AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Where is charlie ? × Deklan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Where is charlie ? × Deklan Ҩ Mar 11 Oct - 21:36

« Très chère Katerina …Non... Katerina, je me …Non plus... Kat', on recommence! C'est bon, je suis désolée, je voudrais qu'on arrête, on est différentes, et alors? Nous sommes sœurs et, même si ce n'est pas flagrant, je cr... - enfin Devra – croit que nous nous aimons, et on lui fait de la peine à se disputer comme ça pour rien. Donc... Rrrr et puis hein ! »
Elle avait cherché des heures comment pouvoir lui expliquer calmement, gentiment et sans lui montrer trop d'affection pourquoi, un elle venait la voir et deux, pourquoi elle lui apportait ses excuses. Rojanice avait pris une décision, elle allait refonder les bases sur lesquelles elle et Katerina avaient commencé. Elle ne voulait plus faire de peine à Devra, et montrer à son aînée qu'elle avait le courage de venir la voir, alors qu'elle avait été si dure avec elle. C'est vrai que Rojanice n'était pas non plus très douce, mais bon, si elle faisait un effort, les deux sœurs s'entendraient au moins un peu!
Mais elle n'arrivait pas à se concentrer sur la raison pour laquelle elle allait irait voir son aînée. Des exemples lui venaient en tête, et on ne peut pas formuler des excuses sincères quand on est pété de rire. Donc elle abandonna et se jeta sur son lit. Elle se reformulait les phrases qu'elle voulait dire puis souffla un grand coup avant d'aller à la recherche de Katernia. A commencer par la salle de réception.

Avant de rentrer dans la pièce, Rojanice était persuadée que Katerina ne serait pas là, et elle fut plusieurs fois tentée de chercher ailleurs, mais une fois devant la porte, elle fut incapable de faire demi tour. Elle entra, regarda chaque vainqueur, dans chaque coin de la pièce, en fit le tour plusieurs fois, puis sortit. Pas de Katerina. Maintenant, elle pouvait être n'importe où ! Rojanice commença par toute l'aile ouest. Les toilettes étaient déserts. Le dortoir de garçons. Même pas besoin de s'arrêter. Elle fit tout le tour de l'école sans n'avoir aucune trace de son aînée. Inquiétante nouvelle. Elle s'était peut-être fait attraper par... Non, impossible.
Elle ne partit pas directement chercher de l'aide. Elle retourna dans la salle de réception et attendit un moment, on ne sait jamais, si Katerina était prise d'une poussée de bons sens pour revenir à l'endroit qu'elle ne devait pas quitter... Mais non, ce bon sens ne semblait pas s'être montré et, rapidement rongée par l'inquiétude, Rojanice courut vers le tableau-porte du bureau de Deklan et commença à expliquer à l'homme de la peinture ce qui l'amenait. Au bout de maintes et maintes explications et autant de ronchonnements de celui-ci, il s'en alla chercher Deklan.
Rojanice le regarda partir d'un pas tranquille, visiblement pas pressé de bouger.
« Vous êtes vraiment au maximum de votre vitesse ? Bougez vous ! »
Puis elle attendit en se tapotant la cuisse.
Revenir en haut Aller en bas
petit géranium vivace.
avatar
petit géranium vivace.

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : PurMessages : 964Date d'inscription : 01/05/2014Localisation : Derrière toi
Ҩ Re: Where is charlie ? × Deklan Ҩ Sam 19 Nov - 22:05

Un silence un peu étrange régnait dans le quartier général des Flammes. La plupart des membres du clan avaient déserté les lieux, préférant rejoindre la salle de duels qui constituait le point central de la résistance. Lui, pourtant, avait beaucoup de mal à se détacher de cet endroit. Ca faisait trois ans qu'il était meneur et ce bureau était devenu à ses yeux le lieu le plus sûr de tout le château. Ses affaires avaient l'habitude de traîner un peu partout, mais il avait fait l'effort de mettre un peu d'ordre depuis la découverte de l'Ox, histoire qu'un semblant d'organisation soit au moins simulé dans la pièce. Comme s'il se raccrochait aux maigres choses qu'il pouvait contrôler, au moment même où il perdait toute emprise sur la situation. On en était là. Il était assis au bureau dans une pièce tristement rangée du QG abandonné d'un clan relativement divisé, penché sur les comptes rendus des patrouilles qu'il avait récupérés à la salle de duels, la tête appuyée contre deux doigts qui massaient distraitement ses tempes pour retarder la venue de la migraine qui n'allait pas tarder. Si on lui avait prédit ça, il aurait bien rigolé. Même sans parler des Assaillants et de l'Ox et de la Résistance ; ça, personne n'aurait pu le prévoir. Mais alors lui, guettant une migraine, en train de faire de la paperasse dans une pièce rangée, c'était quand même formidablement incongru. Et barbant. Mais nécessaire, et il n'était pas question qu'il néglige ce travail. Les rapports étaient essentiels s'ils voulaient assurer une protection efficace, et éventuellement repérer la cachette des Insurgés.

Le tableau qui surveillait l'entrée du bureau apparût soudain dans son cadre, grognant tout seul, de telle sorte que le meneur releva la tête pour le regarder. Il avait l'air un peu endormi. Deklan se demanda s'il n'avait pas fumé quelque chose de louche avec le roublard du tableau du fond de la salle commune du QG. Il s'apprêtait à se replonger dans ses documents lorsque le vieux l'apostropha, l'informant qu'une gamine de son clan attendait dehors et qu'elle avait l'air plutôt impatiente. Le Levski aurait bien envoyé le bonhomme lui demander ce qu'elle voulait, mais vu comment il avait l'air stone, il reconnut qu'il gagnerait du temps s'il allait voir lui-même. Soupirant de lassitude, il se passa une main sur le visage avant de se lever et de faire pivoter le fameux tableau pour atteindre le passage, bousculant du même coup le personnage qui poussa un drôle de bruit en sentant son cadre s'ébranler. Décidément, il était pas vraiment net.

« Rojanice ? » fit-il, surpris, en reconnaissant la jeune soeur Kniasev. Il la dévisagea un instant avant de regarder derrière son épaule. Le QG avait une drôle d'allure, laissé ainsi à l'abandon. Ca lui faisait froid dans le dos, ils seraient mieux dans le bureau, où le feu qui crépitait dans l'âtre donnait à la pièce une atmosphère un peu plus chaleureuse. « Viens, entre. C'est pas très conventionnel mais je suppose qu'on n'est plus à ça près. » En temps normal, seuls les meneurs et leurs bras droits pouvaient entrer dans le bureau. Et, à l'occasion, une conquête de l'un ou l'autre meneur, quand ils avaient besoin d'un peu de.. tranquillité.

Les deux Flammes arrivèrent dans la pièce, déplaçant le cadre sans que, cette fois, aucun cri ne soit entendu. Le personnage avait disparu et en son for intérieur, le meneur songea qu'il était peut-être retourné fumer. Si les tableaux se mettaient à entretenir un commerce de stupéfiants, ça devenait vraiment du n'importe quoi dans ce château. Il s'empara d'une chaise et l'installa pas très loin de l'âtre, invitant d'un geste de la main la jeune fille à s'asseoir, avant de rejoindre lui-même son fauteuil dans lequel il s'affala comme s'il avait tout le poids du monde sur les épaules. « Je peux faire quelque chose pour toi ? »


How am I supposed to let you go ?
Iriklan ✻ Now you stand in front of me and all the rain is turning into snow. Can you tell me that you're real ? So I can really know that everything I feel I can finally show. Standing next to me, the person I can be is finally here and he won't back down at all.

bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Where is charlie ? × Deklan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHARLIE X)
» Charlie-Swan (pas fini!!!)
» Charlie la licorne
» Qui aime bien, châtie bien. - Charlie.
» Charlie Lane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum