AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let us talk, and after take we care of you, the insurgent ~ Aksana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Let us talk, and after take we care of you, the insurgent ~ Aksana Ҩ Mar 20 Déc - 15:51

 
Aksana & James

Le silence aurait du être de mise dans les couloirs du château. Mais ce n'était actuellement pas le cas. Tout simplement parce que tu ne pouvais te taire. Ou du moins, t'empêcher de grommeler entre tes dents. Tu ne sais pas combien de temps cela faisait que tu déambulais dans les couloirs. Tu étais en compagnie de Aksana pour un tour de ronde et vérifier que les insurgés ne traînaient pas trop dans le coin et qu'ils ne préparaient pas de pièges. Et également que les vainqueurs ne se promenaient pas trop par ici. Parce que tu n'aurais pas laissé passé ça, déjà qu'ils foutaient assez la merde en ce moment et que la moitié d'entre eux n'arrivaient pas à faire entrer dans leurs têtes de moineaux qu'ils avaient besoin de vous et d'être protégés.
Oui, tu ruminais encore l'échec de la dernière mission, celle à laquelle tu as participé, celle où un petit groupe d'abrutis de vainqueurs s'étaient sauvés de la salle de réception pour finir par être totalement dans la nature de l'école, quelque part entre ses murs. Autant dire que cela avait créé pas mal de soucis chez les éclairs et iceberg. Surtout qu'ils ne voulaient plus se lancer à leurs poursuite et préféraient les laisser se démerder seuls quitte à en mourir, et tu n'étais pas de cet avis, parce que pour toi, cela ouvrait une brèche aussi grosse qu'un éléphant parmi votre défense mise en place.

Tu ruminais férocement tes pensées, cherchant à mettre cela sur le dos de quelqu'un, ce qui pour le coup, était sur le dos de ces crétins de vainqueurs. Mais tu ne le releva pas à voix haute, après tout, tu t'étais engagé à aider en rejoignant les résistants. Même si pour le coup, ce n'était pas un choix direct de ta part mais plutôt pour garder un œil sur ton petit-frère. Petit-frère sous la bonne garde l'aîné à cette heure-ci pour te permettre de souffler un peu, parce que c'est toi qui l'a veillé toute la nuit alors qu'il faisait une crise d'hyperactivité, t'obligeant à vous enfermer dans les toilettes pour ne pas réveiller tout le monde. Il t'avait épuisé.
Épuisement plus mauvaise humeur dû à la mission donnait un James comme tu es à l'instant. « Je ne peux pas y croire. » Tu finis par t'arrêter dans votre parcours et croiser les bras sur ton torse en regardant Aksana. Tu fais une moue boudeuse, digne d'un enfant de huit ans. Ce n'est pas ta faute, c'est de leur faute à eux ! Et puis qu'elle idée de finalement abandonner la chasse aux fugueurs alors que vous auriez pu les retrouver et leur mettre la main dessus. « Tu le peux toi ? » Tu attends fermement un réponse de sa part ainsi que du soutiens sur ton avis et position. Auquel cas, cela voudrait dire qu'elle est de leur côté et tu ne laisserais pas passer cela sans lui faire remarquer que c'était complètement stupide et dangereux. « Sérieusement, quelle tuile... Comme si on avait pas assez d'emmerde en ce moment. » Tu souffles entre tes dents avant de reprendre le chemin, ignorant Aksana et si elle suivait ou non. Toi en tout cas, tu en avais assez des emmerdes.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : pur (de russie)Messages : 487Date d'inscription : 14/11/2015Localisation : where you need her.
Ҩ Re: Let us talk, and after take we care of you, the insurgent ~ Aksana Ҩ Mar 28 Mar - 1:03

L’ambiance est électrique dans la salle de réception, au sens propre comme au figuré. Les Vainqueurs sont porteurs d’un pouvoir unique et terrible, un pouvoir qu’ils ne maîtrisent pas, et à mesure que les esprits s’échauffent, les accidents de magie sont de plus en plus courants. Aksana est constamment sur ses gardes, et ne peut empêcher le nœud qui se serre toujours un peu plus au creux de son ventre. Le déménagement des Résistants avec les Vainqueurs n’a en rien amélioré la situation, bien au contraire alors que les avis divergent et que les différents groupes ne peuvent se supporter trop longtemps. Ironiquement, là où elle est censée se sentir en sécurité, Aksana ne se sent qu’angoissée. Elle préfère de loin patrouiller dans Durmstrang, le silence l’entourant, sa baguette à la main, et l’esprit clair. Elle a de moins en moins de patience envers les idiots, envers les insensés, envers ceux qui protestent sans ne rien apporter. Ils lui donnent de réels envies de meurtre, et cela ne va en rien améliorer leur situation. Lorsqu’elle a commencé à suggérer d’en prendre un pour taper sur les autres, Deklan a vivement approuvé, mais Erika les a rapidement fait taire tous les deux alors que Sasha essayait de retenir un rire, et a envoyé Aksana effectuer une nouvelle ronde. Celle-ci décidant de ne pas subir sa peine seule, elle a choppé James au passage et l’a traîné avec elle dans les couloirs de l’institut.

Comme elle s’en doutait, il n’a pas protesté, préférant être loin de tout ce bazar lui aussi. Leur ronde commence ainsi en silence, menée d’un pas habitué et d’un œil avisé. Plus de deux mois qu’ils ont pris cette habitude, plus de deux mois qu’ils parcourent Durmstrang de long en large et en travers. Ils connaissent probablement mieux l’institut qu’ils ne l’ont connu en huit années présents sur le sol bulgare. Aksana ne peut s’empêcher de garder un oeil sur James, un sourire en coin aux lèvres. Elle le connaît, à force de disputes et de débats, à force de se prendre la tête avec lui et d’avoir à faire à son caractère de feu. Elle le connaît et elle sait qu’il boue intérieurement, il boue depuis l’échappée des Vainqueurs quelques jours auparavant. Aksana a mis fin à leur course-poursuite, ne pouvant laisser un bain de sang s’accomplir au sein de l’institut. S’ils veulent s’échapper, alors qu’ils s’échappent. Ils sont seuls désormais, et doivent gérer leur situation seuls. Ils se mettent en danger, ils sont stupides et abrutis, mais c’est leur choix, et il n’est pas nécessaire de se mettre en danger pour eux. Cela ne veut pas dire qu’Aksana les ignorera s’ils leur tombent dessus, tout comme pour les Insurgés. Elle les situe au même niveau, niveau très peu élevé. Elle n’a aucun respect pour eux, de cela il est certain. Et sans surprise, James finit par craquer. Aksana retient le rire qu’elle sent grandir sans sa poitrine, car elle sait que son ami le prendra mal. Elle se tourne vers lui, et secoue la tête en levant les yeux au ciel, un petit sourire aux lèvres. Oui, James, je peux y croire. Je suis celle qui vous a dit de cesser cette poursuite futile.

Elle garde un œil sur le couloir face à elle, préférant ne pas être prise par surprise parce qu’ils ont décidé de faire une pause papote. Je ne dis pas que ça nous arrange, bien au contraire. Ces Vainqueurs sont stupides s’ils croient pouvoir s’en sortir par eux-mêmes ; sans parler de leur égoïsme qui me débecte. Aksana laisse James passer devant elle quand il décide de reprendre la route, et ferme la marche. Ses instincts sont poussés au maximum, encore plus désormais qu’elle considère que les menaces ont doublé. Aller après eux quand ils ont décidé de fuir était néanmoins irréfléchi. Ludmila a beaucoup de qualités, mais ma cousine est également bornée quand elle a une idée en tête. Elle y a vu une occasion de se venger d’Oktavia, et a risqué beaucoup en agissant ainsi. Vous vous êtes battus en plein milieu des couloirs. Sans parler du fait que vous auriez pu être sérieusement blessés, nous ne sommes pas seuls dans l’institut. Les insurgés attendent chaque occasion possible pour pouvoir récupérer des vainqueurs, et nous mettre à terre dans le processus ne les dérange pas. C’était insensé de ta part d’agir ainsi, ton rôle est de les protéger. Tu dois utiliser ton cerveau. Je sais que c’est compliqué pour la plupart des Flammes, mais cela devient de plus en plus critique.

© code par Nostaw.


gotta get you back to me
reindeer queen, crystal core ✻  your mind has been divided from your soul, now you say you are that stranger on your shore, grief it brings need the naked freeze caught in the frost, numb unbearable thoughts your inner need fire not lost, no way, not lost.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Let us talk, and after take we care of you, the insurgent ~ Aksana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» 03. We don't care about our bad intentions
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum