AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Dim 31 Mai - 22:41

what makes you so beautiful, is you don't know how beautiful you are to me.

ALYX & DANSLAV

« Not really sure how to feel about it. Something in the way you move »


Septembre 1998,
Grand Hall de Durmstrang.


Les mains liées dans le dos, la tête haute et le dos droit, Danslav attendait que les nouveaux arrivent sur le pallier de l'école, entourés de tous les chefs de clans de l'école. A ses côtés, se tenait Katerina, élégante et gracieuse, comme toujours. Tout comme lui, sa camarade avait perdu sa plus jeune soeur l'année dernière. Si les circonstances étaient différentes, leur chagrin restait cependant le même. A défaut que si Danslav connaissait la perte de son homologue, Katerina ignorait tout de celui de Danslav. Car, il était comme ça. Toujours à se méfier des autres, toujours à rester vague sur lui-même et à laisser supposer les plus folles rumeurs sur lui. Il devait avouer qu'il avait toujours aimé laisser une certaine vague de mystère flotter autour de lui. Certains trouvaient cela superflu mais dans le fond, c'était vital pour le jeune homme que le moins d'informations se sachent sur lui. A Durmstrang, comme ailleurs d'ailleurs, personne n'aime la différence. On se sent souvent menacé par ce qu'on ne comprend pas, ce qu'on ne peut catégoriser et Danslav était unique en son genre. Il était à moitié vélane et à moitié sorcier, un hybride rarissime qui avait la beauté des premières et l'habilité magique des seconds. Et il était clairement fier de ce qu'il était, il n'aimait guère le cacher. Mais au moins, il était en vie. Et c'était le plus important.

Un petit peu plus loin sur le côté se trouvait Deklan Levski qui le regardait intensément avec un petit sourire en coin. Danslav leva les yeux au ciel, déjà agacé de retrouver un idiot pareil. Son redoublement n'avait absolument rien laissé de bon, de toute manière. Il avait perdu sa chance de graveler les échelons rapidement une fois diplômé, d'être respecté par son clan et de sortir de Durmstrang sans bagage lui servant de boulet. Il le savait, cette année ne serait pas facile. Demain, déjà, se ferait un vote pour savoir si Danslav ou non devait garder son poste de meneur des icebergs ou pas. En fonction du vote, soit il démissionnerait, soit il resterait chef de clan. Mais voilà, il était probablement le premier glaçon à avoir redoublé au sein de l'école, aussi savait-il que son clan ne lui ferait pas de cadeaux. Et ils avaient bien raisons.

Enfin, les nouveaux arrivèrent. Pour la première fois, il remarqua que les nouveaux arrivants étaient absolument de tout âge et aussi de toute nationalité. Il était facile de reconnaître les anglais et les français des pures bulgares. Il reconnu aussitôt la chevelure blonde de sa soeur et lui fit un petit sourire auquel elle répondit par un signe de tête. Il l'avait déjà briefé, au cours de cette année elle rejoindrait les icebergs, qu'elle le veuille ou non. C'était comme ça et pas autrement. Les meneurs se mirent donc à avancer dans la foule en saluant les nouveaux et en faisant grâce de leur propre clan. Chaque année, c'était pareil. C'était à qui aurait le plus de nouvelles recrues dans son clan. L'année dernière, Danslav et Katerina s'étaient bien débrouillés. Mais cette année, ils feraient mieux. Passant juste à côté de sa soeur, il lui fit un bref baiser dans les cheveux et lui demanda de rentrer à l'intérieur. Pour une fois calme, elle acquiesça et rentra dans l'école sans faire de scène. Chose faite, Danslav pu se concentrer sur les nouveaux arrivants et se dirigea vers une blondinette un peu perdue, accompagnée d'un garçon qui avait l'air assez turbulent. Tous les deux formaient un drôle de couple mais ils se tenaient la main comme si le monde pouvait s'écrouler sur eux sans que jamais ils ne puissent être séparés. Cependant, Erika fut plus rapide et se mit aussitôt à parler à la demoiselle.
Levant les yeux au ciel, il remarqua alors un tout petit plus loin une chevelure noire, bagage à la main et visiblement agacée par cette mise en scène. Danslav esquissa un vague sourire et avança dans sa direction, presque sûr de l'avoir déjà vu quelque part. « Bonsoir, je peux vous aider avec ça ? » demanda-t-il en pointant ses valises du doigt avec un sourire charmeur. C'était mal mais parfois, Danslav se servait de ses talents de vélane pour attirer l'attention et faire en sorte que plus rien n'existe à part lui. Il ne la connaissait pas, n'avait jamais vu cette fille mais il avait besoin qu'elle le regarde et se concentre sur lui et uniquement sur lui - pas sur cet imbécile de Deklan, par exemple. Sans attendre de réponse, il lui prit sa valise des mains et lui tendit la main. « Je m'appelle Danslav Volkovitch, je suis le leadeur des icebergs, un clan de notre belle communauté ! Je sais que ça parait assez confus et surtout horriblement inintéressant, c'est pour cela que je ne vais pas plus longtemps t'en parler et simplement déposer tes bagages un peu plus loin, au calme, où tu pourras être tranquille et où personne ne te sautera dessus. » Il lui fit un petit clin d'oeil, espérant la mettre à l'aise et la faire rire un peu puisque c'était lui qui venait de lui sauter dessus. Il ignorait encore qui elle était, d'où elle venait et ce qu'elle faisait à Durmstrang, mais une chose était certaine ; elle l'avait attiré comme la lumière d'un phare attire les bateaux. Généralement, il n'était pas le genre à chercher auprès des jolies filles, il évitait même leurs compagnies, n'étant pas particulièrement friand d'histoire d'amour ou de batifolages. Il était ce gars sérieux qui s'investissait simplement corps et âme dans son travail, dans ses rêves et ambitions, qui faisait tout pour que ses rêves deviennent réalité. Fin de l'histoire. Mais voilà, cette étrangère avec ses longues boucles brunes dégageait quelque chose. Et c'était inhabituel, c'était étrange mais surtout c'était rafraichissant. Dans le fond, peut-être se trompait-il, peut-être était-ce simplement une simple fille un peu trop sûre d'elle et rien de plus. Peut-être que dès qu'elle ouvrirait la bouche, Danslav regrettera aussitôt d'être venu vers elle. Mais en attendant, il se montrait courtois et en vrai gentleman, attendait qu'elle lui serre la main et qu'elle dévoile à son tour son identité. Un nom ne serait pas de refus.  
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueurs
avatar
Vainqueurs

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-pur, pure CarrowMessages : 441Date d'inscription : 03/05/2015Localisation : Dans l'ombre.
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Dim 12 Juil - 14:22

Allait-elle regretter ? Elle n’en doutait pas. Pourtant, c’était sa décision, repartir sur de nouvelles bases, et continuer ses études. Devenir quelqu’un d’autre, et oublier Lilith. Lorsqu’elle avait quitté son oncle ce matin elle était sûre d’elle, et motivée. A présent, au milieu de tous ces élèves excités comme des puces, certains connaissant déjà le château, Alyx s’était sentie seule tout d’un coup. Seule contre le monde. Elle avait reconnu quelques anciens visages de Poudlard. Fort heureusement, sa nouvelle couleur de cheveux lui permettait de se glisser parmi les autres, et d’être ni vu, ni connu. Ils avaient encore en tête Lilith Carrow, blonde comme les blés. Bagages à la main, elle suivait le mouvement. Elle ne faisait guère attention à ce qui l’entourait, et aux décorations, ou fioritures en tout genre. Elle avait simplement hâte qu’on la dirige vers son dortoir, qu’elle puisse ranger ses affaires, et prendre un peu de recul. Arrivant dans le Hall, elle ne comprit pas de suite ce qu’il se tramait sous ses yeux. Des élèves accostaient les uns, et les autres. Onisim lui avait parlé du fait que des élèves, de tous les clans de Durmstrang, recrutaient les nouveaux arrivants. Elle n’avait franchement pas envie qu’on lui demande d’intégrer tel ou tel groupe. Elle ne souhaitait appartenir à aucun clan, quel qu’il soit. Elle voulait simplement qu’on lui fiche la paix. Figée, elle analysait la  scène qui se déroulait face à elle. Certains élèves se jetaient carrément sur les nouveaux venus, c’en était presque pathétique. Lorsqu’elle aperçut un jeune homme se diriger vers elle, elle hésita une fraction de seconde à s’enfuir en courant. Mais elle n’eut pas le temps de se décider, qu’il pointa du doigt ses affaires, tout en la questionnant : « Bonsoir, je peux vous aider avec ça ? » Un sourire séducteur naquit sur les lèvres de l’étranger, et Alyx ne sut quoi répondre. Elle avait bien envie de lui répondre qu’elle pouvait se débrouiller toute seule, seulement, elle ne voulait pas paraître être la fille impolie et grincheuse dès son premier jour à Durmstrang. Elle haussa les épaules, mais il ne semblait même pas attendre de réponse de sa part, puisqu’il attrapa son unique valise. Alyx ne se débattit même pas, lâchant la hanse de son bagage. Bagage presque trop léger pour une année de scolarité, mais elle avait laissé toutes ses affaires derrière elle après la grande bataille, à part des vêtements quelconque, il ne lui restait plus rien, pas même un souvenir de ses parents. Les aurors avaient confisqués toutes ses affaires qui se trouvaient chez son oncle et sa tante. Et en tant qu’ancienne mangemort, Alyx n’avait pas eu son mot à dire. C’était suivre les conditions ou finir à Azkaban.

Le jeune homme tendit une main vers elle, tout en lâchant : « Je m'appelle Danslav Volkovitch, je suis le leadeur des icebergs, un clan de notre belle communauté ! Je sais que ça parait assez confus et surtout horriblement inintéressant, c'est pour cela que je ne vais pas plus longtemps t'en parler et simplement déposer tes bagages un peu plus loin, au calme, où tu pourras être tranquille et où personne ne te sautera dessus. » Il lui accorda un clin d’œil. Alyx hésita à attraper sa main tendue. Après une seconde de doute, elle se força, et glissa sa main dans la sienne,  sans pour autant la serrer. Elle la retira une demi-seconde plus tard. « Alyx. » Elle se garda bien de mentionner son patronyme, de peur que la première personne qui ose lui adresser la parole ne prenne peur. Il parut s’en contenter, et se dirigea dans un coin du hall, sa valise à la main. Muette, la jeune femme le suivit tout en regardant autour d’elle. Visiblement, certains élèves avaient déjà choisi leur camp au vu des tapes sur l’épaule et poignées de mains vigoureuses échangées. Le nom de famille du jeune homme revint dans son esprit. Elle était persuadée de l’avoir déjà entendu quelque part. Mais où ? Elle n’en savait rien. Pourtant, le visage de ce dernier ne lui disait rien, elle l’aurait su si elle l’avait rencontré auparavant. Alyx avait une bonne mémoire autant auditive que visuelle. Ledit Danslav posa sa valise par terre, et se retourna vers elle. La jeune femme lui adressa un léger sourire, et lança : « Et maintenant que tu as fini de jouer au chevalier servant, tu vas certainement me sortir ton petit discours tout préparé sur le pourquoi je devrais rejoindre ton clan ? » La brunette haussa les sourcils, bras croisés sur la poitrine, curieuse de savoir s’il allait rester dans son rôle de recruteur.  
crackle bones


Delirious ☾
I told you not to come, my victim number one. I love the pain, I love the game, come into my arms. You say that I'm delirious, but I'm not the one holding the gun. I love the pain.
©crackintime


Dernière édition par L. Alyx Carrow le Jeu 3 Mar - 12:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Ven 31 Juil - 21:57

Elle semblait hésiter à lui serrer la main ou non. Et il ne pouvait le lui reprocher. C'était le jour le plus important pour les recruteurs qu'étaient les chefs de clans. Ils avaient besoin de sang frais et d'assurer la relève, aussi n'hésitaient-ils jamais à rentrer dans le lard sans même prendre de gants. Certains se montraient directs quand d'autres tournaient autour du pot pendant trois heures en faisant de beaux compliments histoire de caresser dans le sens du poil pour faire basculer la balance de leur côté. Danslav, lui, était plus méthodique que ça. Il échangeait deux, trois mots et en fonction de cette brève conversation arrivait à mettre directement une catégorie sur une personne. Il était direct tout en restant courtois ce qui était globalement apprécié par les autres. Son charme de vélane avait aussi peut-être eut sa part dans tout ceci. Une fois encore, impossible d'en être réellement sûr puisque c'est une partie de lui qu'il ne contrôle pas forcément toujours.
Enfin, au bout de quelques seconds, elle mit sa main dans la sienne sans pour autant la serrer. Ca ressemblait à une caresse maladroite. Il tressaillit. Quelque chose en lui venait de se réveiller, il ignorait quoi, il ignorait comment mais jamais avant aujourd'hui il ne s'était sentit autant en vie. Un peu perplexe, il n'entendit que d'une oreille quand elle lui donna en échange son prénom : « Alyx. » Il acquiesça silencieusement, un peu perdu dans le lointain, tout en continuant de la fixer. Voilà un prénom qu'il ne risquait pas d'oublier. Plus il la regardait et plus il avait la sensation de la connaître. Comme si elle avait appartenu à un fragment de son passé, sans pour autant dire lequel. Même si dans le fond, c'était presque impossible. Danslav avait une mémoire d'éléphant, il retenait absolument tout. Il avait des souvenirs remontant jusqu'à ses trois ans et tous très précisément détaillés avec les informations nécessaires qu'il lui fallait. Alyx n'avait jamais été présente dans ses souvenirs, pas un seul. Et pourtant... La sensation persistait.

Avant de passer pour un fou, il décida finalement de bouger un peu plus loin vers un passage au calme qui l'emmènerait par la suite dans les dortoirs des filles. Loin de lui l'idée de l'y accompagner – il n'était pas du genre très séducteur – mais il pensa que c'était là la bonne direction à lui indiquer car elle ne semblait pas du tout concernée par les échanges et l'esprit d'équipe. Ca se voyait, cette demoiselle, c'était une pure et dure solitaire. Il n'arrivait cependant pas encore à bien la cerner, difficile donc de la mettre d'ores et déjà dans un clan. Une fois un peu écartés des oreilles indiscrètes et des regards insistants des autres, il déposa sa valise étrangement légère sur le sol et lui fit une petite moue. « Et maintenant que tu as fini de jouer au chevalier servant, tu vas certainement me sortir ton petit discours tout préparé sur le pourquoi je devrais rejoindre ton clan ? » dit-elle en souriant légèrement, les sourcils haussés et les bras croisés, comme si elle le défiait sans même le connaître. Il esquissa un frêle sourire à son tour. Solitaire, oui, froide loin de là. Tout comme lui elle semblait disposer d'un humour un peu bancal qui avait soit tendance à bien passer, soit à ne pas être accepté du tout. L'ironie était parfois une façon de parler complètement incomprise.
Au loin, il croisa le regard de Katerina, visiblement surprise de le voir converser aussi longtemps avec une seule et même personne depuis le début des festivités. La façon qu'elle avait de serrer la mâchoire en les voyant n'indiquait rien de bon ; s'il y a bien une chose que son homologue féminin détestait, c'était bien d'être abandonnée dans son rôle de meneuse. Il soupira d'avance en sentant la confrontation venir. Ce n'était pas rare qu'ils se disputent, mais là... C'était fréquemment. Et c'était pesant. Horriblement pesant. Pour lui, comme pour tout le clan. Aussi, décida-t-il d'éviter l'appel impératif de la brune et se concentra à nouveau sur Alyx. Bien sûr qu'il avait envie de recruter des petits nouveaux dans son clan, bien sûr qu'il avait envie de fièrement se présenter comme le meneur des icebergs et mériter la confiance de ses camarades. Mais il avait encore plus envie de rester avec cette petite nouvelle qui attirait bien trop son attention. Et jouer dans le jeu de la petite anglaise semblait être le meilleur prétexte qu'il ait pour davantage attirer son attention. « Pas du tout, en fait... Je comptais simplement rejoindre les autres. » se contenta-t-il de dire en haussant les épaules, faussement indifférent. « J'ai bien compris que tu étais de loin trop feignante pour rejoindre les icebergs » continua-t-il en lâchant un regard vers sa valise, un sourire naissant doucement sur ses lèvres. Il se sentait comme un gamin de quinze ans qui essayait simplement de taquiner pour provoquer une réaction chez l'autre. Il ne savait pas draguer, il n'avait jamais su et n'en avait jamais eu besoin. Mais maintenant, face à cette si jolie jeune femme, il se sentait un peu dans le brouillard, complètement maladroit. Un peu comme un vrai novice. Alors oui, il l'était mais ce n'était pas évident de se rendre compte de cette évidence. Il ne s'était jamais dit qu'un jour ça lui servirait. Il ne connaissait donc aucune manière de séduction. Il ne s'appelait pas Deklan Levski en sautant sur tout ce qui bouge.

Haussant les sourcils, il la détailla ensuite de haut en bas et se gratta le bout du nez. « Et puis, tu sais... Nous chez les icebergs, on évite de les prendre au berceau, on laisse ça aux flammes ! » finit-il par dire en s’esclaffant. Il lui fit un petit clin d'oeil, histoire d'éviter qu'elle le prenne mal. Ce n'était que de la taquinerie, rien de bien méchant. Mais si on l'entendait parlait ainsi, jamais on ne le reconnaitrait. Pas une fois Danslav Volkovitch n'avait taquiné quelqu'un sans même le connaître. Comme quoi... Il y a une première fois à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueurs
avatar
Vainqueurs

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-pur, pure CarrowMessages : 441Date d'inscription : 03/05/2015Localisation : Dans l'ombre.
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Sam 12 Sep - 12:12

Elle ne cherchait pas à appartenir à un quelconque clan, pour une quelconque connerie d’Ox. Elle avait bien assez donné en étant partisante de Voldemort. Elle souhaitait être indépendante, quitte à ce que cela rime avec solitude. Et ce n’est ni le jeune homme face à elle, ni les autres qui allaient la faire changer d’avis. Alyx resterait butée sur ses positions. Elle devait se reconstruire, mais seule. Seule contre le reste du monde. Elle en avait besoin. C’était un nouveau départ, une nouvelle vie. Du moins, c’est ce qu’elle essayait de se persuader. Depuis qu’elle avait franchi les portes du château, toutes ses bonnes résolutions commençaient à s’effriter, et elle n’avait qu’une envie : faire marche arrière. Mais son oncle avait tellement bataillé pour qu’elle soit acceptée ici, pour qu’elle puisse finir ses études, qu’elle ne voulait pas décevoir la seule personne qui avait bien voulu l’aider.  Elle devait donc faire un effort, et se forcer. Être courageuse : même si elle ne savait pas réellement ce que c’était.
Ledit Danslav se mit à sourire légèrement face à sa question. Elle le testait, attendant de voir s’il allait vouloir l’embringuer dans son clan ou non. Bien que sa réponse était déjà toute donnée et plus que négative, elle était curieuse de savoir s’il rentrerait dans son jeu ou non. « Pas du tout, en fait... Je comptais simplement rejoindre les autres.  » Il haussa les épaules, un air indifférent sur le visage. La jeune anglaise fut légèrement déçue, mais ne laissa rien paraître. De toute façon, elle n’avait jamais été du genre très bavarde avec qui que ce soit. Elle ne parlait pas si ce n’était pour rien dire. Et elle ne supportait surtout pas les commérages. Elle espérait tomber dans une chambre avec des filles  discrètes, car si c’était pour connaître toutes les rumeurs du château, elle allait vite péter un plomb et tuer quelqu’un. L’iceberg  finit par montrer sa valise du doigt et lança : « J'ai bien compris que tu étais de loin trop feignante pour rejoindre les icebergs » La concernée haussa un sourcil. Il cherchait à la provoquer, et la brunette ne put s’empêcher de répliquer : « J’ai pas trop le choix quand on arrache ma valise des mains.  » D’ordinaire, elle n’aurait jamais laissé faire. Mais sans savoir pourquoi, le jeune homme semblait dégager quelque chose, une sorte d’aura, qui empêchait le brunette d’être mauvaise envers lui. Elle se sentait en quelque sorte bloquée, ne pouvant réagir comme elle avait l’habitude d’être. Elle pensa de suite qu’il l’avait peut-être ensorcelée, qu’il utilisait un sortilège sur elle. Puis se traita mentalement d’idiote. Pourquoi un homme qu’elle ne connaissait pas voudrait la manipuler ? Non, ça n’avait pas de sens. Elle devait cesser de se méfier de tout le monde.

L’iceberg la détailla de haut en bas, Alyx avait bien envie de lui demander s’il voulait sa photo, mais se retient. Il finit par reprendre la parole : « Et puis, tu sais... Nous chez les icebergs, on évite de les prendre au berceau, on laisse ça aux flammes ! » Il lui fit un clin d’œil, l’air taquin. Elle était encore un peu perdue entre tous les clans. Avant de partir, elle avait fait un effort surhumain pour demander à Onisim quelques informations sur Durmstrang, et comment l’école fonctionnait. Ca lui avait paru bien plus compliqué qu’à Poudlard. Bien qu’au château il y avait toujours eu une haine sans nom entre les Serpentards et les Gryffondors, ici, tous les clans étaient en compétition. Et tout ça pour une prophétie sur ce que l’on nommait l’Ox. Elle n’avait pas vraiment compris ce qu’était cet Ox, mais s’en fichait royalement. C’est bien pour cela qu’elle ne voyait pas l’utilité de se faire une place dans un clan. Cette année elle préférait se faire discrète, c’était son plus grand objectif. « Je devrais peut-être les rejoindre alors … ». Elle ne le ferait pas, c’était simplement pour répliquer. Bras toujours croisés sur sa poitrine, elle jeta un coup d’œil autour d’eux. D’autres élèves étaient en groupe, écoutant un de leur futur camarade certainement en train de leur faire un discours sur le pourquoi leur clan était-il le meilleur. Elle chercha si elle voyait des têtes connues, mais n’en trouva pas. Tout du moins, pas encore. Elle ne doutait pas retrouver des élèves de Poudlard dans le château lorsque les cours commenceront. Elle trouva finalement étrange que Danslav ne partait pas à la conquête de nouvelles recrues. « Tu devrais certainement recruter des élèves qui sont intéressés par ton clan. Tu perds ton temps avec moi. » Sur ces mots, elle attrapa la hanse de sa valise, et chercha une sortie. Seulement, elle ne savait pas réellement vers où se diriger. Elle ne connaissait pas encore le château, et il y avait tellement de monde dans le hall, et certainement dans le reste de la bâtisse, qu’elle allait sans aucun doute se paumer. Forcée de demander à l’iceberg de l’aider à se diriger, elle se tourna face à lui et lança : « Avant de te laisser retourner à tes activités de meneur, tu peux me dire où se trouve les dortoirs ? »


crackle bones


Delirious ☾
I told you not to come, my victim number one. I love the pain, I love the game, come into my arms. You say that I'm delirious, but I'm not the one holding the gun. I love the pain.
©crackintime


Dernière édition par L. Alyx Carrow le Jeu 3 Mar - 12:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Mer 4 Nov - 23:58

Il l'observait attentivement sans pouvoir s'en empêcher. Tout en elle lui donnait l'impression qu'il l'avait déjà vu auparavant et qu'il la connaissait. Pourtant, en fouillant dans les méandres de ses souvenirs, il ne la retrouvait pas. Preuve qu'il venait de la rencontrer aujourd'hui même si son instinct lui chuchotait le contraire. Il la détaillait sans même ciller, n'ayant presque aucune gêne à le faire : elle et ses longs cheveux bouclés bruns, elle et son nez fin et délicat, elle et ses lèvres pulpeuses, elle et ses grands yeux gris en amandes. Elle avait un visage qu'on n'oubliait pas, qu'on remarquait, qu'on détaillait. Danslav avait vu un bon nombres de filles depuis le début de sa scolarité, il en avait croisé de toutes sortes et physiquement elles lui semblaient toujours fade, alors même que la majorité s'accordait pour les qualifier de belles. Mais non, la vraie beauté, elle était juste devant ses yeux. Juste là. Elle venait d'arriver dans ce château pour le début d'une nouvelle vie et apportait comme une brise d'air fraiche, de renouveau, à cette école si lugubre. Elle brillait de tant de beauté que Danslav peinait à comprendre que ses camarades garçons ne lui aient pas sauté dessus dès l'arrivée sur place. C'était pourtant leur genre.
Il aurait aimé la détailler encore pendant des heures tout en lui posant un million de questions. Pour une raison qui lui échappait, il avait l'envie brûlante d'apprendre à la connaître, de savoir qui elle était et de faire partie de son univers. C'était à la fois complètement horrible comme sensation mais à la fois incroyablement étrange. Jusqu'à aujourd'hui, il ne s'était jamais intéressé de lui même à une personne, sachant qu'un jour ou l'autre elle finirait par s'ouvrir à lui – qu'il le veuille ou non, d'ailleurs. Généralement, c'était son aura de vélane qui avait tendance à donner l'impression qu'il était une personne de confiance et ouverte d'esprit. Ce n'était pas le cas, il en avait la plupart du temps absolument rien à foutre. Pas sans cœur simplement profondément blasé, à longueur de temps. Mais pas avec elle, pas avec Alyx. Il se sentait juste attiré par elle comme l'était un aimant, bougeait en même temps qu'elle sans même s'en rendre compte et la regardait comme si c'était la première fois qu'il avait vu une femme de sa vie.

Peut-être que c'était le cas, finalement. Peut-être que parce qu'elle venait d'un autre endroit, ça avait simplement éveillé sa curiosité. Il osa un regard vers les autres recrues féminines et fit la moue. Toutes lui semblaient bien trop fades, comme le reste du monde. Aucune différence, rien. « Je devrais peut-être les rejoindre alors … » répondit Alyx, dans un soupir. Il reposa les yeux sur elle et grimaça. S'il y avait bien un clan qu'il fallait à tout prix éviter, c'était les flammes. Ils étaient tous tellement... immatures. Particulièrement leur meneur qui en plus se trimballait une réputation d'alcoolique et de proie facile pour les nymphomanes du château. Il plissa le nez, rebuté à l'idée de savoir Alyx dans un clan aussi peu civilisé. Il était clair que si la demoiselle devait s'arrêter sur un clan, ça serait sur le sien et seulement le sien. Danslav en ferait une priorité. Mais pour l'instant, elle n'avait pas l'air de vouloir s'intéresser aux différentes maisons de l'école et semblait beaucoup plus préoccupée par le temps qu'elle devait rester ici avant de pouvoir être tranquille. Les bras croisés sur sa poitrine, elle regardait d'un œil avisé les gens autour d'eux, visiblement peu à l'aise. Danslav, lui, ne la lâchait pas du regard. Mais fort heureusement, elle ne semblait pas le remarquer, si tel aurait été le cas, elle l'aurait sûrement prit pour un malade sexuel. Ce qu'il n'était, pour le coup, pas du tout. Il sentit alors qu'on lui prenait la hanse de la valise des mains et s'aperçut qu'elle le lui avait reprit comme si de rien n'était. Celle-ci était tellement légère qu'il avait complètement oublié qu'il l'avait dans la main. A coup sûr, elle ne devait pas avoir ramené grand chose d'Angleterre – car oui, son accent la trahissait terriblement. « Tu devrais certainement recruter des élèves qui sont intéressés par ton clan. Tu perds ton temps avec moi. » rajouta-t-elle d'un ton qui voulait entendre qu'elle en avait terminé avec lui. Il grimaça, non seulement parce qu'il n'avait pas envie de la laisser partir mais aussi parce qu'il venait de croiser le regard inquisiteur de Katerina et qu'elle le rappelait à ses fonctions de chef de clan. Il n'avait, malheureusement, pas le loisir de passer plus de temps avec elle. Les nouveaux l'attendaient et sa camarade avait besoin de lui pour faire face au monde qui ne cessait d'affluer.
Il lâcha un soupir et acquiesça d'un air sombre. Il savait qu'il allait la revoir, le château n'était pas si grand et maintenant qu'il avait tiqué sur elle, Danslav savait qu'il saurait la reconnaître et la retrouver tel un phare éclairant les navires. Il ne la raterait plus. Aussi, ne voulant pas s'enfoncer davantage, il lui fit un petit sourire et fit à peine un pas avant de réentendre sa voix. « Avant de te laisser retourner à tes activités de meneur, tu peux me dire où se trouve les dortoirs ? » lui demanda-t-elle, maladroite. Danslav eu le cœur serré, il n'avait pas envie de la laisser vagabonder dans les couloirs toute seule, perdue. Mais il était meneur, il devait être présent ce soir auprès des nouveaux pour faire bonne impression. Mordillant sa lèvre inférieure, faisant face à un dilemme, il lâcha un nouveau soupir et appela d'un geste de la main Assen. Comme second de Danslav, il fut forcé de venir. « Assen, aurais-tu l'extrême amabilité de conduire Alyx ici présente dans les dortoirs des filles, s'il-te-plait. » fit-il d'une voix qui se voulait sans appel, Assen n'aurait d'autre choix que d'accepter. Il se retourna vers son bras droit et ne vit aucun sentiment négatif ou signe qui suggérait une crise un peu plus tard. Au contraire, son regard brillait d'une lueur charmée et le cœur du meneur se serra. Alyx lui plaisait. « J'insiste, c'est un vrai labyrinthe ici et le dortoir des filles se trouve dans l'aile la plus éloignée » rajouta-t-il en voyant l'air agacé que prenait sa nouvelle rencontre. Comme si elle allait se laisser marcher dessus et se faire conduire telle une enfant... Et pourtant, il ne lui laissait pas le choix et Assen très heureux d'accomplir cette mission n'en profiterait pas pour faire faux bond à Danslav. « J'espère qu'on se recroisera rapidement, Alyx. En tout cas... Ca a été un vrai plaisir de te rencontrer » lâcha-t-il dans un murmure enjoliveur, son don de vélane parlant pour lui. Elle hocha brièvement la tête et se mit en route avec son accompagnateur. En les voyant tous les deux partir, pour la première fois de sa vie, Danslav regrettait d'être un meneur aux lourdes responsabilités.

**


La soirée avait été longue. Accueillir ls nouveaux avait été fastidieux, surtout qu'il n'en avait jamais vu autant arriver. Visiblement, c'était tout Poudlard qui s'était recueilli à Durmstrang. Il avait revu des personnes qui apparemment le connaissait de sa scolarité à Poudlard mais dont il n'avait aucun souvenirs. Grand bien leur fasse, certains avaient été très heureux de le retrouver et avaient acceptés à rejoindre le clan des icebergs, juste pour suivre sa trace. Katerina et lui avaient une fois fait du bon boulot et si certains ne savaient pas trop encore où aller, pour sûr qu'ils arriveraient tous les deux à les persuader.
Plus d'une fois, il s'était surprit à chercher Alyx du regard, sachant pourtant ne pas la trouver. Mais juste au cas où. Les couloirs étaient déserts désormais et Danslav effectuait sa ronde de première nuit, il était de tradition que la première semaine, les meneurs et meneuses fassent des rondes durant la nuit pour surveiller les nouveaux et les réprimander sévèrement. Ils devaient donner l'exemple. Cette nuit, il savait qu'Irina patrouillait aussi de son côté. Danslav n'avait jamais accepté de faire ses rondes avec qui que soit d'autre, il aimait bien trop la solitude et c'était du temps qui lui permettait de souffler. Surtout après cette longue journée. Il aurait bien entendu adoré rejoindre son lit, mais une fois de plus, les devoirs avant tout. Arrivant au niveau de l'aile nord, il décida de s'y enfoncer, sachant que la taverne des trois trolls attireraient peut-être les nouveaux et que c'était pour sûr le lieu idéal pour trouver du sang frai dans les parages.

Il ne fut pas déçu, à peine avait-il fait quelques pas qu'il aperçut au loin une jeune fille de dos. Il ne voyait que ses longs cheveux châtains descendre en cascade sur son dos mais l'arrêta immédiatement, avant qu'elle ne puisse s'enfuir et qu'il soit obligé de sortir sa baguette. « Excuse-moi jeune fille, ne t'a-t-on pas prévenu qu'il était interdit de sortir de son dortoir une fois le couvre-feu passé ? » s'exprima-t-il d'une voix claire qui se voulait autoritaire. D'ordinaire, le reste de l'année, il n'en avait absolument rien à faire de croiser les autres élèves après ledit couvre-feu, lui-même ne le respectait jamais. Mais vu que c'était là sa mission et son rôle, il restait sérieux à sa cause. Elle s'arrêta et se retourna tandis que Danslav la rattrapait en trois enjambées. Quelle ne fut pas sa surprise quand il constata qu'il s'agissait de la douce Alyx. L'air bête, il se stoppa et ouvrit la bouche, pantois. Puis, en voyant le petit sourire espiègle qu'elle lui adressait, il se ressaisit immédiatement. « Oh. Enfin. Je veux dire... Bonsoir. A nouveau. » Il avala sa salive avec une difficulté déconcertante et sentit ses mains devenir moites. Ce qu'il n'aurait pas donné pour revivre ce moment afin d'absolument tout changer. N'avait-il pas l'air bête, comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueurs
avatar
Vainqueurs

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-pur, pure CarrowMessages : 441Date d'inscription : 03/05/2015Localisation : Dans l'ombre.
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Sam 7 Nov - 23:17

Elle était paumée. Elle entendait sans écouter, elle voyait sans regarder. Ce n’était pas chez elle, elle était étrangère ici, une parmi tant d’autre. La jeune femme se sentait plutôt mal à l’aise, même si en la présence de ce Danslav, ses peurs s’étaient légèrement apaisées. Peut-être était-ce parce qu’il était la première personne qui lui adressait la parole ici, et ça la soulageait. Elle le vit réfléchir un instant, se mordillant la lèvre inférieure, comme s’il hésitait à l’aider. Puis il finit par faire un signe de la main à quelqu’un d’autre. L’anglaise n’avait aucune envie de se faire accompagner par le premier lourd venu. Le jeune homme s’approcha d’eux, et Danslav lança : « Assen, aurais-tu l'extrême amabilité de conduire Alyx ici présente dans les dortoirs des filles, s'il-te-plait. » Trop de politesse, ça sonnait mal dans les oreilles de la concernée. Elle resta muette, n’ayant pas envie de faire la conversation à ce Assen, qui lui adressa un sourire qu’elle ne lui rendit pas. Elle montrait son meilleur masque : l’impassibilité. « J'insiste, c'est un vrai labyrinthe ici et le dortoir des filles se trouve dans l'aile la plus éloignée » La jeune femme voulait bien le croire, mais elle aurait préféré qu’il lui explique rapidement par où se rendre, il faudra bien qu’elle finisse par se débrouiller toute seule, comme une grande fille. Elle avait la sensation d’être un véritable boulet, et ça l’agaçait. Elle aurait mieux fait de se taire. « J'espère qu'on se recroisera rapidement, Alyx. En tout cas... Ca a été un vrai plaisir de te rencontrer.  » La brunette ne sut pas quoi répondre, si bien qu’elle se contenta d’hocher la tête rapidement, avant de suivre Assen dans le château. Intérieurement, elle espérait aussi revoir l’iceberg.

**

Elle pensait se coucher tôt, s’enfermer dans ses songes afin d’oublier où elle se trouvait. Après avoir mangé à la salle de réception, seule, au coin d’une table, Alyx avait vite rejoint les dortoirs. Malheureusement, elle s’était perdue en y retournant, obligée de demander son chemin à des élèves qu’elle croisa. Pourtant Assen lui avait donné des petits moyens mémo-techniques pour se souvenir du chemin, mais elle ne devait pas assez écouter ce qu’il lui disait. La preuve, elle s’était paumée. Tournant et virant dans son lit, elle ne parvenait pas à trouver le sommeil. Déjà parce que certaines filles dans le dortoir discutaient, et ensuite, parce que trop de pensées venaient encombrer son esprit, l’empêchant de faire le vide. Elle avait beau essayé d’ignorer tous ces chuchotements autour d’elle, elle n’y arrivait pas, et plus ça allait, plus ça l’agaçait. S’extirpant des draps, elle ignora la surprise des autres, se leva, attrapa chaussures et gilet et sortit du dortoir. Elle avait besoin de marcher, de se calmer, et surtout de se vider la tête. La jeune femme ne savait pas réellement où elle se rendait, elle se concentrait surtout pour repérer le couloir qui la ramènerait jusqu’ici plus tard. Personne ne se trouvait dans le château, elle avait dépassé le couvre-feu. Elle avait bien entendu durant le discours de rentrée qu’il ne fallait pas se promener à sa guise à n’importe quelle heure du soir. Mais Alyx et les règles, ça faisait toujours trois, surtout ici. Elle ne se sentait pas comme à Poudlard, où elle connaissait chaque recoin du château, où elle savait qu’elle rencontrerait Rusard à cet endroit-là, et pas un autre, où elle pouvait se balader la nuit sans risquer de se faire attraper à la moindre occasion. Ici, elle ne savait pas encore qui elle devait craindre et où elle pouvait aller sans avoir de problèmes. Elle avait eu le cœur lourd dès qu’elle avait franchi les portes de Durmstrang, avec la grosse envie de faire marche arrière et de retourner chez son oncle. Elle était terrifiée. Terrifiée qu’on la reconnaisse, terrifiée de retrouver ses anciens  démons, terrifiée à l’idée de revivre sa première année à Poudlard, terrifiée d’être nouvelle et seule. Elle avait toujours été habituée à la solitude, même si elle était parvenue à se faire quelques amis, mais aujourd’hui, la solitude la pesait. Elle en avait marre de discuter avec elle, qu’elle  l’accompagne à chacun de ses pas. Alyx voulait qu’elle la laisse tranquille, elle n’avait plus envie de se retrouver seule.
Continuant son avancée, sans prendre en compte d’où elle se trouvait, elle entendit des pas derrière elle. Elle avait une très bonne ouïe, ce qui l’avait toujours aidé lors de ses missions en tant que mangemort. Ca lui avait permis de percevoir le danger avant qu’il n’arrive. Certes, cela ne sauvait pas toujours, mais ça aidait. Dans ce cas-là, Alyx fit comme si de rien était, marchant toujours. Elle craignait de se retourner et de tomber face à un professeur. Son oncle avait tellement eu du mal à la faire reprendre sa scolarité, elle ne voulait pas que ses efforts soient gâchés dès le premier soir. « Excuse-moi jeune fille, ne t'a-t-on pas prévenu qu'il était interdit de sortir de son dortoir une fois le couvre-feu passé ?  » La concernée hésita une seconde, puis décida de s’arrêter. Après tout, ça ne servait à rien de fuir, la personne derrière elle pourrait certainement la rattraper en un rien de temps. Tandis qu’elle se retournait, elle ne mit pas longtemps à reconnaître la personne qui venait de l’intercepter. C’était son premier jour ici, et voilà qu’elle le croisait déjà deux fois. Il la rejoignit rapidement, et alors qu’il la reconnaissait en arrivant à sa hauteur, eu l’air embêté. Le jeune homme ouvrit la bouche, mais aucun son n’en sortit. Alyx sourit faiblement. Elle ne pensait pas qu’elle aurait un tel effet sur lui dans cette situation, c’était plutôt risible. « Oh. Enfin. Je veux dire... Bonsoir. A nouveau.  » La jeune femme sentait qu’il était gêné, et ça l’amusait. Elle n’était d’ordinaire pas le genre de fille qui attirait le regard des garçons, ou qui pouvait leur faire perdre leur moyen. C’était tout le contraire, on la remarquait à peine, et la gente masculine ne s’intéressait pas à elle. Et elle devait avouer que c’était plutôt flatteur de voir un garçon perdre ses mots face à elle. Souriant un peu plus, elle répondit dans un souffle : « Bonsoir à nouveau.  » Elle le taquinait. C’était étrange, elle le connaissait à peine, mais c’était comme s’ils se connaissaient, comme s’ils s’étaient déjà rencontrés. Elle n’était pas aussi tendue que lorsqu’elle discutait avec un inconnu, comme si il avait une sorte d’aura réconfortante qui l’encerclait.

Croisant les bras sur sa poitrine, muette, elle croisa son regard. Elle n’avait pas remarqué qu’il avait les yeux aussi bleus tout à l’heure, ni qu’il avait une légère fossette qui se formait lorsqu’il tenta de se dérider, et de lui accorder un sourire gêné. Il était en réalité vraiment beau, et Alyx ne doutait pas que beaucoup de filles dans ce château devaient lui tourner autour. Et pourtant en cet instant, il semblait si peu sûr de lui, si réservé, que ça contredisait la première impression qu’elle avait eu de lui. Mais ça lui plaisait. Peut-être parce qu’elle aussi était bien souvent trop timide, trop mal à l’aise dans des situations bien différentes. Ca leur faisait un point commun. « Bien. Maintenant que j’ai violé le règlement, qu’est-ce que je vais avoir comme punition monsieur le Meneur des Icebergs ? » Bien sûr, elle ironisait, et espérait bien qu’il ne la balancerait pas à un quelconque professeur, ou même, la direction. Un petit sourire aux coins des lèvres, elle patienta. Elle qui pensait faire une balade nocturne pour ne plus penser à rien, peut-être que ça serait mieux qu’elle ne l’avait imaginé.

crackle bones


Delirious ☾
I told you not to come, my victim number one. I love the pain, I love the game, come into my arms. You say that I'm delirious, but I'm not the one holding the gun. I love the pain.
©crackintime


Dernière édition par L. Alyx Carrow le Jeu 3 Mar - 12:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Ven 13 Nov - 20:18

Présentement, il se sentait particulièrement idiot. Normalement, il n'aurait pas de raison de l'être, après tout il avait joué son rôle de meneur et veillait au respect du règlement. Surtout qu'en tant qu'iceberg, Danslav prenait à cœur sa mission. Comme toujours quand il était question de travail et responsabilité. Cependant, s'il avait pensé un seul instant se retrouver devant Alyx, il n'aurait pas hausser la voix et prit son air suffisant de chef de clan supérieur. Non pas qu'il voulait qu'on le considère comme quelqu'un de plus haut placé que les autres, mais c'était d'ordinaire son devoir de faire comprendre aux nouveaux qu'il n'était pas non plus qu'un simple élève lambda. Il devait se faire respecter et pour cela, le Volkovitch faisait les gros durs. Le but étant simplement que les arrivants comprennent l'organisation de l'école au plus vite et puis qu'ils voient que les meneurs sont utiles à l'école et que s'ils décident de les rejoindre dans un clan ou un autre, ils ne seront jamais mis de côté mais bien intégrés. Car un meneur qui veille à ce que ses missions soient faites avec sérieux et forcément un meneur qui prendra soin de ses membres, n'est-ce pas ? C'était la manière dont le brun voyait les choses, en tout cas. Il voulait simplement être la personne sur qui on pouvait compter.
Particulièrement cette année, qui s'annonçait difficile. Entre le décès de Davina quelques mois auparavant, l'arrivée de sa sœur à Durmstrang et son redoublement, il allait doublement avoir besoin de faire ses preuves auprès des siens. Il n'était pas encore sûr de garder sa position de meneur mais se montrait impassible sur le découlement des choses, gardant la tête haute tant qu'il représentait encore les glaçons. Aussi, il n'aurait pas du se sentir aussi bête mais... Il perdait tous ses moyens devant cette nouvelle fille qui, à présent, esquissait un petit sourire amusé tandis que lui était à deux doigts de rougir tant il était gêné. « Bonsoir à nouveau.  » dit-elle en croisant les bras sur sa poitrine, plus l'air amusé qu'agacé. Il passa sa langue sur ses lèvres, essayant de calmer les battements de son palpitant et de reprendre une attitude plus normale, plus calme, plus posée. Il aimait la manière dont elle ne semblait pas se formaliser sur les choses, elle ne s'attardait sur rien et avait visiblement un côté taquin où il se retrouvait facilement. Peut-être que finalement, ils n'auraient aucun mal à s'entendre ?

Il aurait, bien sûr, du lui donner une retenue et la ramener de son dortoir. C'est ce qu'il aurait fait en temps normal, sans même s'attarder ou attendre une explication. Les règles étaient les règles. Mais là, il n'avait pas du tout envie de la ramener où que ce soit, simplement avoir la chance d'en apprendre un peu plus sur elle. La demoiselle lui avait semblé tant mal-à-l'aise un peu plus tôt dans la soirée et puis elle débordait d'une énergie, d'une aura complètement symbolique. Il y avait quelque chose chez cette fille qui lui donnait envie de creuser jusqu'à la connaître intimement. Et maintenant qu'ils n'étaient que tous les deux, Danslav avait l'impression qu'elle avait retiré son masque de froideur et c'était tout autant agréable. « Bien. Maintenant que j’ai violé le règlement, qu’est-ce que je vais avoir comme punition monsieur le Meneur des Icebergs ? » fit-elle d'un ton léger. Le concerné ricana, amusé par autant de désinvolture et cette ambiance brusquement plus détendu, enclin à se chamailler gentiment. Si elle sous-entendait qu'il allait la dénoncer à un enseignant ou lui donner une punition, elle se trompait. Il ne le ferait pas. C'était complètement injuste et loin de celui qui prêchait le règlement de l'école comme sa bible. Mais étrangement et pour la première fois de sa vie, il voulait plaire à quelqu'un et pour ça, Danslav voulait éviter tout faux départ ou quiproquos qui auraient conduits à une mauvaise entente. Il voulait qu'elle l'apprécie, qu'elle s'intéresse à lui. Or, il n'avait jamais eu besoin d'avoir ces envies avant, son don de vélane et le mystère qu'il laissait planer autour de lui faisait toujours l'affaire. Il ne se montrait jamais impliqué à l'encontre des filles parce que si elles étaient intéressées, lui ne l'était jamais. Et pour le coup, bingo... Il était finalement intéressé par quelqu'un, par Alyx. « Et bien, d'après le règlement, quand on se promène la nuit dans le château après que le couvre-feu soit dépassé, la punition... C'est de faire une petite promenade dans l'école avec le meneur qui a prit sur le fait l'élève en question. » dit-il en faisant une petite moue et en levant les épaules en voulant dire qu'il n'y était malheureusement pour rien dans ce genre de punition. Elle s'apprêta à lui répondre avec un petit sourire et il l'arrêta en levant l'index. « Et bien sûr, je dois préciser que c'est non-négociable. Après tout... Les règles sont les règles, pas vrai ? » Avec un petit sourire, il mit ensuite ses mains dans ses poches. Avec le ton qu'il employait, on comprenait bien qu'il rigolait et que si elle ne voulait pas rester, il ne viendrait pas l'enquiquiner. Il ne la forcerait jamais à faire quoi que ce soit, c'était évident. Petit blagueur, oui mais certainement pas tyrannique pour un sou.

Au loin, on entendit alors un brouhaha : une porte s'ouvrant à la volée dans un grincement, des bruits de pas rapides et tout une horde de personnes parlant rapidement. Avec horreur, il regarda l'heure et se rendit compte qu'ils étaient à l'étage des professeurs. Chaque année, ils se réunissaient le jour de la rentrée jusqu'à tard pour organiser les évènements de la rentrée. Si lui ne s'amuserait pas à la punir réellement, les enseignants eux, la verraient d'un tout autre œil s'ils se rendaient compte que pour son premier soir, Alyx s'amusait à se balader dans les couloirs de l'école. De plus, ils ne pourraient plus rester ensemble après car elle serait tout de suite raccompagnée par une enseignante – généralement, il préférait toujours que les filles soient ramenées dans leur dortoir par des femmes et non des hommes. Tout en grimaçant, il attrapa le bras d'Alyx et la fit rentrer dans la première porte qu'il trouva et où il s'engouffra par la suite : un placard à balais, bien sûr. On n'aurait pas pu faire plus cliché que ça. Entendant les professeurs arriver dans leur direction, il mit un doigt sur ses lèvres pour faire comprendre à sa nouvelle amie que ce n'était pas le moment de dire quoi que ce soit. Bien évidemment, certains enseignants décidèrent de rester à l'autre bout du couloir pour continuer leurs discussions. Bien qu'ils ne les entendraient pas s'ils chuchotaient, ça serait une autre histoire si d'un coup ils sortaient tous les deux du placard. « J'avoue que ce n'est pas réellement ce que j'avais en tête quand je t'ai proposé une petite balade dans l'école » murmura-t-il avec un léger sourire, à la fois amusé mais gêné. C'était la première fois qu'il se retrouvait aussi proche d'une femme, physiquement parlant. Il essayait de faire de son mieux pour qu'ils ne se touchent pas, ne voulant pas qu'elle prenne peur et qu'elle pense que ce n'était qu'un traquenard pour la tripoter. Pour le coup, c'était tout sauf son genre...
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueurs
avatar
Vainqueurs

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-pur, pure CarrowMessages : 441Date d'inscription : 03/05/2015Localisation : Dans l'ombre.
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Sam 2 Jan - 0:16

C’était sa première soirée à Durmstrang, et elle ne savait pas comment elle allait se terminer. Sa rencontre avec le jeune homme face à elle, était sa première rencontre intéressante depuis bien longtemps. Elle qui s’était sentie complètement perdue dans ce château l’instant d’avant, elle avait l’impression d’être moins seule maintenant que Danslav se trouvait là. Et même s’il semblait mal à l’aise de lui avoir joué son rôle de meneur autoritaire, et Alyx s’en amusait. Il était intéressant de voir comment le simple fait qu’il la reconnaisse, l’avait de suite fait taire, incapable de trouver ses mots. Mais elle se contentait de le taquiner, il n’y avait aucune méchanceté dans ses moqueries. Elle n’avait jamais été du genre à être moqueuse et mauvaise envers les autres, elle avait été bien trop souvent la victime pour oser prendre le rôle du bourreau. L’iceberg ria légèrement. L’atmosphère était détendue entre eux, ça paraissait presque trop simple. « Et bien, d'après le règlement, quand on se promène la nuit dans le château après que le couvre-feu soit dépassé, la punition... C'est de faire une petite promenade dans l'école avec le meneur qui a pris sur le fait l'élève en question. » Il haussa les épaules, l’air désinvolte. La jeune femme sourit. Bien sûr, elle croyait très peu en ses paroles, et sentait bien qu’il jouait avec elle. La brunette allait répliquer, mais Danslav l’en empêcha en faisant un signe avec sa main pour la stopper. « Et bien sûr, je dois préciser que c'est non-négociable. Après tout... Les règles sont les règles, pas vrai ? » Alyx hésita une demi-seconde. Elle savait qu’elle pouvait partir, le laisser dans ce couloir et lui montrer clairement que la proposition ne l’intéressait pas. Mais ça ne serait que mensonge. L’anglaise avait bien envie de suivre l’iceberg dans les couloirs du château. Il était triste de s’y promener seule, et elle avait bien envie de dire au revoir à sa solitude. Elle avait juste envie d’avoir une conversation banale, avec quelqu’un qui ne savait pas encore qui elle était et ce qu’elle avait bien pu faire avant d’arriver ici. Elle se doutait que des questions viendraient entre eux, mais sentait que Danslav n’était pas du genre à être dévoré par une curiosité malsaine. Et ça lui ferait du bien d’oublier un peu pourquoi elle était ici, et de profiter de l’instant présent. Avant de partir, son oncle lui avait dit « Surtout, amuse-toi et vis ta vie. » Certes, ce n’était pas un conseil très philosophique, mais ce n’était pas si idiot que ça. «   Si ce sont les règles alors … » Un sourire en coin fleurit sur ses lèvres. Tout à coup, un brouhaha incessant s’éveilla dans son dos. Des cris résonnèrent dans le couloir, accompagnés de bruits de pas. Visiblement, ils n’étaient plus seuls. Se retournant légèrement, s’attendant à voir une horde d’élèves emplirent le couloir, elle n’eut pas le temps de poser la moindre question, car on l’attrapa vivement par le bras. Danslav la tira vers une porte, et les firent entrer. Alors qu’il fermait la porte, la jeune femme fronça les sourcils. Un placard, si ça ce n’est pas cliché. Il faisait plutôt sombre, mais elle parvenait à distinguer le visage du jeune homme. Il mit un doigt sur ses lèvres, lui faisant comprendre de garder le silence. Elle ne comprenait pas pourquoi ils s’étaient cachés. Finalement, ce n’était peut-être pas des élèves, ou il ne voulait pas être vu avec elle. La jeune femme se retint de demander ce qu’ils faisaient dans un placard à balais. Si c’était sa façon de draguer, c’était une technique à revoir. « J'avoue que ce n'est pas réellement ce que j'avais en tête quand je t'ai proposé une petite balade dans l'école. »  

La jeune femme sourit. Elle ne voulait pas tirer de conclusions trop hâtives sur son compte, et ne pas le ranger dans la case des gros pervers de l’école. C’était certainement pour éviter de se prendre une punition dès le premier soir que Danslav les avait poussés dans ce placard. Alyx avait l’habitude de dépasser le couvre-feu, à Poudlard elle le faisait régulièrement. Tout d’abord parce qu’elle se fichait des règles, et ensuite parce qu’elle était bien assez grande pour savoir ce qu’elle voulait. Si bien que la jeune femme s’était souvent retrouvée en retenue, exécutant des tâches pénibles, demandées par Rusard. Ici, elle ne savait pas encore de quel enseignants ou concierges, elle devait se méfier. Elle allait devoir tout réapprendre. « On va se cacher ici longtemps ? » La jeune femme avait murmuré sa demande, tout comme Danslav, se doutant qu’elle ne devait pas être entendue. C’était une situation plus qu’étrange, et qui la mettait légèrement mal à l’aise. Elle n’avait pas réellement l’habitude d’être enfermée dans des espaces confinés avec un garçon qu’elle connaissait depuis quelques heures. Jouant nerveusement avec ses mèches de cheveux, elle tendit l’oreille. Des voix s’élevaient toujours non loin d’eux. De toute façon, c’était le placard ou la retenue. Et s’ils sortaient tous les deux d’ici, et qu’on les voyait, cela risquait de mal se terminer. « Au fait, si c’est ta façon de draguer les filles, il faudrait que tu trouves plus original. » La jeune femme lui sourit, mutine. Des balais lui rentraient dans le dos, c’était plutôt inconfortable comme endroit. Elle n’osait pas bouger, de peur de faire tomber quelque chose et que cela s’entende. Une faible lumière passait entre les planches de bois, lui permettant de percevoir Danslav, qui souriait. « Et puis, je pourrais porter plainte. Le meneur des icebergs qui essaie de convaincre une nouvelle élève à rejoindre son clan en la poussant dans un placard à balais. Ca ferait les gros titres ! » Elle avait parlé un peu trop fort, le son de sa voix s’était élevé à la fin de sa phrase. Elle porta une main sur ses lèvres, espérant que personne ne l’ai entendu. Elle n’avait aucune envie d’être découverte dans ce placard avec Danslav, elle écoperait d’une belle réputation dès la rentrée.

crackle bones


Delirious ☾
I told you not to come, my victim number one. I love the pain, I love the game, come into my arms. You say that I'm delirious, but I'm not the one holding the gun. I love the pain.
©crackintime


Dernière édition par L. Alyx Carrow le Jeu 3 Mar - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Jeu 14 Jan - 1:00

La situation était horriblement embarrassante. C'était bien la première fois que Danslav se retrouvait à fuir la présence des enseignants ou d'une autorité compétente. De nature honnête, il n'avait jamais fuit ses responsabilités et avait toujours accepté de prendre le blâme quand il considérait avoir dépassé les bornes. Mais actuellement, il préférait mille fois se cacher et prendre un risque énorme plutôt que d'être découvert par les professeurs et perdre la chance de passer un moment en tête à tête avec Alyx. C'était du jamais vu, de l'inédit sur cette fichue planète et si Raven avait vu ça, jamais elle n'aurait pu en croire ses yeux. Sans aucun doute, si ça avait été quelqu'un d'autre, Danslav l'aurait sévèrement grondé avant de le punir pour le ramener à son dortoir, peut-être même aurait-il profité du fait que les enseignants soient de sortis pour en remettre une couche. Mais voilà, il s'agissait d'Alyx et il agissait comme un idiot à ses côtés. Avec elle, il avait l'impression de se découvrir une toute nouvelle facette qu'il ne connaissait pas. Ca l'effrayait autant que ça le dérangeait. Mais c'était plus fort que lui. Il ne la connaissait pas pourtant, ne l'avait jamais vu avant aujourd'hui et pourtant le voilà caché avec elle dans ce fichu placard à balais, dans une situation remplie de clichés. Il espérait intérieurement qu'elle ne le considère pas comme un sale pervers, désireux de simplement la tripoter dans un coin sombre et ayant sauté sur l'occasion en entendant des bruits de pas. Il voulait certes l'impressionner mais pas de cette manière. Ce qui était bien étrange, en y pensant, car jamais Danslav n'avait voulu qu'une personne l'apprécie autant qu'elle. Comme jamais avant aujourd'hui, il sentait son côté vélane prendre le dessus sur lui, essayant injustement de mettre toutes les chances de son côté. Il voulait qu'elle l'apprécie et qu'elle souhaite sa compagnie, il était désireux que ce qu'il ressente soit réciproque. Il ne trouvait pas encore les mots pour le décrire mais il était sans nul doute attiré par elle.

Avant aujourd'hui, les filles n'avaient pourtant jamais comptées. Aucune fille ne l'avait vraiment intéressée, il les trouvait généralement toutes trop fades et superficielles, bien loin de ce qu'il aimait. Il avait pourtant essayé, avec Katerina, sa co-meneuse. Mais ça n'avait pas fonctionné et ils s'étaient rendus compte qu'ils étaient beaucoup plus amis qu'amoureux. L'amour était un mot dysfonctionnel, inconnu, insensé et incompréhensible. On lui donnait beaucoup trop d'attention et il suscitait bien trop de drames, d'histoires et de souffrance. Et ca n'intéressait pas Danslav, ça ne l'avait jamais intéressé. Il était beaucoup plus passionné par ses études ou son rôle de chef de clan que par ce genre d'émotions. Il savait pourtant qu'il attirait les regards, qu'il avait été l'objet de nombreuses convoitises et que plusieurs fois, certains de ses amis avaient essayé de le caser avec telle ou telle filles. Mais ça n'avait jamais compté. Il aurait pourtant pu profiter de ces demoiselles en manque d'attention, brûlantes de désir pour un chef de clan qui inspiraient autant de mystères et rumeurs. Mais ce n'était pas son genre, il n'était pas un coureur de jupons et il s'était toujours promis de se réserver pour l'amour de sa vie – si tant est qu'elle existe. Il restait encore sous le choc de ses émotions et de son envie d'être aux côtés de cette nouvelle bouffée d'oxygène, ne sachant pas s'il pouvait vraiment dire si c'était de l'amour – les coups de foudres étaient un mythe de toute manière, non ? Mais curieux et voulant aller jusqu'au bout de cette intuition, Danslav restait content d'être dans ce fichu placard à ses côtés. Bien que gênant, il n'aurait aimé partager ce souvenirs avec personne d'autre qu'avec elle. « On va se cacher ici longtemps ? » murmura-t-elle, peut-être un tantinet mal-à-l'aise à l'idée de se retrouver bloquée dans le noir avec un parfait inconnu. Ne sachant quoi lui dire, Danslav grimaça en haussant les épaules, n'étant pas sûr de savoir combien de temps le corps enseignant allait rester à papoter dans le couloir. Avec un peu de chance, ça ne durerait pas très longtemps et ils pourraient reprendre leur balade nocturne. Cette histoire, bien qu'amusante dans le fond, suscitait un fond d'inquiétude chez le meneur des glaçons. Il voulait rapidement sortir de là pour qu'elle comprenne que ce n'était pas son attention de profiter d'elle ou d'avoir les mains baladeuses – celles-ci restaient d'ailleurs dans son dos, collées au mur. « Au fait, si c’est ta façon de draguer les filles, il faudrait que tu trouves plus original. » rajouta-t-elle avec ce qu'il devinait comme étant l'ombre d'un sourire. Danslav pouffa de rire et secoua bêtement la tête, amusé. Ah ça... On n'aurait pas pu faire pire comme technique de drague et surtout, quel cliché ! On aurait presque pu se croire dans un film américain à l'eau de rose. Danslav en avait déjà visionné un à cause de Davina qui vouait un culte, jadis, au cinéma des moldu, trouvant leurs films bien inspirés et débordant d'une magie propre à eux. Il avait même été voir Titanic avec ses sœurs durant les vacances de Noël avant qu'elles ne disparaissent toutes les deux. C'était un souvenir qu'il chérissait particulièrement, sachant qu'il n'en connaitrait plus d'autres avec les jumelles, seulement avec Raven. « Et puis, je pourrais porter plainte. Le meneur des icebergs qui essaie de convaincre une nouvelle élève à rejoindre son clan en la poussant dans un placard à balais. Ca ferait les gros titres !» rajouta sa nouvelle amie en haussant un peu la voix alors qu'il s'apprêtait à lui répondre. Son sourire s'épaissit et il acquiesça silencieusement, sachant qu'elle arriverait à le voir dans la pénombre. Elle avait porté les mains sur sa bouche, consciente qu'elle avait fait un peu trop de bruit. Pendant un instant, ils tendirent l'oreille, attendant de voir si on les avait entendu ou pas. Fort heureusement, il n'y eut aucun mouvement dans leur direction et ils purent se détendre un court instant. Il sortit alors sa baguette de sa poche et dans un sort informulé en fit sortir des petites lumières oranges et jaunes qui ressemblaient à des petite lucioles. Celles-ci flottèrent dans les airs autour d'eux et ils purent enfin se voir clairement. Le fait de pouvoir la regarder dans les yeux le mettait plus à son aise, il avait l'impression d'être un prédateur dans cette obscurité qui semblait cacher toutes ses bonnes intentions. « Bon courage avec ça ! Tu sais, on  ne dirait pas comme ça mais dans mes bons jours, je suis quelqu'un de respectable et je dirais même... De très apprécié. Personne ne pourrait croire que le meneur des icebergs soit en vérité un horrible dragueur, qui aime emmener ses conquêtes dans un placard à balais pour les étonner avec des étincelles magiques » répondit-il enfin alors qu'elle contemplait les petites lumières en question. Elle lui offrit un regard et il lâcha un petit rire, histoire de lui montrer qu'il était tout sauf sérieux. Elle sembla se détendre et Danslav entendit finalement les pas des professeurs s'éloigner. Mettant l'oreille contre la porte, il écouta plus attentivement et se rendit compte que le silence revenait peu à peu. « Je pense qu'ils sont partis, prête à revoir la lumière rassurante des torches de l'école » fit-il avec un petit clin d'oeil, le sourire toujours aux lèvres. Il nota qu'il était presque impossible de ne pas être déridé aux côtés d'Alyx. Elle rendait tout étrangement plus beau et sans importance. Le brun ouvrit doucement la porte et passa la tête. Il l'ouvrit en grand quand il remarqua qu'ils étaient enfin seuls et tranquilles. L'unmarked le suivit dans le couloir et Danslav ne put s'empêcher de s'étirer une fois à bonne distance d'elle. Il avait été tellement tendu par cette situation qu'il se sentait revivre maintenant qu'il pouvait respirer normalement à nouveau – et bouger sans avoir l'impression d'être un gros obsédé sexuel. « Prête pour une petite balade ? Je n'ai toujours pas oublié que tu as violé le règlement donc ta punition tient toujours, je le crains... » fit-il en grimaçant et en prenait un air faussement navré. Comme s'il pouvait être pris au sérieux maintenant qu'il l'avait poussé dans un placard pour échapper à la surveillance des surveillants. Elle semblait toujours partante pour cette idée, il eut un petit sourire et commença donc à marcher, les mains dans les poches.  
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueurs
avatar
Vainqueurs

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Sang-pur, pure CarrowMessages : 441Date d'inscription : 03/05/2015Localisation : Dans l'ombre.
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ Dim 7 Fév - 16:02

Aucun son ne provenait de l’autre côté de la porte du placard. Alyx avait l’impression d’être piégée bêtement, fallait-il vraiment craindre les professeurs ? S’ils couraient assez vite, ils les sèmeraient sans doute. Mais peut-être que Danslav ne courait pas très vite. Ce dernier tendit l’oreille à son tour, et voyant que personne ne semblait les avoir entendus, il fit apparaître des petites lumières au-dessus d’eux. Elle put enfin aisément apercevoir le visage du jeune homme, éclairé par des sortes de petites lucioles qui flottaient dans les airs. C’était un beau sortilège, et dans ce placard à balais, ça lui donnait un certain côté magique. « Bon courage avec ça ! Tu sais, on  ne dirait pas comme ça mais dans mes bons jours, je suis quelqu'un de respectable et je dirais même... De très apprécié. Personne ne pourrait croire que le meneur des icebergs soit en vérité un horrible dragueur, qui aime emmener ses conquêtes dans un placard à balais pour les étonner avec des étincelles magiques. » L’anglaise reporta son attention sur son interlocuteur. Quel modeste. Mais Danslav laissa échapper un petit rire, prouvant que ses paroles étaient loin d’être sérieuses. Elle secoua légèrement la tête, un fin sourire sur ses lèvres.  Si elle s’était retrouvée dans ce placard avec quelqu’un, la situation lui aurait paru plus qu’étrange, et elle aurait été monstrueusement mal à l’aise. Mais avec le meneur face à elle, elle n’avait pas ce sentiment. Au contraire, même si elle avait pu penser qu’il pouvait être un pervers, à présent, elle en doutait fortement, elle trouvait presque la situation drôle. Très clichée, certes, mais pas le moins du monde embarrassante. Peut-être était-ce à cause du jeune homme face à elle, qui portait autour de lui cette sorte d’aura apaisante, mais l’anglaise apprécia le moment passé avec Danslav. Ce dernier penchant sa tête contre la porte en bois, et écouta. Alyx attendit qu’il lui fasse part de son écoute, pour savoir s’ils allaient enfin pouvoir sortir d’ici. « Je pense qu'ils sont partis, prête à revoir la lumière rassurante des torches de l'école ? » Tout en lui demandant cela, il lui fit un clin d’œil. La brunette hocha la tête et répondit : « Absolument, moi qui pensais ne jamais les revoir. » Sur ces mots, l’iceberg ouvrit doucement la porte qui émit un léger grincement irritant. Il passa le premier, s’assurant que la voie était libre. En le voyant sortir du placard, l’anglaise en conclu qu’il n’y avait plus rien à craindre, et elle suivit le mouvement. Il n’y avait plus que le silence qui flottait dans l’air, et plus aucune trace d’un quelconque professeur. Le jeune homme s’étira longuement, comme si cela faisait des heures qu’ils étaient enfermés dans ce placard exigu. Alyx pensa qu’il allait à présent lui demander de retourner à son dortoir, que c’était trop dangereux de se promener la nuit dans les couloirs, tel le ferait un préfet à Poudlard. Mais contre toute attente, Danslav lui lança : « Prête pour une petite balade ? Je n'ai toujours pas oublié que tu as violé le règlement donc ta punition tient toujours, je le crains... »
La concernée le fixa, surprise. Elle était loin d‘être fatiguée, et n’avait aucune envie de retrouver la froideur de son lit. La compagnie de Danslav était bien plus agréable, et elle avait envie de partir sur une bonne base pour son arrivée à Durmstrang. Un nouveau départ qui commençait étrangement bien. Oh, ça ne durerait pas, elle le savait d’ors et déjà, elle finirait par tout briser, comme à son habitude, c’est pourquoi elle devait en profiter à cet instant. Même si c’était pour un moment fugace, même si demain, en le recroisant dans les couloirs il ne la reconnaitrait pas, l’anglaise avait la ferme intention de profiter de cette première nuit en Bulgarie.

Le jeune homme prit un faux air embêté, légèrement sérieux. Alyx haussa les sourcils, bras croisés sur la poitrine, et répondit : « Je ne peux donc pas échapper à cette punition. » Danslav acquiesça et commença à partir, mains dans les poches. L’anglaise ne tarda pas à le rejoindre, et se posta à côté de lui. Durmstrang était un château étrange, et Alyx pouvait aisément sentir une once de magie noire flotter dans l’air. Elle aurait dû être effrayée, se dire qu’elle risquait de retomber dans cette sombre magie dont elle s’était servie durant des années. Elle connaissait la réputation de ce château, et pourtant, elle avait décidé de repartir à zéro ici, parce qu’on lui donnait une chance quasiment inespérée. A présent, c’était à elle de faire en sorte de ne pas tout foirer. Un léger silence s’installa entre les deux protagonistes, tous deux plongés dans leurs pensées respectives. La brunette avait tout un tas de questions sur ce château, qu’elle réfrénait tant bien que mal. Elle voulait vite se sentir chez elle ici, comme Poudlard avait pu l’être durant toutes ces années. Il serait bien compliqué d’éprouver le même attachement qu’à l’école anglaise qui l’a abritée sous son toit durant toute sa jeunesse, Durmstrang ne serait peut-être jamais une deuxième maison pour la jeune femme. « Alors, est-ce qu’il y a des choses que je devrais savoir sur Durmstrang ? Des secrets bien gardés ? Des endroits où il ne faut surtout pas aller ? » Elle se souvenait toujours de Dumbledore qui les mettait en garde chaque début d’année, sur la forêt interdite. Sans doute que dans ce château, il y avait des endroits tout aussi dangereux, remplis de créatures peu affectueuses. « Même si je ne fais pas partie de ton clan, je suppose que c’est ton rôle de guider les nouveaux arrivants. Quoi que, tu préfères sans doute les mettre dans des placards à balais. »

crackle bones


Delirious ☾
I told you not to come, my victim number one. I love the pain, I love the game, come into my arms. You say that I'm delirious, but I'm not the one holding the gun. I love the pain.
©crackintime


Dernière édition par L. Alyx Carrow le Jeu 3 Mar - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

HOMINUM REVELIO ϟ
Ҩ Re: (ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head. Ҩ

Revenir en haut Aller en bas
 

(ALYSLAV) ♆ all I wanna do is get into your head.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum