AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MULTI #6 ► Somehow we keep marching on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Vainqueurs
avatar
Vainqueurs

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 347Date d'inscription : 03/07/2014Localisation : Là où tu voudrais qu'il soit.
Ҩ Re: MULTI #6 ► Somehow we keep marching on Ҩ Jeu 26 Oct - 21:36

▿ Somehow we keep marching on
Priska + Helena + Vlad +
Obera + Enora + Hedda + Darcy

Priska expliqua qu’il venait de voir un vainqueur se faire capturer par les assaillants, la détresse de sa voix représentait trop bien la situation dans laquelle ils vivaient tous depuis plusieurs mois. Le sorcier ne pouvait les blâmer, il était jeune, trop jeune pour voir de tel atrocité. Il devait donc rester parfaitement calme, il était l’adulte et devait garder la maîtrise de lui-même. Il avait été leur professeur durant quelques mois, si ce rang n’était que vestige du passé désormais, il y avait encore cette image ancré dans beaucoup d’esprit et si un prof paniquait, ce n’était pas vraiment rassurant, alors Vladimir tentait de rester d’un calme plat. Un autre cri résonna mais qui ne se répercuta que par un parfait silence dans les oreilles de l’alchimiste. Il ignorait qu’un autre cri venait de se faire entendre. « Restez calme Miss Von Lichnowsky, ils ne nous trouverons pas si vous ne paniquez pas. » Il tentait de se montrer rassurant mais ce n’était pas chose aisé. Il n’entendait rien, ne pouvait donc pas saisir toutes les paniques du moment, il ne pouvait entendre des pas approchés. En parlant de pas approché, il n’entendit pas la deuxième meneuse des Eclairs s’approcher, il ne sentit que sa présence et il fit appel à son sens du contrôle pour ne pas lui brandir sa baguette sous le nez. Maudit handicap qui irritait sa patience. Mais ce n’était pas le moment de laisser sa colère et l’agacement s’exprimer, l’Ox ne devait pas lui jouer des tours. Il maîtrisait sa magie mais il savait que cette dernière restait imprévisible. Il fallait rester prudent.

La jeune Sorensen se jeta dans les bras de l’autrichienne lui murmurant des mots que Vlad ne put déchiffrer vu que dans leur accolade, les lèvres de la jeune fille étaient en partie cacher. Elle finit par se retourner vers Darcy et lui pour leur annoncer qu’elle était arrivé quelques jours plus tôt et qu’elle avait réussi à trouver une planque. Il acquiesça d’un signe de tête et encouragea les deux élèves à passer devant lui. Il préférait fermer la marche, afin de les couvrir. Au bout d’un moment, Darcy se sépara du groupe pour ramener deux résistantes se trouvant un peu plus loin tandis que tous les trois continuèrent leur progression dans un silence qui semblait encore plus silencieux que d’habitude pour le sorcier. Ils finirent par arriver et ils trouvèrent deux résistantes, Enora Barjow et Obera Cryinghawk. Combien d’élèves avaient réussi à sortir de cette fichu école ? Beaucoup trop aux yeux du professeur, mais c’était ainsi. Un nouveau groupe arriva mener par le jeune Rookwood qui s’était séparé d’eux peu de temps auparavant.

L’anglaise leur annonça qu’il était en sécurité dans cet endroit, les assaillants en avaient pas encore connaissance. C’était un bon point. Cependant la polonaise résistante semblait plus ou moins impatiente dans découdre. Si l’alchimiste ne pouvait entendre le ton utilisé par la jeune femme, il pouvait aisément lire les expressions sur le visage la Flamme. Elle avait visiblement quelqu’un à sauver, mais elle n’était pas la seule. S’ils étaient ici aujourd’hui, c’était pour des raisons bien précise et non par plaisir d’être enfin sortie du château. « On est tous ici pour agir Miss Buczkowski. Mais ce n’est pas en agissant de façon impulsive qu’on sera utile à ceux qui sont en danger. »Il plongea son regard dans ceux de ses élèves. « Avez-vous une carte des lieux ? Quels sont les endroits infiltrés par les Assaillants ? Qu’elles sont leur place forte, leur point faible, où retienne-t-il leur prisonnier ? Nous devons nous poser toutes ses questions pour agir de façon efficace, sans prendre le moindre risque inutile. » Vlad se sentait responsable d’eux dans un sens.

©️ Feniix


« rules the world »
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find You acting on your best behavior ! Everybody wants to rule the world
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIS CARNIVAL OF RUST WE LIVE IN
avatar
THIS CARNIVAL OF RUST WE LIVE IN

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-mêlé, il ne l'a découvert que récemmentMessages : 425Date d'inscription : 17/02/2015Localisation : cherche une putain d'issue pour quitter ce château
Ҩ Re: MULTI #6 ► Somehow we keep marching on Ҩ Dim 29 Oct - 2:13


▿ Somehow we keep marching on
MULTI 6 | Priska + Helena + Vlad +
Obera + Enora + Hedda + Darcy

Priska le fixait, l'air inquiet. Ils n'étaient pas plus en sécurité ici qu'ils ne l'étaient à l'intérieur du château, sans doute était-ce encore plus dangereux sur l'île. Après tout, ils ne s'y connaissaient pas ici, ils n'avaient que peu de repères. Contrairement à leurs ennemis.
Une silhouette s'approcha d'eux. Darcy levait déjà sa baguette tandis que Priska avait reconnu l'homme qui les avait rejoint. Ils échangèrent quelques mots avec le professeur Rákóczi, avant qu'une autre ombre ne se faufile jusqu'à eux. Cette fois-ci, il s'agissait d'Hedda, qui se jeta dans les bras de sa co-meneuse. Elle entreprit de les emmener en sécurité, elle connaissait un endroit, disait-elle. Priska la suivit sans ciller, elle lui faisait entièrement confiance, alors l'Unmarked ne vit aucune raison de douter de sa bonne foi. Après tout, la Sørensen était la Gardienne du Secret. Elle ne les conduirait pas dans un piège, elle n'était pas fourbe à ce point-là.
Sur le chemin, ils aperçurent deux autres de leurs camarades. Lorsqu'il reconnut la chevelure d'ébène d'Helena, le jeune homme se proposa pour aller les chercher. Elle le suivrait, cette fois-ci, il ne la laisserait plus derrière lui. Il l'avait déjà laissée tomber, il ne pouvait tolérer de la perdre à nouveau. Pour de bon, cette fois. Arrivé à sa hauteur, il la dévisagea, elle et la fille qui se trouvait à ses côtés, avant de leur expliquer ce que la Norvégienne venait de lui dire. Qu'il y avait une planque, un peu plus loin. Un endroit où ils pourraient reprendre leur souffle, l'espace de quelques instants.

Quand ils entrèrent dans la planque, tout le monde était déjà là. Son regard chercha frénétiquement celui de Priska, qu'il croisa aussitôt. Rassuré, il s'approcha d'elle tandis que la voix d'Enora s'éleva dans les airs. Il se tourna vers elle d'un seul coup. Alors elle aussi, elle avait atterri ici. Combien d'autres élèves étaient coincés sur cette fichue île? Combien de Vainqueurs captifs? Combien d'entre eux étaient déjà morts? Ce fut Helena qui souligna l'atroce vérité la première, bientôt coupée par le professeur qui estimait qu'il valait mieux jouer la carte de la prudence. Il avait sans doute raison, ils ne connaissaient pas encore assez bien le terrain. « Je suis d'accord, nous ne pouvons rien faire si nous ne sommes pas correctement préparés. » Hedda et Enora poursuivirent, livrant d'autres précieuses informations qu'elles avaient collectées depuis leur arrivée à Domovoï's Rock.  

Ils discutèrent pendant de longues minutes, jusqu'à ce que la discussion ne finisse par tourner en rond.

Ils avaient tous les nerfs à vif, il était temps de faire une pause. « Je crois que ce sera suffisant pour aujourd'hui, je propose qu'on se retrouve tous ici dans deux jours pour une nouvelle réunion. Il faudrait que chacun réfléchisse à une stratégie, rassemble le plus d'informations possible, et alors là seulement on pourra peut-être se mettre d'accord sur la meilleure méthode à adopter. » Une seule chose était certaine pour l'instant, ils voulaient tous faire quelque chose, agir, ne pas rester spectateurs alors que leurs amis se faisaient trancher les veines quelques mètres plus loin.

***

(30 JUIN - POST EVENT) Ceux qui avaient voulu revenir étaient revenus. Ils formaient un petit groupe, tous réunis dans la même pièce que la dernière fois. Ils avaient eu le temps d'arpenter un peu les lieux, de se faire une idée plus précise de la situation sur place. Mais entre temps, Priska avait reçu un message de la part d'Hedda, qui était retournée au château. Ce matin-même, quelque chose s'était produit. Une assemblée s'était tenue dans la salle de réception, où deux agents du gouvernement s'étaient exprimés à l'ensemble des vainqueurs et résistants.
Supposant que Enora, Priska et lui étaient certainement les seuls au courant, Darcy ne tarda pas à mettre le sujet sur la table. « Apparemment le gouvernement est sorti de l'ombre. Il a proposé un deal aux Vainqueurs ce matin. On devrait recevoir de l'aide. » Son regard parcourut l'assemblée. Il n'était pas le seul à ne pas être entièrement convaincu que le gouvernement serait leur grand sauveur.  « Le problème c'est qu'on ne sait pas quand est-ce qu'ils interviendront. Il sera peut-être trop tard pour certains de nos amis. » Peut-être même qu'il était déjà trop tard, ils n'en savaient strictement rien.








WRAPPED UP, SO CONSUMED BY ALL THIS HURT


Anger, love, confusion. Roads that go nowhere. I know there's somewhere better, cause you always take me there. Would you take the wheel if I lose control? If I'm lying here, will you take me home?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Infiltrés
avatar
Infiltrés

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 117Date d'inscription : 01/01/2017Localisation : Durmstrang
Ҩ Re: MULTI #6 ► Somehow we keep marching on Ҩ Mar 7 Nov - 10:31

Loevi acquiesça d’un signe de tête distrait, le regard encore à demi perdu dans le vide. Elle avait conscience que la jeune fille disait vrai : elles avaient peut-être échappé au château et à la bataille qui y faisait rage - par miracle, semblait-il désormais - mais elles se trouvaient maintenant en territoire ennemi, et il s'agissait à présent de ne pas se faire attraper. Il fallait qu'elle reprenne le contrôle d'elle-même, à défaut de la magie qui, encore une fois, bourdonnait désagréablement à ses oreilles ; elle ne déborderait pas, cette fois, elle en était étrangement convaincue. Il y avait plus urgent, de toute façon.

Elle se sentait reprendre progressivement ses esprits alors que la douleur qu’elle n’avait pas eu conscience d’endurer refluait peu à peu - les souvenirs s’affinaient mais, malgré tout, la chronologie restait floue. Combien de temps avait-elle traîné ces blessures dont elle ne parvenait même pas à se rappeler l’origine ? Combien de temps avait-elle erré dans le château, au juste, avant d’atterrir ici, à l’air libre ? Ces questions stériles, inutiles, étaient infiniment plus faciles à gérer que les doutes qui l’assaillaient sur la véracité des événements dont elle avait été témoin.

Elle préférait penser qu’elle avait tout imaginé.

Elle sursauta violemment quand une autre personne les rejoignit - trop nerveuse, trop anxieuse, trop consciente du danger qui les guettait sur cette île. Elle sentit sa magie bondir au fond d'elle-même ; et pourtant rester là, sagement tapie à l'intérieur d'elle-même, comme dotée d'une intelligence propre, comme si elle pressentait que ce n'était pas le moment de jaillir, pas encore, mais bientôt, très bientôt… Loevi n'était pas certaine de ce que sa magie attendait ainsi avec une avidité qui l'effrayait, mais pour l'heure, elle n'allait pas s'en plaindre. Cela voulait dire qu'elle ne blesserait personne. Pour l'instant.

L’autre avait presque brandi sa baguette, mais le soulagement qu’elle discerna ensuite sur son visage convainquit l’anglaise qu’elles ne risquaient rien ; elle se laissa entraîner sans protester lorsqu’ils décidèrent de rejoindre une nouvelle cachette. Elle-même ne connaissait pas le nouveau venu - tout au plus se souvenait-elle vaguement de l'avoir croisé quelque part dans le château ; quand, et où ? - mais elle était tout à fait disposée à faire confiance à cette adolescente qui l'avait aidée sans se poser de question. Surtout si elles partageaient la même angoisse au fond du cœur, étalée sans complexe sur leurs visages tendus. Celle de ne pas survivre à leur fuite. Celle de perdre des êtres qui comptaient. Une série de visages défila devant ses yeux, manquant la faire trébucher sous l'émotion.

Il y avait déjà du monde à la planque - Loevi pouvait replacer certains visages dans la Salle de Réception, ce qui la rassurait - un peu. Elle-même n’était-elle pas censée être du camp des assaillants ? Elle les passa tous en revue avec une pointe d’appréhension, qui se changea en stupeur lorsqu’elle tomba sur celui d’Enora. Non. Que faisait-elle ici ? Que faisait-elle dehors ? N’avait-elle donc pas rêvé sa présence sur l’île ? Choquée, Loevi s’appuya contre le mur ; une vague de panique la submergea alors que les souvenirs de ce qu'elle avait pris pour une suite de songes sans cohérence prenaient une autre allure - celle d'une réalité qu'elle ne se sentait pas prête à assumer. Elle avait vu. Beaucoup de choses - trop de choses.

Elle avait vu Ielisseï se faire enlever. Elle avait vu Thaddeus se faire enlever. Et n’avait rien fait pour l’empêcher, alors que cela s’était produit sous ses yeux.

Elle se laissa glisser contre le mur en retenant un sanglot de terreur - de honte. Elle avait vu, et n’avait rien fait. Etait au contraire restée prostrée dans son état de choc bienfaisant au lieu d’affronter la réalité, aussi douloureuse soit-elle. Elle avait laissé des horreurs se perpétrer devant elle et n’avait pas même eu l’ombre d’une réaction, d’un frisson. Et Ielisseï, et Thaddeus, en avaient payé le prix.

Elle se haïssait.

~*~

30 juin

Loevi n'avait pas mis un pied hors de la planque, alors que ses camarades avaient mis ce temps à profit pour repérer les lieux, se préparer au mieux pour leur mission de sauvetage. Elle les avait trouvés fous de vouloir ainsi se jeter dans la gueule du loup, alors qu'ils n'étaient tous ou presque que des enfants, inexpérimentés, vulnérables. Elle avait peur, infiniment peur, et cela la pétrifiait autant que le remords qui la rongeait de l'intérieur.

Pourtant, lorsqu'ils étaient tous revenue, lorsque Darcy leur expliqua les dernières nouvelles, elle sentit que quelque chose avait changé en elle depuis son arrivée. Elle avait retrouvé le contrôle de ses pensées, de sa terreur, et quelque chose d'autre grondait en elle à présent. La fureur. Le besoin d'agir.

-On ne peut pas les attendre, s'entendit-elle dire en réponse, avec une voix plus assurée qu'elle ne l'aurait cru. Ils sont là-bas depuis déjà trop longtemps et on n’a aucune idée de ce qu'ils leur font… Je refuse de rester ici une seconde de plus alors qu'ils sont certainement en train de…

… souffrir. Sa voix se brisa avant qu'elle puisse finir sa phrase. Elle avait passé les derniers jours à ressasser sa culpabilité, et à lutter contre son imagination trop fertile qui imaginait sans cesse de nouvelles méthodes de torture. Le visage de Thaddeus déformé par la douleur hantait son regard comme si elle l'avait vu de ses yeux. Était-il seulement encore en vie ? La dernière fois qu'ils s'étaient vus, il avait perdu toute envie de vivre, était déjà devenu un fantôme errant sans but. Elle ne se souvenait pas l'avoir vu lutter, tenter de s'échapper. Il n'essayait certainement pas de survivre - n'espérait pas même s'en sortir. Cette seule idée lui était intolérable.

Elle devait faire quelque chose pour lui. Elle devait le sauver - des autres et de lui-même.


Spoiler:
 




Forever:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TWO-FACE WHORE
avatar
《 TWO-FACE WHORE 》

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : pur de chez purMessages : 209Date d'inscription : 20/09/2014Localisation : Introuvable
Ҩ Re: MULTI #6 ► Somehow we keep marching on Ҩ Mar 14 Nov - 18:02




somehow we keep marching on




Helena avait passé tout son temps dehors. Elle avait voulu entraîner Loevi à sa suite, mais la demoiselle était restée dans la planque. Elle avait certainement sous-estimé ses blessures psychologiques lorsqu’elle avait soigné les physiques. Plusieurs fois elle avait dû marcher un peu vite, pour éviter Enora, pour ne pas se retrouver dans une situation inconfortable avec Darcy et Priska, mais ça lui convenait comme ça. Il y avait moins d’enjeux ainsi, la polonaise pouvait se concentrer sur son but ; attraper Narcisza, la mettre sur son dos, et se casser d’ici avant que le monde n’explose.

En peu de temps ils avaient quand même réussi à rassembler des informations de taille. Pas sûr que ce soit assez pour opérer une mission de sauvetage réussie, mais c’était tout ce qu’ils avaient pour le moment. Lorsque Darcy prit la parole en début de réunion, Helena poussa un soupir de soulagement. Déjà, ils n’étaient plus livrés à eux-mêmes. Ceux qui étaient encore coincés au château avaient une chance. Mais Loevi avaient raison ; combien de temps encore fallait-il attendre pour qu’un ménage complet soit opéré ? Se cacher ici et patienter, c’était trop risqué. Certains seraient sûrement déjà morts avant l’intervention. « On ne peut pas attendre. Le temps d’entrer, de se débarrasser des attaquants dans le château… Domovoï n’est pas leur priorité. C’est à nous de faire quelque chose. » Tout allait beaucoup trop vite, un quart de seconde pouvait faire la différence entre la vie et la mort, et chacun de leurs acquis était exceptionnellement fragile. Il fallait agir avant le gouvernement. « On sait où ils les emmènent, on sait où ils les gardent. On sait qu’ils ne sont jamais déplacés, et on sait que l’endroit est bien gardé, qu’une ronde est organisée. Mais il y a moins de monde la nuit parce que les scientifiques quittent le local. On a une chance. » Une chance toute petite, une chance ridicule, une chance de suicidaire peut-être. Mais une chance néanmoins. Et Helena n’était pas prête à passer à autre chose avant d’avoir tenté ce minuscule bout de chance qui pouvait peut-être tout changer.







galaxies under our skin Ψ
“ some people are born with thunderstorms in their lives, but constellatons in their eyes. other people are born with stars at their feet, but their souls are lost at sea. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vainqueurs
avatar
Vainqueurs

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang purMessages : 347Date d'inscription : 03/07/2014Localisation : Là où tu voudrais qu'il soit.
Ҩ Re: MULTI #6 ► Somehow we keep marching on Ҩ Sam 18 Nov - 23:14

▿ Somehow we keep marching on
Priska + Helena + Vlad +
Obera + Enora + Hedda + Darcy

Les jours avaient passés, les laissant partir en exploration. Vladimir était en premier lieu allé à l’Insitut Lizska. Le bâtiment était vide, aucune trace des enfants. Le cœur du sorcier s’était légèrement serré à cette pensée, s’il revoyait Elena, elle aurait probablement le cœur brisé. Le petit Stanislav avait été cher à son cœur et aucune trace de ses chérubins qui avaient trouvés un peu de douceur au sein de cet institut créer par la sorcière polonaise. Mais bien vite, l’alchimiste s’était reconcentré sur son objectif, sa sœur, son aîné : Olgà. Elle était présente sur l’île, prisonnière. Il devait la trouver et la faire sortir de là, lui dire que Kirà était revenu d’entre les morts. Mais il n’avait rien pu faire en dehors d’observer les mouvements des assaillants, allant et venant dans leur laboratoire. Il ne pouvait qu’observer les mouvements, suivre les ombres. Il n’entendait rien, si des hurlements et des cris s’échappaient de l’endroit, il n’en savait rien.

Le mois de juin sonnait à sa fin et ils se retrouvèrent tous dans cette salle qui était leur refuge depuis leur arrivée sur l’île. L’annonce de Darcy sur le gouvernement fit s’assombrir le visage de Vladimir, il y avait forcément une manœuvre politique derrière cela et cela l’agaçait. Utiliser des enfants pour servir des buts plus sombre. Il ne connaissait pas le contenu de deal mais en politique rien n’était gratuit. Mais du coup Domovoï’s Rock ne devait pas être la priorité, eux ils restaient encore seul face à la menace, face au danger. Ils étaient seuls pour aller sauver les êtres chers prisonniers par des hommes et des femmes, assoiffés de sang et de pouvoir, qui se fichait bien de la dignité humaine. Sur ceux points tous ceux présent semblait d’accord, ils ne pouvaient pas se permettre d’attendre que les hommes du gouvernement arrivent pour sauver les leur. L’espoir restait pourtant permis. Une attaque nocturne comme le suggérait la sorcière polonaise était une riche idée. « Il faut agir au moment où leur vigilance sera relâchée. Lors de la relève de la garde, ils ne sont généralement pas aussi concentrés sur les menaces extérieures. Ils seront certes plus nombreux mais les neutralisé rapidement et silencieusement est faisable. Il faut juste pas se louper. » L’erreur n’était pas permise dans leur plan, ils devaient tout régler aux millimètres. « Certains d’entre vous sont-ils bons viseurs ? » Les tireurs d’élites de baguette magiques étaient souvent utilisés pour agir à distance sans mettre en danger les agents de terrains. En utilisant cette technique, ils pouvaient mettre un peu plus de chance de leur côté.

©️ Feniix


« rules the world »
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find You acting on your best behavior ! Everybody wants to rule the world
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: MULTI #6 ► Somehow we keep marching on Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

MULTI #6 ► Somehow we keep marching on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le marché multi epoque de brouages 2012
» Bug Capacité spécial "Multi-coup" / Entrave
» multi exp en facile , normal?
» Echange mon multi exp!
» Partie multi Victoria II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum