AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dancin' around the lies we tell (Naydora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Too dead to Die
avatar
Too dead to Die

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : sang purMessages : 235Date d'inscription : 08/01/2017Localisation : souvent sur le balcon tout en haut de la tour d'où elle est tombée
Ҩ Dancin' around the lies we tell (Naydora) Ҩ Mar 21 Fév - 19:28

My beating heart wanting more
But I'll keep it in and keep you out

Respire. Respire. Respire. La douleur est forte, un peu trop. Le cœur, serré. Si serré. Trop serré. Elle ferme les yeux, s’appuie contre le mur un instant pour se reposer, incapable d’avancer plus loin. Tout tourne autour d’elle, les mots, les visages, les murmures persistants. Et puis y a cette angoisse. Terrible si terrible. Oh bon sang. Elle sent presque les doigts autour de sa gorge, à plonger dans sa cage thoracique pour en extirper son palpitant. A l’aide. Mais elle ne sait pas crier. Elle a jamais su. Jamais quand Sergeï passait ses doigts le long de son dos raclant sa colonne vertébrale du bout de ses ongles, jamais quand on la bousculait trop fort contre le pavé écrasant ses doigts au passage et oubliant de l’écouter hurler. A l’aide mais y a personne. Y aura jamais personne. Stupide Zora. Stupide, stupide, stupide Zora. Elle se donne un coup dans l’abdomen et se redresse tant bien que mal, chassant la panique qui l’envahit depuis ce matin. Elle se déteste comme ça, faible, laissant les autres l’atteindre.
« Allez ma grande »  qu’elle murmure entre ses dents avant de secouer sa tête. C’est de plus en plus présent, ce pressentiment qui lui pèse sur les épaules, comme si les choses allaient bientôt déraper. Elle n’est pas voyante pourtant, loin de là, la divination avait toujours été une matière piège pour elle. Mais c’était un goût acre dans sa bouche, comme lorsqu’elle avait appris que sa grand-mère était morte un an plus tôt. Elle sait qu’elle n’est pas en sécurité, jamais. Tout d’abord parce qu’elle est Ombre, mais ça, ça fait bien trop longtemps qu’elle a appris les règles et à y jouer, évitant les conflits avec une adresse particulière. Puis il y avait les secrets. Ces secrets trop lourds qu’elle trainait dans son coffre depuis trop longtemps. Ces secrets qu’elle distillait à sa famille, aux autres, au plus offrant. Un jour ça lui jouerait un tour, on le lui avait promis. Mais comme toujours elle avait poussé les menaces dans un coin et avait répondu une remarque bien acide, haussant les épaules. Comme toujours. Mais aujourd’hui l’étaux se resserrait. Bientôt mais trop.
Il faut qu’elle se change les idées et instinctivement ses pensées trébuchent sur un prénom. Le sien. Elle essaye de pas trop y penser, de pas trop le chercher. Il est ce qu’on appelle chez les Prosek une faiblesse. Ne t’attache pas Zora, ça te blessera. Mais pour ça il est un peu trop tard. Et quand elle entre dans le QG des Ombres elle sent son sourire s’agrandir quand son regard se pose sur lui. Arrête. Mais c’est difficile de gommer cette émotion de ses lèvres. « Hey » Sa voix est rauque, abimée par les cigarettes qu’elle continue de fumer malgré les interdictions.  Elle se rapproche un peu, hésitante du jeune homme. Il n’y a personne d’autre pour une fois, juste eux. Tant mieux. Bien que ceux qu’elle déteste le moins appartiennent à son clan, elle a quand même du mal avec la majorité du château. Sauf Nayden. Foutu Nayden. Elle finit par s’asseoir sur le rebord du fauteuil où il se trouve. Sans gêne. C’est le seul au fond avec qui elle se sente vraiment elle, libérée. Le seul à savoir balayer ses tracas quand il lui adresse un de ces fameux sourires. Elle se souvient encore quand il était venu la saluer, le premier jour. Moi c’est Nayden et toi ? Qui aurait cru que leur amitié durerait ? S’approfondirait ? Et malgré les remous, malgré les évènements des années passées leur lien n’e s’était que renforcé. « Je te cherchais. Je crois »  Peut être. Vérité ou pas elle lui adresse un sourire amusé avant de s’étirer comme un chat, féline. « J’ai eu une altercation avec… »  Comment il s’appelle déjà ? Igor ? Viktor ? Gregor ? « Hector. Un connard de flamèche. » Elle pose la main sur sa joue encore douloureuse sur laquelle fleurit un bleu. Pas le premier, pas le dernier. « Il a pas apprécié que je lui dise que sa petite amie le trompait avec heu… Un blond. »  Les noms s’emmêlent dans sa tête, elle les efface dès qu’elle n’en a plus besoin, préférant garder de l’espace pour tout ce qui la tracasse. « Et toi ? Ta journée ? Productive monsieur le dernière année ? » Bientôt plus là. Bientôt loin. Et elle se retrouvera seule ; A nouveau.

made by neon demon

________________

   
I WAS FILLED WITH POISON

   
the roses are wilted, the violets are dead, the demons run circle, round and round in my head © signature by anaëlle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dancin' around the lies we tell (Naydora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "White Lies." [A.]
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Episode 7: Body of Lies (2).
» You are the truth, out screaming in this lies ♫ [ABANDONNE]
» Le site et les bonus de Cotton Mafia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum