AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ahem... It's not what you mean... || Manfyria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Résistants
avatar
Résistants

HOMINUM REVELIO ϟ
Messages : 31Date d'inscription : 02/01/2017Localisation : Domoï's Rock
Ҩ Ahem... It's not what you mean... || Manfyria Ҩ Mar 21 Mar - 17:56

Vous savez des fois il y a des jours où on voudrait pouvoir tout recommencer ? Ce jour-là en était un ! Et un presque vrais de vrais ! Alors que j'étais simplement en train de travailler dans ma tente, Léon, charmant petit brun, rat de laboratoir et homme d'action à ses heures perdues déboule presque en panique. A force de ne rien faire il prenait du ventre… Vous en conviendrez, l'excuse était mauvaise, mais il réussit à me tirer à ma sculpture en bois d'un oeuf de Magyar à pointes. La troisième couche de peinture n'était pas encore sèche, alors je devais bien avoir un peu de temps à accorder à ce grand gamin qui pouvait à tout moment se changer en bombe… Le camp grouillait d'activité comme d'habitude, mais le fait que l'autre barge de… Il s'appelait comment déjà…. Ce mec semblait avoir un balai planté profondément dans le… Dol… Dol quelque chose… Dol eul cul, oui je vous l'accorde… Dolohov ! Trouvé ! Le fait que ce malade, dérangé, inconscient, se transfuse du sang directement dans les veines et obtienne les pouvoirs de l'Ox, avait rendu les choses un peu plus claires pour les Assaillants, mais la tension entre nous autres, était devenue plus que palpable… L'autre petit teigneux à la chaine, je l'ai revu quelques fois, mais à part m'ignorer, il n'avait rien fait d'autre… La vie calme et monocorde de camp était lassante… D'autant que me faire des amis parmi ces types n'était pas forcément une idée envisageable.

Léo avait perdue de son enthousiasme après quelques minutes de marche. Le nombre de psychopathes assoiffé de sang et d'Ox autour de lui, venait surement de lui rappeler pourquoi il passait autant de temps, si ce n'était pas tout son temps, enfermé dans sa tente. Il parlait pour cacher son anxiété mais, il suffisait de le connaître un minimum pour savoir que c'était lorsqu'il était anxieux qu'il parlait autant. Pire qu'un moulin à parole… Assommant, et pas forcément passionnant. Qu'il me dise qu'il a pu parler à sa grand-mère et qu'elle va bien, qu'elle l'aime et que tout va bien chez elle, passe encore, mais qu'il me parle encore une fois de ce mignon petit lapin que j'ai dépecé pour en faire un ragoût il y a trois ans en montagne et je l'attache au sac de sable sur lequel je comptais bien me défouler. Il était devenu évident que Léo n'allait plus du tout bien, presque blanc aspirine, il réussit quand même par miracle à ouvrir la porte. On part direction une salle d'entraînement pas trop fréquenté. Il ne devait pas y avoir plus d'une personne au fond de la petite salle. Léo pénétra en premier et alors que j'allais m'y engouffrer à mon tour quelqu'un m'appela d'une autre salle. “ Oui ? “ répondis je dans un soupire masqué. Un mage noir s'approcha de moi et me détailla de haut en bas avant de froncer les sourcils “ T'aurais pas vu un farfadet avec une botte ? “Je haussai un sourcil en lorgnant sur ses pieds. Il lui manquait bel et bien une chaussure. Réprimant tant bien que mal un rire, je vis au visage déconfit du mage qu'il avait dû prendre sur lui pour demander une telle chose a quelqu'un d'autre sur l'île. Comment quelqu'un comme ça pouvait se trouver sur cette île ? Je me retournai et prévint Léo que j'avais un truc rapide à faire dehors et que j'arrivais.

Peut être après une demie-heure de course après un machin haut de trente centimètres, courant avec une botte dans les mains, je finis par enfin retrouver ma route dans ce dédale de tentes et enfin je pus aller me poser en salle d'entrainement. Mais il se trouva que quelque chose allait faire que le repos ne m'était pas encore dût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Plus pur que le cristalMessages : 329Date d'inscription : 05/04/2016Localisation : Domovoï's Rock
Ҩ Re: Ahem... It's not what you mean... || Manfyria Ҩ Ven 24 Mar - 3:24

Quand il est entré dans la salle, ce type, elle n'y a même pas fait attention. Elle était en pleine série de tractions et, si elle l'a effectivement vu du coin de l'oeil, elle n'a pas pris le temps de bien le regarder. Sinon elle se serait rendue compte plus tôt qu'elle ne l'avait encore jamais vu sur le camp alors que plus aucun visage ne lui est étranger. Elle s'est dit qu'avec un peu de chance, il ne la connaissait pas non plus et qu'il ne trouverait pas ça bizarre qu'une princesse comme elle soit en train de faire une séance de musculation comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. Ce n'est pas pour rien qu'elle avait choisi une salle vide pour venir se défouler un peu ; mais bon, tant pis, après tout. Elle pourra toujours prétendre s'aider magiquement pour réaliser cet exercice si jamais quelqu'un pose des questions.
L'autre n'a pas mouflé un mot, et c'était tant mieux. Elle ne l'a pas plus regardé, a juste entendu qu'il balançait quelques sortilèges un peu frileux sur des mannequins d'entraînements qui se régénéraient tout seuls. Vachement pratique.

Elle lâche la barre de tractions, retombe souplement sur le sol et commence aussitôt à s'étirer en reprenant son souffle. Un grognement de la part de l'autre sorcier lui fait relever la tête, mais elle ne repère rien de particulier. Peut-être qu'il s'agace juste de sa totale incapacité à détruire ce mannequin ; ce serait tout à fait légitime, ses compétences magiques laissent clairement à désirer, de ce qu'elle a aperçu. C'est à se demander ce qu'il fiche sur cette île, franchement. Mais bon. Elle se reconcentre sur ses étirements jusqu'à ce qu'un bruit d'explosion beaucoup plus conséquente la fasse sursauter ; et cette fois quand elle relève la tête, elle distingue clairement la marque noire d'une déflagration qui s'étend de son charmant voisin jusqu'à un mur de la pièce. Un mur contre lequel il n'y avait aucun mannequin. Soit il perd complètement la boule, soit il n'a pas fait exprès. Elle fronce les sourcils, commence à s'approcher. « Eh, ça va pas ? » elle lance, sèchement, mais l'autre ne semble pas l'entendre. Elle le voit trembler d'ici. Qu'est-ce qui se passe, encore... Visenya s'approche à grands pas, et tandis qu'elle avance, une autre onde magique part directement de la main de l'homme pour s'écraser par terre, juste assez loin pour ne pas qu'il se blesse tout seul. Elle ralentit le pas, les yeux écarquillés. Oh bon sang, ne lui dites pas qu'elle a affaire à un assaillant qui s'est dopé au sang de Vainqueur parce qu'elle risque de beaucoup moins bien réagir. « Oh ! » Cette fois, il l'entend, se tourne vers elle, un peu hésitant ; il a l'air paniqué, elle secoue la tête, incapable de trop savoir quoi faire. « Vous approchez pas » elle entend, et cette prévention l'étonne d'autant plus. C'est à ce moment là qu'elle réalise effectivement qu'elle n'a jamais vu le visage de cet homme. Il tend la main pour lui faire signe de rester loin mais un éclat lumineux s'en échappe et elle plonge aussitôt sur le côté pour l'esquiver, jurant à voix haute. A plat ventre sur le sol, elle tourne la tête vers la porte contre laquelle l'éclair magique vient de s'écraser. Heureusement que les murs sont insonorisés et protégés parce que sinon... pourtant la porte s'ouvre, d'un coup, et c'est toi qui débarques, l'air un peu courroucé ; elle croit comprendre que tu as dû refermer la porte en vitesse pour ne pas te prendre directement le sortilège incontrôlé du type qui pète les plombs. Qu'est-ce que c'est que ce bordel, putain. Manquait plus que ça, vraiment, pour couronner sa journée.

Elle se relève d'un bond, s'empare de sa baguette pour faire face à l'homme de plus en plus paniqué. Elle n'a pas la moindre idée de comment elle est censée gérer ça, alors elle se tourne vers toi et elle attend que tu réagisses. « Tu le connais ? Qu'est-ce qui lui arrive ?! » Elle n'attend pas ta réponse pour rediriger son regard vers l'objet de ses questions, préférant éviter de prendre un éclat d'Ox dans le dos aussi bêtement. Elle tente un sortilège, visant les jambes, mais le sort s'estompe de lui-même avant d'atteindre sa cible. Génial. Parfait. Papillons et arc-en-ciel.

________________
We're just a step from fearless
Evyria All this time you're just tryin' not to lose it. You can always learn to fly ; you never do until you do it. Up high in the middle of nowhere. I could die, but I don't care. Walk slow and low on a tightrope ; hope it lasts but you know, you never know.
And if you're in love, then you are the lucky one, 'cause most of us are bitter over someone. Setting fire to our insides for fun, to distract our hearts from ever missing them. But I'm forever missing you. And you caused it. Amarialt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Résistants
avatar
Résistants

HOMINUM REVELIO ϟ
Messages : 31Date d'inscription : 02/01/2017Localisation : Domoï's Rock
Ҩ Re: Ahem... It's not what you mean... || Manfyria Ҩ Dim 28 Mai - 21:05

Va falloir me dire qui est le petit con qui envoie des sorts dans les por…

Pourquoi ai-je la désagréable sensation lorsque je dis ces mots que c'est mon petit con à moi qui fout tout ce bordel ? Encore sous le choc de la porte percutant mon front lorsque le sortilège l'avait refermée à toute vitesse dessus, je fis un pas de plus dans la salle et je vis ce qui n'était rien d'autre qu'un cauchemar en train de se réaliser… Léo, pétait son câble dans le camp ! Au milieu des salles d'entraînements, au milieu du camp, au milieu de l'île ! Ô JOIE ! Aucune solution de repli. Impossibilité de se battre avec Léo dans cet état… Alors, bon… On tente déjà de se débarrasser de la mangemort qui traîne ici. Puis on calme Léo et on fait comme si de rien n'était… Ou alors… IDÉE ! Ahem…

Tâche numéro un : Approcher de Léo en un seul morceau… Bon okay, on oublie cette option ! Chaussure en main, tête dans le viseur… J'ai vraiment une chance de l'assommer avec une pauvre savate ? Avec une prise de savate ouais, sans problème, mais absolument pas en lui lançant une pompe dessus… Vraiment des fois, je me dis que je ferais mieux de vraiment réfléchir avant de bouger mon postérieur..

“ Léo ! Quoi que tu fasses surtout ne lève pas les mains vers nous ! garde les vers le bas, j'arrive ! "

J'arrive “, … très marrant … Bon… Bah… Quand faut y aller, faut y aller comme on dit… Prenant mon courage à deux mains, j'avançai vers mon collègue. L'objectif était de l'assommer. ... J'ai dit que j'arrivais, pas que je serai gentil avec lui ! J'aurais bien fait signe à la madame devant moi de m'aider en langue des signes afin qu'il ne nous entende pas parler, mais je connais pas ce langage… Après… peut être qu'en lui lançant un truc lourd en pleine poire, on arrivera à l'assommer, mais ce sera plutôt dur d'éviter le trauma crânien… Dilemme, dilemme… Ma sécurité ou la sienne ? Maintenant arrivé au niveau de la charmante blonde que Léo avait essayé d'agresser. Je vis non loin d'elle tout le nécessaire de musculation, et alors que je songeais à lui lancer une banalité du genre “ Hey ! Il fait beau nan ? “, une idée brillante me vint en tête… Des haltères… Une cible immobile ? Un sourire mauvais se dessina sur mon visage tandis que je me précipitais vers un haltère d'un certain poids. J'hésitais… Vingt-cinq ou quarante kilos ? Mieux valait être sûr que ça marche du premier coup. Il ne manquait plus qu'une occasion de tirer… Je vis la blonde éviter une énième attaque de mon collègue et ami, et j'eus une excellente mauvaise idée… je m'approchai de la jeune dame, posai la barre debout contre mon épaule, puis l'apostrophant comme si de rien n'était je la poussai violemment sur le côté, le cri de surprise qu'elle poussa attira l'attention de Léo qui faillit me pulvériser au passage. Ma diversion était en place, il ne fallait juste pas que je foire mon tir… j'empoignai la barre à deux mains et la lançai parallèlement au sol, vers les épaules de cet abruti hors de contrôle. Lancer : Chek ! Impact : Chek ! Objectif accompli : À vérifier, mais il bouge plus beaucoup…

Avec une légère pointe d'inquiétude je m'approchais de Léo, sachant que le corps humain pouvait parfaitement être très fragile en certains cas, et surtout qu'il avait beau avoir une certaine force, il n'était pas des plus résistants… Après avoir vérifié que son pronostique vital n'était pas engagé, je soupirai et me tournai vers la demoiselle, un sourire désolé sur les lèvres.

Pardon ?

Ridicule ? Ouais je sais, mais dans ces cas là, je sais jamais quoi dire, ni quoi faire, alors comme un imbécile heureux je rajoutai simplement un : “ Rien de cassé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Plus pur que le cristalMessages : 329Date d'inscription : 05/04/2016Localisation : Domovoï's Rock
Ҩ Re: Ahem... It's not what you mean... || Manfyria Ҩ Dim 28 Mai - 22:34

« Léo ! Quoi que tu fasses surtout ne lève pas les mains vers nous ! garde les vers le bas, j'arrive ! » Elle hausse un sourcil. Ben tiens, elle aimerait bien voir ça. Lui répondre à elle, c'était trop compliqué, mais au moins elle a sa réponse : tu as l'air de le connaître. Tu t'avances prudemment, et l'autre tâche d'appliquer ton conseil mais les forces qui jaillissent de lui sont clairement au-dessus de sa volonté, et de nouvelles ondes magiques virevoltent dans la pièce, la forçant à se tenir prête à esquiver. La puissance fait vibrer les murs ; il y a quelque chose dans l'air qui est au-delà de la magie normale. La présence de l'Ox ne fait aucun doute, mais elle n'avait encore jamais vu d'assaillant capable de survivre à une telle charge de ce pouvoir de malheur. Une grimace de dégoût déforme ses traits une seconde quand elle se demande quelle quantité de sang que ce type a dû s'injecter pour récupérer autant de puissance.
Mais comment aurait-il fait exactement ? L'accès au laboratoire est surveillé et formellement interdit tant que les cobayes ne seront pas plus nombreux et, pour qu'ils le soient, il faut entrer dans l'école. Ce qui est loin d'être le cas pour l'instant.

Trois solutions, alors. Soit il est entré par effraction et il a saigné un gamin discrétos avant de repartir ni vu ni connu. Soit il a les bons contacts sur cette île pour avoir les accès qu'il veut, mais dans ce cas elle est quasiment sûre qu'elle en aurait entendu parler ; parce que des contacts, elle en a aussi, surtout parmi les gens importants. Soit... il est Vainqueur, depuis le début. Et dans ce cas là il est probablement aussi un peu con, parce que débarquer sur Domovoï's Rock n'était clairement pas l'idée du siècle quand on sait par quoi le rocher est occupé en ce moment.

Toute à ses réflexions et à sa concentration pour ne pas finir carbonisée comme une merguez oubliée sur le feu, elle ne te voit pas effectuer ton petit manège et t'aperçoit au dernier moment lorsque tu la pousses brusquement sur le côté. malgré sa résistance, ses mauvais appuis et la force de la poussée l'empêchent de garder l'équilibre et elle est projetée sur le côté sans pouvoir rien faire pour s'en empêcher « Putain mais » elle commence, surprise, en tâchant de ne pas se casser bêtement la figure, titubant pour retrouver son équilibre avant de se tourner vers toi, furibonde « Mais t'es complètement con, ça va pas ?! » Sauf que le danger, c'est pas toi en théorie, elle se souvient en recommençant à surveiller ton pote un peu allumé, disons... littéralement. Elle balance un bouclier devant elle en voyant que la prochaine explosion magique sera pour elle, mais la protection ne tient pas un quart de seconde sous la force du pouvoir et elle se précipite sur le côté pour esquiver la décharge.

Et puis, dans un grand fracas, l'homme est projeté sur le dos par un haltère balancé droit sur son torse. Coincé sous la barre, sa respiration sifflante se fait entendre dans le silence revenu envahir la salle d'entraînement aussi subitement qu'il l'avait quittée. Légèrement abasourdie, elle regarde autour d'elle et évalue rapidement l'étendue des dégâts. Faut pas plaisanter avec l'Ox, en tout cas ; c'est la première fois qu'elle assiste à une démonstration du genre, et, sans dire qu'elle est effrayée, elle n'est quand même pas super super à l'aise avec l'idée qu'un pouvoir pareil puisse se retrouver entre les mains de n'importe quel crétin. Son regard se pose sur toi, agenouillé près de ton ami pour vérifier qu'il est vivant. « Pardon ? » Elle retient un soupir exaspéré ; quel genre d'énergumène est-ce que tu es exactement ? Elle s'attendait à trouver tout un tas de gens étranges sur cette île, mais tu es bien le premier à te comporter de la sorte. Cette nonchalance la laisse intérieurement un peu pantoise, mais elle n'en laisse rien paraître. « Rien de cassé ? »

« Moi non » elle grogne, en s'approchant prudemment « mais lui, il a pas l'air très en forme. » Elle se fait la remarque que depuis qu'elle est ici elle se laisse de plus en plus parler n'importe comment ; et puis elle décide qu'elle s'en fout, que de toute façon son père ne va pas surgir de derrière un géranium pour la déshériter. « Ca lui arrive souvent de dérailler comme ça ? Une tare familiale, quelque chose comme ça ? » elle ironise, en te dardant d'un regard perçant bien trop sérieux pour accompagner justement ses sarcasmes. Ne la prends pas pour une débile, elle risque de pas trouver ça très amusant.

________________
We're just a step from fearless
Evyria All this time you're just tryin' not to lose it. You can always learn to fly ; you never do until you do it. Up high in the middle of nowhere. I could die, but I don't care. Walk slow and low on a tightrope ; hope it lasts but you know, you never know.
And if you're in love, then you are the lucky one, 'cause most of us are bitter over someone. Setting fire to our insides for fun, to distract our hearts from ever missing them. But I'm forever missing you. And you caused it. Amarialt


Dernière édition par Valkyria V. Dragonstone le Lun 29 Mai - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Résistants
avatar
Résistants

HOMINUM REVELIO ϟ
Messages : 31Date d'inscription : 02/01/2017Localisation : Domoï's Rock
Ҩ Re: Ahem... It's not what you mean... || Manfyria Ҩ Lun 29 Mai - 0:49

Ca lui arrive souvent de dérailler comme ça ? Une tare familiale, quelque chose comme ça ?

Damned… Mais c'est que cette petite est rusée… Une véritable corde de sortie ! Comme quoi ! Ce qu'on dit sur les blondes n'est pas toujours vrais… Une tare, non pas familiale, mais mentale ! Un genre de schizophrénie ou un truc du genre… Et on comptait sur le pouvoir de l'Ox pour faire disparaître cette pathologie… Pas con l'idée… Ou alors on jouait carte sur table en serrant les fesses pour que ça passe ? Je suis pas vraiment chaud pour cette solution mais bon… Des fois… Quand on a pas le choix… Nan, je dec ! Il est hors de question de tout balancer à la première blonde croisé ! D'autant qu'elle a l'air maligne…

"Les crises ? Ouais… Tous les deux jours environ, d'habitude il passe ses nerfs sur des chatons…"

Crédible, hein !

"Nan, sans rire ! Ca lui arrive pas souvent, c'est même la première fois que ça lui arrive… Je sais pas comment il a fait mais, il semble qu'il ait réussi à se trouver du sang Ox et à se l'injecter. Sans rien me dire en plus ! Heureusement que j'étais la quand l'autre là… McBeth, a calmé le gosse qui faisait une crise. La confrontation magique contre eux revient à vouloir tuer un loup-garou avec un cure-dent. Et même si ton cure-dent est en argent c'est pas gagné ! Alors, rien de mieux qu'un bon coup sur la tête, pour déclencher un petit effet en chaîne…"

Ok, ce jeu de mot était complètement moisi, mais au moins il a une chance de détendre l'atmosphère.

"Mais sinon... Manfred ! Et toi ?"

Rien de mieux que de banaliser la discussion. C'est complètement louche ? Ouai et bah trop tard pour faire demi-tour ! La connerie est faite, y'a plus qu'à assumer maintenant ! Cette fille me dit vaguement un truc… Mais il y a tellement de monde sur ce foutu caillou qu'on perd facilement le fil. Mon mensonge est tissé et si tout se passe bien, y a peut être une occasion de se faire une amie. Elle a l'air plus sage, que les autres. Nan, c'est pas le bon mot… Elle a l'air moins folle que les autres ? Nan toujours pas ça, mais l'idée est là en tout cas… Raisonnable ! Elle a l'air beaucoup plus raisonnable que tous les autres réunis. Mis à part quelques uns.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Plus pur que le cristalMessages : 329Date d'inscription : 05/04/2016Localisation : Domovoï's Rock
Ҩ Re: Ahem... It's not what you mean... || Manfyria Ҩ Lun 29 Mai - 16:21

Peut-être qu'elle aurait dû expliciter ses pensées. Dire, très exactement, précisément les mots : ne. me. prends. pas. pour. une. débile. Son regard n'était sûrement pas assez équivoque. Pourtant d'habitude, les gens la prennent plutôt au sérieux. Encore plus quand le dernier des abrutis serait capable de capter la connerie. Elle n'avale pas les bobards et encore moins ceux comme un basilic. Quant au fait d'essayer de faire de l'humour pour "détourner son attention", elle ne sait même pas quoi en penser tellement ça la dépasse. Elle est diplomate ; ambassadrice. Les faux-semblants et les demies vérités, elle connaît ; mais là vraiment, c'est d'un autre niveau. « Les crises ? Ouais… Tous les deux jours environ, d'habitude il passe ses nerfs sur des chatons… » Elle fronce les sourcils, pas du tout amusée par la plaisanterie ; si c'en était une ?

Voyant qu'elle n'est clairement pas convaincue, tu te lances dans un discours pour lui expliquer un peu la situation, et tu as à peine ouvert la bouche qu'elle est déjà en train d'essayer de déterminer à quel point tout ça ne sera qu'un tissu de conneries. Ca lui arrive pas souvent, non, ah en fait c'est la première fois, bon, bien. Du sang Ox, bien entendu. Sans rien dire ? Oh le vilain ! Presque amusée malgré elle, ses lèvres se pincent et elle mime une expression totalement absorbée dans le discours, allant presque jusqu'à peindre sur son visage des figures correspondant aux différentes étapes du récit. Presque, hein, faut pas exagérer.
Quand tu évoques McBeth, en revanche, elle tique. Matthew a calmé un gosse qui faisait une crise ? Il va lui falloir plus de détails ; mais elle n'en demande pas encore, refusant de se laisser distraire. Pas bête la guêpe.

« Mais sinon... Manfred ! Et toi ? » Elle te regarde sans bouger, une ou deux secondes, avant de commencer à secouer doucement la tête, l'air très, très sincèrement navrée. « Je suis désolée de te le dire si abruptement, mais tu mens extrêmement mal. » et elle rit presque en disant ça, choisissant d'ignorer son exaspération : si ça avait été quelqu'un d'autre qu'elle, toi et ton pote vous pouviez dire adieu à la vie. « Visenya. » elle répond, quand même, en haussant les épaules avant de regarder à nouveau autour d'elle. « Il faut remettre cette pièce en ordre et raccompagner ton ami jusqu'à sa tente avant que quelqu'un n'arrive. » D'un coup de baguette, elle tente de faire disparaître les traces de déflagration sur les murs et sur le sol, mais demeure un résidu carbonisé qu'elle ne parvient pas à retirer. Les dégâts occasionnés par l'Ox ne sont pas totalement réparables avec une magie classique, donc. La magie noire y pourrait sûrement plus, mais elle n'a pas l'intention d'expérimenter ça pour une petite trace de brûlé. Au pire, tu n'auras qu'à leur raconter comment toi et ton ami avez décidé de faire un petit barbecue dans la salle d'entraînement, mais que la grille à saucisse, victime d'une tare mentale, a commencé à avoir des hallucinations et a essayé de passer ses nerfs sur des chatons volants imaginaires dans la pièce.
Soupir. Elle débarrasse le fameux Léo de la barre toujours placée au-dessus de son torse et la remet à sa place avec l'aide de la magie. Ensuite elle attend que tu l'aides à se lever. « Vous avez de la chance que ce soit pas arrivé en présence d'un autre taré, sinon vous étiez tous les deux bons pour finir au laboratoire, mais de l'autre côté des barreaux. » elle fait, en se passant une main dans le cou, les sourcils froncés. « Pourquoi vous êtes venus ici, c'est super dangereux. » Au cas où vous l'auriez pas remarqué, hein, évidemment.

________________
We're just a step from fearless
Evyria All this time you're just tryin' not to lose it. You can always learn to fly ; you never do until you do it. Up high in the middle of nowhere. I could die, but I don't care. Walk slow and low on a tightrope ; hope it lasts but you know, you never know.
And if you're in love, then you are the lucky one, 'cause most of us are bitter over someone. Setting fire to our insides for fun, to distract our hearts from ever missing them. But I'm forever missing you. And you caused it. Amarialt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Résistants
avatar
Résistants

HOMINUM REVELIO ϟ
Messages : 31Date d'inscription : 02/01/2017Localisation : Domoï's Rock
Ҩ Re: Ahem... It's not what you mean... || Manfyria Ҩ Ven 21 Juil - 1:03

Prenant la tête de celui qui voit son mensonge s'effondrer devant lui. La tête mi-amusé de voir sa petite protection ridicule tomber. Une teinte d'humour dans la voie mélangée au plaisir de croiser enfin quelqu'un capable de faire jouer mon jeu d'acteur, peut être que la donzelle n'était pas ce qui n'y paraissait. Déjà, elle n'était pas originaire d'ici, de l'Est Européen, peut être d'Angleterre, ou d'Amérique ? Son accent la trahit légèrement, il est mignon, et discret probablement, mais je sais reconnaître la différence entre un parler bien de l'Est et un parler occidentale. Que voulez vous ? Père anglais, mère allemande ! En tout cas, ne pas se laisser démonter, rester sur le ton léger sur lequel je joue depuis le début, bien qu'il semble qu'il me soit impossible de faire demi-tour. Elle m'a eu, et je ne pense pas pouvoir la vaincre en cas d'affrontement… Je ne pourrais pas, me défendre moi et Léo… Merde ! Bon, heureusement elle semble pas être trop méchante… Merci, madame !? Comment dire…

" Ich hasse es, wenn es so passiert ! "

Qu'est ce qui pourrait bien me...., nous sortir de la merde dans laquelle cet abrutit de Léo nous a mis… Constatant a mon tours les dégâts au sol du coup d'éclats de mon chère amis, je grimaça rapidement, mais bon… Si la magie n'y peut rien y a qu'à se salir les mains, mais c'est pas ce qu'il y a de plus discret, traverser le camp avec un seau d'eau dans les bras et une serpillère… Comment faire ? Traverser le camp en portant Léo vers la tente ? Haha, je voudrais bien savoir comment elle, elle s'est retrouvée ici, si ce n'est pas pour avoir ce que l'endormit à côté de moi a dans son sang…

" T'es tout aussi crédible que moi : “ Heureusement que vous êtes tombé sur moi et pas un autre … “ Ouai et tu vas nous proposer de passer devant aussi ? Et pour ta gouverne on savait pas que des tarés était en train de camper devant l'école pour y dépecer les élèves. D'ailleur, je me demande bien ce que quelqu'un comme toi peut bien foutre ici ? Si l'Ox ne te tente pas, tu fais ça simplement parce que tu aimes bien voir des gamins se faire torturer ? "

Quoi ? Je dois être gentil aussi ? Aller, je veux bien essayer, ‘pas comme si j'avais le choix de toute façon… reprenant presque immédiatement, avec un sourire réellement amusé de me voir si soudainement dans la merde :

" Mais merci ! pardon de mon ton méchant et agressif, nos collègues doivent déteindre sur moi, plus que ce que je voudrais bien l'admettre. Enfin…. je peux vous demander d'où vous vennez ? Et pourquoi vous êtes sur ce dangereux rocher, désertique et maudit ? "

M'enfin, cette masse de léo semblait enfin reprendre ses esprits. Il baissa la tête et marmonna un truc qui devrait ressembler à un merci… Je le regardais me demandant presque s'il en faisait exprès d'être le plus pitoyable possible pour amadouer la jeune sorcière, ou si il allait vraiment se mettre à pleurer. l'Ox certain n'en voulait pas et n'en avait jamais eu rien a faire. Léo en faisait partie, et chacune de ses crises à cause de l'Ox était suivi d'une autre crise de déprime. Prennant un peu de sérieux, je regardais la jeune femme, et lui expliqua la raison de notre venue.

" On est dragonnier, et on revient de Norvège, on a dû abréger notre étude des Magyar a pointes vivants dans cette région. On nous a prévenue qu'il manquait un professeur en dracomagie a Durmstrang, Léo qu'est un ancien élève de l'établissement a voulu se proposer. Du coup quand on est arrivé sur l'île, vous imaginez notre réaction. "

Franchement, même moi je me suis surpris sur le coup ! un sacré coup de bol, pour moi, que je me souvienne qu'il y avait un poste à pourvoir en dracomagie, mais bon, c'est pas comme si mentir sur la raison de ma venue allait m'aider, mais je voulais savoir, si c'était moi qui mentais mal, ou si elle était vraiment douée pour trouver ce genre de truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ahem... It's not what you mean... || Manfyria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Ahem... Petit changement ? ^^'
» Ahem...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum