AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Mar 6 Oct - 17:51

I'm scared to get close and I hate being alone
I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you feel my heart ? Can you hear the silence ? Can you see the dark ? Can you fix the broken ? Can you feel... can you feel my heart ?
Tout était calme autour de toi, nul bruit ne parvenait à tes oreilles, seulement le doux murmure du silence le plus profond. Et à dire vrai, tu ne désirais pas que cela change, voilà certainement pourquoi tu avais choisi une heure où il n'y avait jamais personne dans le QG de ton clan, les Icebergs, pour venir en ce lieu. On aurait pu croire que tu étais plutôt associable en ce moment, mais c'était tout simplement parce que beaucoup trop de souvenirs remontaient à la surface et que de ce fait, il te fallait un endroit calme pour pouvoir les contrôler et parvenir à y repenser sans avoir envie de pleurer toutes les larmes de ton corps. En effet, le décès de Ellie était venu jusqu'à tes oreilles en la personne de Darcy, qui n'était autre que son frère, et de ce fait depuis lors, même si tu faisais comme si tu allais bien en jouant la Hope particulièrement sûr d'elle, sociable, courageuse, forte, au fond de toi, il n'y avait plus que des cendres. Les cendres de ton cœur calciner qui ne semblait pas vouloir se remettre. En même temps, comme parviendras-tu à te remettre de pareille nouvelle ? C'était un niveau de douleur bien trop élevé pour parvenir à te relever. Et pourtant, tout le monde pensait que ça allait, car tu n'avais pas changé ta manière d'agir avec tes propos étranges par moment, ta joie de vivre, et ta façon tout simplement d'être. Tu n'avais rien changé de tout cela, et pourtant à l'intérieur de ton être tout avait changé. La plus grande joie de vivre cachait une incommensurable tristesse qui semblait vouloir t'engloutir à tout instant passé seule. Alors voilà, tu te trouvais être à bout en ce moment, car tu étais depuis que la nouvelle était tombée toujours sur tes gardes pour ne pas mettre en avant tes sentiments, car tu étais une Montpensier et de ce fait tu devais agir comme tel. Autrement dit, tu devais paraître forte quoi qu'il en coûte. D'ailleurs, tu l'avais toujours été, malgré tous les problèmes de la vie qui semblaient s'être rassemblé en toi. Car oui, avec ta malédiction tu aurais pu paraître totalement affaibli mais non, ce n'était pas comme ça que tu agissais et tu avais puisé dans ta malédiction une force sans nulle pareille. Mais maintenant...Maintenant tu commençais à croire que le sort se jouait de toi…

Tellement de personnes chères à ton cœur étaient parties danser parmi les anges et dans ces personnes se trouvait désormais Ellie. La seule personne que tu avais aimé sans nulle réserve et avec qui tu aurais pu partager une vie entière… Cette personne n'était désormais plus de ce monde et cela te tuait bien plus que la malédiction qui était tiennes. Tu brûlais intérieurement à cause de cette malédiction, mais la perte d'Ellie t'avait consumée bien plus que toutes ces années maudites. Intérieurement tu n'étais plus que cendre et affliction et ce, même si ton visage montrait un masque parfaitement radieux à tout instant. Une comédienne, voilà ce que tu étais, car tu cachais finalement ce qui t'importait le plus, mais en même temps, comment pourrais-tu agir autrement ? Car jamais tu ne te permettrais de te laisser aller dans ta peine, car ce n'était pas ainsi qu'agissait les Montpensier. Alors tu restais assise sur une chaise du QG des Icebergs, les yeux perdus dans les flammes qui brûlaient dans l'âtre, menant un véritable combat intérieur. Mais au fond, y avait-il quelque chose pour lequel tu devais te battre alors que ce qui t'importait le plus n'était plus là ? Tu étais une guerrière sans bataille à mener. Tu étais un électron dépourvue de son atome. Tu étais une fleur sans pétale. Tu étais tout. Tu n'étais rien… Alors tu regardais les flammes, car c'était ce que tu ressentais à l'intérieur, l'impression de brûler complètement pour que finalement il ne reste plus rien de toi à sauver. D'ailleurs comment pourrais-tu être sauvée maintenant… C'était trop tard, car rien ne pouvait sauver Ellie. Soudainement, la porte du QG se fit entendre, quelqu'un venait tout juste d'entrer. Tu abordas alors le masque de ton propre être. Le masque d'Hope toujours souriant, toujours tendre, toujours optimiste. C'est avec ce masque que tu tournas ton visage vers la personne qui venait d'entrer. Le sourire sur tes lèvres s'élargit légèrement lorsque ton regard se posa sur Danslav. Ton chef de clan, ton protecteur, ton ami était là. « Ravi de notre récente victoire ? » Bien évidemment tu parlais du fameux journal que vous aviez réussi à avoir avec une grande difficulté il fallait bien avouer. Tu y avais d'ailleurs contribué en protégeant le QG des autres clans à l'aide des autres membres de ton clan et d'un Unmarked, Karl. Et autant dire que tu étais plutôt enthousiaste à l'idée que ce journal pourrait vous aider à retrouver l'Ox. Car l'Ox offrait d'innombrables possibilités et parmi elle, celle très tentante de sauver de la malédiction toi et ta lignée…
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Dim 13 Déc - 11:54

Il était tard cette nuit-là quand Danslav essayait encore de trouver le sommeil, changeant de positions toutes les deux minutes, mal-à-l'aise et se trouvant dans l'incapacité de réussir à rejoindre les bras de Morphée. Il essayait pourtant : les yeux clos, la bonne température dans son lit, le calme du dortoir. Tout faisait qu'il n'avait aucune excuse pour ne pas tranquillement rejoindre ses autres camarades dans une nuit de rêves. Mais voilà, dès qu'il essayait de se laisser aller à sa fatigue, des images revinrent sous ses paupières et ça le rendait anxieux. Assez pour qu'il abandonne l'idée de dormir, cette nuit. De toute manière, ce n'était pas la première fois qu'il avait des insomnies et ça ne serait pas la dernière fois. Le meneur avait tellement de choses en tête, entre les problème au sein des icebergs, ceux les opposant aux autres clans et ses propres problèmes personnels, il ne savait plus trop vers où se tourner en premier lieu pour arranger les choses. Il y avait tout d'abord Raven, sa petite soeur chérie, qu'il n'arrivait pas à comprendre. Il avait pourtant essayé mais dès qu'elle ouvrait la bouche, ce n'était que pour parler de Davina et il n'y arrivait pas. C'était trop pour lui. Puis, il y avait Alyx. Le plus gros de ses problèmes, probablement. La seule femme qu'il s'est autorisé à aimer et la seule qui ait réussit à lui briser le coeur aussi facilement que de souffler sur la flamme d'une bougie. Elle lui avait finalement révélé que c'était elle qui avait tué Davina, au printemps dernier. Elle était celle qui avait ravagé sa famille, celle qui l'avait séparé de sa cadette. Puis sa pauvre mère, tellement ravagée par la perte de son enfant qu'elle n'arrivait pas à passer au-dessus, qui était donc passée d'un état de grosse dépression à une colère noire : elle avait engagé des suites et procédures d'interrogations pour déterminer quel mangemort avait tué sa précieuse fille. Et voilà que maintenant, Danslav connaissait l'identité de la tueuse mais se refusait de la dénoncer. Il avait beau la détester, la haïr pour ce qu'elle avait fait, elle n'en restait pas moins la femme qu'il aimait. Il était happé par deux sentiments, deux choix, deux perspectives d'avenir. Et il ne pouvait pas encore choisir, il avait besoin de temps. C'était trop, même pour lui.

Puis, il y avait tout ce qui concernait les icebergs. On pouvait dire beaucoup de choses sur l'hybride mais pas la manière dont il dirigeait son clan. Il se montrait juste, à l'écoute et protecteur. Il les considérait tous comme ses propres enfants et son rôle était de les guider, les protéger et éveiller leurs esprits d'érudits. Bien sûr, il avait énormément de chance d'être leur meneur et ne les remercierait jamais assez pour cette nouvelle chance mais Merlin que c'était beaucoup de poids sur les épaules. Chaque jour, il avait un conflit à régler, une histoire à trancher, un évènement à préparer, un unmarked à convaincre. Quand on était meneur, c'était un statut à plein temps. Eprouvant mais qui lui tenait à coeur. De plus, ces derniers temps, ils avaient tous été pas mal occupés avec la quête de l'Ox. Bien sûr, ça avait causé des conflits dans son clan entre ceux qui considéraient que ce n'était qu'une perte de temps, une aventure mal avisée vers des rêves enfantins et d'autres qui au contraire, se donnaient corps et âmes. L'Ox avait réussit à diviser son clan mais le sorcier espérait que ce n'était que temporaire. Après tout, ils avaient gagné le journal et maintenant, ils étaient plus proches que jamais d'atteindre leur objectif. Ils avaient toutes les cartes en main.
Perdu dans ses réflexions, les pas de Danslav le menèrent automatiquement vers son qg. Généralement, c'était là qu'il allait quand il était prit d'aussi violentes insomnies. Parce qu'il n'avait nul part où aller et que, de toute manière, c'était le seul lieu où il se sentait vraiment à sa place. Avec un peu de chance, il pourrait se concentrer sur le journal dans son bureau, tranquillement. Il n'avait pas vraiment eu l'occasion de relire les extraits ces derniers jours avec tout ce qui était arrivé aux icebergs. Sûr de lui, bien que perdu dans ses pensées, il pénétra dans son repère. Malgré la pénombre, il remarqua tout de suite une silhouette pas très loin de la cheminée. Quand il la reconnut, Danslav fit un signe de tête à Hope Montpensier. Il n'était pas rare de la voir aussi tard dans le qg, comme lui, elle avait toujours un peu de mal à trouver le sommeil. Au moins, sur ce point, ils se comprenaient tous les deux. Elle esquissa un sourire, visiblement contente de le croiser par hasard. « Ravi de notre récente victoire ? » fit-elle d'une voix calme. La relation entre Danslav et Hope avait toujours été assez étrange. Comme un aimant, elle ne cessait de revenir vers lui et il ne pouvait s'empêcher de la tester, de voir si elle était réellement digne de confiance. Il lui arrivait même de la repousser pour étudier par la suite son comportement à son égard. Elle n'avait jamais failli et s'était toujours montrée extrêmement patiente. Peut-être trop ? Il y avait quelque chose qui faisait que Danslav, malgré toute la bonne volonté de la demoiselle, n'arrivait pas à lui faire confiance. Pourtant, ils étaient amis, ils s'entendaient même très bien. Mais dès que ça concernait l'Ox et les affaires privées du clan, il s'énervait et changeait son comportement auprès d'elle, trouvant toujours une raison pour la repousser, tester sa confiance à nouveau.

Ce n'était pas forcément très sain mais c'était la seule chose qu'il savait faire, finalement. Mettre des barrières, repousser, tester ceux qui s'approchaient de lui. Il l'avait toujours fait, à une exception près. Et il l'avait amèrement regretté, s'en était mordu les doigts. Du coup, depuis son histoire avec Alyx, il était toujours d'une humeur de chien et était devenu doublement plus paranoïaque que d'habitude. Généralement, c'était Ludmila qui en faisait les frais, parce que c'était facile et qu'il avait une bonne raison de s'en prendre à elle et de douter de sa loyauté. Mais elle n'était pas là, il n'y avait que Hope et lui. « Très heureux et surtout très fier » lui confia-t-il avec un sourire en hochant la tête. Et c'était vrai, jamais il n'avait été aussi fier d'être le meneur des icebergs. Ils avaient tous agit avec intelligence en n'oubliant surtout pas l'esprit d'équipe et c'était ce qui avait fait qu'il avait gagné et donc mérité le journal. Il n'avait, d'ailleurs, pas pu s'empêcher de se sentir désolé pour les autres meneurs qui n'avaient pas réussis à contrôler leurs membres ravagés par la soif de pouvoir et leurs animosités. Certains s'étaient excusés pour les dommages causés et les blessés, d'autres non. Mais c'était sans importance, dans le fond. Croisant les bras, Danslav se rapprocha de quelques pas de Hope, restant malgré tout debout. « Bien qu'il est vrai, je ne t'ai pas tellement vu en action durant les évènements. Où étais-tu ? » lui demanda-t-il en prenant un ton innocent. Et voilà, les vieilles habitudes étaient revenues au galop et maintenant, l'interrogatoire commençait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Mer 30 Déc - 12:28

I'm scared to get close and I hate being alone
I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you feel my heart ? Can you hear the silence ? Can you see the dark ? Can you fix the broken ? Can you feel... can you feel my heart ?
Les yeux perdus dans les flammes de l'âtre, tu étais totalement perdue dans tes pensées. Sombres pensées, il est vrai, mais au vu des récentes nouvelles que tu avais eus, il était quelque peu impossible que tes pensées soient pleines de lumière. D'ailleurs, même toi tu avais perdue ta lumière. Certes, personne ne le voyait, car tu avais une grande facilitée à cacher tes sentiments, mais il n'empêchait pas que tu avais perdu quelque chose en la perdant elle… Tu lui avais donné ton cœur et sa perte avait réussi à le calciner. Toi qui t'étais toujours dit que la seule chose capable de te blesser se trouvait être ta malédiction, il s'avérait que ce n'était pas vraiment le cas puisqu'en ce jour, autre chose t'avait blessé. Toi la princesse français, tu n'étais finalement pas aussi intouchable que cela. Aux yeux des autres, tu l'étais toujours. Reine de glace dont l'âme s'embrase voilà tout ce que tu étais. Et de ce fait, jamais une telle Reine pourrait tomber. Mais là tu étais bas. Bien bas au fond de toi… Et tu aurais désiré rester seule avec tes pensées pour ne pas avoir à mentir une énième fois à quelqu'un face à tes sentiments, mais il fallait croire que ce n'était pas possible dans ce château. Car soudainement, ton meneur pénétra dans le QG où tu te trouvais. Cela aurait pu te rassurer dans le sens où Danslav était un ami qui comptait à tes yeux, mais cela ne te rassurait pas plus que cela aurait dû être le cas… Car face à Danslav tu étais toujours celle qui ne faiblissait pas, qui restait la tête haute, telle une véritable Iceberg incapable d'être touchée par quoi que ce soit. Et de ce fait, ne pouvais-tu pas baisser ton masque en sa présence, car il ne connaissait pas au fond le véritable toi.

Ainsi, tu arboras ton sourire habituel. Ton masque de joie et de douceur. Et tu lui demandas s'il était ravi de la récente victoire du clan. Ce qui devait être le cas, car cela permettait au clan de s'approcher un peu plus de l'Ox qu'ils désiraient tant.  « Très heureux et surtout très fier » Au vu de son sourire, tu te mis à te dire que pour une fois vous pourriez avoir une conversation sans vous taper sur la tête à tout bout de champs avec des propos, mais voilà… Après s'être rapproché de toi, Danslav croisa les bras tout en arborant un regard soupçonneux. Soudainement tes poils se hérissèrent tandis qu'il te demanda de manière innocente, enfin pas tant que ça, ces mots : « Bien qu'il est vrai, je ne t'ai pas tellement vu en action durant les évènements. Où étais-tu ? » Ton sang ne fis qu'un tour dans tes veines tandis que tu le regardais de manière ahuri. Il avait vraiment osé te demander ça ? Toi qui t'étais battu pour les Icebergs et qui avait protégé le QG ? Et qui a la fin avait fait sortir le journal ? Il se moquait de toi ? Non...Bien sûr que non, il ne se moquait pas de toi. Il te testait juste, comme il l'avait toujours fait, mais le problème était qu'aujourd'hui n'était pas un jour où tu pourrais garder ton calme, car tu avais déjà les nerfs à bout. Tu détournas alors le regard pour qu'il ne puisse voir la colère qui s'était installé dans tes yeux et après quelques secondes pour reprendre le contrôle de toi-même, tu te mis à parler. « J'étais devant le QG, bien en évidence devant TOUT le monde à protéger le QG, si tu n'as pas réussi à me voir en action c'est que tu devais être obnubilé par Alyx encore une fois. Car je t'assure, tu peux demander à n'importe quel membre des Icebergs, ils te diront tous que j'étais présente et que j'ai tout fait pour le journal. » Tu tournas alors une nouvelle fois ton visage vers lui, puis ancrant tes yeux dans les siens, tu ajoutas. «  T'ai-je jamais donné une seule raison de douter de moi ? »
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Sam 2 Jan - 16:03

Le mal était partout, il le voyait à chaque recoins et dans chaque personnes. Il ressentait le pire chez les gens parce que jamais il n'avait été témoin d'agréables surprises. La déception était son lot quotidien et le fait d'être à démi-vélane n'aidait pas forcément le cas de ses camarades. Il se sentait complètement détaché d'eux, anesthésié par leurs sentiments, leurs dévotions, leurs passions pourtant si exaltante. Il n'y croyait plus, ne voyait plus l'intérêt de donner de son attention pour finalement être poignardé dans le dos. Depuis trop longtemps maintenant, Danslav avait été la malheureuse victime du destin qui se jouait de lui à longueur de temps. Tout avait basculé le jour où sa soeur était morte et ça ne faisait qu'empirer, son cauchemar ne semblait pas prendre fin et il se laissait aller dans une descente aux Enfers où ses propres démons le grignotaient de l'intérieur, faisant ressortir le pire chez lui. Il s'était pourtant senti aller mieux, il avait retrouvé le sourire, la chaleur de son clan, ses fidèles acolytes et ses responsabilités et devoir de meneur. Et puis, il y avait eu Alyx aussi. Cette petite brunette fraichement débarquée qui avait su voler son coeur en quelques secondes. Hybride ne pouvant aimer qu'une fois, il avait finalement su ce qu'était que l'amour, il l'avait comprit quand ses yeux s'étaient posés sur elle, douce et tendre créature venue d'un autre pays, d'un autre monde. Elle respirait la douceur, comme une caresse qui apaisait d'ores et déjà les maux de son coeur. Le Danslav introverti, timide et discret s'était effacé pour montrer une personnalité bien plus joyeuse et chaleureuse, savourant la vie comme si chaque jour était le dernier. Beaucoup avait été surprit mais tous l'avait préféré ainsi. Sa compagnie était d'autant plus agréable.

Mais voilà, c'était terminé. Fatalité brutale, il était tombé amoureux de la meurtrière de sa sœur. Il avait aimé de tout son être et de toute son cœur une femme qui lui avait détruit son monde quelques mois auparavant. Elle lui avait volé un morceau de son âme le jour où ses lèvres avaient lancé un sortilège de la mort. Et depuis, il était maussade, antipathique, associable et grognon. On le connaissait pour sa méfiance à l'égard des autres et sa discrétion sur sa vie personnelle. Aujourd'hui, il voyait le mal partout et préférait se faire arracher la langue plutôt que de parler de lui ou de ce qu'il considérait comme trop privé. Aujourd'hui, c'était par un malheureux hasard que Hope s'était retrouvée face à lui et elle faisait donc les frais de sa mauvaise journée, de son sale caractère. Elle avait simplement été au mauvais endroit, au mauvais moment. Enfin, presque. Il est vrai que depuis toujours, le meneur a toujours été assez méfiant vis-à-vis de sa camarade. Sans s'expliquer pourquoi, c'était un ressenti qu'il n'arrivait pas à chasser de son corps. Son intuition lui disait que quelque chose sonnait faux avec Hope, il restait donc toujours aux aguets, attendant de la voir commettre le pas de travers qui lui prouverait que son instinct avait vu juste. Il l'appréciait, pourtant. Elle était charmante, gentille et attentionnée. Et pourtant... « J'étais devant le QG, bien en évidence devant TOUT le monde à protéger le QG, si tu n'as pas réussi à me voir en action c'est que tu devais être obnubilé par Alyx encore une fois. Car je t'assure, tu peux demander à n'importe quel membre des Icebergs, ils te diront tous que j'étais présente et que j'ai tout fait pour le journal. » fit-elle en détournant le regard, dans une posture figée, montrant bien la colère qu'elle ressentait dans ses propos. Le concerné fronça les sourcils, n'appréciant pas la tournure de la conversation et le ton qu'elle avait employé. Danslav faisait parti de la vieille école et il n'appréciait pas qu'on lui manque de respect, il n'était pas n'importe qui dans le clan des icebergs, il en était le meneur : politesse et loyauté étaient la moindre des choses. Surtout qu'il ne l'avait pas agressé et s'était montré calme – comme toujours, il faut le dire. Le fait qu'elle hausse le ton ne lui donnait que plus de raisons de douter d'elle. Il croisa alors les bras en haussant un sourcil, la détaillant avec intérêt. «  T'ai-je jamais donné une seule raison de douter de moi ? » fit-elle en accrochant son regard à celui du brun. Instinctivement, il croisa les bras et inclina la tête. Bien sûr que oui. Son comportement même respirait la culpabilité. Elle cachait quelque chose, il était prêt à parier sa main là-dessus.

Il se rapprocha alors de la demoiselle et s'installa finalement sur un des fauteuil, non loin d'elle. Comme si de rien n'était, Danslav prit place près du feu et se pencha sur ses genoux en nouant ses mains, l'air grave. Son amie le suivit dans son mouvement et s'installa face à lui, dans le canapé. « Tout d'abord, je te prierais de rester calme, je ne t'ai pas agressé et je te demande d'en faire autant, nous ne sommes pas chez les sauvages de flamme ici. » Il leva les sourcils, comme pour se faire bien comprendre et continua en voyant qu'elle ne répondrait pas. « Ensuite, ne mêle pas Alyx à cette histoire. Il n'est pas question d'elle. J'ai bien eu à faire ces derniers jours et crois-moi, tout était pour le clan, donc je pense que tu peux garder pour toi tes remarques désobligeantes et tes propres opinions personnelles sur ce point-là. » fit-il d'un ton plus sec qu'il ne l'aurait voulu. Parler de son ancienne amoureuse lui était difficile, il sentait son cœur hurler la tristesse et le manque et il n'avait pas l'habitude. Aimer était un sentiment ô combien délicieux mais se voir être en manque de ce sentiment était une punition des plus pénible. « Et enfin sache que ce n'était pas tellement une critique, juste une simple question. Mais tu vois... Te voir autant t'emporter ne peut me faire que douter de toi, Hope. J'ai parfois l'impression que tu caches quelque chose et si c'est un secret qui pourrait mettre en péril notre clan, sache que je n'hésiterais pas une seule seconde avant de te bannir. Amis ou pas. » finit-il enfin en croisant alors les jambes et en reculant dans le fauteuil pour prendre un air plus à l'aise. Cependant, il était trop crisé, le dos trop droit et les épaules trop carrées pour qu'on croit à son petit jeu. Danslav ne savait qu'être stressé et sur ses gardes, pas une fois il ne s'était montré détaché auprès des siens. Aujourd'hui ne faisait pas exception à la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Lun 11 Jan - 18:21

I'm scared to get close and I hate being alone
I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you feel my heart ? Can you hear the silence ? Can you see the dark ? Can you fix the broken ? Can you feel... can you feel my heart ?
Les mots étaient sortis de tes lèvres avant même que tu n'y réfléchisse à deux fois. Toi qui avais l'habitude de peser tes mots avec précaution, voilà que tu parlais de manière irréfléchie et plus encore en perdant ton sang froid. En effet, tu t'étais mis à t'énerver fortement dans tes propos, tellement d'ailleurs que tu n'arrivais pas à te reconnaître là dedans. Et aussi rapidement que tu t'étais ainsi énervée, tu l'avais regretté. Même si Danslav doutait de toi, ce n'était pas une raison pour le faire douter encore plus en l'agressant de cette manière. Ce n'était pas non plus parce que tu étais triste que tu devais reporter ta frustration sur quelqu'un d'autre. Ce n'était pas ainsi que tu agissais d'habitude et de ce fait, il fallait que tu y remedis et vite avant que la situation ne dégénère d'autant plus. Sauf que voilà...Tu n'étais pas personne à t'excuser, loin de là. « Tout d'abord, je te prierais de rester calme, je ne t'ai pas agressé et je te demande d'en faire autant, nous ne sommes pas chez les sauvages de flamme ici. » Il avait raison, bien évidemment, et tu t'en voulais quelque peu pour t'être ainsi emporté, mais le problème était le suivant, même s'il ne t'avait pas agressé comme il le disait, il avait tout de même douté de toi et rien que cela, cela pouvait constituer une agression.  « Ensuite, ne mêle pas Alyx à cette histoire. Il n'est pas question d'elle. J'ai bien eu à faire ces derniers jours et crois-moi, tout était pour le clan, donc je pense que tu peux garder pour toi tes remarques désobligeantes et tes propres opinions personnelles sur ce point-là. » La aussi, une nouvelle fois il avait raison, les remarques désobligeantes n'auraient pas du interférer dans tes propos, car ils rendaient tes paroles dépourvues de sens puisque pleines d'une méchanceté gratuite.

« Et enfin sache que ce n'était pas tellement une critique, juste une simple question. Mais tu vois... Te voir autant t'emporter ne peut me faire que douter de toi, Hope. J'ai parfois l'impression que tu caches quelque chose et si c'est un secret qui pourrait mettre en péril notre clan, sache que je n'hésiterais pas une seule seconde avant de te bannir. Amis ou pas. » Que tu cachais quelque chose ? C'était le cas de le dire, tu étais maudite et cela, il l'ignorait… Mais voilà, tu te voyais mal le lui en parler, car tu savais très bien qu'il ne te regarderait alors plus de la même façon lorsqu'il l'apprendrait. Il te trouverait faible et se dirait alors qu'une personne faible comme toi ne peut pas gagner sa confiance. Déjà que tu avais trimé pour l'avoir sa confiance, ce qui d'ailleurs n'était pas encore le cas, il était clair que la confiance s'en irait totalement. Ainsi étais-tu certaine qu'il ne te fallait pas lui dire la vérité au sujet de ta malédiction, mais et si alors il te bannissait du clan ? Comment le vivrais-tu ? Et c'est alors que tu remarquas quelque chose, qu'il aurait beau faire ce qu'il voulait, il ne pourrait jamais te blesser autant que la perte d'Ellie t'avait blessé. « Une simple question ? Tu dis cela et pourtant tout en toi montrait la critique Danslav… Tu me dis que je cache quelque chose et bien tu as tort. Je ne cache rien et encore moins quelque chose qui pourrait mettre en péril les Icebergs. Je ne ferais jamais rien pour les mettre en périls. » Secouant la tête, elle fini par plonger une nouvelle fois son regard dans le sien. « Mais il y a une chose qui me tracasse, tu serais vraiment prêt à bannir l'une des personnes qui t'es le plus loyal dans ton clan ? »
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Ven 22 Jan - 13:35

Cette situation l'agaçait. Il n'aimait pas spécialement jouer le rôle du méchant, particulièrement aux côtés d'une amie mais c'était plus fort que lui. Danslav se méfiait de tout le monde, encore et toujours et ça ne s'arrangeait pas avec le temps. Il ne savait pas pourquoi ce côté de sa personnalité semblait davantage s'intensifier au fil des années et il était incapable de se contrôler. Il suivait ses intuitions, vivant dans la peur qu'on le trahisse et qu'on tente de le doubler. Il est vrai que son histoire avec Alyx n'avait pas arrangé les choses ; il était tombé amoureux d'un imposteur, avait cru en son innocence quand celle-ci avait du sang sur les mains. Et pas n'importe lequel. Celui de sa petite sœur, de la prunelle de ses yeux. Depuis, ils s'étaient séparés et il était d'une humeur massacrante, passant ses nerfs sur les siens et encore plus facilement sur les gens qui lui étaient proches. C'était toujours plus facile, après tout. Hope en faisait partie, depuis des années maintenant ils se fréquentaient et bien qu'il la trouvait charmante sur bien des aspects et des points, il n'arrivait pas à se retirer de la tête qu'elle n'avait rien à cacher. Aujourd'hui, c'était d'autant plus difficile à cacher que son côté méfiant semblait être en permanence en alerte rouge, aux aguets, prêts à recevoir à nouveau une claque qui pourrait le mettre à terre. Il se refusait de paraître faible et naïf, détestant l'idée que quelque chose lui échappe alors qu'il était censé être le meneur des icebergs, donc des érudits de l'école. Déjà qu'il avait redoublé son année, il ne voulait pas en plus être considéré comme un moins que rien, sans autorité et se faisant doubler par les siens. Un peu d'honnêteté était-ce trop demander ? Ou à défaut de cela, de la loyauté ? Il pinça l'arrête de son nez à l'aide de ses doigts, victime d'un soudain mal-de-tête. « Une simple question ? Tu dis cela et pourtant tout en toi montrait la critique Danslav… Tu me dis que je cache quelque chose et bien tu as tort. Je ne cache rien et encore moins quelque chose qui pourrait mettre en péril les Icebergs. Je ne ferais jamais rien pour les mettre en périls. » fit-elle en lui répondant d'une voix désormais plus calme qu'auparavant. Au moins, il avait réussi à apaiser sa colère d'autant. C'était déjà une bonne chose et un principe plus facile pour discuter. Il se retint néanmoins de lever les yeux au ciel face au propos de sa camarade. Bien sûr que si qu'elle cachait quelque chose. Elle était comme Irina, elle vivait hantée par un secret bien plus gros qu'elle mais il n'était pas censé le savoir. C'était ses intuitions de vélane qui lui murmuraient certaines choses. Il avait une vision différente des sorciers et de ce qu'ils cachaient dans leurs âmes car il était lui-même différent. Un secret qu'il gardait jalousement pour lui, trop pudique à l'idée qu'on le voit réellement pour qui il était.

Il n'avait pas honte de la personne qu'il était, assez fier même de ses origines assez atypiques. Il refusait cependant l'idée qu'on le traite différemment d'un sorcier lambda. Sa mère avait toujours été très claire sur le sujet : pour vivre heureux, vivons caché. Le mieux était qu'il ne dévoile jamais son côté vélane au reste du monde pour toujours être accepté dans la société magique. Comme eux, il avait des rêves, aspirations et ambitions. « Mais il y a une chose qui me tracasse, tu serais vraiment prêt à bannir l'une des personnes qui t'es le plus loyal dans ton clan ? » demanda alors la demoiselle en plantant son regard dans le sien, inquiète d'y découvrir la triste vérité. Il lâcha un soupir, sachant que sa réponse serait forcément argumenter et mal interprétée. Il bannirait n'importe quelle personne qui irait à l'encontre de l'intérêt du clan, loyal à lui ou pas. Son rôle en tant que meneur n'est pas d'être forcément apprécié, il est là pour protéger les valeurs des glaçons ainsi que les protéger au mieux face aux autres clans. Les guider, les aider, les protéger. En tant que leader, il savait que quoi qu'il fasse et quoi qu'il dise, ses décisions et actes étaient toujours controversés. Mais il n'était pas là pour se faire des amis, pas quand il portait sa cape de meneur. C'était probablement ce qui faisait qu'il était le plus sérieux des chefs de clans, contrairement aux autres, il ne mélangeait jamais plaisir et devoir. « Hope, je n'hésiterais jamais à bannir une personne du clan si celle-ci va à l'encontre des valeurs et intérêts du clan. Je suis votre porte-parole, je représente vos couleurs. Les décisions qui me reviennent ne sont jamais prises personnellement. Je ne bannirais jamais quelqu'un parce qu'il m'a manqué de respect, mais je le ferais si cette personne pourrait mettre les autres en danger. Amis ou pas. » répondit-il en joignant ses mains et en s'appuyant sur ses cuisses. Il pu lire une forme de déception dans son regard mais elle tourna rapidement le visage et il ne pu être réellement sûr de son interprétation. « Tu es sûre que tu ne me caches rien, alors ? » demanda-t-il une dernière fois, sous-entendant le fait que s'il l'apprenait un jour ou l'autre et qu'elle ne lui ait pas confié ce secret plus tôt s'il est dangereux, il ne se montrera absolument pas sous son meilleur jour avec elle.


Dernière édition par Danslav Volkovitch le Jeu 11 Fév - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Jeu 4 Fév - 19:22

I'm scared to get close and I hate being alone
I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you feel my heart ? Can you hear the silence ? Can you see the dark ? Can you fix the broken ? Can you feel... can you feel my heart ?
Danslav savait, il savait très bien que tu cachais quelque chose et pourtant, tu avais eu de nombreuses années pour tenter de le masquer. Mais il fallait croire que c'était un secret qui se voyait sur ton aura, telle une alerte que toutes personnes te connaissant un minimum pourrait percevoir. L'air de dire, attention, elle te cache quelque chose de très important. Et cela, Danslav l'avait remarqué. Depuis le début de l'année il devait certainement le savoir, sans arriver à poser un mot sur ce que tu lui cachais, mais en ce moment, ses doutes à ton sujet s'étaient décuplés comme les flocons de neiges sur le paysage environnant et il voulait la vérité. Pour autant, étais-tu disposée à le lui offrir ? Car il fallait bien avouer que tu sentais que si tu venais à lui dévoiler la vérité, votre relation risquait de changer… Après tout, il pourrait très bien voir en ta malédiction un problème pour le clan, car il pourrait alors s'imaginer que cette dernière pourrait se transmettre par le sceau si elle venait à augmenter en puissance. Et de ce fait, pour l'intérêt du clan certainement qu'il te bannirait. Mais pourtant, même bannie tu aurais encore le sceau des Icebergs sur ton corps et ce, jusqu'à ta mort, qui ne saurait tarder d'ailleurs lorsqu'on voit à quel point le temps passe vite. Aussi, ce n'était pas une raison suffisante pour que votre relation change. Ou alors, pourrait-il à partir de là te voir comme quelqu'un de faible, car consumée de l'intérieur sans avoir ton mot à dire sur la chose. Ou encore pourrait-il tout simplement arrêter de douter de toi, te voir comme une amie, et te croire enfin. Mais tu avais l'impression que c'était un peu une utopie… « Hope, je n'hésiterais jamais à bannir une personne du clan si celle-ci va à l'encontre des valeurs et intérêts du clan. Je suis votre porte-parole, je représente vos couleurs. Les décisions qui me reviennent ne sont jamais prises personnellement. Je ne bannirais jamais quelqu'un parce qu'il m'a manqué de respect, mais je le ferais si cette personne pourrait mettre les autres en danger. Amis ou pas. » En effet, belle utopie que voilà, car il venait de dire clairement qu'il agirait toujours pour l'intérêt du clan. Or si ta malédiction était contre l'intérêt du clan, tu te retrouverais alors bannie… Mais au fond, était-ce vraiment un soucis à tes yeux à cet instant ? Car quel est le bannissement face à la mort ? Rien absolument rien de plus qu'un caillou provoquant une petite perturbation sur l'eau. Rien de plus. Rien de moins.

« Tu es sûr que tu ne me caches rien, alors ? » Et alors, tu trouvas qu'il valait mieux le dire maintenant avant qu'il ne soit trop tard et que votre relation n'atteigne un point de non retour. Car tu savais que soit tu parlais maintenant, soit tu pouvais te taire à jamais… Or tu ne pouvais pas te taire, pas face à Danslav qui était ton protecteur et ami depuis tous ces mois. Ainsi, secouant la tête, tu baissas ton regard sur ton avant bras, recouvert d'une manche, puis levant ton regard vers Danslav, tu respiras un bon coup. Après un gros effort de volonté, tu portas ta main à ta manche et tu l'as leva. Alors… A ce moment là, le phœnix enflammé se dévoila aux yeux de Danslav. Le phœnix se mouvait quelque peu entre les flammes, mais pas autant que lorsque tu avais une crise. Quant à la lumière de cette sorte de tatouage, elle était également moindre que quand ta malédiction prenait le dessus. A cet instant, le phœnix était noir, et par petits endroits, les flammes étaient rouges orangées. Ce n'était pas aussi impressionnant que lorsque le symbole de ta malédiction prenait de vives couleurs, toutes dans les rouges, mais cela restait impressionnant malgré tout pour toutes personnes n'ayant jamais vu cette marque. Lui laissant un peu le temps de digérer, tu attendis quelques instants avant de parler. « Tu avais raison, je te cachais bien quelque chose, mais ce n'est pas néfaste pour l'avenir du clan, plutôt néfaste pour le mien, vois-tu… Je suis condamnée, aussi bêtement que cela. Condamnée à ne pas survivre à ma trentaine. Idiot n'est-ce pas ? Et pourtant c'est bien le cas. » Tu tentais de prendre la chose à la légère pour laisser évacuer la boule qui se trouvait au fond de ton corps à cet instant. Car oui, dès que tu te mettais à parler de ta malédiction, il y avait tout qui semblait t'anéantir, alors tu avais besoin de voir les choses différemment pour ne pas te laisser aller dans la plainte. « Alors vas-y, banni moi pour mon mensonge Dans, je sais bien que j'aurais du le dire avant, mais tu sais lorsque tu es condamnée, tu n'as pas envie de le crier sur tous les toits. Tu n'as pas envie de voir la pitié s'inscrire sur le visage de tes proches. Tu n'as pas envie que… ça change leur vision de toi... » Et elle baissa les yeux vers les flammes qui brûlaient dans l’âtre, attendant la réaction de Danslav avec une certaine crainte, il fallait bien l'avouer.  
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Ven 12 Fév - 2:52

Il sentait que quelque chose n'était pas normal. Il l'avait toujours su parce que ça faisait parti de lui : de par sa différence, il sentait celle des autres sans pour autant mettre le doigt dessus. Sa mère, au contraire de lui, avait toujours pu faire une différence entre toutes les créatures magiques ou celles qui étaient hybrides juste comme lui. Elle disait qu'ils avaient tous une odeur différente qui lui était donnée de pouvoir sentir grâce à son don atypique. Car non, les vélanes n'ont jamais été que de simples individus bourrés de beautés sans autres disposition. Non seulement leurs physiques étaient un don mais leur sens bien aiguisées aussi. Malheureusement, Danslav n'avait pas hérité de cette particularité de sa mère et devait rester dans l'ignorance quand il percevait une quelconque différence. Hope n'était pas la première à se retrouver sous son radar, avant elle était déjà tombée Irina ainsi que Verena, Onisim et Vladimir. Tout comme lui, le jeune homme savait qu'il n'était pas entièrement humain. Et par conséquent, il ne pouvait leur faire confiance, sachant qu'ils n'étaient pas ce qu'ils paraissaient être. Ils pouvaient, tout comme lui, être entièrement inoffensifs tout comme être à moitié troll et incroyablement dangereux. Tant que le doute persistait, la méfiance existait. Hope ne faisait pas exception à la règle, il ne pourrait jamais lui faire confiance tant qu'elle ne s'ouvrait pas à lui. Dans le fond, c'était réellement hypocrite puisque lui-même était unique en son genre. Mais il se savait sans danger pour les autres comme pour le clan et son secret ne le concernait pas uniquement ; Raven était elle aussi impliquée et jamais il ne mettrait la sécurité de son unique sœur en danger.

En voyant Hope bouger et s'avancer vers lui, il fronça les sourcils et en fut plus perplexe lorsqu'elle remonta sa manche en lui montrant son avant-bras. Au début, Danslav eut l'impression qu'elle lui montrait simplement un tatouage représentant un phoenix mais quand celui-ci commença à bouger, il sursauta et recula de deux pas, surprit. Curieux, son regard resta happé sur les flammes légèrement orangés et l'oiseau magique qui gesticulait légèrement. Il ne comprenait pas ; de quoi s'agissait-il ? Qu'est-ce que ça représentait ? Il avait beau être un érudit, jamais auparavant il n'avait vu cette marque. Etait-ce une secte dont elle faisait partie ? Un peu comme les mangemorts ? Ce tatouage ne représentait rien à ses yeux et ne l'avançait pas plus qu'auparavant. « Tu avais raison, je te cachais bien quelque chose, mais ce n'est pas néfaste pour l'avenir du clan, plutôt néfaste pour le mien, vois-tu… Je suis condamnée, aussi bêtement que cela. Condamnée à ne pas survivre à ma trentaine. Idiot n'est-ce pas ? Et pourtant c'est bien le cas. » fit-elle dans un souffle en gardant néanmoins le sourire. Un instant, Danslav cru à une plaisanterie. Après tout... Comment était-ce possible ? Et puis en apercevant le voile de tristesse prendre possession de ses iris, il comprit qu'elle disait la vérité bien que ça lui coûtait de devoir le faire. Patient, il attendit qu'elle termine ce qu'elle voulait lui dire bien qu'il était déjà envahit par un millier de questions, ayant un peu de difficulté à comprendre ce qui faisait qu'elle était condamnée à ne pas dépasser la trentaine. Etait-elle malade ? Etait-elle maudite ? Tant de questions et si peu de mots pour lui faire comprendre sa surprise. « Alors vas-y, banni moi pour mon mensonge Dans, je sais bien que j'aurais du le dire avant, mais tu sais lorsque tu es condamnée, tu n'as pas envie de le crier sur tous les toits. Tu n'as pas envie de voir la pitié s'inscrire sur le visage de tes proches. Tu n'as pas envie que… ça change leur vision de toi... » Il se mordit la lèvre inférieure en la voyant baisser le regard en direction de la cheminée. Alors quoi ? C'était terminé ? Elle allait mourir ? Foutaises. Comme si Danslav allait laisser quelque chose lui arriver, il était son meneur et son ami, son rôle était de veiller sur elle comme toutes ces pauvres âmes égarées qui avait choisi de rejoindre son clan. Il était devenu le protecteur d'une centaine d'individus et rien ne pourrait l'empêcher de les garder sain et sauf. Pas même un foutu phoenix sur un bras.

Il devait admettre qu'il se sentait profondément idiot, les bras baillants, cherchant les mots assez bouche-bée par cette histoire. Il s'attendait à tout sauf à ça. Néanmoins, ça comblait cette sensation qu'il avait toujours ressenti face à Hope, si elle était atteinte d'une malédiction, elle était damnée et il pouvait le sentir. Mal-à-l'aise, il plaça sa main sur l'épaule de la blondinette afin d'attirer son attention. Quand elle tourna le visage vers lui, il esquissa un faible sourire et reprit possession de son bras. « Hope... Je ne vais pas te bannir parce que tu es condamnée. N'as-tu pas écouté ? J'ai dis que si c'était un risque pour le clan, je n'hésiterais pas mais... Ca ne concerne que toi. C'est ton fardeau et je trouve que tu le portes depuis trop longtemps sur tes épaules. Pourquoi ne pas m'en avoir parlé ? Je ne t'aurais jamais rejeté, j'aurais plutôt essayé de t'aider » fit-il dans un soupir. Dans le fond, il pouvait comprendre sa méfiance. Lui aussi cachait un secret assez lourd mais c'était différent, on pouvait le chasser et le tuer pour ce qu'il représentait alors que Hope était visiblement déjà condamnée. Qui aurait voulu lui faire du mal ? Se rapprochant d'elle, il prit place sur sofa juste à côté d'elle. « Tu n'es pas toute seule dans ce combat, rejoindre un clan n'est pas un choix prit à la légère, on est ta famille et on t'aidera qu'importe le prix. Mais je ne comprends pas bien... Qu'est-ce que ce phoenix représente ? Es-tu malade ? Es-tu maudite ? Est-ce de la magie ou une condition liée à ta santé ? » Il la pressa un peu sans s'en rendre compte, curieux de découvrir un potentiel totalement inconnu à ce jour. Son besoin de savoir était plus grand que n'importe quoi et s'il voulait l'aider, il devait en savoir le maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Sam 12 Mar - 19:18

I'm scared to get close and I hate being alone
I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you feel my heart ? Can you hear the silence ? Can you see the dark ? Can you fix the broken ? Can you feel... can you feel my heart ?
Dès l'instant où tu avais remonté ta manche pour lui montrer le symbole de ta malédiction, ta gorge s'était serrée, comme si c'était trop pour toi de te dévoiler à une autre personne. En effet, tu n'en avais que peu parlé, car tu ne voulais pas de leur pitié, et plus encore, tu ne voulais pas que tout le monde vienne à savoir que toutes les femmes de ta lignée se trouvaient maudites. Car étant donné leur position haut placée dans le monde des sorciers en France, ça pourrait les ébranler, et cela tu ne le voulais pas. Surtout que tu allais également par la suite te trouver dans cette spirale politique, et tu ne désirais pas te faire engloutir à cause de la vérité sur ton état de santé. Alors tu te taisais la plupart du temps, esquivant les questions lorsque tu avais une crise, et niant lorsque certains pouvaient te dire qu'ils trouvaient cela étrange que dans ta famille les femmes partent si jeune vers d'autres cieux. Oui… Tu avais fini par apprendre à te taire à ce sujet et voilà que maintenant tu montrais la vérité à Danslav. Si tu avais pu, certainement te serais-tu frappé pour avoir fait une telle bêtise, car oui pour toi s'en était une, mais il était bien trop tard pour s'en vouloir désormais. Surtout que Danslav ne te faisait pas confiance, alors comment pouvais-tu savoir si tu pouvais lui faire confiance à ce sujet ? Tu l'ignorais totalement et ça t'effrayait. Ton manque de réflexion y'effrayait à dire vrai. Tu t'en voulait de ne pas avoir réfléchi à deux fois aux conséquences d'une telle révélation face à Danslav, mais bon… A cet instant tu avais l'esprit encore tellement préoccupé par le décès d'Ellie que tu ne pouvais réfléchir correctement aux conséquences. Et c'est pourquoi tu lui avais finalement dit la vérité. Le fait que tu étais condamnée et que tu ne survivrais pas à la trentaine.Tu l'avais dit de manière légère pour ne pas te sentir mal en l'avouant, mais aussi parce qu'à dire vrai, tu avais fini par t'habituer à sa condition. Après tout, après avoir vu tellement de personnes de ta  famille s'en aller jeune, tu avais commencé par voir en cela quelque chose de normal. Et maintenant, tu avais accepté le fait que à moins d'un miracle, tu les suivrais dans la tombe bien tôt.

« Hope... Je ne vais pas te bannir parce que tu es condamnée. N'as-tu pas écouté ? J'ai dis que si c'était un risque pour le clan, je n'hésiterais pas mais... Ca ne concerne que toi. C'est ton fardeau et je trouve que tu le portes depuis trop longtemps sur tes épaules. Pourquoi ne pas m'en avoir parlé ? Je ne t'aurais jamais rejeté, j'aurais plutôt essayé de t'aider » Pourquoi n'en avais-tu pas parlé ? Pour la simple raison que lui-même ne pouvait pas te faire confiance entièrement. Car oui, la confiance engendre la confiance, on l'obtient quand on l'accorde. Alors comme pouvait-il se demander maintenant pourquoi tu ne lui en avait pas parlé plus tôt, alors qu'il y avait quelques secondes il te regardait avec méfiance ? C'est alors qu'il se déplaça, s'installant sur le sofa à côté de toi, tu pivotas alors légèrement ton corps pour pouvoir le regarder en face sans avoir à tourner la tête jusqu'à avoir un torticolis. « Tu n'es pas toute seule dans ce combat, rejoindre un clan n'est pas un choix prit à la légère, on est ta famille et on t'aidera qu'importe le prix. Mais je ne comprends pas bien... Qu'est-ce que ce phoenix représente ? Es-tu malade ? Es-tu maudite ? Est-ce de la magie ou une condition liée à ta santé ? » Finalement, ce que tu craignais plus que tout, la pitié, ne vient pas, et tu lui en fut particulièrement reconnaissante. Après quelques instants à essayer de trouver le meilleur moyen de lui expliquer, tu en viens à répondre. « Ce phœnix… C'est le symbole même de ma malédiction, ce qui est plutôt ironique, lorsqu'on sait que je me consume de l'intérieur peu à peu… Sauf qu'à la différence du phœnix, je ne me relèverais pas de mes cendres. » Baissant ton regard sur ton avant bras, tu baissas ta manche pour ne pas avoir à poser tes yeux dessus une nouvelle fois. « Comme tu as dû le comprendre je suis maudite et cette malédiction fait que je suis malade et que mon état empire au fur et à mesure des années. Tu n'as jamais eu l'occasion de remarquer la chaleur de ma peau ? Ma température est déjà beaucoup plus élevée que la moyenne alors que je ne fais pas de crises à cet instant. Regarde... » Tu posas alors ta main sur sa joue, et tu sentie bien vite du bout de tes doigts qu'elle était plus froid que ta peau. Il avait une température normale, lui, mais toi… Toi c'était beaucoup trop élevé à cet instant. Pour autant, le pire c'était lors de tes crises, la température corporelle devenait d'autant plus élevée et alors il te fallait vite la descendre avant que ça ne t'engloutisse dans un tourbillon fait de flammes.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ Mer 16 Mar - 11:36

Danslav était curieux, c'était toujours ce qui l'avait qualifié. Petit déjà, il posait mille et une questions, avide de savoir et d'en apprendre le plus possible. Sa scolarité, bien que tumultueuse, s'était toujours faite dans les rangs des plus érudits où il s'était toujours senti à sa place. De Beaubâtons à Salem, en passant par Poudlard, il avait fait parti des clans les plus cultivés. Élève brillant, le bulgare n'a jamais lésiné sur les moyens afin d'obtenir ce qu'il voulait ; et plus que tout, c'était apprendre. Sage, il se rendait bien compte qu'il était encore très loin de tout savoir et que jusqu'à la fin de sa vie, il ne serait pas intarissable sur tous les sujets. C'était ce qui le passionnait et l'animait. Jadis, quand les choses étaient moins mouvementées dans son qg, il organisait des débats sur divers sujets auprès des siens et adorait y participer. Le niveau était toujours haut dans ce sillage rempli de têtes pensantes mais c'était ce qu'il trouvait le plus intéressant ; malgré leurs différentes éducations et origines, tous se retrouvaient dans les études et culture général. De plus, l'hybride possédait un esprit redoutablement logique ce qui lui permettait d'avoir toujours deux à trois coups d'avance sur les autres. Rares étaient les fois où il était surprit. Mais cette année, il ne cessait d'être abasourdi ; que ce soit par Alyx, sa sœur, son clan qui l'avait accepté comme leader malgré son redoublement et maintenant Hope, il y avait toujours un élément qu'il ne connaissait pas qui l'empêchait correctement de faire ses calculs. D'un autre côté, comment aurait-il pu deviner l'ampleur de ce que cachait son amie ? C'était presque impossible à deviner et à savoir. Alors oui, il avait toujours su qu'elle était différente, ressentant bien que quelque chose ne sonnait pas juste chez elle. Mais une malédiction aussi noire et puissante ? Il était très loin de toutes les théories qu'il avait élaboré sur elle. Pendant un instant, il s'était presque persuadé qu'elle était un loup-garou et qu'elle n'osait le dire aux autres à cause de Vladimir Radoslava et du massacre de Devra, l'année passée.

Il avait mille questions à lui poser mais n'osait davantage la presser. Il tenait à son éducation et les bonnes manières que sa Raweena lui avait inculqué. D'un autre côté, il devait l'admettre... C'était passionnant. Hermétique aux sentiments, il ne se rendait pas entièrement compte que cette malédiction allait lui coûter la vie. Il ne ressentait pas la tristesse de la perdre, ni la pitié de la savoir condamnée. Tout ce qui l'animait c'était la curiosité, comme s'il était un scientifique qui venait de découvrir une expérience qui allait changer son monde. « Ce phœnix… C'est le symbole même de ma malédiction, ce qui est plutôt ironique, lorsqu'on sait que je me consume de l'intérieur peu à peu… Sauf qu'à la différence du phœnix, je ne me relèverais pas de mes cendres. » fit-elle d'une petite voix, l'émotion se sentant dans sa gorge. Elle baissa les yeux vers son tatouage animé et à la plus grande déception de Danslav, descendit son pull pour cacher cette marque. Il n'avait plus loisir à la contempler désormais mais il était quand même bien disposé à la garder en tête pour faire des recherches dessus. Vraiment... Le sujet était passionnant. « Comme tu as dû le comprendre je suis maudite et cette malédiction fait que je suis malade et que mon état empire au fur et à mesure des années. Tu n'as jamais eu l'occasion de remarquer la chaleur de ma peau ? Ma température est déjà beaucoup plus élevée que la moyenne alors que je ne fais pas de crises à cet instant. Regarde... » fit-elle en levant sa main vers lui et en la posant sur sa joue. Il frissonna et se retint de grimacer. Il détestait qu'on le touche, il n'était pas du tout tactile et ce n'était vraiment pas son truc les rapports humains en général. Il ne comprenait pas ce qui les incitait à toujours vouloir se prendre dans les bras ou se donner la main. Lui était simplement gêné à cette approche. Néanmoins, il remarqua en effet que la température de la demoiselle était bien plus supérieure à la sienne. Elle était bouillante. Et il ne l'avait jamais remarqué parce qu'il ne s'était jamais approché d'elle ou ne l'avait touché. Jusqu'à aujourd'hui, leur rapport avait toujours été très cordial, sans aucun rapprochement physique. Gêné, il esquissa un sourire qui ressemblait plus à une moue et retira sa main de son visage en la posant délicatement le long de son corps. « Comment cette marque apparait-elle ? Et pourquoi ? Que s'est-il passé pour que tu sois condamnée à ne pas dépasser la trentaine ? » fit-il dans un souffle étonné. Avait-elle énervé un mage noir pour mériter une telle punition ? Il n'arrivait pas à comprendre comment cela était possible. Il secoua la tête et fronça les sourcils, s'imaginant les pires scénarios face à une soit disant culpabilité. Hope était pourtant la fille la plus douce qu'il connaissait, difficile de se dire qu'elle pouvait vouloir être l'objet d'une vengeance aussi cruelle. Ne lui laissant pas le temps de répondre, il renchérit : « Et quels sont les effets secondaires en plus de ta température élevée ? Dis moi absolument tout et je tenterais de t'aider. Ensemble, on arrivera au bout de cette malédiction, j'en suis sûr Hope » fit-il en hochant la tête avec un sourire confiant sur le visage. Danslav était brillant, il arriverait là où les autres avaient échoués. Il en était persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm scared to get close and I hate being alone ☸ HOPSLAV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]
» Attaque Close combat
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Bug de close combat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum