feel the pain instead... I'm not running again even though I'm scared, Baby"
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ψ DUM SPIRO SPERO
avatar
Ψ DUM SPIRO SPERO

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang pur chez les sorciers comme les chamanesMessages : 442Date d'inscription : 11/02/2016Localisation : Durmstrang
Ҩ Re: Zakhory - Everything led to this Ҩ Mer 8 Nov - 20:41


Everything led to this
Tom Wilcotts & Zakhar Silaëv


Il s'était pointé, le sourire aux lèvres et les yeux pétillants, la main tendue. Typiquement Zakhar. Même s'il ne faisait pas partie des élèves les plus réputés de l'école, beaucoup le connaissaient pour son naturel sociable et agréable. Il était quasiment impossible de voir Zakhar seul : il était le plus souvent entouré de toute une bande d'amis qui gravitait autour de lui. Il fallait dire que le jeune homme était très avenant et facile à vivre. Voilà comment il se retrouvait à tendre la main à un étranger qui lui jeta un regard à la fois courroucé et dédaigneux. « Et en quoi ça t’intéresse exactement ? » Zakhar souleva un sourcil tandis que la jeune fille à côté s'exclamait d'un « Tom ! ». C'était la seule chose qu'il put comprendre. L'anglais - dont il ne comprenait pas les paroles - s'appelait Tom. Voilà la réponse à sa question.

« Si tu veux te faire des amis, c’est pas vers moi qu’il faut se tourner. You understand ? » Le chamane se contenta d'un sourire. Il ne comprenait pas un mot de ce que pouvait dire l'autre garçon. Il avait saisi "ami", ça semblait pas mal parti. Tom était certainement un garçon qui se donnait un air de gros dur mais il acceptait d'être son ami, alors c'était un bon début. Zakhar arriverait à passer à travers cette carapace pour comprendre ce que l'anglais cachait. Parce qu'il cachait quelque chose, c'était certain. Sinon, pourquoi aurait-il suscité l'intérêt du Silaëv ? Peu de personnes en étaient capables.

La porte de la salle de cours s'ouvrit et les élèves commencèrent à entrer. Zakhar suivit Tom vers l'arrière de la salle - très bon choix ! - et s'installa à côté de lui sans se départir de son air jovial. Son voisin commença à lui parler d'un air énervé et Zakhar l'écouta, la tête posée dans sa main. « Je ne comprends absolument rien de ce que tu dis, commença-t-il calmement en russe, mais quelque chose me dit que tu ne vas pas être si facile à approcher, tout compte fait. »

Le professeur annonça le début du cours et ils sortirent leurs affaires dans le brouhaha de la classe. Zakhar commença à dessiner sur un bout de parchemin, des petits bonhommes bâtons qu'il ensorcela pour les rendre animés. L'un d'entre eux, un grand sourire aux lèvres, s'approchait du second aux sourcils froncés. FRIEND ? s'inscrivit au-dessus de leurs têtes. Si l'anglais n'était pas impressionné par ce petit manège, c'était qu'il faisait vraiment la fine bouche !

©️ ACIDBRAIN


ZAKHORY STYLE.
When the time comes, baby don't run, just kiss me slowly. It might be love.
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❃ AD VITAM AETERNAM
avatar
❃ AD VITAM AETERNAM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang MêléMessages : 273Date d'inscription : 26/04/2015Localisation : Sofia
Ҩ Re: Zakhory - Everything led to this Ҩ Ven 10 Nov - 0:01

A l’évidence, Mallory avait affaire à un somptueux imbécile.

Le nez froncé, il dévisagea un court instant le crétin qui lui avait fait l’affront de s’installer à côté de lui. Il savait qu’une fois assis quelque part, la place devenait une et entière pour le reste de l’année ; cela voulait donc dire qu’il partagerait sa table pour chaque cours de langue avec cet espèce d’idiot qui s’était calmement installé, un grand sourire aux lèvres. Il cherchait les problèmes. Il ne voyait aucun autre motif pour avoir osé poser son misérable postérieur près de lui. Que cherchait-il exactement, à faire ami-ami avec les anglais ? Il n’y avait donc pas suffisamment de sauvages en Bulgarie pour qu’il s’en trouve chez lui ? Ou alors il était insupportable et personne ne voulait de lui. Qu’à cela ne tienne ; Mallory n’en voulait pas non plus. Les sourcils froncés, il se mit à vociférer. Comme si cela allait changer quelque chose. Il ne put que regarder, totalement ulcéré, le visage du dénommé “Zakhar” se fendre d’un sourire un peu plus grand.

Ok, donc il se foutait de sa gueule, en prime.

« Je ne comprends absolument rien de ce que tu dis, mais quelque chose me dit que tu ne vas pas être si facile à approcher, tout compte fait. » Il haussa un sourcil. Mallory n’était pas capable de comprendre le moindre mot de bulgare - ça allait être vraiment pratique pour communiquer avec ce voisin débile, clairement - mais ses yeux se réduisirent à deux fentes, alors qu’il s’asseyait à son tour, furibond. “Toi j’aurais deux mots à te dire quand tu parleras autre chose que ta langue à la con.” Lourdement, il posa son sac sur le sol, et entreprit de sortir ses affaires. Lui qui voulait rester discret pour son premier jour d’école, se retrouvait soudain à devoir faire ami ami avec un natif. Il jeta un regard à l’autre bout de la pièce ; Milly s’était assise près d’un jeune slave, elle aussi. Elle croisa ses yeux, et se détourna aussitôt ; elle allait lui payer cet affront. Elle aurait dû l’aider à chasser cet horrible importun.

Le professeur s’installa à son bureau, et dans un mélange de bulgare et d’anglais, commença tranquillement son cours sans se douter un seul instant de la guerre ouverte qui se préparait au fond de la pièce. Mallory s’appuya contre le dossier de sa chaise, les bras croisés, et étendit ses jambes maigres sous la table. Il n’avait absolument pas l’intention d’apprendre à parler une autre langue que la sienne ; il maîtrisait le français et l’anglais, et c’était déjà très bien à son sens. Un mouvement à sa droite lui fit rapidement tourner la tête. L’idée, c’était qu’il l’ignore. Visiblement, c’était impossible, quand le slave lui tendit un morceau de papier. Deux bonhommes grossièrement dessinés se faisaient face ; l’un d’eux souriait à l’autre, maussade. FRIEND ? Il écarquilla les yeux. Jetant un regard en biais pour dévisager l’auteur du mot, il croisa une nouvelle fois ce même sourire exaspérant et jovial. Mais pour QUI se prenait-il, exactement ?

D’un geste rageur et courroucé, il attrapa à son tour une feuille de papier. D’un geste rapide, il esquissa en silence deux personnages d’un trait griffonné. Il aurait tout à fait pu lui jeter son papier à la figure et lui répondre “non”, alors pourquoi rentrait-il dans son jeu, il n’en savait rien. Il lui fit simplement passer la feuille de papier sans lui jeter un regard, avant de poser une main sous son menton, silencieux. Le personnage le représentant lui tournait tout simplement le dos. Il avait même poussé le vice jusqu'à ajouter un nuage pluvieux au dessus de la tête du jeune russe faisant une grimace triste. Et la réponse ? WTF is wrong with you ? LEAVE. ME. ALONE. Il ne comprendrait rien de toute façon. Mais si ce garçon comptait se moquer de lui, il risquait de le regretter. Il tourna la tête. Et le fusilla longuement du regard.

Il n'avait jamais eu d'ami, Mallory. Et il ne comptait pas voir les choses changer.


ZAKHORY STYLE.
"I'm not running away, I will feel the pain instead... I'm not running again even though I'm scared, Baby"
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ψ DUM SPIRO SPERO
avatar
Ψ DUM SPIRO SPERO

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang pur chez les sorciers comme les chamanesMessages : 442Date d'inscription : 11/02/2016Localisation : Durmstrang
Ҩ Re: Zakhory - Everything led to this Ҩ Dim 12 Nov - 10:31


Everything led to this
Tom Wilcotts & Zakhar Silaëv


La tête dans la main, Zakhar prit le temps d'observer le nouvel élève. Tom était plutôt grand, à peu près de la même taille que lui, et très fin. Maigre même. Ses os saillaient ça et là en des traits anguleux. Il n'avait pas l'air très à l'aise avec ce corps, croisant ses bras dans une position à la fois austère et défensive. Ses cheveux un peu trop longs étaient désordonnés. Il ne faisait pas très attention à son apparence. En temps normal, Zakhar ne se serait pas intéressé à un tel énergumène. Mais Tom avait ce je-ne-savais-quoi. Cette lueur dans le regard qui indiquait à qui saurait bien la voir qu'il y avait autre chose, juste là-dessous. Et le chamane avait toujours été observateur.

Avec un sourire non dissimulé, il le vit se saisir du morceau de papier : il avait mordu à l'hameçon ! Tom pouvait prétendre le repousser, il venait de se trahir en acceptant cette correspondance clandestine. Zakhar 1 - Tom 0. L'anglais griffonna un instant, d'un trait bien plus expert que celui du russe, même pour de simples graffitis, avant de repousser la feuille vers lui. Zakhar dut étouffer un rire devant l'air totalement dépité que Tom venait de lui dessiner. Il ne prit même pas la peine de lire la réponse et s'empressa de ranger le papier dans sa robe de sorcier tandis que le professeur s'approchait du fond de la salle.

« Pendant ce premier mois, vous devrez tenir un journal où vous raconterez dans votre langue d'apprentissage les échanges que vous aurez avec le partenaire choisi. Cela signifie que vous aurez à vous parler au moins une fois par jour pour cet exercice. Il n'y a pas de méthodes plus efficaces pour apprendre une langue. » Urg. Zakhar se laissa tomber sur son bureau. Un journal. Su-per. Les profs avaient toujours des idées spectaculaires par ici. Ce n'était pas avec ses maigres connaissances en anglais qu'il allait pouvoir rédiger un monument de la littérature. Au moins, c'était un travail à deux. Il pourrait s'arranger avec son partenaire pour qu'ils se corrigent et améliorent leurs rendus. Il espérait juste qu'on ne lui désignerait pas quelqu'un de barbant.

Le professeur remonta les allées en expliquant la consigne en anglais, jusqu'à sa petite estrade d'où elle fit face à toute la classe. « Bien. Y a-t-il des paires déjà formées avant que je ne passe aux compositions aléatoires ? » Sa main fut levée avant même qu'il ne le réalise. C'était si beau qu'il en pleurerait. Tom allait le haïr, mais il ne pourrait pas l'éviter. « Je me mets avec Tom, professeur. » Son sourire goguenard était de retour. Finalement, ce projet ne s'annonçait pas si pourri que ça. « Je saurai ce que tu caches derrière ta carapace, Grincheux », pensa-t-il en riant.

©️ ACIDBRAIN


ZAKHORY STYLE.
When the time comes, baby don't run, just kiss me slowly. It might be love.
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❃ AD VITAM AETERNAM
avatar
❃ AD VITAM AETERNAM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang MêléMessages : 273Date d'inscription : 26/04/2015Localisation : Sofia
Ҩ Re: Zakhory - Everything led to this Ҩ Mar 1 Mai - 16:34

Il se sentait épié, Mallory, et ça lui faisait peur ; cela lui paraissait inimaginable, bien entendu, que quelqu’un découvre son secret, mais ses excès de prudence l’avaient conduits ici. Il fallait garder la face, rester droit, s’éloigner du danger. Qui aurait pu comprendre de toute manière ? Personne. C’était le mensonge, ou se condamner à une vie de souffrance, en paria, en malade, ce qu’il n’était absolument pas. Il ne laisserait personne, pas même cet étrange énergumène qui le détaillait de la tête aux pieds, foutre en l’air tout ce qu’il avait soigneusement bâti pour les protéger, lui et Milly, les protéger d’un monde qui ne voulait pas de lui, ni de l’implacable danger qu’il représentait. Le monde avancerait sans eux, il n’avait besoin de rien. Et surtout pas d’un ami.
Alors pourquoi avait-il rendu ce message, pourquoi ne l’avait-il pas tout simplement ignoré ? Pourquoi était-il rentré exactement dans son jeu, à ce type curieux dont il connaissait le nom que depuis quelques minutes, et dont il ne savait rien d’autre ? Il entendit le petit ricanement de Zakhar près de lui, avant que le professeur s’approche ; retenant un soupir contrarié, le jeune homme se contenta de tourner la tête, les joues rosies par la colère. Pour ce premier jour, il n’avait vraiment pas besoin de cet imbécile dans ses pattes.

« Pendant ce premier mois, vous devrez tenir un journal où vous raconterez dans votre langue d'apprentissage les échanges que vous aurez avec le partenaire choisi. Cela signifie que vous aurez à vous parler au moins une fois par jour pour cet exercice. Il n'y a pas de méthodes plus efficaces pour apprendre une langue. » Le garçon posa une main sur son menton, exaspéré. Formidable. Il n’avait aucune envie de s’intégrer, mais il allait quand même devoir sympathiser suffisamment avec un bulgare pour en apprendre la langue. Jetant un regard vers sa jumelle, il la surprit, souriant à l’étranger ; visiblement, elle ne perdait pas de temps pour se trouver un partenaire. Il lui dirait deux mots à la sortie du cours ; les libertés qu’elle commençait à prendre étaient très loin de lui plaire. Il lui avait fait jurer d’être discrète, et voilà qu’elle paradait aux yeux de tous ? Alors que le professeur montait à l’estrade, Mallory leva les yeux au ciel. C’était un véritable cauchemar, qui commençait tout doucement à lui donner mal à la tête.

« Bien. Y a-t-il des paires déjà formées avant que je ne passe aux compositions aléatoires ? » Il la vit presque au ralenti, la main de son voisin jaillir en direction de l’estrade. Avant même que Zakhar ait pu prononcer un mot, Mallory comprit ce qu’il allait à faire ; mais alors qu’il ouvrait la bouche pour lui murmurer de baisser cette putain de main, gros débile, le garçon prit irrémédiablement la parole. « Je me mets avec Tom, professeur. » Il n’y avait pas besoin de parler bulgare pour comprendre. Médusé, Mallory croisa un sourire moqueur et visiblement très fier de lui quand leurs noms furent notés. C’est une blague. Mais non, cela n’en était pas une ; il allait devoir se farcir ce petit con pour un travail. Penché près de la table, Mallory se mit à le fusiller du regard. Mortellement silencieux durant le reste du cours, il se contenta simplement de prendre des notes sans un mot, se tournant seulement de temps à autre pour jeter un oeil mauvais à son horrible voisin. ça tu vas me le payer.

*
Appuyé contre le mur de pierre sombre, Mallory fixait un point devant lui dans le couloir, raidi, figé. Ses bras croisés sur sa silhouette maigre ne bougeaient pas d’un pouce ; son corps malingre, tendu jusqu’aux orteils, semblait prêt à exploser. Cela faisait quinze minutes qu’il attendait là, comme un imbécile, devant la bibliothèque. Si Silaëv lui avait posé un lapin, ça allait sévèrement barder.
Durant le précédent cours de langue, un peu plus tôt dans la journée, il avait glissé à son tour un mot du côté de son voisin, lui donnant rendez-vous à la bibliothèque, à la fin des cours. Il était temps de commencer ce maudit travail en binôme, et Mallory espérait l’expédier vite ; Trois jours étaient passés, et il n’avait pas dit le moindre mot à ce garçon à qui il était supposé parler tous les jours. Pire, même ; il l’avait fui comme la peste. Il espérait trouver deux ou trois choses à inventer pour pallier à ce manque, et pour cela, il fallait voir Zakhar au moins deux ou trois fois, pas vrai ? Autant que ça dure une heure, mais qu’il n’ait pas à y revenir chaque jour.

Et il était en retard. Ou absent. Pourtant, le jeune homme n’avait émis aucune objection à ce rendez-vous improvisé ; il avait souri, et marmoné un truc en bulgare que Mallory n’avait pas compris. Son sourire goguenard l’avait ensuite énervé pour le reste de l’après-midi ; et son manque de ponctualité n’arrangeait rien. Nerveux, le garçon consulta sa montre pour la cinquième fois depuis qu’il était arrivé ; puis, quand enfin il perçut un bruit de pas dans le couloir, il se redressa, pour croiser le regard désabusé de Zakhar avançant vers lui, les mains dans les poches. “J’ai failli t’attendre.” gronda le jeune homme en guise de bonsoir alors qu’il le jaugeait de la tête aux pieds. Voyant qu’en réponse, le Silaëv lui souriait, il grimaça, levant les yeux au ciel avant de pousser la porte. “C’est bon, on y va.

Grommelant dans sa barbe, il posa lourdement son sac sur un bureau inoccupé, avant d’en sortir un carnet noir et un stylo. Près de lui, le garçon s’assit et fit de même. Mais son regard disait clairement qu’il était venu pour toute autre chose que le travail. Pourquoi avait-il décidé de le tourmenter LUI, bon sang. “...Tu ne parles pas un mot d’anglais en plus, hein.” Comme lui ne connaissait rien de la langue du jeune homme. ça allait être simple, encore.


ZAKHORY STYLE.
"I'm not running away, I will feel the pain instead... I'm not running again even though I'm scared, Baby"
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Zakhory - Everything led to this Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

Zakhory - Everything led to this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zakhory - Two demons in the dark
» Zakhory II - The coyote and the chameleon
» Zakhory III ♦ Far from the others, close to each other
» Zakhory IV - Another day in Paradise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum