AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed ► Hakan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-mêléMessages : 98Date d'inscription : 15/05/2015Localisation : Sur Domovoi, avec toutes ces sombres âmes qui peuplent l'île
Ҩ I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed ► Hakan Ҩ Jeu 24 Mar - 9:16


I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed
Hakan & Andrei

Pénétrant dans le bar The Phoenix's Fountain, Andrei avait besoin de remettre ses idées en place et s'il n'y arrivait pas, changer totalement ses idées pour ne plus y penser l'espace d'un instant. Il faut dire que depuis la découverte de l'Ox, Andrei pensait trop, beaucoup trop, et ça le rendait fou parfois. Lui qui n'avait jamais pensé au lendemain, bien trop plongé dans le présent, dans ses soirées et dans ses conquêtes, pour pouvoir penser plus loin, voilà que désormais il se devait de réfléchir minutieusement à tous ses actes. Après tout, c'est parce qu'il n'avait pas réfléchi qu'il s'était retrouvé à Domovoi et même si maintenant, il trouvait que c'était une bonne chose, il fallait bien avouer qu'au départ, une fois arrivé à Domovoi, il l'avait regretté. Profondément regretté. En effet, lorsqu'il avait quitté Durmstrang, il s'était imaginé ne plus avoir à faire machine arrière, qu'il quittait pour de bon l'école et ce foutu artefact qu'ils avaient trouvés, mais voilà… Au final il s'était piégé tout seul à Domovoi parmi les Assaillants, et maintenant, maintenant il devait trouver un moyen, avec les autres, de pénétrer dans le château une nouvelle fois. A croire que le destin se moquait de lui sans arrêt. Voilà pourquoi il avait décidé de se rendre au Phoenix's Fountain, il voulait se laisser aller dans les méandres de l'alcool, comme il l'avait si souvent fait, et arrêter de penser, tout simplement, ne serait-ce qu'une journée. Car oui, depuis qu'il était à Domovoi, il n'avait de cesse de penser. Penser à son frère qu'il avait laissé en arrière, son petit Zakahri qu'il avait abandonné sans un mot. Penser à ses amis laissé également pour compte. Penser à Vladimir et à sa potion Tue Loup qu'il devait lui préparer de manière minutieuse. Penser à la personne qu'il commençait à devenir. Penser à tellement de choses que ça le rendait malade. Alors il ne voulait plus penser à cet instant et être comme avant, plongé juste dans le moment présent.

C'est ainsi qu'une fois dans le bar, Andrei se mit à parcourir la salle du regard, cherchant peut-être, un visage familier parmi cette foule, car après tout, lui le petit fêtard avait toujours bu accompagné, alors se retrouver soudainement seul, ce n'était pas particulièrement plaisant à ses yeux. Il dû s'y prendre à deux fois avant de repérer un visage qu'il avait déjà vu à Durmstrang lors des années précédentes : Hakan.. Il se rappelait bien de lui, car il l'avait un jour limite agresser pour avoir embrassé sa fiancé, Darya. Enfin… Aux yeux de Andrei, le fait de l'avoir embrassé n'était pas particulièrement un sujet de dispute, car ce n'était pas comme s'il était allé plus loin. Mais bon, Hakan n'avait pas particulièrement apprécié de l'apprendre et Andrei avait essayé de calmer le jeu en faisant passer cela pour l'action de l'alcool, alors qu'il était particulièrement sobre à cet instant. Comme quoi, Andrei ne risquait pas de changer de si tôt, toujours à s'approcher de trop près des personnes déjà prises. Et c'est alors que lui revient en mémoire l'une des dernières fois où il avait vu Priska… Elle avait cherché à savoir pourquoi il agissait ainsi, pourquoi il ne s'attachait à personne, pourquoi qu'une nuit… Et puis elle lui avait dit qu'elle essayerait de le changer et voilà que maintenant, elle n'en aurait plus l'occasion, il était à Domovoi et elle à Durmstrang. Autant dire qu'avec cette distance, c'était peine perdue pour le changer et à dire vrai, même s'il était resté à Durmstrang, il était certain qu'elle n'aurait pas réussi à le changer, il avait toujours été ainsi… Pensant à son bas ventre avant tout. Il était un amoureux de l'amour et de ce fait, il ne pouvait reconnaître le véritable amour s'il venait à le croiser. Quoi qu'il en soit, là n'était pas la question et sans la moindre gêne -en espérant qu'il avait oublié l'incident avec Darya-, Andrei vient à s'asseoir à côté de Hakan au bar. « Je ne sais pas toi, mais moi je déteste boire seul. »
AVENGEDINCHAINS

________________

Heaven and hell, dancing inside myself. Music plays like a symphony. Ebb and flow, battles they come and go, there's calm inside the catastrophe. Nobody gets to leave here alive, don't just survive.



Dernière édition par Andrei Leonidov le Lun 5 Sep - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assaillants
avatar
Assaillants

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-pur. Messages : 129Date d'inscription : 02/01/2016Localisation : Perdu à Domovoï's Rock.
Ҩ Re: I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed ► Hakan Ҩ Ven 15 Avr - 15:23


Il tournait en rond sur cette île. Rien ne se passait, et il avait l’horrible sensation que le temps s’était arrêté à Domovoï’s Rock. Certains cherchaient les alliances, d’autres les ennemis. Hàkan préférait rester tranquillement dans son coin, ne demandant rien à personne. Peu importe les alliances, il savait qu’il ne pourrait faire confiance à personne sur l’île. N’importe qui planterait un couteau dans le dos à son meilleur allié pour l’Ox. Il y avait les pires sorciers d’Angleterre ici, et le sibérien c’était bien gardé de dire à tout va qu’il venait du ministère de la magie. Ca aurait été se jeter dans la gueule du loup. Il ne savait pas sur qui il pouvait tomber à tout moment, sur une personne pleine de mauvaises intentions, ou une autre attirée par le pouvoir. Il se trouvait dans la fosse aux lions, et il savait qu’il n’avait rien à y faire. Il était ici pour Darya, plus que pour l’Ox. Si seulement elle avait eu la jugeote de sortir du château avant que tout ceci n’arrive. Il espérait qu’elle n’était pas trop atteinte par le pouvoir de l’Ox, et qu’elle pouvait gérer cette situation.
Allongé dans sa tente, Hàkan finit par en sortir. Les journées étaient longues d’ennui. Il ne s’entrainait pas, il vadrouillait, analysait ce qu’il se déroulait autour de lui, sans prendre part à la moindre activité, à la moindre conversation. Il était le type silencieux, qui ne se mélangeait pas avec les autres assaillants. Il n’avait rien à leur dire après tout. Il se dirigea vers le seul endroit un peu sympa qu’il connaissait de l’île : The Phoenix’s Fountain. Il n’avait jamais eu l’habitude de se rendre aux Trois trolls à Durmstrang, passant plutôt pour un bon élève, rat de bibliothèque, pas populaire pour un gallion. Il avait bien participé à quelques soirées, mais sans réellement y trouver sa place. Il n’aimait pas ce genre d’ambiance d’ordinaire, même lorsqu’il sortait avec quelques collèges les soirs, il ne s’éternisait jamais longtemps. Passant la porte du bar, il se rendit compte que l’endroit était bondé. Il se dirigea vers le comptoir, mains dans les poches, sa baguette non loin de ses doigts. Ici rien n’était sûr. Les habitants de Domovoï’s Rock ne percevaient pas d’un bon œil que les Assaillants se trouvent sur l’île, et il n’était pas à l’abri de tomber sur quelqu’un de mauvais. S’installant, il ne sut quoi prendre à boire, et lança le premier truc qui lui vint à l’esprit « Une vodka pure s’il vous plait. » La jeune femme le servit avec un grand sourire. Ce bar avait la réputation d’embaucher des vélanes, et il est vrai qu’il était difficile pour tout homme de détourner le regard de ces beautés au sourire charmeur. Hàkan se concentra sur son verre plein, le fixant pensivement.

Qu’est-ce qu’il foutait ici bon sang ? Il avait clairement l’impression de perdre son temps. Il n’était pas parvenu à communiquer avec qui que ce soit de Durmstrang, rien n’entrait dans le château, rien n’en sortait, et c’était une terrible attente. Il but une gorgée du liquide. Le breuvage lui brula la langue, pour laisser place à une chaleur que seul l’alcool produisait. Soudain, quelqu’un vint s’assoir à ses côtés. Tournant la tête, il reconnut un ancien élève de Durmstrang. « Je ne sais pas toi, mais moi je déteste boire seul. » Surpris, Hàkan chercha d’où il connaissait ce visage. Puis il se rappela tout à coup de ce type qu’il avait rencontré il y a déjà quelques années. Le sale type qui avait embrassé Darya. Le Sibérien n’usait de violence que rarement, et cette fois-ci, il n’avait pas pu s’en empêcher. La jalousie avait été plus forte que sa raison. C’était une histoire ancienne, et malgré tout, Hàkan ne pouvait s’empêcher de conserver une légère rancœur face à ce gars. Il se demandait ce qu’il pouvait bien faire chez les assaillants. Il finit par hausser les épaules se reconcentrant sur son verre. Il n’avait jamais été du genre à engager la conversation, à faire la discussion. Mais cela faisait des jours qu’il se sentait seul ici, qu’il ne parlait à personne sur cette foutue île, il avait bien besoin de se changer les idées. Reportant son attention sur Andreï Leonidov, il lança : « Qu’est-ce que tu fais ici ? A Domovoï ? »



 
made by roller coaster

________________

   
   
   
I know places we can go, babe. The high won't fail here, no, the high won't hurt here. Don't ask me how but ask me where. There is a road, there is a way. There is a place. Now won't you lay and wait. Wait on me.




Spoiler:
 


Dernière édition par Hàkan Silaëv le Lun 13 Juin - 21:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-mêléMessages : 98Date d'inscription : 15/05/2015Localisation : Sur Domovoi, avec toutes ces sombres âmes qui peuplent l'île
Ҩ Re: I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed ► Hakan Ҩ Dim 1 Mai - 9:28


I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed
Hakan & Andrei

«Qu’est-ce que tu fais ici ? A Domovoï ? » C'était plutôt amusant qu'il vienne à poser cette question, car à dire vrai, Andrei lui-même ne savait pas vraiment ce qu'il faisait à Domovoï. Depuis quelques temps, son esprit n'avait de cesse de vagabonder et de se demander ce qu'il allait faire après. Oui mais… Après quoi ? Car il n'y avait rien à Domovoï à part la mort. Pas la mort a l'état brut, mais plutôt la perte petit à petit d'une part de soi, pour finalement ne plus pouvoir se reconnaître. En effet, cela risquait d'arriver un jour ou a l'autre, qu'il ne puisse plus se reconnaître lui-même tant le temps avait passé. Il le savait. Il le sentait. Il ne resterait pas longtemps l'insouciant Andrei qui ne pensait qu'à ses soirées et à sa liste de conquête. Cet Andrei là aurait tôt fait de se dissiper derrière la brume de son cœur pour finalement mourir tout simplement à l'intérieur de son propre corps. Oui… Il le sentait tellement que quelque chose au fond de lui commençait peu à peu à changer. C'était comme si parfois, il ne se reconnaissait plus vraiment en se regardant dans la glace. Certes, il était toujours amusant, cherchant jour après jour de quoi rire, de quoi se moquer, de quoi ironiser. Certes, il draguait toujours autant, même si par ici c'était plus des âmes en perditions qu'autre chose. Certes, il avait encore le même physique. Mais dans ses pensées tout semblait se mélanger jusqu'à ce qu'il devienne quelqu'un de totalement étranger. Cette sensation avait commencé pour la première fois lorsqu'il avait quitté Durmstrang, car avant de partir il avait vu Satine et il lui avait dit plus d'horreurs qu'il n'aurait pu l'imaginer pour la pousser à ne pas le suivre, puisqu'il s'était douté que ce serait plus sécuritaire pour elle de rester à Durmstrang. Oui… il lui avait dit tellement d'horreurs qui ne lui ressemblait pas qu'en brisant le coeur de son petit ange, il avait brisé son coeur aussi. En effet, beaucoup pouvaient se demander s'il en avait véritablement un mais à ce moment, face à Satine, quelque chose s'était brisé. A un moment il avait failli renoncer. Il avait failli lui dire qu'ils devraient partir tous les deux. Il avait failli rester avec elle à Durmstrang. Et puis finalement, il était parti… L'abandonnant et abandonnant toutes les personnes qui comptent à ses yeux derrière lui. Satine. Zahari, Priska, Ilia, Raven, Abygail… Tellement de personnes qu'il avait dû décevoir. Tellement de personnes…

« Si tu n'avais pas précisé à Domovoï, certainement aurais-je tout simplement dit que j'étais ici pour boire un coup. Mais au vu de la précision, je suppose que je ne peux pas me défiler… J'ai quitté Durmstrang et puis, comme d'autres élèves je me suis retrouvé coincé sur l'île sans moyen de partir. Mais au final, ce n'est pas un mal. » Il s'arrêta un instant, avala une gorgée de son verre puis ajouta. « Et toi ? Après avoir fini tes études tu as tout de même décidé de venir te perdre dans ce trou paumé ? Car il faut dire ce qu'il en est, c'est quelque peu étonnant que de te retrouver là. Je t'aurais plus imaginé dans les hautes sphères du pouvoir. » A dire vrai il n'avait rien imaginé du tout, mais il essayé de récupérer certaines informations sur son parcours et pour cela, quoi de mieux que de supposer des choses pour qu'ensuite les gens viennent à les contredire et apportent ainsi les informations sans s'en rendre compte. Bon… Andrei savait bien que Hakan était loin d'être stupide, mais l'alcool aidant, il pourrait peut-être savoir ce qu'il comptait faire à Domovoï. Etait-il comme tous ces autres assaillants désireux de prendre l'Ox des veines des Icebergs et Eclairs ? Ou alors était-il tout comme Andrei coincé ici ? Une seule manière de le savoir, se renseigner directement à la source, mais étrangement, l'Unmarked doutait fortement qu'il vienne à donner des informations de son propre chef surtout au vu de leur histoire passé. Ce n'était pas comme si Hakan pourrait vraiment oublier qu'il avait osé toucher à Darya. Surtout que lorsque ça s'est passé, Andrei avait tenté de le rassurer en disant que ce n'était qu'un baiser, que ce n'était pas comme si il les avait retrouvé nus, mais bon… Hakan n'avait pas particulièrement apprécié l'image et il l'avait frappé. Une excellente droite si vous voulez un avis. Andrei avait gardé un bleu quelques temps. Toute façon, ce n'était pas comme s'il n'était pas habitué de se retrouver face à des hommes jaloux. A dire vrai, ça lui arrivait bien plus souvent qu'il ne voulait bien l'avouer. En même temps… Il a le don de choisir des femmes déjà prises, en prétextant qu'elles l'avaient également choisi. Enfin, ce n'était pas la meilleur méthode pour lier des amitiés, mais Andrei espérait que Hakan ne lui en tenait plus rigueur et qu'il accepterait de parler, car parfois Andrei se sentait quelque peu seul. Certes, il y avait Vladimir de qui il était proche maintenant, un excellent allié dans cet enfer, mais ce n'était pas comme s'ils étaient tout le temps ensemble non plus.
AVENGEDINCHAINS

________________

Heaven and hell, dancing inside myself. Music plays like a symphony. Ebb and flow, battles they come and go, there's calm inside the catastrophe. Nobody gets to leave here alive, don't just survive.



Dernière édition par Andrei Leonidov le Lun 5 Sep - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assaillants
avatar
Assaillants

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-pur. Messages : 129Date d'inscription : 02/01/2016Localisation : Perdu à Domovoï's Rock.
Ҩ Re: I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed ► Hakan Ҩ Lun 13 Juin - 23:10


Il n’avait pas spécialement envie de se lancer dans une grande discussion, mais la solitude lui pesait. Cette île était plus morbide qu’il ne l’aurait pensé. Les Assaillants étaient majoritairement tous des fous furieux, et les habitants de cette île portaient une morosité déchirante sur le visage.  Hàkan avait l’impression qu’il n’avait plus vu personne sourire depuis des lustres. Même le sourire de la serveuse semblait faux. Alors il se forçait à être aimable. Non pas qu’il n’en ait aucune envie, mais ce n’était pas réellement son humeur du moment. Il était plutôt agité, nerveux, anxieux, empli de sentiments négatifs. Trempant ses lèvres dans le breuvage limpide, il reportant son attention sur Andreï. Il était sans doute la dernière personne qu’il aurait pensé rencontrer ici. Il aurait cru qu’aucun élève n’avait été capable de s’enfuir de Durmstrang avant. Malheureusement, Darya ne semblait pas avoir suivi cette option, à présent coincée entre les murs du château. Ca le rendait malade de ne pas savoir ce qu’il pouvait bien se tramer à l’intérieur de l’école. Il craignait que Darya ne se mette en danger, mais que Zakhar en fasse autant. Il connaissait le tempérament de son frère, et il était soulagé qu’il ne fasse pas parti des vainqueurs. Le jeune homme à ses côtés finit par répondre : « Si tu n'avais pas précisé à Domovoï, certainement aurais-je tout simplement dit que j'étais ici pour boire un coup. Mais au vu de la précision, je suppose que je ne peux pas me défiler… J'ai quitté Durmstrang et puis, comme d'autres élèves je me suis retrouvé coincé sur l'île sans moyen de partir. Mais au final, ce n'est pas un mal. » Il fit une pause dans sa tirade, buvant une gorgée de sa boisson, pensivement. Il n’était alors pas le seul élève sur l’île. Hàkan n’était pas ici depuis assez longtemps pour avoir rencontré des visages qu’il aurait pu connaître, Andreï était le premier. Durmstrang ou Domovoï’s Rock, ils étaient tous piégés. « Et toi ? Après avoir fini tes études tu as tout de même décidé de venir te perdre dans ce trou paumé ? Car il faut dire ce qu'il en est, c'est quelque peu étonnant que de te retrouver là. Je t'aurais plus imaginé dans les hautes sphères du pouvoir. » Hàkan tourna la tête, portant son regard sur Andreï. Les hautes sphères du pouvoir. Il ne savait pas si il répondait à ce critère, surement pas, il avait une bonne place au ministère de la magie, mais de là à dire qu’il était dans les hautes sphères, il y avait un gouffre. Il s’en sortait bien, et appréciant majoritairement son travail, c’était tout ce qu’il demandait.

Le sibérien haussa les épaules, reportant son attention sur son verre à moitié plein. Il est vrai qu’il ne savait pas trop ce qu’il fichait ici, mais il était trop tard pour faire marche arrière. Mais à présent, ils étaient tous dans le même bateau, y compris Andreï et lui. « Je suis venu me perdre à Domovoï à cause de l’Ox, comme beaucoup d’assaillants sur l’île. Sauf que je n’ai pas vraiment les mêmes raisons qu’eux. »  Il laissa sa phrase en suspens, buvant une gorgée de vodka qui lui brûla la langue, puis la gorge. Il reposa son verre sur le comptoir, regardant un instant autour d’eux. Hàkan savait qu’il ne pouvait faire confiance à personne ici, et même s’il connaissait Andreï, les deux protagonistes n’étaient pas très proches. Alors il n’était pas certain de pouvoir lui avouer  qu’en vérité il était ici pour Darya et non pour l’Ox. Il s’autorisa malgré tout à lui poser la question qui lui brûlait les lèvres : « Est-ce que tu as vu Darya avant de partir de Durmstrang ? » Il ne savait pas si Darya et lui entretenait toujours un lien quelconque, au fond de lui, il espérait que non. Sans doute dû à  une profonde jalousie qu’il ne parvenait pas à estomper même avec les années. Se passant une main sur le visage, il finit son verre d’une traire, demandant à la serveuse la même chose. Hàkan ne supportait pas très bien l’alcool, et savait que s’il continuait sur cette lancée, dans quatre verres, il était couché par terre. Mais il avait fortement besoin de décompresser ce soir, et exceptionnellement, se laisser aller ne lui ferait pas de mal.



made by roller coaster

________________

   
   
   
I know places we can go, babe. The high won't fail here, no, the high won't hurt here. Don't ask me how but ask me where. There is a road, there is a way. There is a place. Now won't you lay and wait. Wait on me.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
avatar
Modératrice

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-mêléMessages : 98Date d'inscription : 15/05/2015Localisation : Sur Domovoi, avec toutes ces sombres âmes qui peuplent l'île
Ҩ Re: I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed ► Hakan Ҩ Lun 5 Sep - 15:04


I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed
Hakan & Andrei

« Je suis venu me perdre à Domovoï à cause de l’Ox, comme beaucoup d’assaillants sur l’île. Sauf que je n’ai pas vraiment les mêmes raisons qu’eux. »  Comme beaucoup ? Andrei aurait plutôt dit comme tous les assaillants de l’île…après tout n’était-ce pas pour cela qu’ils faisaient tout pour pénétrer dans le château ? Pour pouvoir mettre la main sur ceux possédant l’Ox et ainsi leur voler leur pouvoir par tous les moyens ? Bien sûr que si… C’était pour cela qu’ils étaient tous là. Pour l’Ox et son pouvoir ô combien attractif, et pourtant… Pourtant Hakan semblait dire qu’il n’avait pas les mêmes raisons que les autres concernant sa présence ici. Mais comment pouvait-il être là à cause de l’Ox, tout en n’ayant pas les mêmes raisons ? Car oui, aux yeux d’Andrei, si une personne était là à cause de l’Ox c’était forcément qu’elle recherchait son pouvoir. Alors que si Hakan était là pour une autre raison, Andrei était tout ouïe de la connaître. Et soudainement, sans qu’il ait besoin de poser la question qui lui brûlait les lèvres, Hakan se mit soudainement à parler. « Est-ce que tu as vu Darya avant de partir de Durmstrang ? » Une question bien simple et pourtant… Pourtant elle révélait bien plus que ce qu’Hakan s’imaginait. Parler de sa présence à Domovoï pas forcément lié à l’Ox, et soudainement poser une question sur Darya, tout était dit sans le dire clairement… Il était là pour Darya, qui se trouvait enfermée à Durmstrang avec les autres Vainqueurs pas si victorieux que ça au final. Bien sûr qu’il était là pour elle, ça semblait couler de source maintenant qu’il s’en doutait. Ainsi Hakan avait dit vrai, il y avait des assaillants qui se trouvaient sur l’île, mais pas forcément pour l’attraction du pouvoir, juste pour… l’attraction d’une personne qui se retrouve bloqué. Après tout, Andrei n’avait-il pas finalement trouvé ça bien d’être bloqué à Domovoï pour pouvoir protéger son frère resté à l’intérieur des murs ? Si… Alors oui, les assaillants n’étaient pas forcément tous des êtres sans morales, mais qui sait ce qu’ils pourraient devenir à force de rester entouré d’êtres mauvais.

« Pour tout te dire, Durmstrang était tellement en ébullition lorsque je suis parti, que je n'ai pas pu voir beaucoup de monde. Enfin si, je voyais tout le monde et en même temps personne, ils courraient un peu partout comme si c'était un véritable cataclysme qui s'était déchaîné. Et à dire vrai, je me suis toujours demandé si un cataclysme n'aurait pas été mieux pour eux. » Andrei se tu quelques instants, pesant ses mots, ce qu'il n'avait jamais l'habitude de faire avant, voilà qu'il s'était mis à le faire à chacune de ses phrases. Après tout, à Domovoï tous propos peuvent être mal interprétés, ou alors vu comme une information capitale, et ainsi les personnes risquent de se retrouver dans le collimateur de personnes pas forcément fréquentables. Il baissa ainsi d'un ton, pour que Hakan soit le seul à entendre. « Mais je puis t'assurer que Darya était protégée avec les autres personnes de son clan. Il faut dire que Roman fera tout, absolument tout, pour qu'il ne leur arrive rien. Ainsi ai-je pu entendre avant de partir, que les membres de son clan étaient tous regroupés en un même lieu pour pouvoir se protéger au mieux. » Il porta alors son verre à ses lèvres, le terminant, puis, comme Hakan il vient à en redemander un. Heureusement pour lui, avec toutes les soirées qu'il avait déjà à son compteur, boire ne lui faisait pas peur, mais il se demandait bien si Hakan tenait à l'alcool. Car si ce n'était pas le cas, il pourrait apprendre des choses importantes sur l'ancien élève. « Et même s'il n'y avait pas Roman, connaissant Darya tu n'as pas à t'en faire pour elle, elle sait très bien se débrouiller seule. » Bon, ce n'était peut-être pas très intelligent de dire qu'il connaissait Darya, car Hakan risquait de se remémorer un petit passage de leur histoire, mais qu'importait. Ce qui était dit, était dit après tout.
AVENGEDINCHAINS

________________

Heaven and hell, dancing inside myself. Music plays like a symphony. Ebb and flow, battles they come and go, there's calm inside the catastrophe. Nobody gets to leave here alive, don't just survive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I’m lost and it kills me inside. I’m paralyzed ► Hakan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum