AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IRINA ϟ with fire and blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM
avatar
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : résolument purMessages : 3660Date d'inscription : 07/07/2011Localisation : au ministère
Ҩ IRINA ϟ with fire and blood Ҩ Jeu 6 Fév - 0:49


Irina Droskaïa

If red was for hell, the war was in color

ft.  Jessica Stam

Crédits © dandelion  

Prénom & nom Irina Droskaïa
Âge & lieu de naissance 23 ans, née à Sofia, capitale de son enfance
Statut du sang Pur, depuis des générations.
Scolarité Irina a fait huit ans de scolarité à l'institut Durmstrang, dont une en spécialisation Magie Noire. Elle était meneuse du clan des Ombres.
Carrière Depuis un an, elle travaille sous la direction de son père aux services secrets de renseignements bulgare au sein du Ministère.
Groupe Impero.
A savoir Jusqu'à récemment, Irina était maudite par l'esprit d'une acromentule qui l'obligeait à garder le contrôle d'elle-même et de la bête à tout moment. A cause de cela, elle a réalisé l'une des attaques les plus meurtrières de la guerre de Durmstrang, et a été reconnue non-coupable. La mort de sa mère a détruit la malédiction, et la laisse à ses regrets sanguinaires.





Dig beyond the surface

It's not an easy thing admitting to yourself what you really are


TOI & LE GOUVERNEMENT Le gouvernement bulgare a fait au mieux, Irina le pense sincèrement. A Durmstrang, ils n'étaient que des enfants, horrifiés par un pouvoir incontrôlable, qu'ils avaient trop cherché, trop désiré. Un pouvoir qui les dépassait complètement. Irina a toujours cherché à protéger sa petite soeur, Abygail, désormais Sang-noir. Elle sait combien ça lui coûte, de sacrifier sa liberté, néanmoins, c'est la meilleure chose à faire ; entre de mauvaises mains, ce pouvoir ferait trop de dégâts. Il lui faut être régulé. Dans ce cadre là, l'Ombre fait au mieux pour contribuer, pour aider. Construire cette nouvelle société que tant leur envient. Cependant, elle ne peut s'empêcher de craindre les démarches éventuelles des pays dont ils refusent d'extrader les Sang-noirs. Mais elle fait confiance à son père ; ça fait du bien, pour une fois, de se reposer sur un adulte, quelqu'un qui est supposé savoir mieux qu'elle. Elle est fatiguée, Irina, lasse.

TOI, LES SANG-NOIRS & LES REVENANTS Les Revenants la mettent mal à l'aise. Malgré les découvertes scientifiques, elle ne comprend pas cet effet de l'Ox. Elle a peur de ce que ça implique, ça lui hérisse le poil.
L'existence même des Revenants remet en question tout ce dont elle a toujours été certaine. Puis, elle a peur de revoir certains visages, qu'elle n'a pas encore recroisé,
mais en vérité, l'existence des Revenants a fait revenir certains cauchemars. De sa première victime, la toute première. Puis de Nikolas. Puis de tous les autres à Durmstrang.

Les Sang-noirs, en revanche, l'effraient beaucoup moins. Elle est en faveur du recensement, mais est assez bien placée pour savoir et comprendre que nombre d'entre eux ne veulent pas se soumettre à cette procédure qui les obligerait à se mettre sous le feu des projecteurs et abandonner leur liberté si précieuse. Elle a l'occasion de voir tous les jours à quel point Abygail souhaiterait partir. Elle sait,
au fond, que c'est la meilleure décision. Que ce pouvoir est trop dangereux pour ne pas être surveillé. Elle aimerait pouvoir faire autrement.

TOI & LES ACTIVITÉS ILLÉGALES Irina reste soigneusement éloignée des mafias. Elle méprise ces individus opportunistes qui profitent de la détresse des gens et de leur soif d'extraordinaire pour concocter l'iskra ; combien de morts par overdose? Combien d'addicts? Elle considère toute cette pratique comme un fléau qui ronge la Bulgarie et tout particulièrement Sofia, à laquelle elle est très attachée. Elle accompagne son père dans toute mesure destinée à éradiquer ces deux mafias une bonne fois pour toutes.

Néanmoins, Irina a ses propres démons. Elle fit partie des accusés lors des Grands Tribunaux ; l'une des rares dans leur camp, et dans des circonstances incroyables. Sa transformation en acromentule a certes permis d'abattre de nombreux assaillants, mais des siens ont également perdu la vie. La justice magique a jugé qu'elle avait contribué à l'effort de guerre, et que les pertes étaient des dommages collatéraux. Elle ne sait pas si son père a fait pression sur les jurés ; elle préfère ne pas trop y penser. Cela ne change pas grand chose pour elle ; sa condamnation, ça fait longtemps qu'elle l'a prononcée elle-même.








Travelling through time

It matters not what someone is born but what they grow to be


03.09.1980 Naissance d'Irina

Décembre 1984 La mère des filles tombe dans une dépression post-natale à la suite de la naissance d'Aby, et devient obsédée par son apparence. Elle reproche à ses filles de lui avoir pris sa vie. Ce jour là, elle sacrifie Irina à un sort de magie noire et enferme l'esprit maudit d'une acromentule à l'intérieur d'elle, dans le but de rester éternellement belle et pure.
1985 - 1988 Irina devient une enfant froide, forcée à garder ses sentiments pour elle. Elle se laisse aller avec sa soeur, seule personne au courant de la malédiction qui l'habite.

13.02.1989 Au pensionnat auquel Irina est inscrite, le pire se produit. Une nuit, provoquée, elle se transforme et dévore un élève. Elle se coupe du monde et d'Abygail en particulier pour la protéger.
Septembre 1990 Entrée à Durmstrang, presque
immédiatement chez les Ombres. En 1994, elle en devient meneuse.

28.05.1999Deklan pousse Irina à bout, elle se transforme. Il connait maintenant son secret. Début de leur relation.

03.07.1999 L'intervention du gouvernement. Persuadée de se contrôler, Irina se laisse transformer. C'est un carnage ; Aracha dévore par dizaines.

Mars 2000 Procès à l'issue duquel elle sera déclarée non-coupable, et début de la spirale infernale.

... 2002 Deklan assassine Elia, et prend la fuite. Arachna est détruite pour toujours.

... 2002-2003 Début de l'entraînement avec son père.

... 2003 Irina commence à travailler au département des services secrets du ministère bulgare.




The muggle behind the screen

Lower your wand

PSEUDO Evy
ÂGE 24 ans
RÉGION Paris
PERSONNAGE inventé [x] scéna/pré-lien [ ] pv [ ]
COMMENT AS-TU DÉCOUVERT AK? Je l'ai fondé, il y a quatre ans déjà  
LE MOT DE LA FIN Je suis tellement amoureuse d'ici, c'est fou.





❝ wild beasts wearing human skins❞ are you, are you, coming to the tree, where I told you to run so we'd both be free, strange things did happen here, no stranger would it be if we met at midnight in the hanging tree.


Dernière édition par Irina Droskaïa le Sam 12 Juil - 19:34, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM
avatar
♛ ABSOLUTUM DOMINIUM

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : résolument purMessages : 3660Date d'inscription : 07/07/2011Localisation : au ministère
Ҩ Re: IRINA ϟ with fire and blood Ҩ Ven 23 Fév - 14:08


Plume à papote

It is our choices that show what we truly are



“Sometimes human places, create inhuman monsters.”
― STEPHEN KING, THE SHINING


Elle entend le sang avant de le voir. Le pouls qui bat fort, fort, qui menace d’exploser dans les veines de celui qui a osé la traiter de monstre. Il se tient là, le gamin trapu, souriant et pas conscient le moins du monde qu’il est en train de vivre ses derniers instants, qu’il a té trop loin et qu’il a dépassé le point de non-retour. Irina, elle, tremble de tout son corps. Il s’imagine que c’est parce qu’il l’a blessée, parce qu’il a réussi à la faire pleurer. Mais lorsque les prunelles glacées de la blonde croisent les siennes, il sait qu’il a fait une erreur et que son arrogance l’a perdu.

Mais il est trop tard et la malédiction s’opère déjà. Les racontars vont bon train sur la famille Droskaïa. Lors des soirées mondaines on parle beaucoup du père, richissime et aussi influent qu’on peut l’être sans être impliqué sur la scène politique. Aristocrate et terriblement menaçant, Irina tient énormément de lui. Mais lorsque l’on écoute les discussions de taverne, c’est plutôt à sa mère que l’on fait référence. La magnifique et majestueuse Elia. Quarante et un ans et pas une seule ride, pas une seule tâche sur ce visage de porcelaine parfaite, pas la moindre trace d’âge ou d’asymétrie. On dit que le prix à payer pour cette beauté angélique et irréelle a été des plus hauts, et que Madame a sacrifié sa fille aînée à l’aide de la magie noire pour obtenir son souhait. On ne pouvait pas dire qu’elle n’avait pas été prévenue pourtant. C’est quelque chose de maléfique qu’elle a forcé à l’intérieur de sa fille, elle le sait. Toute sa beauté à elle, prend racine chez l’horrible chose à l’intérieur d’Irina. Un monstre sanguinaire, qu’on dit. Un monstre qui prendrait possession d’elle sous le coup de l’émotion, qui s’extirperait d’elle et prendrait tout le contrôle, pour récupérer son tribut de sang. La mort est le prix à payer pour la vie. On rapporte que la plus jeune sœur, Abygail, n’adresse jamais la parole à sa mère par rancœur. Irina, elle, reste silencieuse. Parfois on doit vérifier qu’elle respire encore. Pas un mot ne franchit ses lèvres qui ne soie pas poison envers le reste du commun des mortels, mais tout particulièrement sa génitrice. Elle la remerciera, des années plus tard, lorsque la machine à tuer aura pris le dessus.

Mais pour l’heure elle est encore innocente, quoiqu’un peu tordue, et c’est pour cette raison qu’elle est aussi terrifiée de se sentir transformer, pour la toute première fois. Le coquard que lui a laissé le jeune garçon la lance encore, et elle commence à sangloter. Elle le sent, au plus profond d’elle. S’agiter pour sortir. Ca chatouille, en premier, puis ça creuse, ça ronge, ça écorche et ça écarte le passage pour se faire une place. Et puis peu à peu, l’humaine laisse place à la bête. Irina se sent déchirée de partout, mais elle s’abandonne, sait que c’est inévitable. Sa grand-mère lui en a parlé. La demoiselle savait qu’un jour Arachna prendrait le dessus sur elle. Alors elle ferme les yeux, et ne les rouvre que lorsque la transformation est achevée. Lorsqu’elle voit de nouveau, elle s’aperçoit qu’elle a en fait quatre paires de yeux, et que le couloir de l’institution privée où elle séjourne est trop étroit pour elle et que sa longueur, avec ses nouvelles pattes, atteint plus de quatre mètres. Comparée au petit humain tremblant devant elle, elle est gigantesque. Elle ne comprend d’ailleurs pas pourquoi il ne s’est pas encore échappé ; paralysé de peur, certainement. Avec son nouvel odorat, elle comprend rapidement que le garçon a mouillé son pantalon.

Mais il y a le sang. Elle l’entend encore plus fort maintenant ; elle peut même le sentir à travers sa peau. Déchirer, écorcher, répandre le liquide rouge sont ses seules pensées. Alors elle attaque, encore et encore, arrache des morceaux avec ses pinces, perce des trous avec son dard. Il est déjà mort du venin avant de se vider de son sang. Et Arachna peut se repaître, enfin, et c’est la meilleure sensation du monde. Indescriptiblement parfait, ce contentement, cette plénitude. Une heure après, lorsque la fièvre est retombée, elle baigne encore dans le liquide écarlate, désespérément humaine et elle a ce vide, au fond d’elle, qui ne serait à présent comblé que dans le sang, elle le savait déjà. Et pourtant, pas une larme ne coule, parce qu’elle a compris la leçon.

Elle a à peine 8 ans.


“Nearly all men can stand adversity, but if you want to test a man's character, give him power.”
― ABRAHAM LINCOLN


C’est le plus beau jour de sa vie. Elle l’a attendu tellement longtemps ; la couronne qu’ils sont sur le point de lui mettre sur la tête lui semble encore plus précieuse que l’Ox, sur le moment. Irina a quinze ans tout juste, et c’est le sacre de la meneuse des Ombres. Olga Malfrik ayant fini ses études, une nouvelle Ombre doit prendre sa place. Et c’est à l’unanimité que la jeune sorcière a été élevée à ce rang. Pour l’occasion, elle a relevé ses cheveux en un chignon parfait et aristocratique, et coloré ses lèvres d’un rouge carmin. Elle est plus déterminée que jamais, et puise dans son allure tout le courage de se comporter comme une véritable reine à présent. Ils comptent tous sur elle pour les guider. Le sceau qu’ils lui ont tatoué dans la nuque quatre années auparavant est sa plus grande fierté ; c’est pour bien le dévoiler que sa robe est si basse dans son dos. Aujourd’hui elle n’a plus rien d’une enfant, et marche déjà la tête haute. Aux côtés de son homologue, elle s’avance jusqu’au bout de la salle et monte sur la petite estrade en bois d’acajou.

L’aînée des Droskaïa n’a jamais souri aussi largement de son existence. Elle est fière, elle est royale, et elle se sent en communion avec chacun et chacune des sorciers qu’elle surplombe à présent. Elle sait qu’elle désire le pouvoir ardemment ; mais plus encore, elle désire être à la hauteur. Pouvoir dans les ténèbres les guider, et les lier. Irina serait une meneuse exemplaire et elle le savait ; car même plongée au fin fond d’un océan de pouvoir, elle ne se noierait jamais.



“I don't know how to stop the atrocities. I don't know how to make people care. But looking into my sister's eyes, we seem to have carved out something between us that none of the madness can touch. Invisible threads.”

― LISA SHANNON, A THOUSAND SISTERS


« Va t’en. » Irina ne lui jette même pas un coup d’œil. Elle ne veut pas la voir. A vrai dire, elle n’est même pas sûre de jamais vouloir croiser son regard à nouveau. Aby qui fait des siennes, ce n’est pas réellement nouveau. Mais ça, elle sait qu’elle aura du mal à passer au dessus. Et pourtant, elle est glaciale, indifférente, une vraie statue, comme toujours et au plus grand désespoir de sa sœur cadette. « Irina… » La voix d’Abygail n’est qu’un murmure, à la porte de la grande chambre mauve de sa sœur.  Elle le répète plusieurs fois, obsédée, en proie à une douleur sans nom.
Pourquoi ne veut-elle pas ouvrir, pourquoi ne veut-elle jamais ouvrir. Faire tout cela et ne même pas réussir à la faire réagir. Pourquoi pourquoi pourquoi. La plus jeune des Droskaïa traîne seize années d’indifférence derrière elle, à vérifier plusieurs fois par jour dans le miroir qu’elle n’est pas, en fait, invisible pour justifier le fait qu’Irina l’ignore royalement. Doucement elle s’éloigne de la porte et retourne dans sa propre chambre. A chaque fois elle a l’impression de laisser son âme plantée devant cette foutue porte qui ne s’ouvre jamais.

Elle trouverait l’Ox. Elle le trouverait et elle sentirait son pouvoir dans ses veines et les choses changeraient. Et si le plan A ne fonctionnait pas, tant pis. Elle n’aurait plus qu’à tous les manger.



“We must all suffer one of two things: the pain of discipline or the pain of regret or disappointment.”

― JIM ROHN

[U.C]






❝ wild beasts wearing human skins❞ are you, are you, coming to the tree, where I told you to run so we'd both be free, strange things did happen here, no stranger would it be if we met at midnight in the hanging tree.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

IRINA ϟ with fire and blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» IRINA ϟ with fire and blood
» ❧ MINI-EVENT n°4 ♣ fire and blood.
» with fire and blood + aslinn noren keenan
» WITH FIRE AND BLOOD - TOP RPG
» Radha Matarishvan || "Fire and Blood" [fiche validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum