AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it will swallow you whole • oskar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Assaillants
avatar
Assaillants

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang mêléMessages : 20Date d'inscription : 01/05/2017Localisation : Domovoï's Rock
Ҩ it will swallow you whole • oskar. Ҩ Dim 7 Mai - 15:18

the 1975 • FALLING FOR YOU


when the smoke is in your eyes,
you look so alive


— Janvier 1987, Durmstrang
Oskar&Mars ; quinze ans

Mars lève ses yeux fatigués vers le ciel, lourd et bas, où la pluie s'annonce et menace le monde de son grand manteau sombre. Une brise glacée vient animer le châtain de sa frange dans la torpeur du petit jour. Un mauvais frisson dévale son échine. Il plonge ses mains gantées plus encore dans le creux de ses poches. Adossé à la pierre froide et sinistre qui compose la devanture du château, il attend, de cette impatience heureuse, teintée de méfiance et d'instinct, le bout du museau calfeutré dans les grosses boucles, douces et rondes, de son écharpe en laine.
L'attente l'agace. Elle l'agace parce que lorsqu'il attend il pense et depuis quelques jours il pense trop. Ça n'est jamais bon de trop penser. Il se souvient. La nuit noire d'un trente-et-un décembre, la neige et le gel, un jeu adolescent et les effluves de liqueur qui lui piquent la langue et lui retournent l'estomac. Il se souvient des nausées du lendemain, des regrets ou des remords, de l'inquiétude. Des petits éclats de joie absolue. Alors une petite boule se dessine dans sa gorge et il entreprend, sourcils froncés et coeur dans les souliers, d'exhumer ses souvenirs. Un baiser arraché, puis deux puis trois, puis dix. Il se souvient de Oskar et de ses cheveux blonds, plutôt courts sur les côtés et plus longs sur le dessus où couvent des mèches rebelles, un brin friponnes qui lui chatouillaient la joue. Il revoit Oskar avec cette raucité dans la voix et au creux des yeux dont le seul souvenir le fait fondre et l'écorche en même temps. Il se souvient de sa peau sous ses doigts, de ces lèvres douces et pleines sous les siennes, des petits bruits mouillés, courts et essoufflés que sa langue sur bouche laissait échapper. Le souvenir lui dérobe un tressaillement, délicieux et coupable. Mars fronce les sourcils à nouveau et de ce fait y dessine une petite ride contrariée qui vient griffer son front clair. Il s'efforce de considérer sa situation avec toute la rigueur logique que réclame l'étude d'un sortilège. Il n'a croisé Oskar qu'en une poignée d'occasions depuis la nouvelle année et il avait été alors impossible de s'échapper un instant. Oskar était sans cesse efflanqué de ses deux sosies qui témoignaient presque toujours d'une vigilance de sentinelle. Fréquenter un des triplés signifiait souvent l'escorte permanente de ses deux copies conformes, et si d'habitude cela ne le dérangeait pas, voire l'amusait grandement, Mars vivait aujourd'hui cette promiscuité comme un poids étouffant. Le monstre des enfers à trois têtes ne répondait plus au doux nom de Cerbère car il s'appelait Asgrimsson désormais. Mars soupire bruyamment. Son poing se crispe au fond de sa poche. Il n'avait alors pas eu l'audace d'accaparer Oskar sous les visages hilares de Saga et Agnar. Ainsi il n'avait pas bronché. Pas un mot ni un geste qui puisse évoquer la frénésie de leur nuit passée. Seuls ses regards, lorsque Oskar ne l'observait pas, s'étaient montrés plus instants peut être qu'auparavant. Il se sentait enclavé, prison et guet-apens, cerné par le goût fade mais rassurant de la camaraderie, reliquat du passé, et l'inconnu, quelque chose d'excitant et un peu fou, un bête espoir, que cache l'angoisse suintante du rejet. Maintenant il ignorait comment aborder le sujet sans paraître misérable. Quel abruti. Aujourd'hui, il attend et espère seulement avec toute la maigre rage et l'envie féroce dont est il capable, à l'étroit dans son petit corps étriqué.
Bête espoir.

Ridicule.

Il se met à pleuvoir soudain. Une petite pluie fine et agressive qui le tire de sa rêverie.
Il fronce le nez et se mordille la lèvre, un peu gercée déjà par la morsure de la saison. Il devine un peu de sang sur le bout de sa langue. Après un dernier regard vers le ciel qui goutte à gros sanglots, il se décide à quitter la vaste cour de la forteresse pour retrouver la douce chaleur du vestibule. Ce n'est pas aujourd'hui que la quête de l'Ox se tiendra à l'orée du parc.

Tout à coup, Oskar déboule et Mars ravale sa nervosité. Un sourire immense déchire son visage engourdi. Il lui offre un hochement de sourcils entendu.
« On a oublié de se lever princesse ? »
Oskar a des yeux d'acier, d'un joli bleu très bleu, presque gris. Mars se sent tomber dans l'azur perle de ces iris. Il déglutit avec difficulté, alors il regarde ailleurs, l'air de rien, parce qu'il n'est pas une gamine. Pourtant ses yeux reviennent aussitôt vers Oskar, un peu malgré eux, comme aimantés vers les angles doucereux de son visage. Il contemple sa bouche luisante, contre sa volonté, comme la dernière fois. Ses lèvres dont la pulpe rosée et charnue appellent le baiser. Mars s'étrangle à moitié et éclate aussitôt d'une toux coupable, marquée, trop sèche, trop forcée. Tu triches Asgrimsson.
« Merde, je suis en train de tomber malade à cause de toi. »
Mais il se retient bien de préciser de quoi.
Il fait la moue puis lui jette un regard de biais et n'arrive pas à réprimer le sourire qui gigote aux commissures de ses lèvres.
« Ça crache dehors, s'tu veux on peut chercher dans le château plutôt. On reprend par où ? Les galeries ? »
Le jeune flamme a retrouvé sa contenance et sa prestance bouillonne, un sourire espiègle, léger et plein d'entrain danse sur ses traits. Il parle d'une voix douce et animée et l'impatience pétille dans ses prunelles. Oskar le trouble mais l'Ox l'appelle, comme un écho quelque part dans la pierre lugubre de ces vieux murs. Le bête espoir attendra encore un peu.

do you fancy sitting down with me?
maybe?

________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

it will swallow you whole • oskar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 22.02.2013
» JAE RI △▼ For the love of god, will you bite your tongue. Before we make you swallow it.
» Oscar Dereani ► Vinnie Woolston
» La Bibliothèque de Nausicäa Kaer [En cour]
» Oskar ⊰ Some people come into our lives, leave footprints in our hearts and minds and we are never the same again.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum