AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 just wrap me in your arms & take me from the dark ∇ (wikolai II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ just wrap me in your arms & take me from the dark ∇ (wikolai II) Ҩ Mar 19 Jan - 12:54

nikolaï & willow

« It feels like a tear in my heart like a part of me missing and I just can't feel it... I've tried and I've tried. Can you hold me in your arms ? »


D'un air impatient, le dos contre le mur, ses bouquins contre son ventre, Willow attendait patiemment qu'arrive la fin des cours. Elle guettait sa montre sans arrêt, non sans avoir une certaine appréhension. Ca faisait bientôt deux mois qu'elle ne parlait plus à Nikolaï et voilà qu'elle l'attendait devant sa salle de classe, comme au bon vieux temps et comme si rien n'avait changé. Pourtant, tout était bel et bien différent. Elle était en couple depuis quelques temps avec Deklan et elle avait gagné un statut de jeune fille respectée, puisqu'importante aux yeux du meneur. Elle n'avait pas prévu de se mettre en couple avec lui, tout ce qu'elle avait voulu, c'était se venger d'Erika en lui prenant ce qu'elle aimait le plus au monde. A cette époque, elle était persuadée qu'il s'agissait de son ancien homologue. Elle n'avait pas bien comprit pourquoi, d'ailleurs. Très imbu de lui-même en apparences, il ne donnait pas franchement envie à ce qu'on s'intéresse à lui. Et puis, de fil en aiguille, Willow se perdit dans son propre jeu et eut un véritable coup de cœur pour ce grand monsieur. Ca avait été réciproque, à son plus grand étonnement. Elle n'avait rien fait d'autres que d'être présente et être simplement une amie à l'écoute et finalement l'attirance avait fait qu'ils s'étaient mis en couple, un soir orageux lors d'une nuit pleine de confessions. Elle aurait pu se tourner vers lui dans son soucis, elle le savait, Deklan aurait répondu présent et l'aurait aidé. Mais elle ne voulait pas que ce soit lui, égoïstement et sans comprendre ce qui la poussait à agir ainsi, elle voulait Nik. Elle avait besoin de Nik. Il avait été là l'été de son retour et malgré leurs désaccords, la blondinette savait qu'elle pouvait toujours compter sur lui comme lui pouvait le faire avec elle. Il était le seul à comprendre car à l'instar d'elle il avait vécu l'Enfer durant son kidnapping. Pas de la même manière, mais à sa façon propre. Leur séparation avait laissé des traces indélébiles que seul lui pouvait effacer d'un simple coup de baguette magique – ou de langue, bien que en l'espèce, ça soit complètement prohibé.

Théodore Nott l'avait blessé, quelques semaines plus tôt. Ils s'étaient malencontreusement croisés à l'abri des regards indiscrets dans le Pavillon de Cristal et les choses avaient dégénérées. Elle avait essayé de toutes ses forces de le blesser, de lui faire du mal mais elle n'avait pas pu utiliser sa baguette contre lui. Trop faible, trop traumatisée encore pour un face à face avec lui. Elle s'était pourtant bien battue en se souvenant des cours que son meilleur ami lui avait donné des années plus tôt lorsqu'elle sortait avec Thaddeus et qu'il craignait que son petit-ami de l'époque aille trop loin avec elle sans son accord. Pour faire bonne figure et le rassurer, elle avait accepté de suivre quelques cours de défense avec lui mais il ne lui restait plus grand chose. Et maintenant, elle avait cruellement besoin de se souvenir et d'en apprendre davantage : elle voulait se battre et réussir à lui mettre une bonne raclée. Si la magie ne lui serait d'aucune aide, peut-être que ses poings et pieds pourront la sauver un jour futur où il reviendrait pour sûr vers elle. Son bourreau le lui avait confié : il voulait la détruire, la briser, la revoir à nouveau dans sa petite cellule. Et il était hors de question qu'elle se laisse faire, Willow arriverait à se venger de Nott, c'était une promesse qu'elle s'était faite.

Elle avait, néanmoins, hésité un certain temps avant de se montrer face à son ancien amour. Leur dernière conversation avait été houleuse et elle avait passé la majorité de son temps à l'ignorer royalement depuis. Elle se doutait bien de la manière dont il la recevrait et était prête à recevoir ses foudres. Le fait qu'il soit venu à son chevet après l'attaque de son ancien tortionnaire voulait dire beaucoup : elle comptait toujours. Et c'est sur cet argument qu'elle misait absolument tout. L'anglaise ne prendrait pas un non pour réponse, elle avait besoin de lui et c'était une chance pour eux de reprendre contact. Elle faisait vers lui un geste salutaire, elle lui tendait la main malgré les blessures encore saignantes qu'il avait infligé à son palpitant. Avoir Deklan comme petit-ami lui donnait l'excuse d'être passée à autre chose et de pouvoir plus facilement revenir. Sans réellement le savoir, le meneur protégeait son palpitant puisqu'elle se raccrochait désormais à lui plutôt qu'au Vostrikov. Un changement qui lui avait accordé un peu de repos bien que celui-ci soit toujours encore étrange. Elle avait gardé le réflexe de toujours vouloir d'abord tout raconter à Nikolaï avant de se souvenir que ce n'était plus possible. Leur amitié était brisée.
Finalement, un brouhaha se fit entendre dans la salle de cours en face d'elle et Willow se redressa, le cœur battant. Depuis qu'elle attendait, une boule de nervosité avait eu le temps de se former au creux de son estomac. Ca faisait tellement longtemps qu'elle ne lui avait pas adressé la parole, préférant le laisser vivre son idylle avec Erika. Que pourrait-elle lui dire ? Qu'allait-elle lui dire ? Des élèves commençaient à sortir, elle reconnu rapidement certains visages qui la saluèrent. Fiévreuse, elle serrait ses livres de cours contre elle en attendant de le revoir. Enfin, il pointa le bout de son nez, l'air ennuyé comme à chaque fois qu'il sortait des cours. Leurs regards s'accrochèrent et il tourna vite la tête, se disant probablement qu'elle attendant quelqu'un d'autre que lui. Elle fonça alors en sa direction et se plaça pile devant lui. Face à sa surprise et à l'air qu'il lui offrait, elle ouvrit la bouche quelques secondes puis la referma, ne sachant quoi dire. Finalement, elle prit une bonne bouffée d'air et cracha d'un ton rapide :  « J'ai besoin de toi » Il haussa un sourcil, septique et elle sut immédiatement à quoi il pensait. Intérieurement, il bouillonnait, se disant probablement qu'elle le prenait pour un con et qu'elle n'avait besoin de lui que quand ça l'arrangeait. Il n'avait pas tort, dans un sens. Elle remit une mèche de ses cheveux derrière ses oreilles et regarda aux alentours que personne ne prêtait attention à eux. « Je sais que... Ecoute, je... Il faut que tu m'aides, Nik. Théodore est dans le château et je sais que tu es au courant pour mon dernier accident. Personne ne le sait mais c'est lui qui... » Elle s'arrêta, un peu honteuse d'admettre qu'une fois de plus, il avait eu l'avantage sur elle. Elle se refusait à l'idée que Nik la prenne en pitié et accepte simplement parce qu'elle semblait terrifiée. Reprenant un air plus sûr et plus confiant, elle le regarda droit dans les yeux et posa une de ses mains sur la sienne, en la pressant. « Il faut que tu m'apprennes à me battre... » dit-elle presque dans un murmure, comme si elle avait honte de demander de l'aide pour savoir se défendre correctement. Elle était toujours embarrassée à l'idée de venir voir quelqu'un pour un service, d'ordinaire elle s'essuyait à des refus.

Mais lui était différent, il ne la laisserait pas tomber. Il ne l'avait jamais laissé tombé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: just wrap me in your arms & take me from the dark ∇ (wikolai II) Ҩ Ven 25 Mar - 14:00


Le regard dans le vide, il n’écoutait pas les bruits autour de lui. Il n’avait pas eu le choix de se rendre à ce maudit cours d’Histoire de la magie, au risque de se retrouver de nouveau dans le bureau du directeur. Il accumulait les mauvaises notes, les retards, et les séchages de cours. Mais ça ne l’ennuyait pas le moins du monde. Il s’en foutait royalement. Nikolaï soupira, ce qui n’échappa pas à son professeur qui lui fit une remarque déplaisante. Fidèle à lui-même, il lui répondit par un grand sourire forcé. Merlin, faites qu’il sorte vite d’ici. Il porta un regard désespéré à l’horloge magique de la salle. Plus que dix minutes. Dix minutes, et ça serait la libération. Il avait déjà prévu de se rendre au terrain de quidditch. Il en avait encore plus besoin, maintenant que Willow avait décidé qu’il n’avait plus sa place dans sa vie. Le jeune russe passait plus de temps dehors, à voler sur son balai, qu’à arpenter les couloirs de l’école, ou réviser. Il n’en pouvait plus de Durmstrang. Poudlard lui manquait beaucoup trop, et les élèves ici étaient à ses yeux, tous des trous du cul, y compris les professeurs. Il n’en pouvait plus de ses murs noirs, de cette ambiance morbide, de ces tensions entre les clans, et surtout, de ce putain d’Ox. La seule raison pour laquelle il était venu jusqu’ici, ne lui adressait plus la parole depuis des semaines, et même, se baladait avec son nouveau petit-ami. Petit-ami à qui il avait bien envie de refaire le portrait. Il se retenait tant bien que mal, simplement parce qu’il était le meneur des flammes, et qu’il risquait cher de s’en prendre à lui. Mais ça le démangeait fortement. Son poing frétillait lorsqu’il le croisait dans le couloir ou dans le qg. Ca lui faisait le même effet lorsqu’il croisait cet abruti de Nott. Secouant la tête, faisant disparaître tous ces visages déplaisants qui provoquaient une forte dose de colère chez lui, il prit sa tête entre ses mains, et souffla longuement. Ce cours n’en finissait pas. Il entendit les meilleurs élèves de la classe participer, et s’il avait été de meilleure humeur, il aurait sans aucun doute lâchait un petit commentaire agréable sur tous ces lèches boules. A leur contraire, il n’aurait encore pas son année, c’était certain.
Enfin, le moment de délivrance arriva. Nikolaï fut le premier à quitter les lieux, bousculant les élèves autour de lui. Passant la porte, son regard dévia sur une jeune femme qu’il ne connaissait que trop bien. Croisant son regard, il s’empressa de détourner la tête. Il se doutait qu’elle ne l’attendait pas, et qu’il n’avait plus qu’à l’ignorer, chose qu’il faisait depuis des semaines, et qui lui pesait de plus en plus. Comment est-ce qu’il pouvait passer  à côté de la fille qu’il connaissait depuis des années, qu’il aimait plus qu’il ne voulait l’admettre, sans lui adresser un mot ? Il en était de moins en moins capable. Ca lui brisait le cœur. Soudain, une tornade blonde passa à ses côtés, et se posta face à lui, déterminée, le stoppant dans sa course. Fronçant les sourcils, il fixa Willow, silencieux. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien lui vouloir ? Cela faisait des semaines qu’ils ne s’étaient pas adressé un mot, depuis leur dispute où Nikolaï avait préféré jouer au con, et l’éloigner de lui.
« J'ai besoin de toi.»
Arquant un sourcil, il l’interrogea du regard. Elle revenait comme une fleur pour lui demander un service ? Il aurait pu être outré, s’il n’était pas tant soulagé de la voir de nouveau s’intéresser à lui. Malgré tout, il n’aimait pas son petit jeu, le trouver que lorsqu’elle avait besoin de lui, et passer le reste de son temps libre avec ce petit con de Deklan. C’était l’hôpital qui se foutait de la charité. Et il n’avait pas l’intention qu’elle le mène en bateau. Silencieux, il la détaillait du regard. Il la vit remettre une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, visiblement nerveuse. Elle vérifia autour d’eux, avant de reprendre la parole :
« Je sais que... Ecoute, je... Il faut que tu m'aides, Nik. Théodore est dans le château et je sais que tu es au courant pour mon dernier accident. Personne ne le sait mais c'est lui qui... »
Il savait. Comment aurait-il pu ignorer la nouvelle lorsqu’il l’avait apprise ? Dès qu’il avait su que Willow se trouvait à l’infirmerie, il n’avait pas hésité une seule seconde. Il n’avait plus pris en compte le fait qu’elle était en colère contre lui, qu’ils ne s’adressaient plus la parole depuis des semaines. Il s’était inquiété, comme à son habitude. Tout ce qui touchait la jeune femme le préoccupait, surtout depuis son kidnapping. L’infirmière l’avait informé que c’était Théodore qui l’avait conduite jusqu’ici. Mais Nikolaï n’était pas idiot, Nott était loin d’être un saint, et s’il l’avait conduit jusqu’à l’infirmerie, c’est qu’il était le coupable des blessures de Willow. Et il ne supportait pas de savoir que ce salaud de première avait de nouveau posé les mains sur la blondinette. Si seulement il n’avait pas cette foutue conscience, cela ferait longtemps qu’il l’aurait tué de ses propres mains. La jeune femme face à lui attrapa sa main, la serrant entre ses doigts frêles, et lança :
« Il faut que tu m'apprennes à me battre... »
Elle avait murmuré sa demande, mais Nikolaï avait entendu. C’était étonnant de la part de Willow, sachant qu’elle avait passé les dernières années à se battre avec lui pour qu’il cesse de taper tous ceux qui lui tournaient un peu trop autour. Mais il comprenait. Il ne pouvait pas toujours être derrière elle pour la défendre, encore moins en ce moment alors qu’elle lui avait demandé de mettre de la distance entre eux. Le flamme fit mine de réfléchir, comme si l’idée ne l’enchantait pas plus que cela. S’il lui apprenait à se battre, ou au moins se défendre, cela signifier passer du temps ensemble. Et c’était loin de déranger le jeune homme. Il haussa malgré tous les épaules, avant de répliquer :
« J’sais pas … J’croyais que t’avais plus besoin de moi. »
Il n’avait pas pu s’en empêcher, ça avait été plus fort que lui. Mais malgré son visage impassible, il souffrait de cette distance avec Willow. Jamais ils ne s’étaient disputés aussi longtemps. Il était toujours parvenu à la faire revenir vers lui, parce qu’ils avaient indéniablement besoin l’un de l’autre. Devant la mine déconfite de la blondinette, Nikolaï retira ses doigts de ceux de Willow, et plaça ses mains dans ses poches. Portant son regard sur la jeune femme, il finit par abdiquer.
« Bon ok, mais ça se paiera. Tu veux faire ça où ? »


copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
 

just wrap me in your arms & take me from the dark ∇ (wikolai II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat arms
» Heavy in your arms [Wyatt] -TERMINÉ
» Right Here in my Arms - V2 [Pv Lun]
» Combat arms.
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum