AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Multi rp - Keep your heart close to the ground

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 482Date d'inscription : 02/11/2014Localisation : Durmstrang
Ҩ Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Mer 17 Mai - 19:42

Dans le silence des couloirs, le gémissement retentit faiblement, juste un fragment de seconde, avant d'être interrompu par une quinte de toux qui résonna comme une succession de coups de tonnerre qui se répercutaient contre les pierres froides, sombres, plus menaçantes que jamais. Enora peinait à respirer ; elle avait du sang plein la bouche, et la force de rien. Un vague instinct de survie la faisait tousser pour dégager sa trachée, permettre à l'air de pénétrer ses poumons. Elle, elle était à peine consciente. Assommée par la douleur ; par les coups, aussi, même s'ils avaient cessé de pleuvoir depuis un moment. Tout tournait autour, malgré ses paupières fermées. Elle sentait le sang glisser de son front sur ses yeux, de son nez, de ses lèvres. Ca n'allait sûrement plus durer très longtemps, si ? Au bout d'un moment, elle allait bien finir par les perdre, ces dernières forces qui la gardaient présente, là, qui l'accrochaient à une réalité dont elle avait à peine conscience. Depuis combien de temps rêvait-elle de la quitter, exactement ? Un moment, oui ; ça lui semblait une éternité. A peine huit jours, en fait. Depuis Eka. Avant, quelque part, elle espérait encore s'en sortir. Maintenant elle ne voyait plus d'issue, elle n'avait même plus envie. Est-ce que c'était si grave, de baisser les bras ?

Elle avait mal, mal partout, jusque dans les os, jusqu'au fin fond de l'âme. Pourquoi est-ce que ça ne pouvait pas simplement s'arrêter ? Au coin de ses yeux, elle sentait que des larmes s'infiltraient sous ses paupières pour glisser vers le sol. Sa tête était lourde, beaucoup trop. Elle le sentait ; l'inconscience refermait ses longs doigts froids autour de son cou. Elle soupira, tant bien que mal ; douleur, soulagement, elle n'était pas trop sûre. Peu importe, c'était fini maintenant.
Elle le croyait, en tout cas. Jusqu'à ce qu'elle sente quelque chose passer effectivement dans son cou ; mais c'était loin, si loin d'elle. Sous sa mâchoire, quelque chose qui lui relevait la tête, en douceur ; elle se mit à tousser, encore ; sûrement les miettes d'une force qu'elle ne pensait plus avoir. Elle entendait une voix, de loin, on lui touchait le visage mais elle ne réagissait pas vraiment, elle ne pouvait pas ; ouvrir les yeux, impensable. Une main dans la sienne ; serre, fais quelque chose. Tressaillement sur ses doigts. Elle ne peut pas faire mieux. Désolée, avait-elle presque envie de dire. Désolée, j'ai déjà arrêté de me battre.


Tumbled like it was
made of stone
ENOSIM The pull on my flesh was just too strong. Stifled the choice and the air in my lungs. Better not to breathe than to breathe a lie, 'cause when I opened my body I breathe in a lie. But oh my heart, was flawed, I knew my weakness. So hold my hand, consign me not to darkness.


Dernière édition par Enora Barjow le Ven 26 Mai - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel »
avatar
« My skin has turned to porcelain,  to ivory, to steel »

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : plus que pur.Messages : 443Date d'inscription : 05/04/2015Localisation : fouine partout dans le château.
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Ven 26 Mai - 15:38

« keep your heart close to the ground »

MULTI RP // Waves crash along the battered, lonely lighthouse. Tomorrow she's gone. And if not, someday somehow. Are these hands a waste. Well this side of mortality is scaring me to death, to death. Don't think about it at all, Just keep your head low. Soldier on, soldier on. Keep your heart close to the ground.[ ▶ PLAY ]


Elle n'avait rien vu venir. Ni la violence de l'impact, ni la panique, ni la peur. Quand elle s'était avancée dans ce couloir, espérant retrouver un visage familier - mais pas comme ça, non, pas si pâle, surtout pas le sien. Surtout pas. Oh, non, elle n'avait rien vu venir.
Durmstrang s'était transformée en un champs de mines. Les confrontations surgissaient de nulle part, germant à la surface comme des mauvaises herbes. Résistantes, coriaces. Elle avait fait de son mieux pour défendre les siens, mais ensuite d'autres étaient arrivés, et il avait fallu courir. Sans réfléchir, sans s'arrêter. Courir. Ne pas revenir sur ses pas. Prier pour retrouver quelqu'un, quelque chose à quoi s'accrocher. Mais il n'y avait rien, dans l'antichambre de la mort. Juste elle et un vide intersidéral. Un silence fracassant qui la  pulvérisait de l'intérieure. Est-ce que ceux qui se trouvaient avec elle étaient encore en vie? Est-ce qu'ils avaient pu fuir? Est-ce que. Non. Elle ne pouvait pas y penser. Pas maintenant.

Elle n'avait rien vu venir. Et pourtant, quand elle la vit, allongée sur le sol couvert de son sang, ça lui tomba dessus d'un coup. Sec, brutal. Les cris, les larmes, la peur. Elle se précipita à son chevet, terrifiée à l'idée de la perdre. Sa voix sourde la rappela à elle, dans un vain espoir que si peut-être elle l'entendait, elle s'y accrocherait. Elle lui reviendrait. « Enora, elle répétait, sans cesse, incapable de s'arrêter. » Ses mains se portèrent à son cou, cherchant un pouls qu'elle trouva à peine. Aussi digne et impénétrable qu'elle était d'habitude, Hedda n'avait plus rien de cette adolescente-là ; elle se savait talonnée par la Mort dans une course contre la montre. Alors elle se dépêcha d'essayer de la réveiller, elle dû prononcer au moins mille fois son prénom tout en secouant son petit corps entre ses bras. « Enora, allez, réveille-toi! Réveille-toi bon sang, elle hurlait, désespérée, effrayée. » Elle se positionna de manière à essayer de la redresser. Il fallait qu'elle l'emmène loin d'ici. « S'il-te-plaît, il faut qu'on parte, allez. Réveille-toi! » Il fallait. Il. « ENORA ! » Explosion de larmes. Crise de panique. « Je t'en prie, je t'en supplie, suffoqua-t-elle, le coeur déchiqueté par le désespoir. »

Elle ne l'avait pas vu venir. Mais c'était trop tard, elle n'eut le temps de rien faire lorsqu'elle les vit arriver. Des visages inconnus. Le cortège de la Mort.




     we are the poisoned youth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Infiltrés
avatar
Infiltrés

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 244Date d'inscription : 11/02/2017Localisation : toujours dans ton ombre
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Dim 28 Mai - 15:16

Des semaines étaient passées depuis son arrivée sur l'île. Des mois depuis qu'Halo était parti pour Durmstrang. C'était drôle lorsqu'elle y songeait, il lui semblait qu'elle ne vivait plus la même vie que celle qu'elle avait quittée en acceptant cette mission. Comme si, son passé appartenait à une vie antérieure. Une vécue, enterrée. Loin. très loin d'aujourd'hui. Bien heureusement, Elle avait retrouvé Halo. Les choses avaient été compliqués, mortellement compliquée mais ils avaient réussi à retrouver et à présent ils ne se quittaient plus. Plus fort. Plus impitoyables aussi depuis que certains masques étaient tombés et qu'on avait tenté de lacérer leurs vies à grand coup de couteaux. Ou plus exactement ; avec du poison. Elle paierait pour ça, l'heure n'était cependant pas à une vendetta personnelle, il y avait trop d'enjeux dans les tout nouveaux évènements pour qu'ils se laissent aller à baisser leur garde. Durmstrang avait été assiégé. Et bien qu'elle ait put de ce fait retrouver Halo, le danger rôdait à chaque recoin de couloirs.
La journée s'était passée de façon douce amère. Lilith avait fait le tour du camp comme à son habitude afin de s'informer sur l'état actuel des choses. Tout bougeait tres vite. Trop. Halo et elle se retrouvaient à dormir peu pour suivre le moindre rebondissement, pour tenter d'entendre le moindre murmure qui faisait écho chez les assaillants. Ils ne pouvaient pas se permettre de passer à côté du moindre petit élement. Leur mission en dépendait à présent. C'est ainsi que l'irlandaise avait entendu parlé d'une nouvelle escapade (pour ne pas dire traque) entre les murs de Durmstrang afin de tenter de capturer quelques vainqueurs. Cette idée fit frissonner la brune ; elle savait ce qu'il se passait lorsque les enfants étaient prit. Elle connaissait les dessein qui attendaient les âmes chétives qui se retrouvaient simplement au mauvais endroit, au mauvais moment. Et, elle ne le supportait simplement plus. Lilith se rendit jusqu'a la tente de Valkyria où elle lui fit un rapide point sur la situation. Au soir, l'héritière ferait elle aussi partie du joyeux groupe se rendant à Durmstrang. De retour dans sa propre tente, Halo et elle discutèrent et planifièrent en détails toutes les éventualités possible, comme ils avaient l'habitude de le faire, en sachant pertinemment que cela ne se passerait jamais comme ils le prévoyait. Mais qu'auraient-ils pu faire d'autres à présent ? L'étau se resserait doucement mais sûrement. "Tout ira bien." , depuis qu'elle avait retrouvé la mémoire, Halo s'inquiétait sans cesse pour elle de peur qu'on lui arrache encore.

En début de soirée,  Le Katana sur le dos, le boomerang à sa ceinture, Lilith et Halo se rendirent au point de rendez-vous où ils y retrouvèrent Valkyria parmis d'autres Un simple hochement de tête discret suffit à rassurer leur angoisse. L'espionne analysa rapidement ; parmi le groupe qui se rendait à Durmstrang il y avait 5 assaillants que Lilith avait vaguement aperçu de loin mais qui étaient trop insignifiants pour qu'elle ait jugé necessaire de se souvenir de leur nom, et il y avait Asya qu'elle se refusa de mettre dans le même panier que les autres. Elle remarqua que celle-ci ne semblait pas en grande forme, plus fatiguée qu'à la normale. Ils seraient donc 9 à se rendre entre les murs du château. Quelques minutes plus tard, ils se retrouvaient de l'autre côté.
Et tout aurait pu se passer sans entrave. Tout aurait pu être calme. Ils auraient put rentrer simplement comme ils étaient venus. Mais le destin en avait décidé autrement. Aujourd'hui serait un jour sanglant. ça se passa très vite. D'abord, Lilith aperçu deux silhouettes plus loin, l'une allongée sur le dos, l'autre au dessus du corps tentant désespérement de la ranimer. Puis ensuite, elle vit deux des hommes éclater de rire. " Tiens tiens. Regardez ce que nous avons là les gars!" " Ouais ! la pêche va être bonne on dirait.". Et la colère envahit instantanement les veines de l'Irlandaise qui jeta d'abord un regard entendu à son mari qui sut dès lors qu'il allait falloir agir vite, avant de tourner un regard outragé vers Valkyria. Lorsque son regard se planta dans le sien, elle sut instantanément ce que leur échange silencieux signifiait. Ne fait pas de bêtises. Mais Lilith n'avait jamais été douée pour se tenir sage. C'était un fait qui s'était exacerbé depuis qu'elle avait vu le laboratoire et la prison dans laquelle certains perdaient la vie tandis que les autres attendaient leur heure. Cette fois-ci elle ne perdrait pas cette bataille. Lilith haussa les épaule, laissant un léger sourire d'excuse s'étaler sur son visage. Désolée. Et la suite s'enchaina rapidement ; Alors qu'un des assaillants avançait d'un pas rapide vers les deux jeunes filles sur le sol, Lilith attrapa rapidement son boomerang à sa ceinture qu'elle envoya se planter entre ses deux omoplates, le faisant alors chuter au sol dans un hurlement assourdissant. Son regard se tourna vers Valkyria, soupirante. des bêtises dans ce genre là. Un autre regard lancé vers son mari ; il était prêt, la baguette dans la main.  Les assaillants se retournèrent instantanément vers elle. " éloignez-vous d'elles. Maintenant." Dans un seul mouvement, la brune attrapa son katana et pointa la lame sous la gorge de l'un d'entre eux.  " UNE TRAITRESSE !" Un large sourire goguenard sur le visage, Lilith rétorqua. " Oh? Crois-tu?". De toute façon, aucun d'eux ne sortiraient vivants de cette bataille, une bonne chose qu'elle n'ait pas perdu de temps à apprendre leur prénom.


SpyGame
Je savais le silence depuis longtemps, j'en sais la violence, son goût de sang. Rouges colères, sombres douleurs, je sais ces guerres, j'en ai pas peur. Je sais me défendre, j'ai bien appris, on est pas des tendres par ici. Je sais les hivers. Je sais le froid. Mais la vie sans toi, je sais pas.©️lazare.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Plus pur que le cristalMessages : 384Date d'inscription : 05/04/2016Localisation : Domovoï's Rock, cachée dans un coin
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Dim 28 Mai - 18:18

Intro un peu trop longue hahem :
 

C'est en demander un peu trop, évidemment. Elle a à peine le temps de formuler cette pensée que des cris attirent son attention, ainsi que celle de ses nouveaux amis. En quelques secondes, ils ont commencé à s'avancer dans un couloir plus étroit où se trouvent deux silhouettes ; la première couverte de sang, la seconde complètement paniquée. Elle s'approche rapidement, derrière les autres qui commencent à ricaner. Les yeux verts de Lilith se plantent dans les siens ; elle fronce les sourcils : pas de bêtise, pitié. Son sang ne fait qu'un tour lorsqu'elle la voit hausser les épaules ; elle n'a pas du tout l'intention de l'écouter. La seconde d'après, le boomerang vole et se fiche dans le dos du premier homme. Son cri est assourdissant ; aussitôt, elle se retourne et lance un sortilège d'insonorisation à l'entrée du couloir. Son estomac se tord : maintenant que leur couverture est compromise, ils ne vont pas avoir le choix. Aucun assaillant ne pourra ressortir de cette confrontation avec tous ses souvenirs dans la tête. Ou alors pas avec la tête sur les épaules.

Lorsqu'elle fait à nouveau volte-face, elle croise le regard de Cendre. De bêtise dans ce genre là, lancent ses prunelles, son propre petit sourire contredisant son expression exaspérée. Les cris s'échangent, l'irlandaise les menace de son katana ; elle, elle analyse la situation, cherche le regard de l'élève encore consciente, et contre toute attente, elle la reconnaît. Sorensen. Elle déglutit, observe le groupe d'assaillants se diviser entre ceux qui font face à Lilith et ceux qui continuent de se rapprocher de la blonde ; trois de chaque côté, plus Asya qui n'a pas l'air de savoir où se mettre.
Pas de temps à perdre ; l'un des hommes lève déjà sa baguette en direction des deux jeunes filles. Le bouclier que la Dragonstone lance intercepte le sortilège au dernier moment ; l'homme fait volte-face, furieux. Il faut les éloigner de la blessée avant qu'elle se prenne un sortilège perdu. A nouveau, elle croise le regard de Hedda, qui écarquille soudain les yeux et ouvre la bouche ; mais avant qu'elle entende quoi que ce soit, Valkyria sent sa baguette lui échapper et le temps qu'elle se tourne, elle est projetée par terre par un coup qui lui frappe directement la tempe. Sonnée, elle se relève du même mouvement qui l'a balancée au sol sans avoir vraiment retrouvé ses repères ; en relevant la tête, elle a tout juste le temps d'apercevoir le visage de l'homme avant que celui-ci ne lui tombe dessus. Elle esquive un coup de poing, porte sa main derrière ses hanches pour dégainer une épée qu'elle a à peine le temps de saisir avant d'être attrapée par le cou.

Ca se passe très vite ; elle fiche son genou dans les côtes de son adversaire, lequel la lâche d'une main pour la frapper au visage. Il n'en a pas le temps ; ses yeux s'écarquillent, de surprise et de douleur, sûrement, et il baisse la tête pour observer la lame qui l'a traversé jusqu'à la garde. Il s'effondre et elle recule un peu précipitamment, plus décomposée qu'elle ne l'aurait voulu. Sa tête lui fait mal, sa nausée vient de s'accentuer. Elle ne réalise pas vraiment que ce type est le premier homme qu'elle tue, et que c'est ça lui fait plus perdre ses moyens que prévu ; mais en quelques secondes elle s'est secouée pour regarder autour d'elle, ne plus se laisser prendre par surprise. Lilith et Gabriel tiennent largement le coup face à leurs deux adversaires ; Hedda s'est relevée, mais elle est en difficulté contre les deux hommes qui tentent de la prendre en tenaille. La britannique cherche sa baguette du regard ; s'empresse de la ramasser avant de foncer rejoindre la jeune femme, aux côtés de laquelle elle se poste, en position de combat.


Shadows settle on the place that you left
And if you're still bleeding, you're the lucky one. 'Cause most of our feelings, they are dead and they are gone. We're setting fire to our insides for fun, collecting pictures from the flood that wrecked our home. It was a flood that wrecked this. And you caused it.
And if you're in love, then you are the lucky one, 'cause most of us are bitter over someone. Setting fire to our insides for fun, to distract our hearts from ever missing them. But I'm forever missing you. And I caused it.


Dernière édition par Valkyria V. Dragonstone le Mar 19 Sep - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avada-kedavra.forumgratuit.org/t2134-valkyria-enora-dekla
Assaillants
avatar
Assaillants

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 189Date d'inscription : 25/03/2017Localisation : Domovoï's Rock
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Mar 30 Mai - 15:11

L’hiver sous sa peau ne semblait plus vraiment vouloir la quitter, Asya, gelée malgré sa couche de vêtements trop épaisse pour la saison. Nauséeuse, tête lourde, elle suivait les autres effleurée par l'idée d'avoir commis une erreur quant à la date de la prochaine pleine lune. Enfin, il lui fallait se rassurer, ces symptômes ne signifiaient pas grand-chose. il lui arrivait parfois de se sentir au bord de la transformation une bonne semaine avant qu’elle ait réellement lieu, alors mieux valait ne pas y penser. Et avancer. Suivre Valkyria et Lilith, essayant de ne pas laisser ses yeux déraper vers l’homme qui marchait à ses côtés, d'entraver le dégoût qui la saisissait quand elle percevait sa présence, l’entrevoyait, la rage et ses mains acides qui lui caressaient l’esprit. Encore une fois.

Deux silhouettes égarées dans un couloir assez étroit pour devenir oppressant, deux gamines dont émanait le parfum singulier du sang, de quoi faire frémir de bonheur les chiens qui se tenaient à leurs côtés. Quant à Asya, elle ne savait plus vraiment quoi penser depuis longtemps, consciente que le sorts de ces enfants n’avait rien de juste, mais après tout le monde ne l’était pas vraiment, alors même si l’idée de participer à leur massacre la séduisait de moins en moins, elle ne se laisserait pas étouffer par la pitié si les tuer finissait par s'avérer nécessaire.

Une traîtresse. Asya sentit son sang se geler sur le champ, car avant même de le voir de ses yeux, elle su, comprenant qu’il ne pouvait s'agir que de Lilith. Le chagrin vint se blottir tout contre elle, la laissant esseulée, incapable de résonner de façon logique face à la tournure dramatique que prenait la situation. A sa grande surprise, la Dragonstone aussi se retournait contre leur petit groupe. Une boule en travers de la gorge, Asya se demanda un instant si elle serait capable de la tuer, mais ses pensées s’embrouillaient si fort que toute trace de cohérence l’avait désertée, tout s’enchaînait bien trop vite, un mort, puis deux, et leur petit groupe scindé en deux tandis qu’elle, baguette dans la main droite et paume gauche posée sur la poignée de son épée se retirait tout au fond d'elle-même, profondément blessée. Parce qu’une fois de plus on ne lui avait pas fait confiance, parce que Lilith avait eu plus d’estime pour Valkyria que pour elle, parce qu’au fond rien ne prouvait que tout ce qu’elles avaient partagé se distinguait de la masse de mensonges qu'elle avait glissé à tous les autres habitants de leur foutu campement.

Pourtant quand elle aperçut la silhouette lourde d’un troisième homme se précipiter vers elle et son époux, la louve le stupéfixia par réflexe, presque désespérément avant de s’apercevoir qu’elle avait ainsi signé son camp. L’esprit vide elle s’avança vers les trois autres tout se cramponnant un instant au regard de Lilith, cherchant à  fondre dans ses prunelle toute la douleur et l’incompréhension qui l’animait désormais. Pourquoi? Elle observa l'homme, Gabriel, et une bouffée de haine la secoua à nouveau, une envie de simplement le tuer, là, sur le champ. Elle en aurait eu le droit, après tout il ne s’agissait que d’un traître. Mais traître à quelle cause ? L’Ox lui paraissait lointaine maintenant qu’elle avait retrouvé Deirdre, but éteint dans son esprit couvert de nuit. Alors elle tira son épée, vide au cœur, et membres étrangement ankylosés, attendant la suite des événements, préférant ne pas songer au conséquences que ce choix qui n’en était pas vraiment un impliquerait. Pour l’heure, quelque chose d’encore plus profond la perturbait : la voix dans sa tête obstinément muette et pourtant au fond  d'elle-même résonnait une euphorie qui ne lui appartenait pas, comme si l’Autre se réjouissait par avance du sanglant de la lune qui les absorberait bien assez tôt.


I remember all of the things that I thought I wanted to be. So desperate to find a way out of my world and finally breathe right before my eyes I saw, my heart it came to life. This ain't easy, it's not meant to be, every story has its scars  

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 74Date d'inscription : 12/02/2017Localisation : Partout, mais tu ne le vois pas ♥
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Mar 30 Mai - 18:32

Sois sage.

Combien de fois avait-il répété ces paroles ? Il ne s’en souvenait plus. Il les disait sous tous les tons, toutes les coutures ; dans toutes les nuances de l’affection profonde qu’il portait à la femme qui avait repris le contact doux et rassurant de son bras, après six mois d’absence. Il la surveillait comme le lait sur le feu, veillant aussi bien sur ses journées que sur ses nuits de sommeil ; elle avait toujours été plus importante que le reste mais depuis l’incident, c’était pire. Halo était devenu plus vengeur, plus dangereux ; plus protecteur aussi. Sa reine avait besoin de lui. Il avait pris part à la mission, en sachant qu’il ne pourrait jamais rester stoïque face aux infâmies que les assaillants faisaient subir aux porteurs de l’Ox ; mais son épouse était là, et elle lui tenait la main. Valkyria Dragonstone était elle aussi, devenue une compagne d’infortune qui les avait suivis dans leur démarche de sauvetage sans fin ; ils n’étaient pas seuls. Sa femme s’était admirablement débrouillé, quand lui, avait finalement fait n’importe quoi.

Ils avaient atteint Durmstrang avec la vermine. Il avait été silencieux durant tout le trajet ; de toute manière, cela n’avait que peu d’importance, qu’il parle ou non. Son aspect chétif et son air épuisé par de longues nuits sans sommeil ne lui donnait pas les tons forts des meilleurs combattants. Il cachait sous cette apparence malingre une force d’esprit dont il ne se servirait qu’à la dernière minute ; et, pensa-t-il en voyant le tumulte se créer, cela n’allait pas tarder. Cendre avait bondi la première, bien sûr ; sois sage, avait-il murmuré contre son visage avant qu’ils partent. Il n’y croyait de toute manière absolument plus.

Un regard en avant, et il se précipita vers elle. Ils combattirent, côte à côte comme ils l’avaient fait tant de fois ; mais avec des alliés ? C’était une première. Il repoussa un premier assaillant d’un geste vif du poignet, qui s’écrasa sur le sol. Jetant un regard autour de lui, il croisa un regard brûlant de haine ; cette femme à l’air sauvage qui avait l’air de lui en vouloir de toutes ses forces. Pourtant, sa baguette envoya un homme valser un peu plus loin, alors qu’il se précipitait vers eux. Pourquoi ? Jamais Lilith ne lui avait dit que cette étrange femme était de leur côté. Il décida de s’en méfier. Au milieu du tumulte, il attrapa finalement le bras de Cendre, les dents serrées. “Je vais aider Valkyria. Fais attention.” Il lui jeta un regard lourd de sens. Puis il s’éloigna en courant pour aider la Dragonstone, protégeant les deux jeunes filles.

Il repoussa le premier homme d’un Stupéfix informulé qui l’envoya valser un peu plus loin ; la blonde, aux prises avec le second, n’avait pas l’air d’avoir besoin d’aide. Se tournant ensuite vers les deux élèves, il les jaugea du regard. Enora Barjow et Hedda Sørensen. L’une, à terre, semblait clairement mal en point. L’autre avait les yeux déchirés par la peur, la haine et le chagrin. Après un regard autour de lui, veillant à ce que personne ne se précipite vers eux, l’espion se tourna vers elle. “Relève la. Vite. Vous ne pouvez pas rester ici.” Il fallait qu’ils partent. Qu’ils profitent du tumulte pour s’enfuir. Il croisa le regard de sa femme, et la veilla un instant des yeux. Le temps d’un battement de paupières. Sois sage.



   
Your true colors are beautiful
L'amour est un roman du cœur dont le récit n'appartient qu'aux amants.
Just call me up, 'cause I will always be there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 482Date d'inscription : 02/11/2014Localisation : Durmstrang
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Jeu 14 Sep - 18:16

Ca explosait partout autour et ça lui parvenait comme de gros bruits sourds, lointains, ça faisait vibrer sa poitrine à peine soulevée par sa respiration trop faible. Elle glissait, elle ne savait pas trop où mais c’est comme si tout se dérobait sous elle et qu’elle allait tomber comme ça pour toujours. Comme s’il n’y aurait jamais rien pour freiner sa chute. Ca lui allait plutôt bien, ici elle avait beaucoup moins mal, elle était beaucoup moins inquiète. Elle avait beaucoup moins peur et elle pouvait enfin se reposer. Ca lui semblait plutôt pas mal, comme perspective d’avenir dans sa petite tête. Ce n’était pas comme si quelqu’un l’attendait dans le monde réel, pas vrai ?

La douleur se réveilla brusquement ; autour de sa main, une pression, forte, appuyée sur sa peau. Ce n’était pas vraiment douloureux en fait, c’était juste un contact, un appel, qui la faisait revenir et ça la dérangeait, elle avait pas envie Enora, elle voulait rester là mais on était venue la chercher. Il y eut de nouvelles explosions, plus proches ; et puis brusquement la souffrance explosa dans ses os brisés, elle ouvrit les yeux brutalement et ils se chargèrent de larmes instantanément. Elle gémit en se recroquevillant, écrasant dans son poing la main qui s’était logée dans la sienne.

Haletante, la jeune Barjow se força à garder ouverts ses grands yeux brillants de douleur. « Hedda... » elle s’étrangla en reconnaissant le visage de son amie, au premier plan de la véritable scène de guerre qui se jouait dans le couloir. Elle venait de se réveiller mais c’est à présent qu’elle atterrissait en plein cauchemar. Derrière, un homme et une femme se battaient avec acharnement contre trois assaillants qui semblaient en difficulté malgré leur nombre supérieur. Un peu plus loin, une grande blonde avait l’air totalement absente, comme hypnotisée par quelque chose. « Asya ? Asya ! » C’était une autre blonde qui criait, elle était arrêtée en plein mouvement, comme si elle s’apprêtait à rejoindre les deux autres combattant mais qu’elle s’était figée dans son élan.
La tension grimpa d’un cran, brusquement ; même Enora elle le sentit, même si elle commençait à ne plus sentir grand chose à nouveau. Elle avait juste mal, mal, mal. Des cris fusèrent encore mais elle n’entendait plus rien. Elle s’accrochait juste à la main de son amie comme si elle pouvait étouffer la souffrance entre leurs paumes. « H-Hedda » elle gémit, encore, elle sentait qu’elle tenait moins fort sa main alors elle tira dessus aussi fort que possible pour qu’elle se rapproche et qu’elle l’entende. Elle avait un peu moins froid avec son amie presque contre elle. Elle essaya de parler mais elle n’y arrivait plus. Plus assez d’énergie, de volonté non-plus. Elle aurait voulu lui dire pourtant, lui dire de se sauver pendant qu’il était temps.


Tumbled like it was
made of stone
ENOSIM The pull on my flesh was just too strong. Stifled the choice and the air in my lungs. Better not to breathe than to breathe a lie, 'cause when I opened my body I breathe in a lie. But oh my heart, was flawed, I knew my weakness. So hold my hand, consign me not to darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assaillants
avatar
Assaillants

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 189Date d'inscription : 25/03/2017Localisation : Domovoï's Rock
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Jeu 14 Sep - 21:46

La lune. Brillante. Bijou lumineux si bien caché dans son écrin de nuages noirs qu’elle ne l’avait pas remarquée. Fascinée Asya laisse son regard s’y cramponner, incapable de se détacher de cet astre dont l'éclat glissera bientôt dans ses veines un poison contre lequel elle ne sera pas en mesure de lutter. Elle oublie le combat -de toutes façons ça n’a jamais été vraiment le sien- puis la douleur qui lui déchirait le crâne depuis leur arrivée, s'abandonne entièrement à la contemplation de son pire cauchemar. Elle n’entend plus, elle n'entend rien, coupée du monde. Juste le battement incessant de son cœur qui irrite son esprit et le sang qui semble s’agiter dans ses veines, cesser enfin de la brûler. Je ne veux plus jamais m’en aller…
« Asya ? Asya ! » Elle penche la tête sur le côté, brusquement, comme si un insecte l’avait piquée et à mesure que la voix s’immisce dans son esprit, la douleur revient lui barbouiller le cœur si fort qu’elle voudrait perdre conscience. Pourquoi cette personne désire-t-elle tant la voir souffrir ? Pourquoi ne pas la laisser s’endormir et oublier pour de bon ? Ne l’écoute pas. C’est son démon qui lui parle, doucement, comme pour la bercer et ne t’inquiète pas semble-t-il dire, ensemble on ne sombrera plus jamais. C’est si doux qu’elle voudrait pleurer et pitié, pitié, pitié c'est ce qu’elle murmure par la pensée. Prend-moi, apaise-moi, détruit-moi s’il le faut mais plus jamais je ne veux ressentir ça. La lune s'étire sur ses blessures comme un pansement faussement bienfaisant. Elle voudrait plonger dedans. Mais quelque chose cloche parce la douleur continue de ramper, creusant sous sa peau quand son sang la brûle alors Asya  elle se souvient et ouvre les yeux. La lucidité comme un coup d’épée en plein visage la percute, et elle titube, manquant de s’effondrer quand l’angoisse trouve la voie, elle s’approche d’un recoin qui semble abandonné avant d’y poser les yeux. Deux gamines s’y tiennent, l’une d’elle la dévisageant avec de grands yeux apeurés. « Non… » La tête tourne, le cri s’étrangle dans sa gorge. Pas ici. Elle se retourne mais partout ces visages qu’elle connaît la submergent. Pas ici. Et l’échappatoire qu’elle ne trouve pas quand le rire secoue son esprit. Où qu’elle aille, la chose tuera, elle le lui a si souvent promis.
Nouvel éclat de lucidité et Asya se souvient des dernières potions tue-loup qu’elle a glissé dans les affaire de Deirdre, priant pour qu’elle en ait assez. La gamine elle mérite mieux que ça. Percutant une femme qu'elle peine à reconnaître, Asya trébuche, et se raccroche à elle. Ses yeux tombent alors sur Visenya. Non, non, non. « Je… » Elle n’articule plus un mot et se détache. Dans sa tête pourtant,c’est un au secours muet qu’elle a hurlé.

Figée, Asya contemple la lune, regardant Lilith un court instant. Pas elle, pas elle, pas elle… Bizarrement, ses adversaires ne prennent pas la peine de l’approcher. A ce stade pourtant, n’importe qui aurait été capable de lui trancher la gorge, de la voir s’effondrer pour de bon. Son corps n’est plus le sien, il y a le venin qui glisse tout autour, fait exploser ses membres et ça fait mal, mal, mal mais aucun cri ne semble capable de la libérer. Pardon. Dernière pensée qui la  secoue avant qu’elle ne s’éteigne. La bête se perche sur ses pattes arrière, et se met à hurler, la joie inondant son esprit malade. L’air avide, elle parcourt la scène de son regard fauve. Tous ces corps dont le sang bat trop fort sont à elle désormais, tout à sa portée. Il y Asya qui se débat, un peu, au fond, tout au fond de la prison dans laquelle la louve l’a enfermée. Si elle avait été un peu plus humaine, sûr qu’elle sourirait à pleine dents. Pour l’instant ce sont ses crocs qui se dévoilent quand les babines s’étirent.
Elle tuera ce soir. Trop longtemps qu'on l'enferme sans la laisser épancher son désir de tous les voir saigner. Tant pis pour Asya, de toutes façon elle a toujours été bien trop faible pour ce monde là.


I remember all of the things that I thought I wanted to be. So desperate to find a way out of my world and finally breathe right before my eyes I saw, my heart it came to life. This ain't easy, it's not meant to be, every story has its scars  

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Plus pur que le cristalMessages : 384Date d'inscription : 05/04/2016Localisation : Domovoï's Rock, cachée dans un coin
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ Mar 19 Sep - 14:46

Ca aurait dû être facile. Elle a vu Asya stupefixer un assaillant, alors, elle est de leur côté, alors, ils auraient dû neutraliser leurs adversaires facilement. Mais les trois qui restent sont plus coriaces que prévu ; ils se défendent, donnent la réplique à Halo et Cendre. Elle, elle n'y voit plus trop bien, elle a pris un coup à la tête et sa blessure à l'handicape plus que prévu. Elle est à bout de force, fatiguée. Il faut continuer pourtant, hein ? C'est presque fini, elle se dit, en levant son bras pour joindre sa baguette à celle des deux espions. Et puis du coin de l'oeil elle aperçoit Asya totalement immobile, hypnotisée par quelque chose au dehors. Quelque chose se passe. Ce n'est pas normal. « Asya ? Asya ! » Elle appelle, étrangement inquiète. Elle n'a pas vraiment le temps de se demander pourquoi, d'ailleurs ; peu importe, elle se souvient mal, ce n'est pas l'urgence. Son appel semble avoir ramené la guerrière à elle, peignant sur son visage une expression de douleur indicible. Elle titube, se rattrape au mur et alors son regard s'arrête sur les deux gamines pour lesquelles tout ce cirque a éclaté. « Non… » Panique, détresse ; Valkyria ne comprend rien mais de toute évidence son ancien maître d'arme est en train de perdre pieds. Elle s'approche, la Dragonstone, elle ne sait pas encore ce qu'elle va faire mais si l'un de leurs assaillants se décide à attaquer maintenant, Asya ne pourra pas se défendre. Elle trébuche, se raccroche à elle, le regard fou, désespéré. « Je... » et c'est tout. Elle s'écarte et Valk ne la rattrape pas ; elle regarde, désemparée, la femme se transformer. Et quand elle hurle au milieu du couloir, un affreux frisson descend le long de l'échine de la britannique. Une malédiction. Est-ce que quelqu'un était au courant ? Peu importe, sûrement ; trop tard de toute façon. La gueule pleine de crocs se tourne vers les autres ; le sang qui recouvre la jeune fille à peine redressée semble particulièrement à son goût.

Les combats se sont arrêtés pour quelques secondes ; chacun regarde la bête, horrifié ou désemparé. Les assaillants restants semblent se secouer ; l'un parle de s'enfuir, faisant sursauter Valkyria. « Ils ne doivent surtout pas s'échapper ! » elle crie vers Halo et Cendre qui s'activent déjà ; Asya, ou plutôt, ce qu'est devenue Asya commence à remuer. Il faut réagir ; impossible pour eux de gérer les ennemis et le monstre en même temps. Il faut l'éloigner d'ici.
Revigorée par l'adrénaline revenue parcourir son sang, la jeune femme balance quelques sorts flamboyants qui ne semblent pas détourner la bête de sa proie, laquelle est incapable de réagir, les yeux écarquillés d'horreur. Elle inspire un grand coup et elle s'élance, alors, parce qu'elle ne peut pas rester là sans rien faire, elle fonce et elle se jette de toutes ses forces sur le loup, percutant de plein fouet son imposante stature. Le souffle coupé, elle s'effondre sur le côté tandis que la bête titube à peine ; mais au moins, elle tourne la tête vers elle, la gueule écumante. Un grognement menaçant retentit ; elle se relève aussi vite que possible, tâchant de mettre de la distance entre elle et ce qui semble désormais la prendre en chasse. Voyant l'animal bander ses muscles pour s'élancer, elle détale dans le couloir, croisant tout juste le regard de Lilith avant de se détourner. Je suis désolée.
Elle savait, quelque part, sûrement. Il y a un certain nombre de choses qu'elle aurait voulu lui dire mais le temps lui a manqué. Elle n'a pas vraiment réfléchi, et maintenant elle court, c'est tout, la cavalcade des pas du monstre sur les talons. Et quand elle sent presque le souffle chaud derrière elle, elle comprend qu'elle aurait dû, peut-être, trouver le temps de parler un peu plus tôt.


Shadows settle on the place that you left
And if you're still bleeding, you're the lucky one. 'Cause most of our feelings, they are dead and they are gone. We're setting fire to our insides for fun, collecting pictures from the flood that wrecked our home. It was a flood that wrecked this. And you caused it.
And if you're in love, then you are the lucky one, 'cause most of us are bitter over someone. Setting fire to our insides for fun, to distract our hearts from ever missing them. But I'm forever missing you. And I caused it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avada-kedavra.forumgratuit.org/t2134-valkyria-enora-dekla
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: Multi rp - Keep your heart close to the ground Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

Multi rp - Keep your heart close to the ground

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart
» Le marché multi epoque de brouages 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum