AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
VAINQUEURS
avatar
VAINQUEURS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Pur, mais ce n'est pas important, la valeur d'une personne est dans ses actionsMessages : 797Date d'inscription : 20/05/2015Localisation : Au sommet du monde
Ҩ Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Mar 26 Mai - 2:47

Roman Vukola Tatsikov
bancale c'est pas grave, bancale c'est très bien
   mais tiens moi à distance de mes désirs mesquins
Roman est un jeune homme de dix-neuf ans œuvrant pour le clan des Éclairs. • Il est un enfant unique né de deux parents au sang pur • Son père a perdu son travail au Ministère quand il avait cinq ans. Il a composé avec sa douleur en se plongeant dans le monde des Moldus. • Roman a fréquenté une école primaire serbe sous la demande de son paternel. Il y a développé un pouvoir de manipulation sans pareil. Il ne pouvait après tout se fier que sur ses mots pour y obtenir ce qu’il désirait.  • Roman est manipulateur et fait toujours tout pour que tout ne tombe sous sa coupe • Il cache son jeu sous des apparences éduquées.  Il est énormément intelligent et possède un sang-froid à toute épreuve • Il peut se montrer souriant et compréhensif afin de s’attirer les faveurs des autres. Sa capacité de bluff est éblouissante.  • Il est cependant insensible et ne se soucie pas des sentiments des autres. Ce qui lui importe le plus sont ses propres buts •Il est doucereux dans ses manières et fortement indépendant • Il a fait un trafic d’informations quand il avait treize ans en échange de quelques Galions • Il est entré chez les Éclairs sous l’avertissement d’un bienfaiteur, se rendant compte que les informations qu’il a livrées le mettrait en danger • Il était une des têtes pensantes de la mutinerie contre Krum. Celle-ci a raté et il s’est fait bannir du clan en même temps que Priska • Il a pris une pause pour se plonger dans l’hypnose afin de détenir dans un futur plus ou moins proche un contrôle complet sur l’esprit de ses victimes. •Meneur de clan, il a fait un coup d’état pour accéder au pouvoir et revenir parmi les Éclairs • Il ne compte pas lâcher le pouvoir de sitôt.
© vieux frères.

________________

my heart wants blood
Take you like a drug, I taste you on my tongue. You ask me what I'm thinking about. I'll tell you that I'm thinking about, whatever you're thinking about. Tell me something that I forget, but you might have to tell me again. ▬ It's crazy what you do for fame.




Dernière édition par Roman V. Tatsikov le Dim 12 Juil - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VAINQUEURS
avatar
VAINQUEURS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Pur, mais ce n'est pas important, la valeur d'une personne est dans ses actionsMessages : 797Date d'inscription : 20/05/2015Localisation : Au sommet du monde
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Mar 26 Mai - 2:47



   
Irina D.
mépris vs manipulation
Depuis la mort de Nikolas, Irina ne veut plus rien avoir à faire avec les Eclairs ; elle les ignore froidement. Roman, ayant vu la possibilité de se rapprocher d'Irina, veut profiter de la rumeur qui courait entre les deux meneurs pour remplacer Nikolas, manipuler Irina et renverser les Ombres une bonne fois pour toutes. Mais la chose n'est pas aisée, quand la froide demoiselle ne veut même pas lui accorder un regard.
(description du lien de la fiche pv du forum)
Hedda S.
ambivalence
Hedda était l'une des têtes pensantes de la mutinerie contre Nikolas Krum. Aux côtés de Priska, elle ambitionnait de renverser le pouvoir en place pour s'autoproclamer chef de clan. Mais alors que Priska était obnubilée par sa vengeance envers Krum soutenue par Roman, Hedda voulait faire tomber Kira. Elle s'est alors retirée du complot, même si sa proximité ambiguë avec Roman la rendait hésitante, et a laissé ses deux acolytes se casser la figure sans rien faire. Banni, c'est après le suicide de Krum que Roman resurgit et s'empare du pouvoir. Ravie, Hedda s'enflamme en s'imaginant qu'il va lui offrir la place de co-meneuse. En apprenant qu'il a l'intention de la punir de les avoir abandonnés, et surtout de l'avoir délaissé lui, après la relation très forte qu'ils entretenaient, en choisissant Priska comme alliée, elle est folle de rage. Jalouse et mauvaise, elle se montre très cruelle envers Roman et compte bien lui faire changer d'avis. (description du lien de la fiche pv du forum)

   

   
Priska L.
ensemble c'est tout
Dès leur entrée à Durmstrang, les deux ont accroché. Avec Priska, Roman n'a pas le choix, il doit tomber le masque, et la demoiselle ne le juge pas pour son ambition. Son don d'empathie lui permet de le comprendre sans qu'il n'ait besoin de dire un mot ; c'est une amie précieuse. Il faisait partie de la mutinerie qu'elle a organisé contre Nikolas Krum à l'époque, et si aujourd'hui il est devenu chef de clan, il ne compte pas arrêter de comploter jusqu'à avoir amené Priska au même statut que lui. (description du lien de la fiche pv du forum)
Apollyn R.
je te déteste parce que je ne peux pas te comprendre
Roman eut le malheur de poser la main sur elle. Une simple discussion qui aurait dû bien se passer, mais il lui a attrapé le poignet, sans réaliser les conséquences. Apollyn a répliqué en tentant de le frapper partout où elle le pouvait. Roman tente absolument de comprendre ce qui s'est passé, et tente d'utiliser ses capacités pour faire parler la jeune femme, mais il se heurte à un mur, en comprenant qu'elle a été blessée au delà du réparable. Une profonde curiosité le prend, tandis qu'Apollyn n'arrive pas à le regarder dans les yeux depuis l'incident. (description du lien de la fiche pv du forum)




 
Cassie L.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
Svetlana M.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.

 

 
Kira D.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
Tatyana A.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.




 
Carolina H.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
Harmorica L.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.

 

 
Abygail D.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
Valeryia P.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.


Si rajout de lien:
 

________________

my heart wants blood
Take you like a drug, I taste you on my tongue. You ask me what I'm thinking about. I'll tell you that I'm thinking about, whatever you're thinking about. Tell me something that I forget, but you might have to tell me again. ▬ It's crazy what you do for fame.




Dernière édition par Roman V. Tatsikov le Dim 12 Juil - 19:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VAINQUEURS
avatar
VAINQUEURS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Pur, mais ce n'est pas important, la valeur d'une personne est dans ses actionsMessages : 797Date d'inscription : 20/05/2015Localisation : Au sommet du monde
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Mar 26 Mai - 2:48



   
Arsenic M.
haine pure
Ces deux-là ne peuvent pas se blairer, rien d'étonnant lorsqu'on sait que Arsenic était le meilleur ami de feu Nikolas Krum, celui-ci le défendant du reste du clan qui en avait marre de ses frasques. Mais voilà, débarrassé de Krum, Roman avait l'intention de virer Arsenic du tableau. Sauf que ça ne s’est pas passé comme ça. Pour une raison qui échappe à Roman, Arsenic a soudainement été accepté par le clan le jour où il est devenu le porte-parole d’une majorité qui est contre cette prise de pouvoir. Menacé par la nouvelle position d'Arsenic, Roman ne peut plus s'en débarrasser aussi facilement. Tellement persuadé qu’Arsenic veut devenir meneur à sa place, il ne se doute pas une seule seconde qu’en fait, tout ceci n’est qu’un stratagème pour concentrer son attention sur Arsenic afin de protéger les manoeuvres mises en place par Kira & Valeryia, dont le but est d'organiser des élections selon la coutume. (description du lien de la fiche pv du forum)
Karldrick M.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.

   

   
Nolan H.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
Andreï H.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.




 
Tom Wilcotts
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
Grigori V.
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.

 

 
Prénom Nom
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
Prénom Nom
un mot
Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept  à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.

________________

my heart wants blood
Take you like a drug, I taste you on my tongue. You ask me what I'm thinking about. I'll tell you that I'm thinking about, whatever you're thinking about. Tell me something that I forget, but you might have to tell me again. ▬ It's crazy what you do for fame.




Dernière édition par Roman V. Tatsikov le Dim 12 Juil - 19:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VAINQUEURS
avatar
VAINQUEURS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Pur, mais ce n'est pas important, la valeur d'une personne est dans ses actionsMessages : 797Date d'inscription : 20/05/2015Localisation : Au sommet du monde
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Mar 26 Mai - 2:49

À vous pour qu'on se trouve un super lien plzz :pticoeur: :pticoeur:

________________

my heart wants blood
Take you like a drug, I taste you on my tongue. You ask me what I'm thinking about. I'll tell you that I'm thinking about, whatever you're thinking about. Tell me something that I forget, but you might have to tell me again. ▬ It's crazy what you do for fame.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BAND-AIDS DON'T FIX BULLET HOLES
avatar
BAND-AIDS DON'T FIX BULLET HOLES ☽

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : résolument purMessages : 3371Date d'inscription : 07/07/2011Localisation : Dans le noir
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Mar 26 Mai - 10:23

J'ai hâte de mettre en place le nôtre :schei:

________________
hate me for all the things i didn't do for you Ψ
“The one thing that always tore us apart is the one thing I won't touch again. In my sick way I wanna thank you for holding my hand up late at night, when I was busy waging wars on myself you were trying to stop the fight.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VAINQUEURS
avatar
VAINQUEURS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Pur, mais ce n'est pas important, la valeur d'une personne est dans ses actionsMessages : 797Date d'inscription : 20/05/2015Localisation : Au sommet du monde
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Jeu 28 Mai - 3:50

Ryia - Je crois qu'il y a manière de faire du positif. Roman ne cherchait pas vraiment les problèmes avec les Éclairs avant qu'il ne se mette en tête qu'il serait un bon meneur de clan. Les deux auraient pu avoir un bon lien. Ryia avait souvent des crises et des sautes d'humeur. Roman aurait peut-être pu être celui qui l'aidait à les contrôler en partie ? Ryia aurait donc pu lui conseiller une spé en psychomagie en lui disant qu'il y serait très doué. Ainsi, elle aurait pu avoir l'impression d'être aimée de son clan en contribuant à ''l'épanouissement'' d'un des siens.

Après, elle aurait trahi Priska et les autres bananes. Roman ne pourrait donc plus la supporter maintenant. Je suis encore en train de travailler mes plans de super-méchant (ahem), mais je crois que si le but de Roman est simplement de dégager Arsenic et Kira, il aura soif d'une vengeance bien plus cruelle envers Ryia. Cette dernière l'aurait orienté vers la psychomagie et il s'assurerait de retourner cette arme contre elle, maintenant. On pourrait jouer là-dessus, t'en dirais quoi ?   Sinon, je suis preneuse si tu as une autre idée !

Irina - Moi aussi :schei:

________________

my heart wants blood
Take you like a drug, I taste you on my tongue. You ask me what I'm thinking about. I'll tell you that I'm thinking about, whatever you're thinking about. Tell me something that I forget, but you might have to tell me again. ▬ It's crazy what you do for fame.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel »
avatar
« My skin has turned to porcelain,  to ivory, to steel »

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : plus que pur.Messages : 424Date d'inscription : 05/04/2015Localisation : fouine partout dans le château.
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Jeu 28 Mai - 8:18

Il nous faudra un RP my dear. :rainbow:

________________


   
   

      we are the poisoned youth



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nothing is ever really forgotten...
avatar
Nothing is ever really forgotten...

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : MêléMessages : 1582Date d'inscription : 16/02/2015Localisation : Au fond du trou...
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Jeu 28 Mai - 19:52

Cher meneur patapon,
IL NOUS FAUT UN LIEN ! kizz
Evidemment, étant donné l'actuelle situation, je te cache pas qu'Harmo est très peu encline à être agréable avec Roman, et qu'elle lui en veut à MORT pour un peu tout et n'importe quoi (c'est le contrecoup de la mort de Nik, tu comprends , perdre son meilleur ami ça fait perdre la tête ! déjà qu'elle était pas toute nette à la base ) principalement son poste de meneur, qu'elle juge inacceptable et non mérité...
Après, il y a cette histoire avec Hedda, je ne sais pas trop si tu es au courant donc je te résume ça rapidos : Hedda est vexée que Roman, ce vilain pas beau, privilégie Priska par rapport à elle (impression ou vérité, les faits sont là pour Hedda :3) et pour se venger, elle a passé un pacte avec Harmo : elle l'aide à se venger des préférences de Roman et suite à cela, Hedda doit changer de camp et rejoindre le groupe de Kira, Ryia et Arsouille. Sooo, miss Hedda a décidé que la meilleure façon était de DRAGUER HARMO devant Roman, d'une logiiiique im-pla-cable, tu trouves pas ? lizzie kuff Du coup je sais pas pour toi, mais de mon avis, ça doit pas spécialement lui plaire... surtout qu'il ne sait rien des véritables plans d'Hedda par rapport à ça (enfin je suppose ?) et qu'il va peut-être croire qu'elle va vraiment rejoindre l'autre camp (alors qu'en fait pas du tout ! elle va trahir Harmo la saleté cryyy :ddd:)...

DONC, je sais pas si tu as tout suivi mais en résumé, tout cela n'aide pas une relation positive, et même si c'est un peu trop attendu, je pense pas que du positif soit super plausible étant donné la situation... Après, si tu imagine du positif avant la mort de Nikolas, je dis pourquoi pas ?! :teddy:
Que penses-tu de tout ça ? :eyes:

________________
You're my favorite kind of night
On that lonely night you said it wouldn't be love but we felt the rush. It made us believe it there was only us convinced we were broken inside, inside. ϟ harmedda
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VAINQUEURS
avatar
VAINQUEURS

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : Pur, mais ce n'est pas important, la valeur d'une personne est dans ses actionsMessages : 797Date d'inscription : 20/05/2015Localisation : Au sommet du monde
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Jeu 4 Juin - 4:42

Désolée pour le retard

Hedda - Clair qu'il nous en faudra un    On travaille déjà sur celui avec Pripri MP-moi quand tu voudras que nous en fassions un tous les deux :pticoeur:

Ivanna - Oui bien sûr ♥ une petite idée ou on cherche ensemble ?

Sasha - Désolée je lis tellement de fiches ces derniers temps que je me mêle un peu les pinceaux avec tous les personnages et les liens différents. Je comprends néanmoins mieux ce qui concerne les sautes d'humeur de Ryia ♥ donc on peut aller sur Roman qui essaie de l'aider sans résultat. Puis on garderai le côté grosse vengeance pleine de rancoeur :pticoeur: Roro prendrait effectivement le fait que Ryia soit plus vulnérable comme une opportunité. Il veut tout casser pour repartir sur des bases neuves avec son clan. Ryia ne ferait pas exception. On peut partir sur cette idée, du coup. On pourra la faire évoluer en RP, éventuellement :uhuh: :pticoeur:

Harmorica - Évidemment qu'il nous faut un lien Je pensais d'ailleurs qu'il fallait que je t'envoie un message pour que nous en discutions. Et t'inquiète xD On s'entend toutes que le poste de meneur de Roman n'est pas mérité. Le mec a quand même fait un coup d'état pour accéder au pouvoir  lizzie
Hedda m'a parlé un peu de votre lien et je trouve ça fouuuuu   J'aime tellement. Je ne vois pas Roman être au courant des plans d'Hedda non plus. Mine de rien, je le sentirais encore méfiant à l'égard d'Hedda pour ne pas qu'elle les trahisse une seconde fois. Donc la voir draguer Harmo ne lui plairait pas du tout.  
Pour un lien avant la mort de Nikolas, je vais t'avouer franchement que je n'ai aucune idée à te proposer   Roman n'était pas proche d'énormément de gens. C'était un type assez indépendant. Je ne le verrais donc pas se soucier d'Harmorica avant de voir Hedda lui tourner autour. Il serait du genre à lancer des regards noirs à Harmo, sans jamais lui dire la raison. Une sorte de haine contenue, tu vois ? Parce que même si Roman est fou, une partie de lui sait que ce n'est pas la faute d'Harmo si elle se fait draguer par Hedda  
Je suis désolée, mon avis est vraiment peu constructif  :eyes: on peut continuer de chercher ensemble si tu veux.

________________

my heart wants blood
Take you like a drug, I taste you on my tongue. You ask me what I'm thinking about. I'll tell you that I'm thinking about, whatever you're thinking about. Tell me something that I forget, but you might have to tell me again. ▬ It's crazy what you do for fame.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nothing is ever really forgotten...
avatar
Nothing is ever really forgotten...

HOMINUM REVELIO ϟ
Statut du sang : MêléMessages : 1582Date d'inscription : 16/02/2015Localisation : Au fond du trou...
Ҩ Re: Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov Ҩ Ven 5 Juin - 16:17

Roman V. Tatsikov a écrit:
Harmorica - Évidemment qu'il nous faut un lien Je pensais d'ailleurs qu'il fallait que je t'envoie un message pour que nous en discutions. Et t'inquiète xD On s'entend toutes que le poste de meneur de Roman n'est pas mérité. Le mec a quand même fait un coup d'état pour accéder au pouvoir  lizzie
Hedda m'a parlé un peu de votre lien et je trouve ça fouuuuu   J'aime tellement. Je ne vois pas Roman être au courant des plans d'Hedda non plus. Mine de rien, je le sentirais encore méfiant à l'égard d'Hedda pour ne pas qu'elle les trahisse une seconde fois. Donc la voir draguer Harmo ne lui plairait pas du tout.  
Pour un lien avant la mort de Nikolas, je vais t'avouer franchement que je n'ai aucune idée à te proposer   Roman n'était pas proche d'énormément de gens. C'était un type assez indépendant. Je ne le verrais donc pas se soucier d'Harmorica avant de voir Hedda lui tourner autour. Il serait du genre à lancer des regards noirs à Harmo, sans jamais lui dire la raison. Une sorte de haine contenue, tu vois ? Parce que même si Roman est fou, une partie de lui sait que ce n'est pas la faute d'Harmo si elle se fait draguer par Hedda  
Je suis désolée, mon avis est vraiment peu constructif  :eyes: on peut continuer de chercher ensemble si tu veux.

Ahhh, comme quoi les grands esprits se rencontrent /MEURT Ce lien était obligatoire de toute façon kizz
Et je suis raviiie de voir que tu es en total désaccord avec les idées de ton personnage, tout ça n'aide pas à guérir de la schizophrénie mes amis die
BREF. Si Hedda t'as un peu évoqué le lien Harmedda, c'est perfect :please: Je l'adooore aussi, il est tellement génial et atroce à la fois, c'est super kiffant à jouer lizzie
Pour un lien d'avant la mort de Nikolas, on peut partir sur simples connaissances ? Après tout, on n'est pas obligé de connaître parfaitement tous les membres de son clan, surtout que les Eclairs ont leur côté indépendant et solitaire donc... plzz Du coup personnellement qu'ils se connaissent simplement dans les formes, de nom et de vue, ça m'irait ! Surtout qu'étant pas de la même année, ils sont pas en cours ensemble kuff
Pour le lien actuel, ce que tu proposes me va très bien ! Le but étant de faire chier Roman avec ce plan drague, si ça marche, même Harmo sera ravie, et elle risque de ne pas se formaliser des regards noirs que lui lancera Roman, elle a prit l'habitude qu'on puisse pas la voir :schei: plzz Puis elle même déteste Roman et le prend pour un fou (AHAH) donc ça colle nickel !

Après si tu veux développer un peu, on peu toujours le faire en RP, ou attendre la trahison d'Hedda dans le jeu, ce qui pourrait engendrer des tensions beaucoup plus fortes qu'avant : Harmo va être détruite et très très en colère, donc si avant elle laissait Roman tranquille pour coller au 'plan' avec Hedda, là elle se gênera plus pour aller le voir et lui hurler ses quatre vérités. Voir le provoquer en duel. Enfin elle va un peu péter un plomb je crois :anxiety:

Eventuellement si on veut rajouter un peu de choses, pour l'actuel lien à nouveau, je vois bien Harmo aller voir Roman juste après son coup d'état pour échanger avec lui. Soit un échange assez vivant et haineux, soit quelque chose de plus calme et interrogatif, étant donné qu'elle sera encore sous le choc de la mort de son meilleur ami...
Que penses-tu de tout ça dis moi ? :eyes: :rainheart:

________________
You're my favorite kind of night
On that lonely night you said it wouldn't be love but we felt the rush. It made us believe it there was only us convinced we were broken inside, inside. ϟ harmedda
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Self-Fulfilled Prophecy • Roman Tatsikov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mon Premier Roman (début)
» Pub pour mon roman ^^
» Igor le chat, roman jeunesse
» Roman policier Alice de Caroline Quine
» [COLIS] Roman - Amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum