AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Like broken glass under my feet (wolfstrange)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Assaillants
avatar
Assaillants

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Entièrement pur du côté de son père, mais y a pas mal de moldus impliqués dans l'histoire du côté de sa mère. Messages : 37Date d'inscription : 17/07/2017Localisation : Domovoï's Rock
Ҩ Like broken glass under my feet (wolfstrange) Ҩ Mer 19 Juil - 18:05


I GOT 99 PROBLEMS
AND A BITCH AIN'T ONE

C'est remarquable et terrible à la fois, comme leur beauté est hypnotique.

Il les regarde et pendant quelques secondes il oublie de respirer. Pourtant il les fréquente depuis assez longtemps pour savoir que derrière leurs masques de jolies poupées se cachent des vautours. C'est ce qu'elles font, elles dissimulent leur vraie nature ; elles jouent avec les apparences, en enfouissant les horreurs de leur âme émiettée sous des couches de peau et de maquillage. Elles sont belles, quoi qu'on en dise. même lui, il ne le nie pas ; il ne le pourrait pas. Mais ce n'est pas leur beauté qui le fascine, c'est ce qui se trouve en dessous, sous la surface. C'est ça, leur vraie identité. C'est ce qu'elles ne montrent pas.
C'est sans doute parce qu'il a trop conscience de la répugnante réalité qu'il reprend toujours son souffle. Ça ne dure pas longtemps, le charme se rompt très vite. C'est dommage parce qu'il aimerait bien que ça reste, que ça détruise ses barrières et que ça l'attire comme ça attire tous les autres hommes. Mais il ne parvient pas à lâcher prise. Il n'arrive pas à se laisser berner. Il sait de quoi elles sont capables. Les Vélanes sont dangereuses. On ne peut pas s'y fier.

De toutes façons il ne se fie à personne, encore moins à ces barmaids. Il s'approche du bar, nonchalant. Il y a un tabouret de libre, il y en a même plusieurs ; apparemment les gens ne fréquentent plus trop ce genre d'endroits depuis l'arrivée des Assaillants. Ça se défend. Il s'installe au comptoir, à côté d'une femme à la chevelure plus noire que les ailes d'un corbeau. " Un cognac. " Il s'adresse à la serveuse d'une voix naturellement rocailleuse. Elle s'exécute, elle le regarde avec de la luxure plein les pupilles et ça la déstabilise complètement qu'il n'y prête pas plus attention. Il l'a vexée, il croit, en détournant le regard ; elle tape son verre contre le comptoir, d'un petit geste sec. Il sort ses gallions, dépose la monnaie à côté de son verra avant d'en vider le contenu en un quart de seconde.

Ça fait tout juste une semaine qu'il est sur cette île et c'est comme si le monde entier avait décidé de l'exaspérer. Même cette vélane. Ils sont tous trop tendus ici, trop sur les nerfs, ils parlent trop, ils crient tout le temps ; ça hurle dans tous les coins, en ce moment il jurerait que Dolohov est en train de gueuler à l'autre bout de l'île. Ils font tous trop de bruit. Ça lui saigne les tympans.
Il remarque que la Veuve noire à côté de lui en est à son quatrième shot de vodka. Son regard va de ses doigts enserrés autour de son verre à son visage fermé, impénétrable. Il fronce les sourcils. " T'as l'air d'avoir beaucoup de problèmes à régler. " Elle est si calme, pourtant y a un truc très fort qui se dégage d'elle ; une espèce de tornade invisible, qui ne fait pas de bruit non plus, mais qui broie tout sur son passage. Dans le silence le plus fracassant.

________________


BLOOD IN MY EYES
Blood in the water, nothing to stop you. Might as well die, might as well lie. Because the truth holds proof of no eye. Far from gifted, let's get lifted. Blood on my hands. Going down for the night, Going in for the kill. // LUDWENA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Like broken glass under my feet (wolfstrange)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ✚ It lies there alone on its bed of broken glass, this bed was never made for two.
» La Bleuz'aïe de Golbuth, Briz' glass!
» « The parting glass. » (08.01.11 - 10h48)
» Earthquake Relief Where Haiti Wasn’t Broken
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum